Ram Ouédraogo à Dédougou : « Allez partout apporter le message écologiste »

Publié le lundi 7 novembre 2005

Ram Ouédraogo à Dédougou : « Allez partout apporter le message écologiste »

Les militants et sympathisants de l’écologiste Ram Ouédraogo ont investi la salle de conférences de la Maison de la femme ce vendredi 04 novembre 2005 pour l’écouter. Ce public était exclusivement jeune et enthousiaste mais bien acquis à l’idéal écologiste.

C’est par des cris de victoire que le candidat Ram Ouédraogo a été accueilli par ses militants et sympathisants. Le responsable des jeunes et celui des femmes ont pris la parole à tour de rôle pour traduire leur soutien indéfectible à leur candidat. Ils ont promis chacun de voter pour Ram Ouédraogo le jour du scrutin, à aller partout dans les villages et secteurs pour apporter le message écologiste.

A l’issue de ces deux interventions, l’assistance a eu droit à une séance de sensibilisation sur la manière de voter. Le candidat Ram Ouédraogo a ensuite pris la parole pour situer ses militants sur son projet et son programme politique. D’entrée de jeu il a déploré « le gaspillage des fonds par le régime actuel » au temps fort de la crise alimentaire. Il promet, lui, de mettre à la disposition de chaque province la somme de 1 milliard par an durant son mandat.

Cette somme qui sera gérée par un comité provincial servira à créer des emplois pour les chômeurs et permettra de développer la productivité au niveau provincial.

Ram Ouédraogo compte également réaliser des forages pour que l’eau soit à la portée de tous les Burkinabè. Il promet par ailleurs installer des comités de vérification pour contrôler la gestion des finances et des biens de l’Etat. Le candidat-président a dit à ses militants pourquoi il est important qu’ils votent pour lui.

Ousseim OUEDRAOGO
AIB/Dédougou


Et à Kaya : « Je veux le changement »

Le candidat Ram Ouédraogo était à Kaya dans le Centre-Nord, le samedi 5 novembre 2005. Celui-ci a sollicité le suffrage des électeurs de la ville où il a été investi par son parti, le Rassemblement des écologistes du Burkina.

La rencontre du candidat du Rassemblement des écologistes du Burkina (RDEB) avec les électeurs de Kaya dans le Centre-Nord, était prévue pour 14 h. Mais c’est à 15 h que Ram Ouédraogo est arrivé à Kaya et pour cause ! Il a été bloqué par le convoi du 19e tour du Faso, Gourcy-Ziniaré. Même l’équipe de Sidwaya a eu toutes les peines pour atteindre Kaya.

Mais ce retard n’a pas entamé la détermination des militants du RDEB de la capitale du Centre-Nord qui s’étaient mobilisés pour accueillir celui en qui ils ont placé leur « espoir pour une alternance démocratique au Burkina ». C’est dans une ambiance festive que le candidat Ram Ouédraogo a été accueilli à Kaya. Dès l’entrée de la ville, les militants l’ont escorté par des klaxons et des youyou au lieu de la rencontre où des troupes traditionnelles assuraient l’animation.

L’ambiance était au rendez-vous. « Ram Ouédraogo, président, Ram Ouédraogo au pouvoir, Ram Ouédraogo, premier tour... ». C’est par ces slogans que le candidat du RDEB a été accueilli dans l’enceinte de l’ex-bar « Number one » cadre à la rencontre. Ram Ouédraogo doit être élu au premier tour. C’est ce que les jeunes de Kaya se proposent de réaliser. « Ram Ouédraogo, les jeunes de Kaya souhaitent ardemment le changement. C’est pourquoi nous sommes tous mobilisés pour vous assurer la victoire dès le premier tour au soir du 13 novembre 2005... », a souligné le représentant des jeunes.

La jeunesse de Kaya particulièrement et du Centre-Nord souffre du manque d’emploi, et d’infrastructures socioéconomiques. Les populations n’ont pas selon lui, accès aux soins de santé de base, à l’eau potable, à l’éducation... Et le candidat des Ecologistes du Burkina serait celui-là qui est en mesure d’apporter les réponses à ces préoccupations. « Nous sommes certains que élu, vous songerez particulièrement à la jeunesse et aux populations de cette région... », a-t-il laissé entendre.

Pour le secrétaire général provincial du RDEB, il faut une alternance politique pour soigner les maux dont souffre le pays. Et cette alternance selon lui, c’est le candidat du Rassemblement des écologistes du Burkina. « Nous nous engageons à voter Ram Ouédraogo, le seul homme capable d’apporter le changement tant attendu par tous, celui qui peut conduire le Burkina vers un avenir radieux..., souligner-t-il.

Le candidat a salué les militants pour leur mobilisation. « Vous vous souvenez que c’est dans cette même ville de Kaya que vous m’avez investi pour cette élection présidentielle. Et j’ai accepté de me lancer dans cette élection parce que comme vous, je veux le changement. Et pourtant où je suis déjà allé, cela m’a été signifié. Il faut vous mobiliser pour voter Ram Ouédraogo le 13 naovembre 2005, si vous voulez ce changement..., a-t-il martelé.

Le candidat du RDEB soutient avec force que Blaise Compaoré doit partir parce qu’il a déjà fait deux mandats et la Constitution lui interdit de briguer un autre mandat. « Il ne veut pas partir, mais nous allons le forcer non pas par les armes mais pas par les urnes. Si vous votez massivement pour Ram Ouédraogo le 13 novembre 2005, il sortira vainqueur et Blaise Compaoré sera obligé de partir. Il n’aura pas le choix... », a-t-il laissé entendre.

Pour parvenir à ce changement, le candidat invite ses militants à bien voter. Explications à l’appui, il a présenté le spécimen du bulletin unique. Fort du soutien des électeurs de la région du Centre-Nord, le candidat s’est dit convaincu de sa victoire au soir du 13 novembre 2005.

Etienne NASSA (paratena@yahoo.fr)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.