Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Syndicat autonome des travailleurs des médias et de la culture : Pour un nouveau départ

Accueil > Actualités > DOSSIERS > La liberté de presse au Burkina • • samedi 6 janvier 2007 à 09h09min

Les 22 et 23 décembre, s’est tenu à Ouagadougou, le conseil syndical du Syndicat autonome des travailleurs des médias et de la culture (SYNATIC). "Lutte syndicale : situation des travailleurs des médias et de la culture et perspectives” ; c’est autour de ce thème que les hommes de médias et de la culture ont échangé

Le SYNATIC malgré ses 18 ans d’existence est toujours à la recherche de ses marques. Selon le secrétaire général du SYNATIC, Justin Coulibaly, la mobilisation des travailleurs de l’information et de la culture au sein du syndicat n’a jamais été satisfaisante même si ses débuts avaient suscité beaucoup d’espoir au niveau des travailleurs. Plusieurs raisons expliquent la difficile syndicalisation des travailleurs des médias, dont la répression, la politisation à outrance des médias et la recherche des solutions de facilités au niveau des travailleurs.

C’est pourquoi, en dehors des luttes syndicales qu’il mène aux côtés du collectif CGTB où il est d’ailleurs très peu visible, le SYNATIC n’a jamais pu organiser une lutte sectorielle. Au regard de ce bilan sombre du SYNATIC, les participants au conseil syndical, ont pris la résolution de remettre sur pied leur syndicat, en vue de réclamer de meilleures conditions de travail.

Ils ont compris que seule la lutte paie, et que sans l’union, aucune lutte ne peut aboutir. Toute chose qui fait dire à Justin Coulibaly que ce conseil syndical est un nouveau départ pour le SYNATIC. Il en veut pour preuve, la forte mobilisation des jeunes et surtout des femmes.

L’espoir est donc permis, a-t-il déclaré, compte tenu de l’arrivée au sein des médias comme à la culture ces dernières années, de jeunes motivés ayant soif d’apprendre et de se battre. Le bureau du SYNATIC entend donc dans les jours à venir, mener des actions de sensibilisation tant au niveau des structures de la culture qu’au niveau des organes de presse afin d’amener l’ensemble des travailleurs à se battre pour la défense de leurs intérêts matériels et moraux.

Un large ratissage s’avère nécessaire surtout en ce moment où il s’agit de faire aboutir la convention collective et de réclamer certaines indemnités perdues depuis quelques années.

Fatouma Sophie OUATTARA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés