MANIFESTATIONS A KOUDOUGOU : Toute la lumière, rien que la lumière

Publié le vendredi 25 février 2011

 MANIFESTATIONS A KOUDOUGOU : Toute la lumière, rien que la lumière

Un élève est décédé à Koudougou. Les versions sur les causes de ce décès restent pour le moins contradictoires. Est-ce la méningite, la coupable, ou sont-ce les bastonnades que le défunt aurait reçues à la police ? Je ne m’hasarderai pas à y répondre. Mais je ne peux m’empêcher de m’inquiéter, à tort peut-être, de l’ampleur que prend cette affaire. Je ne joue pas à l’oiseau de mauvais augure, bien que mes cheveux soient noirs et hirsutes. Mais la situation mondiale actuelle est telle que la moindre étincelle peut se transformer en un incendie incontrôlable.

Il incombe donc aux autorités de réagir avec la plus grande célérité pour régler cette affaire. Je vois qu’une fois de plus, les coutumiers et les religieux ont été appelés à la rescousse. Ce n’est pas mauvais en soi, mais c’est quelque part l’aveu d’une impuissance de nos institutions républicaines à régler certains problèmes. Mais bon, l’essentiel est que la paix et la tranquillité reviennent. Et pour cela, il appartient à tous de faire preuve de responsabilité. D’abord, les manifestants.

Vous avez sans doute raison et le droit de marcher pour réclamer la lumière. Mais je ne suis pas d’accord qu’on s’en prenne aux édifices publics. Cela ne nous fait nullement avancer. Ensuite, aux chers amis de la police, et des forces de l’ordre en général, il faut travailler à vous débarrasser de cette mauvaise réputation qu’on vous colle au dos. Vous savez de quoi je parle : "bastonneurs" et "tortionnaires". On est tellement convaincu de cela que, même quand vous ne touchez pas à quelqu’un et que ce dernier succombe juste après être passé chez vous, on vous accusera immanquablement pour homicide. Vous faites du bon boulot pour la sécurité de vos concitoyens, mais enlevez cette affreuse cape de vos épaules et vous en serez plus respectés.

Je lance donc un appel à la responsabilité des uns et des autres. Pour calmer la tension actuelle, il ne serait pas superflu que le Premier ministre aille voir de plus près ce qui se passe à Koudougou, et renouveler une fois de plus l’assurance donnée par le Conseil des ministres de faire toute la lumière sur cette affaire qui déchaîne les passions. Car dans une telle situation, seule toute la lumière et rien que la lumière pourra chasser les ténèbres qui s’amoncellent sur Koudougou et menacent même le reste du pays. Cette grogne n’est peut-être que le résultat de frustrations longtemps accumulées. Koudougou se présente depuis longtemps comme une ville martyre, où de sombres affaires, comme celle de l’assassinat de cet étudiant mort en 2010, pour lesquelles on a promis vainement la lumière.

Si la promesse n’est pas tenue sur le cas du regretté Justin Zongo, elle pourrait réveiller les vieux démons. Les temps changent et il ne faudrait pas renforcer cette opinion que se font de plus en plus les populations, selon laquelle nos dirigeants n’entendent que la voix de la violence. C’est l’occasion de se ressaisir, de rétablir la confiance entre populations et dirigeants. Koudougou abrite la commémoration du 51e anniversaire de l’indépendance de notre pays. Pendant toute cette année 2011, la ville incarne donc la nation, qui s’y retrouvera le 11 décembre prochain. Elle doit donc mériter cette charge, en se montrant exemplaire. Alors, que la lumière soit faite !

Le Fou

Le Pays

Messages

  • la gestion de cette crise passe par le comportement adopté par les forces de l’ordre. Vous avez vu à ouagadougou, il y’a eu moins de dégats et d’agitation tout simplement les manifestants n’ont pas été chargé par les " bastonneurs" (j’adore ce terme mais je ne souhaite pas qu’on me l’applique). Par contre à POA et KINDI il y’a eu des morts de part et d’autre parce qu’il y’a eu usage de la force.

    Apprenez à canaliser les manifestants au lieu de vouloir les réduire au silence.

    Autre fait, pensez vous que les gens ont toujours confiance aux coutumiers et aux réligieux ? On les respecte mais sachez qu’ils constituent des rélais du pouvoir pour asservir d’avantage le peuple. J’en veux pour preuve le formidable travail abattu par le collège des sages en 1999. Qu’on t-il fait de ce rapport ? Quand les gens tirent la sonnette d’alarme en temps de paix on ne les écoute point et quand ça gnifle on se retourne vers ces même gens là. Apprenez à prévenir au lieu de guerrir. Rien que la semaine passé le pays tirait l’attention sur le sur chauffe des prix qui pourrait conduire aux emeutes de la faim. Mais hélas, ces genres d’appels ne sont jamais entendu par nos décideurs. la mort de justin est source de colère mais il faut reconnaitre que la population en a gros sur le coeur contre le régime. Vivement que des mésres idoines soent prises au plus haut niveau.

  • Les propositions faites pour calmer la situation sont les bienvenues. Mais au delà de rassurer les populations que la lumière sera faite (ce qui n’est pas certain dès que la tension baissera et sur ce point pleins d’exemples peuvent l’attester), le Premier Ministre se doit de faire une adresse à la Nation pour exprimer ses regrets, sa compassion et prendre l’engagement que plus rien ne sera comme avant en ce qui concerne le comportement des forces de l’ordre vi-à-vis des citoyens. Cette adresse à la Nation devrait être faite par le Chef de l’Etat mais vu qu’actuellement il a d’autres soucis pour des problèmes que lui même à cherchés un discours du Premier Ministre suffira et le peuple comprendra.

  • toi tu es vraiment un fou

  • "QUE LA LUMIERE SOIT FAITE" tout réside dans ces cinq mots. C’est malheureusement parce que la lumière n’est jamais faite que de tels évènements se produisent. LES GENS N’ONT PLUS CONFIANCE EN NOS AUTORITES.

  • Le fou, tu n’as donc pas suivi le dernier conseil des ministres. Le gouvernement a dit clairement que l’elève est decedé de meningite sans aucune enquète prealable. Si la population ne s’etait pas lévée.l’affaire en serait restée là. Ce regime ne tire pas leçon du passé. En 1998 le gouvernement disait qu’il allait ouvrir une enquète pour savoir les causes de l’accident du journaliste norbert Zongo. Le gouvernement avait dit clairement que c’etait un accident.Un ministre qui part ecoute seulement les autorités locales et epouse facilement leur thèse. Il faut que ce gouvernement apprenne à communiquer et à dire la verité sinon........

  • je suis bien attristée par ces évènements je partage l’angoisse de toute la population
    ex présidente du jumelage Dreux Koudougou je suis profondémént attachée à cette ville depuis 1970.
    toutes mes condoléances aux familles éprouvées.
    la violence amène il est certain d’autres violences ce n’est pas la bonne solution.
    esperant que le calme revienne je suis avec tous en cette journée de deuil.
    Tous les amis du jumelage à Dreux sont de coeur à Koudougou
    Odette HUSSON

  • Le probleme de Koudougou est assez sérieux pour etre pris à la légère. Les populations en ont vraiment mare des crimes impunis au Burkina. On se rappelle bien de Bado Boukary et de Somé Bouhir, tous les deux étudients et assassinés par des hommes de ténus. En fait, le martyr Zongo Justin, dont la mort a été commenditée par certains policiers de Koudougou, n’est que la gountte d’eau qui a fait déborder le vase. En effet, les gens avaient "ras-le-bol" des injustices et de la dictature des policiers. Pour ma part, j’admire l’attitude les habittants de Koudougou qui ont mené couragesement une vraie bataille avec les "forces de l’ordre" ou devais-je dire forces de désordre. Il faut, à l’exemple des Koudgoulais, montrer à ces "bastonneurs" qu’ils ne sont pas au desssus de la loi et qu’ils ne sont pas au dessus du peuple. Comme le disait Norbert Zongo :"c’est le peuple qui est toujours fort, c’est le peuple qui détermine les modalités de la parole.". En plus, avec notre gouvernement, seule la violence marche. Lorsque le 23 Février 2011 j’éccoutais les informations, le gouvernement a fait passer un communiqué montrant que Zongo Justin ne serait pas décédé suite à des tortures mais suite à la méningite. C’est en ce moment que les manifestations commencèrent. Et le 24 Février ils refont passer une information selon laquelle Zongo Justin serait décédé suite à des bastonnades d’un policier et que les suspects sont mis aux arrets. Celà signifit que c’est suite aux violences des jours précédents qu’ils ont révélé la Vérité. Je suppose qu’ils ne veulent pas que celà dégénère en un soulèvement populaire comme dans nombreux des pays arabes. Je ne dis pas que la viloence est une bonne chose en soi, mais souvent, elle est nécessaire. Je pense bien qu’il est préferable que je m’arrete là pour ne pas attirer les préjugés. Merci à vous lectures de m’avoir lu.

    • je viens de lire ton message et j’avoue que souvent il faut la violence pour régler les choses quand tout va mal.quoi qu’il fasse la révolution est inévitable ,et un jour il y’aura des soulèvements populaires presque dans tous les états africains.Abraham Lincoln : la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

  • vraiment c’est comme ce que dit l’autre toi tu dois être vraiment fou pour voir les choses ainsi à chaque fois que ce genre de choses se produisent c’est les mêmes termes on utilise et rien après et aussi c’est les fruits d’un présidant élu de 2million dans 14million et à chaque fois on utilise la logique du gourdin et l’oppression contre la population tout simplement par ce qu’il ne sont pas là pour cette population sinon la réaction serai autrement.sur quel logique la police est près pour frapper et tabasser ? c’est ce qu’ils ont apris à l’école national de la police voila pour quoi ils ont épousé cette logique de gourdin

  • Ces ignares de tortionnaires qui savent pas qu’ils sont la pour protéger la population et nous l’exterminé, c’est cette même population qui cotise pour vos salaires, et je fait pas de nuance du genre c’est pas eux tous, et puis quoi encore ? si il y avait une volonté manifeste ces genres d’actes ne se répéteraient plus jamais. pour une histoire de fesse ces bandits sont prêts à te faire la peau, n’importe quoi. Vous voulez une solution ? je vous en donne une !

    - Un décret qui indiquerait clairement qu’en cas de violence faite à un citoyen par un agent de l’ordre ce agent serait simplement radié avec 2 à 5ans d’emprisonnement selon les conséquences de l’agression

    Ne me dites pas que c’est pas sure que le décès de l’ espoir de demain soit les causes de la bastonnade, une chose est sure on la bastonné et ça c’est pas normal

    Quand même c’est nous qui payons les armes et leurs formations

  • Que leur ames repoz en paix..on en a mare..trop c’est trop..apres lassassinat de leleve a boulsa,on na pas eu de suite..ensuite vien lassassina de letudiant inoussa,tjrs pas de s8te..et voila maintenan le tour de Zongo et bien dotr camarades..vraima les putin de policiers pense quapres un Tour au GIFA,tt est permis...fuck that bullshit..

  • Encore un dysfonctionnement de la justice. ce garçon a été victime d’un déni de justice. la justice aurait traité sa plainte avec toute bonne suite que ce qui est arrivé n’arriverait. Pour un procureur qui n’a pas fait son travail voilà plusieurs morts sur son dos. Révoultion et révolution.

  • que l’umière soit faite sur toute cet affaire( vérité, vérité, vérité).
    mais franchement je trouve pitoyable qu’un parti politique notemment sont patron qu’est Herman parte à abidjan pour chercher des financements au près de bagbo dans le seul but de destabiliser son propre pays au profit de personnes qui nous sont hostile.
    la politique ne m’interresse guerre et les politiciens sont tous des verreux, des pouries (ca c’est connu de tous le monde). mais vouloir vendre son pays à l’ennemie qui a massacré tant de Burkinabés, je trouve ca vraiment dommage.
    le patriotisme c’est dabord et avant tout se mettre au service de sa nation et non le contraire.
    Laissez les élèves et étudiants menner leurs revandications qui est légitime. ils n’ont eu besoin de personne pour se prendre en main et personne ne doit essayer de les manipuler. dailleur, ils ne sont pas con, contrairement à ce que pensent certaines personnes qui velent profiter de la situation pour semmer le chaos dans le pays.
    Encore une fois, je suis de tous coeur avec les élèves.que vérité et justice soit fait et dans les plus bref délais.
    Pour les faux patriotes, je vous emmerde (toi Herman c’est même pas la peine de réver à la présidence, une autre personne mais pas toi. espèce de vendu).

  • Je pense qu’il est temps que le gouvernement se décide. Une réaction et un remaniement dans dans nos forces de l’ordre s’avère nécessaire. Au Burkina Faso, une fois que l’on porte l’uniforme on se croit au dessus de tout, on fait ce que l’on veux. C’est un abus de pouvoir tout ça. Je pense que la population de koudougou en a assez de cette impunité. Si ce régime se voit un jour renversé ça sera dû à ces corps habillés.

  • Arrêtons de gouverner ce pays par nos BANGALAS. Tantôt c’est un Ministre, ou un homme armé par le peuple, qui pour des problemes de fesses n’hesitent pas à utiliser la force publique. Comme quoi, le poisson pourrit toujours par la tête.
    Que les dits Policiers fassent leurs remords afin de revenir en force.
    Courage PM

  • QUE LA LUMIERE SOIT FAITE RAPIDEMENT. ET SURTOUT PAS DE VAUTOURS AUTOUR DE NOS CADAVRES, JE VEUX PARLER DES POLICIENS =POLITICHIENS :MALEUR DE DIEU SUR CEUX LA. AMEN

  • C’est le peuple burkinabe qui paie les salaires de ces procureurs et autres ministres qui mènent les enquêtes dans leurs salons ou dans les débits de boissons.

    Si les choses ne changent pas, il n’est plus à démontrer que la jeunesse saura se prendre en charge. Seuls ceux qui gouvernent ne voient pas le monde changer.

    le peuple mérite mieux et il saura certainement trouver la voie de son salut à la manière de ce qui se passe pas très loin....

  • C’est triste ce qui s’est passé à koudougou.Nous esperons que nos autorités apporteront une solution à la hauteur de la faute (crime)commise.Je ne crois pas à cette histoire de méningite.Elles ont ici une N ème occasion de se rapprocher des populations et surtout les populations de Koudougou, une ville martyr qui vient encore de voir une de ses fils tombés !

  • Mes condoléances à la famille du disparu ! Dommage que ce soit arrivé à la fleur de l’âge ! Manifester pour réclamer toute la lumière sur un décès suspect d’un camarade est louable.Mais brûler tout ce qui représente l’autorité étatique, virer de la réclamation au vandalisme un pas est vite franchi et l’on se retrouve hors des garanties de la grève ! Ces jeunes que je ne dirai pas instrumentalisés comme le pensent certains ignorent royalement la portée des actes qu’ils sont en train de poser. Quand j’entends des jeunes élèves de la classe de troisième se prendre pour des médécins à mesure de mieux diagnostiquer une méningite qu’un infirmier ou un médécin je me pose des questions quant à leur érudition et leur présence sur les bancs !N’insultez pas l’intelligence de ceux qui ont fait trois fois la durée de votre scolarisation !
    Réduire en cendre les moyens de travail des forces de défense et de sécurité c’est se mettre soi meme en insécurité ! Imaginons qu’on appelle le poste de gendarmerie ou de police pour dire qu’il y a une attaque de coupeurs de route à Sakoinsé.Comment interviendront-ils ? Qu’ils croisent les bras et attendent ? Tôt ou tard qu’on ne s’étonne pas de constater une inflation insupportable sur tous les prix des produits de première nécessité liée à la crise Ivoirienne et au fait qu’il faille remplacer tout ce qui est parti en fumée !Si nos enfants mineurs ignorants de certaines réalités de la vie cassent et brûlent sachont les guider en tant qu’éducateurs ! C’est nous qui payeront les impôts et devront les alimenter pour qu’ils puissent continuer de faire la grève ! Qu’ils n’augmentent pas nos charges qui sont déjà assez énormes !
    Réclamons nos droits mais prenons garde de détruire nos acquis sinon....! A bon entendeur salut !
    Pour ceux qui ont des mots durs et parlent d’histoire de moeurs reférez vous aux témoignages des camarades et amis de la fille de qui est survenu le problème et vous vous rendrez compte de vos erreurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.