Manifestations de militaires : Les civils en ont marre et interpellent le gouvernement !

Publié le mercredi 1er juin 2011

Manifestations de militaires : Les civils en ont marre et interpellent le gouvernement !

Des militaires burkinabè offrent aujourd’hui au monde entier le spectacle d’une armée qui se désagrège à l’intérieur d’un commandement qui lui-même se désintègre. Notre Armée est aujourd’hui déchirée, décriée et offre un spectacle pitoyable. Une réalité insoutenable qui révolte les honnêtes citoyens et interpelle le gouvernement.

L’armée burkinabè était à une époque récente bien structurée et disciplinée. Elle était le véritable garant de la sécurité de l’Etat et faisait la fierté des populations. L’armée se caractérisait au Burkina Faso par sa discipline et était enviée par de nombreux corps de métier. Coupée ou séparée de cette discipline, elle s’étiole et meurt comme la branche de l’arbre que l’on sépare du tronc et où ne coule plus la sève vitale et régénératrice.

Mais aujourd’hui, les dérives actuelles sont si nombreuses qu’il faut absolument reconstruire une vraie Armée républicaine. Il est inadmissible, pour les civils que nous sommes, de voir quelques éléments incontrôlés de notre armée s’ériger en acteurs du désordre et oser même défier l’autorité de l’Etat, en choisissant la voie de la violence plutôt que celle du dialogue.

Ces militaires indisciplinés doivent savoir, que même si elles n’ont pas d’armes, les populations civiles demeurent des forces tranquilles. Si elles se déterminent à sortir pour revendiquer la restauration d’une paix durable dans notre pays, rein ne pourra les arrêter. Les populations ne peuvent plus continuer de souffrir le mépris et l’arrogance de quelques soldats mecontents. On ne peut plus tolérer encore longtemps les bêtises de soldats irresponsables qui ne font que voler, piller, violer et terroriser les paisibles citoyens qu’ils sont censés protéger. Les autorités de l’armée (les chefs militaires) doivent impérativement procéder à un nettoyage interne pour nous débarrasser des brebis galeuses.

Quand on sait que c’est une minorité qui est résolue à conduire le pays vers le gouffre, le reste de l’armée – ces militaires consciencieux- devront apporter la réplique nécessaire et indispensable à ceux qui ont décidé de salir le treillis. Le seuil de tolérance des populations à atteint ses limites et une intervention énergique est nécessaire et attendue de la part de l’Etat, même s’il faut recourir à la violence légitime dont il a, du reste, le monopole.

L’urgence aujourd’hui est de mettre un terme à la désintégration et à l’érosion des normes et des valeurs qui caractérisaient notre armée. Pour ce faire, il faut restaurer l’autorité de l’Etat face à des agissements de délinquants déguisés en soldats.

Comment comprendre qu’après les nombreuses actions du Gouvernement en vue de l’établissement de structures de dialogue, d’instaurer la concertation et le dialogue dans l’optique de rechercher des solutions aux préoccupations des différentes couches de la société, l’on continue à troubler la quiétude des populations ? Elles sont fatiguées de cette situation. Il faut plus que jamais que le Gouvernement assume ses responsabilités en prenant les mesures idoines et coercitives de restauration de l’autorité de l’Etat.

A très court terme l’Etat doit adopter une position ferme et radicale face à ces groupuscules isolés qui ont trop terni l’image de notre armée. Car si les manifestations successives de ces derniers temps ont emporté sur leur passage ce qui existait de notre belle armée, elles n’ont encore rien planté qui ait pris irrémédiablement racine et qu’on ne peut remédier. Cette crise dans l’Armée laisse une terre qui n’est certes plus en friche, mais qui conserve néanmoins quelque fertilité, pour qui sait y semer de nouveaux germes féconds.

C’est la discipline et le respect de la hiérarchie qui crée les grandes armées et génère les extraordinaires cohésions entre l’Armée et le peuple. Il faut revoir les modes et critères de recrutement ainsi que la formation des jeunes soldats. Des nouvelles approches surgiront des lueurs qui jetteront progressivement une lumière sur une nouvelle Armée nationale et républicaine. Il nous faut réorganiser notre Armée, quitte pour cela à la réinventer. Il est donc grand temps que le Gouvernement prenne ses responsabilités. Que les militaires sachent que nous sommes dans un Etat de droit et que les règles qui régissent cet Etat de droit sont les mêmes pour tous.

Pour terminer, j’invite tous les Burkinabè de bonne foi et surtout ceux qui se sont égarés à méditer les propos de Thucydide prononcés lors de l’oraison funèbre de Périclès à la fin de la première année de guerre contre les Péloponnésiens. Il rappelle que : « … Du fait que l’Etat, chez nous, est administré dans l’intérêt de la masse et non d’une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie. En ce qui concerne les différends particuliers, l’égalité est assurée à tous par les lois ».

Et Thucydide de poursuivre : « en ce qui concerne la participation à la vie publique, chacun obtient la considération en raison de son mérite, et la classe à laquelle il appartient importe moins que sa valeur personnelle. Enfin nul n’est gêné par la pauvreté et par l’obscurité de sa condition sociale, s’il peut rendre des services à la cité. La liberté est notre règle dans le gouvernement de la République et dans nos relations quotidiennes, la suspicion n’a aucune place ».
Il conclut en affirmant : « une crainte salutaire nous retient de transgresser les lois de la République ; nous obéissons toujours aux magistrats et aux lois et, parmi celles-ci, surtout à celles qui assurent la défense des opprimés ».

Abdoulaye TOE

Messages

  • Je suis d’accord avec les propos de cet article, nous en avons marre et on veut tout ça s’arrete. Un militaire c’est le fils, le frere, le marie ou le pere d’un autre burkinabe. Si au lieu de revendiquer honetement tes droits tu uses de l’arme qu’on t’a preté pour protegé tes parents afin de leur apeurer, de les voler avec une rare violence ce qu’il a mis toute sa vie pour avoir, tu deshonore tout le monde. La Tunisie et L’Egypte ou les protestations ont commencé, les armées sont restées integres et garant de la securité du peuple. Chez nous c’est tout a fait le contraire, cette armée est devenue pire le coupeur de route en vol et en violence sur les citoyens. C’est devenue une force d’insecurité. La difficulté de trouver une solution est que si aujourd’hui on demobilisait cette force de desordre, elle irait grossir le rang de leur collegue coupeurs de route. Mais je pense que ce sera la meilleure solution parce qu’au moins on pourra les combattre officiellement.

  • L’Etat burkinabé n’est pas seulement malade que de son armée. Meme la fonction publique a besoin d’être réformée de fond en comble avec cette corruption qu’on retrouvre dans beaucoup de service. Cela ne servira à rien de vouloir réformer l’armée sans réformer les autres institutions tout aussi malade.

    « … Du fait que l’Etat, chez nous, est administré dans l’intérêt de la masse et non d’une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie. En ce qui concerne les différends particuliers, l’égalité est assurée à tous par les lois ».

    Dans la citation que vous reproduisez, êtes vous sûr que chez nous l’Etat n’est pas administré pour une minorité ? Et la famille présidentielle et apparenté qui s’attribuent tous les grans marchés publiques.

    Etes-vous vraiment sûr qu’au Burkina Faso l’égalité est assurée à tous par les lois ? Et l’affaire Norbert ZONGO ? Et les dossiers de détournements de bien publiques transmis à la justice qui n’ont jamais connus de suite ? etc. etc.

    Merci

    Robert OUEDRAOGO

    • Mon cher Robert, je suis d’accord avec ton analyse. Mais est ce pour autant qu’il faut semer la terreur au sein des populations ? Ce que les militaires font est plus grave que ce que vous denoncez. Savez-vous combien de décès collateraux ont été occasionés par ces actes ? Savez-vous combien le burkina perd au plan économique ? savez-vous combien d’ONG commencent à fermer ? Savez-vous que le Burkina Faso est pauvre et que nous n’avons que nos ressources humaines ?

      En plus dites-moi, les armes sont-elles la solution ? serez vous ok de recevoir une balle dans la cuisse ? serez-vous ok de voir votre femme et votre fille violées ?

      NOUS EN AVONS MARRE

    • Cher Citoyen,

      La corruption dans l’administration est aussi dangereuse que les tirs des soldats. Avec la corruption l’Etat perd chaque année des milliards de nos francs. Et je vous fais comprendre en plus que la corruption dans un pays fait fuir aussi certains investisseurs comme les tirs des soldats. La corruption à outrance dans un pays tue des citoyens à petit feu, c’est un mal très pernitieux.

      Merci

  • Ce sont des groupes de soldats "sans commandement" qui ont tué Sankara quand Blaise dormait pour lui donner le pouvoir, ce sont des groupuscules militaires qui ont tué Norbert et dont le crime profite au pouvoir en place ; de nos jours les gorupuscules sont encore actifs et on ne sait pas ce que demain sera. Une chose est claire et c’est à la limite une logique mathématique : chacun s’asseoit à l’ombre de son travail. Ce régime a labouré, semé et maintenant il faut récolter, quand les groupuscules arrangeaient c’est silence radio maintenant que le mentor est menacé on crie au scandale non, il faut assumer.

    • cette sutiation aune solution, je demande a tous le monde dans tous les ville de creer des unites des auto-defense dans les villes et je crois que c est mieu comme sa.
      puisque nous sommes dans une replique non pas dans la brousse.
      ces millitaires qui n’on aucune valeur morale,trop c est trop

  • balle a terre. si tu penses que nos officiers sont des victimes, tu te fourres le nez dans le doigt. nos soldats sortent toujous pour une raison. leurs chefs ont mange leur argent. au temps de Maurice, Lamizana, Saye Zerbo, Sankara, ils sortaient pasparce ques officiers savaient se faire respecter. quand on affaire a des officiiers dealers, on ne pas qu’ avoir une armee de mutins. vous avez beau crier, tant que le militaire n’ s eu ses sous, personne ne va dormir tranquille das ce pays. et puis, quand ils sortent bruyamment, on les ecoute u moins. ce que tout le peuple aeu en deux mois, on allait mettre 50 ans pou avoir le tiers avec ce systeme. alors si vous ne pouvez nous dire merci, faut nous traiter comme du n’ importe quoi.

  • Franchement les militaires doivent savoir qu’ils ne sont pas les seuls à avoir tant de reclamation. Si chaque fois ils doivent mettre la vie des population en danger, c’est être j’allais dire des criminelles ou des irresponsables. Qu’ils sachent enfin qu’ils ont des parents dans les quartiers. S’ils n’ont pas reçu de bonne éducation ou de formation professionnelle, qu’ils s’en prennent à leurs parents ou à leurs chefs hiérarchiques et laissent la population vivre tranquilement.
    J’invite mes collègues commerçants de se procurer eux aussi des armes sinon au rythme actuel, ça ne va pas. Ils font comme ça les gens rentrent et ils profitent piller, voler les commerçants qui sont pour rien dans l’affaire. S’ils savent pas ce qu’ils veulent, c’est tant pi pour eux. Trop c’est trop. Aujourd’hui c’est eux, demain encore c’est eux, c’est quoi ça, des voyous et des voleurs qui se disent militaires.
    Enfin le gouvernement doit être ferme avec eux cette fois ci, sinon nous les commerçants aussi entrer dans la danse. On ne peut pas être chaque fois des victimes de leur vandalisme et ceux qui doivent payer sont seins et sauf .
    Ils nous font chuer.

  • Enfin des articles courageux qui disent tout haut ce que bcp de burkinabe pensent tout bas.Y en a marre de ces ecervelés qui sement la terreur croyant que le peuple va suer sang et eau pour satisfaire leurs seuls interets egoistes. qu on les deshabille et qu on n’en parle plus.
    Quant aux petits galopins vagabonds pyromanes et casseurs qui desertent les classes sous des pretextes devenus futiles qu’on cesse de les caresser dans le sens du poil.
    Le peuplue dit NON refuse d etre otage de qqs militaires d enfants manipulés.

  • bjr
    "Armée bien structuére et disciplinée" vous écrivez dès l’introduction. C’est un véritable uppercut dès les premières lignes ! De quelle armée vous parlez ? Celle qui est toujours au pouvoir... depuis 1966 ? Et qui a occupé par 5 personnes différentes la première charge de l’État ? Voyons...

  • Monsieur Toé votre article ne contribuera manifestement pas à résoudre cette crise. Je crois que ce serait pire si vous étiez aux commandes.
    On ne répond pas à la violence par la violence.
    Il faut donner je pense l’opportunité à ces hommes de s’exprimer face à toute la presse nationale et internationale pour qu’on sache clairement ce qui se passe, car ce que l’on voit n’est rien d’autre qu’une façon de manifester leur colère.
    Je crois qu’il est temps qu’on donne la parole à chacun pour qu’on sache définitivement quel est le problème de tout un chacun publiquement.
    Monsieur Toé, il ne faut pas avoir de parti pris car nous sommes en face d’un problème de GOUVERNANCE. Ne cherchez pas loin. Il est facile de commencer la bagarre mais on ne sait jamais quand elle finira.
    Dieu bénisse le BF

  • Très très bon article. Vraiment la population en a marre actuellement de se faire piller, voler, saccager par des malfaiteurs sans buts précis.
    Il faut bien que l’Etat règle cela assez rapidement car la colère des civils est pire que celle des hommes de tenue....

  • Monsieur le journaliste,vous vivez sûrement sur une autre planète sinon de quel Etat de droit vous parler ?Si vous vivez au Faso,vous n’êtes pas sans ignoré que c’est la loi du fort qui est légion et donc es problèmes que nous subissont actuellement sont les conséquences directes de tout ce qui passe au Burkina depuis plus de 23 ans à savoir la corromption généralisée,la gabegie,le laxisme,la mal gouvernance etc...Bien sûr les faibles(95% de la population) qui commettent des peccadilles sont exhibés et etsévèrement punisau nom de ce fumeux Etat de droit à 2 vitesses.Donc votre citation de Thucydide est tout simplement le contraire de se qui passe au Faso.Alors,même si la masse populaire est très désabué par la situation actuelle,le gouvernement ne bougera pas le petit doigt pour sanctionner,juger ou radier ces mercenaires voyous parceque la boîte de pandore était ouverte depuis longtemps et je ne pourrai pas retracer tous les faits délictueux,indignes lorsqu’on se dit être dans un Etat de droit.En conclusion, mon cher journaliste,sur votre planète douillet,vous pouvez continuer à rêver car avec ce régime,j’ai fini de rêver depuis très très longtemps

  • Sans cautionner les actes des militaires, je rappelle à Monsieur Abdoulaye TOE que contrairement à la vision de Thucydide qui considère qu’en démocratie l’Etat administre dans l’intérêt de la masse et non d’une minorité, au Burkina Faso, notre chère Faso, l’ETAT ADMINISTRE DANS L’INTERET D’UNE MINORITE ET NON DE LA MASSE. Et ce, depuis plus de deux décennies. Et c’est là le problèeme.

  • Cela est un grand defi au Ministre de la Defense . La restructuration du gouvernement a abouti a la creation du ministere de la defense qui doit faire des proposition au chef du gouvernement . Blaise Compaore doit se lever pour sauver notre peuple , nous en avons assez des brebis galeuses .Il faut dissoudre cette armee d’incapables . Tous les chefs militaires ont failli a leur mission . Les soldats dans une troupes refletent leurs chefs .

  • C’est bien beau ! mais rappelle-toi "que le poisson pourri toujours par la tête". Notre armée est à l’image de ce que sont devenus les civils !
    La faute appartient à ces mêmes responsables qui ont divisé l’armée pour mieux règner, piétinant ainsi le respect dû à la hiérarchie. Sinon, pourquoi un corps d’élites militaires pour garder le président dans un régime démocratique alors qu’il y a la gendarmerie ou la garde républicaine pour cela. Rappelez vous les actions de certains "sergents ou sergent-chefs" de cette même garde, qui narguaient des colonels.
    Ce sont donc les conséquences de tout ce désordre. Par conséquent, que ceux qui l’ont créé et qui se sont empressés pour régler les révendications de ces militaires,agissent maintenant.
    Ne mêlons donc pas les civils à cette affaire, eux qui ont été pillés et qui n’ont presque rien obtenu pour leurs révendications !

  • Monsieur Toe,
    Je pense qu’il est extremement important de mesurer vos propos car en plus de subir tous les mots actuels (pauvrete,injustice, corruption, malgouvernance ...), notre pays n’as pas besoin d’un bain de sang.
    Je ne suis pas un militaire et je condamne toutes leurs actions anti-republicaine. Mais si c’est le moyen pour que commence veritablement une justice equitable pour tous, alors les autorites qui ont la legitimite du peuple doivent travailler activement a creer le dialogue et poser les fondements d’une societe juste, ou l’on n’a pas besoin de corrompre ou d’user de la force pour meriter ce qui revien de droit.
    Normalement dans un etat de droit, un militaire qui a pour mission d’assurer la securite n’a pas le droit de faire la greve. Cependant, dans ce meme etat de droit, s’il y a bien un groupe qui ne devrait pas subir de l’injustice, c’est bien l’armee et ca commence par la. La decision du President Compaore de prendre en charge ce portefeuille personnellement est une bonne chose. Il faut regler la gangraine que la hierarchie militaire mis en place depuis tant d’annee. C’est un debut de construction d’une societe plus juste et moins corrompu.
    Les revendications des autres couches de la societes ne sont pas en reste. Mais il faut bien commencer par quelque chose.
    Le pouvoir doit user de leadership pour regler PACIFIQUEMENT les mots qui minent notre pays depuis des annees : Justice sur tous les plans (civile, penale, economique, civique), la lutte contre la corruption a tout les niveaux (du sommet du pouvoir au simple commis de bureau en passant par l’operateur economique).

  • Bien parlé frangin... C’est un sage qui parle à travers tes écrits ! Dieu nous bless très fort !!

  • Il faut une epuration pure et simple de notre et pour cause :

    il y’a eu faille dans le système d’incorportaion et des bandits de grands chémin sont passé dans les mailles. IL faut impérativement extriper ces voyous dans les rangs. Dépuis la violation des locaux de HOME KISITO, par ces coupeurs de route, ma conviction est etablie que le stade de non retour est atteint.
    Pensez vous honnêtement qu’un bandit qui connâit les missions de HOME KISITO, osera s’y aventurer ? Même les coupeurs de route ont des limites dans leurs agissements.

    Je reste simplement convaicu que l’armée n’est pas une armoire. Cette raison me convainc que cette armée regorge toujours d’hommes et de femmes qui ont toujours le sens de l’honneur et qui savent que cette institution n’est pas un repaire pour des violeurs et des voleurs. Nooooooooon cette armée, quelle que soit la décadence de nos moeurs, ne nous ressemble pas. Elle me rappel plutôt les miliciens d’un certain JEAN PIERRE BEMBA.
    La vigilance recommande aux BURKINABE de ne pas omettre les hauts faits cet armée incarné par des hommes dont l’évocation des noms inspire respect : General baba sy, lamizana, boukary kabore, general kouamé lougué....

    La constrution de plaine rizicole de sourou et la realisation des miliers de puits dans les villages les plus reculés par le genie militaires , les evacuations sanitaires assurées au quotidien par nos braves sapeurs pompiers militaires, l’assisatace de la population lors des inondation du premier septembre 2009 sont autant d’acte qui m’amène à dire que cette armée mérite respect à condition qu’on y deniche les bandits, les voyous, les brigands qui ont souillé l’honneur de cette instutition jadis respectable et respectée

  • je crois qu’il est temps d’organiser des gigantesques marches dans toutes les villes du burkina pour dire aux militaires notre ras de bol. No comment ! Je crois qu’on est plus loin d’une situation on aura un divorce entre le peuple (civil) et des soit disabt militaires. Quel honte.

    • Oui,je le dis hut et fort.On en a assez.trop c’est trop.Que ces voyoux nous laissent en paix.Ils sont pas les seuls.On organisera une gigantesque marche pour reclamer leur radiemment.Des hommes sans lois ni lois.Il faut recruter des hommes avec un bon niveau éducatif.
      Merde

    • je suis tout a fait d’accord avec toi a 100%

  • PEUPLE CIVILS CIVILISES !SORTEZ ET EXPRIMEZ VOTRE RAZ DE BOL FACE A CETTE HORDE DE PILLARD QUI NOUS TROUBLENT

  • Oui, quelle honte vraiment pour notre pays ! Que font-ils à longueur de journée dans leurs treillis et dans leurs casernes ? On se le demande bien ! Pendant ce temps les civils doivent s’échiner pour cultiver le sol pour qu’ils aient de quoi manger et bosser dur dans des bureaux ou dans leurs commerces pour payer des taxes à l’Etat qui s’empresse de leur verser des salaires avant tout le monde !
    Et ces militaires viennent encore piller ceux qui produisent pour les nourrir...quel manque de dignité !

  • Je crois franchement que les militaires exagèrent. Remarquez une chose:ce que font les hommes de rang peut être moins écoeurant quand on pense qu’il y a des officiers et sous officiers (commandant, capitaine, lieutenant, sous lieutenant, adjudant chef...)chargés de les encadrer et de les faire respecter cette discpline. Mais ou sont-ils ? Que font-ils et que disent-ils par rapport à cette situation.C’est de la démission et de l’irresponsabilité.Cette chaine de commandement manque d’autorité et de crédibilté parce qu’elle sait ce qui se passe.En temps normale, c’est un problème qui se règle entre militaires dans les casernes au sein de la grande muette comme on a l’habitude de le dire. Mais, quand on a affaire à une armée de dealers, ou les officers ne sont plus en phase avec la troupe, mangent au vu et au su de tous au détriement de la troupe et rivalisent de richesse et d’opulence avec es opérateurs économiques, c’est qui arrive. Notre armée est oisive, budgétivore et improductive.Tout ça, c’est le fruit de la mal gouvernance, du favoritisme et de l’impunité.

  • Oui je suis d’avis avec toi rien que des militaires par manque de batail. faite la brousse. on va aussi prendre des armes nous les civils.

  • Franchement on en a marre !!! qu’un gropuscule de bouffons prennent le pays en otage c’est très grave !!!!Q blaise enterre sa BM et viennne en fininir avec çà. il faut qu’on chasse ces gars là qui font la honte du pays et ne sèment que la désolation. Que les soldats loyalistes mattent ces rebelles et advienne que pourra !!!!! Tampi toum tara fin....

  • Trop c’est trop ! Les militaires qui agissent ainsi ne donnent pas le sentiment qu’ils aiment leur peuple et leur patrie ? Je demande à chaque militaire de se poser ses questions ?

    1-Quand j’étais civil avais-je la possibilité de faire ce que je fais maintenant au peuple ? Réponse = Non

    2-Si on me reverse dans la vie civile est ce que je serai à mesure de commettre ces turpitudes au peuple ? Réponse = Non

    3-Qui m’a octroyé la tenue et l’arme que je porte ? Réponse = le Peuple

    4- Dans qu’elle condition dois-je faire usage de mon arme en tant que militaire du peuple ? Réponse = défense du peuple et intégrité territoriale

    Si vous trouvez des réponses autres c’est que vous n’etes pas un militaire mais un délinquant qui n’a pas sa place dans l’armée.

    Faite un effort de reflexion dans le sens d’une responsabilité plus accrue de votre mission de protecteur du peuple car c’est ça votre mission.

    Le peuple que vous etes en train de baillonner a defendu cm par cm l’honneur de la patrie pendant que certains de vous allaitaient ou n’étaient pas encore venus au monde.
    La dignité nous la connaissons avant vous !
    La combativité et le courage est notre tradition !

    Réfléchissez mieux et agissez positivement car au lieu d’avoir le peuple avec vous, vous risquerez de le rencontrer. Vous serez les premiers perdants car ce peuple a manié les armes avant vous. Demandez à vos mamans, elles vous repondront qu’elles savent manier les armes ( je parle des militaires hors la loi ). Faites attention car si vous êtes forts c’est en composant avec le peuple. Si le peuple devient votre cible, vous perdrez la légimité populaire qui fait votre force. Je suis d’un age avancé et je me garderai de certains propos.

    L’histoire de l’humanité nous a tous enseigné que les peuples doivent être respectés et protégés aussi bien dans leurs droits que dans leurs devoirs.
    Imaginez un peu ce que peut etre une désobéissance civile ! La conséquence immédiate est l’effondrement de la légimité populaire qui est le socle de votre force , de votre fierté et de votre honneur.
    Vos comportements irresponsables ne sont pas loin de déclancher une désobéissance civile. Ressaisissez-vous pendant qu’il est temps car votre mission est noble.

    Par ailleurs j’invite la haute hiérarchie militaire à accorder une attention toute particulière à leurs éléménts. Car notre armée est rentrée dans une mutation profonde en ce sens que de plus en plus les recrus ne sont pas des analphabètes et sont d’un certain niveau d’instruction qu’il faut savoir intégrer dans les processus de gestion des troupes. j’espère que l’idée est comprise

    Il y va de l’intérêt de tous !

  • Je pense tout simplement que ceux qui donnent raison au militaires ne sont ni le frere, ni la soeur ou la mere et le pere de toutes les personnes qui ont perdues la vie à cause de ces manisfestationsauvage.

    Quel gout peut avoir ma prime, quand une jeune fille de 15 ans et un enfant de 11 ans sont mort par ma faute.
    Quel gout peut avoir la sauce que je fais preparer avec le fruit de ma revendication lorsque je viens de violer une mère qui courrait vers moi pour se refugier parceque je suis militaire.

    Permetter moi de cracher, on en marre, mais on plus on à la nosée devant les bandits que nous payons

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.