SIAO 2012 : c’est parti pour une semaine d’artisanat

Publié le lundi 29 octobre 2012

SIAO 2012 : c’est parti pour une semaine d’artisanat

Le Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), édition 2012, a ouvert officiellement ses portes ce samedi 27 octobre 2012 sous le thème « artisanat africain et émergence économique ». Pendant que l’air d’exposition se remplit peu à peu, pour les uns, l’heure est au repérage, aux derniers réglages et pour les autres aux premiers coups de gueule.

« On ne peut pas avoir accès au pavillon sans badge, on tente de récupérer ces badges depuis des heures, on nous dit qu’ils ne sont pas prêts » s’énerve un acheteur professionnel devant le pavillon du soleil levant. Le personnel d’appui qui tente de lui expliquer qu’il n’y ait pour rien l’agace de plus en plus. « Me calmer » lui rétorque-t-il. « Vous croyez qu’on est la en touriste, professionnalisme mon œil, oui ! » finit-il par lancer.

Il est un peu plus de 11 heures. Il fait chaud et les esprits ont tendance à s’échauffer pourrait-on conclure au regard de la réaction des ces acheteurs professionnels. Son compagnon d’infortune et lui, à force de s’égosiller devant les agents de sécurité finiront par bénéficier d’une dérogation spéciale afin d’accéder à l’espace « Business To Business » installé au pavillon du pays invité d’honneur de la présente édition, le Japon.

Plus loin, l’atmosphère est plus détendue. Entre les stands, Bernadette se faufile. Particulièrement intéressée par la maroquinerie, elle regarde, discute et prend des notes. A demi mot elle avoue, « je fais du repérage pour mes amis ». Les amis de Bernadette viendront participer à la fête de l’artisanat de Ouagadougou. Ils ne peuvent toutefois rester que deux jours. Elle flaire donc les bonnes affaires, repère les lieux et prend contacts avec les exposants pour leur permettre de gagner du temps quand ils arriveront. Bernadette est une habituée du salon mais elle se dit éblouie par ce qu’elle voit.

Pour ce qui est de voir, Zougrana lui ne voit pas grand-chose pour le moment. Empêtré dans les difficultés de transports, il ne sait pas exactement où se trouve une partie de sa marchandise. Son téléphone portable collé à l’oreille, il essaye de retrouver la trace du chauffeur de taxi. Ne se laissant point tombé dans le désespoir, il expose ce qu’il a sous la main en attendant de retrouver l’autre moitié de sa marchandise.
La 16e édition du SIAO c’est bel et bien partie et ce jusqu’au 04 novembre prochain avec des imperfections qui se corrigeront probablement au fil des jours à venir.

Aminata Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net


Messages

  • ce qoi ce griot camerounais des temps moderne qui a presté lors de la ceremonie d ouverture ? plus jamais ca ! nous ne somme plus en 1980. le SIAO est au dela de ca !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.