Commune de Réo : Anicet Bazié installé dans ses fonctions de maire

Publié le dimanche 24 mars 2013

Commune de Réo : Anicet Bazié installé dans ses fonctions de maire

Elu le 21 janvier 2013, le nouveau maire de la commune urbaine de Réo, Anicet Bazié a désormais les pleins pouvoirs pour agir. Il a en effet été installé dans ses fonctions ce samedi 23 mars 2013, au cours d’une grande cérémonie solennelle présidée par le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation, Toussaint Abel Coulibaly, himself.

Exécution de l’hymne national, parade des forces vives, allocutions d’officiels, don d’ambulance au CSPS (Centre de santé et de promotion sociale) de Bonyolo par Nantou Mining, prestations artistiques et sportives, etc. Ce sont là les grands moments de cette cérémonie d’intronisation d’Anicet Bazié qui a mobilisé du monde.

Mobilisation, entente et cohésion comme maîtres mots

Jamais, de mémoire de Réolais, la Place de la Nation n’a réuni auparavant autant de personnes pour l’installation d’un maire. Compte tenu de l’affluence, les places assises prévues se sont révélées insuffisantes et il a fallu privilégier les ‘’étrangers’’. Mais, bien plus que la mobilisation, ce qui a surtout frappé les esprits, c’est l’ambiance bon enfant, de cordialité et d’entente affichée par les acteurs de l’évènement.

Au-delà des apparences, les termes comme l’union, la synergie ont polarisé les interventions. « Une seule main ne peut pas ramasser la farine », a indiqué le haut commissaire du Sanguié, Orokia Onandja/Barro. C’est elle qui a installé le nouveau maire et lui a porté ses attributs de premier magistrat de la commune.

Le maire sortant, Mathieu Bayala a exhorté à l’union indéfectible autour du nouveau conseil municipal et de son président. Pour sa part, le maire entrant a souligné la nécessité de canaliser les divergences (qui ne sont pas mauvaises en elles-mêmes) en synergies d’actions profitables au développement socioéconomique de la commune.

Pour qui connaît l’histoire de cette cité de Réo, réputée dans le passé pour la difficulté de ses ‘’enfants’’ à s’entendre sur l’essentiel et à se battre main dans la main pour le progrès de leur localité ; il y a véritablement là un changement positif. Ce qui réjouit le ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Décentralisation. Toussaint Abel Coulibaly y voit un bon signe et un bel exemple de passage de témoin entre conseil municipal sortant et entrant. Pour le ministre Coulibaly, les querelles politiciennes sont terminées. A l’entendre, la place doit être maintenant, ici à Réo ou à ailleurs, à la cohésion et à la concertation pour une meilleure conduite des affaires publiques. Le développement de la commune se fera, dit-il, avec les contributions de chacun(e) de ses fils et filles : femmes, jeunes, personnes âgées, coutumiers et religieux. Il faut, poursuit-il, cette synergie d’actions afin de mener efficacement la lutte contre la pauvreté « qui elle n’a pas de couleur politique, ni ethnique ou religieuse ».

Bilan de l’équipe municipale sortante

L’équipe municipale sortante au terme de son mandat a des acquis à son actif. Mathieu Bayala a énuméré quelques uns. Les services d’état civil ont été réorganisés pour plus d’efficacité. De centres secondaires d’état civil ont été mis en place pour rapprocher les services des usagers.

Les capacités du personnel de la marie ont été renforcées. La clôture de la maison de jeunes et de la culture a été achevée. La Place de la Nation a été aménagée. En outre des activités ont été réalisées dans le domaine de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, de l’éducation, de la santé…

Le budget communal est passé de de 57 millions en 2006 à 215 millions en 2012. En termes d’investissements, la mairie a dépensé au total 113 millions de francs CFA entre 2006 et 2012.

Et le maire sortant de rendre hommage à tous les acteurs qui ont contribué à la réalisation de ces différentes actions : autorités de tutelle, populations, partenaires de la coopération décentralisée, organisations de la société civile, etc.

La continuité du développement avec le nouveau conseil municipal

Anicet Bazié et les membres du nouveau conseil municipal, qui ne partent donc pas de zéro, vont assurer la continuité des actions de développement de Réo dans divers domaines (éducation, santé, culture, jeunesse, etc.).

Pour ce faire, M. Bazié dit compter sur l’ensemble des fils et filles de la commune pour les aider à porter jusqu’à bon port les charges à eux confiées. Et apparemment, pour la nouvelle équipe municipale, les choses commencent bien, notamment pour ce qui concerne le volet sanitaire et celui de la culture.

La fondation Nantou Mining a remis pendant la cérémonie une ambulance pour le CSPS (Centre de Santé et de Promotion sociale) de Bonyolo.

Il y a eu ensuite la pose de la première pierre de la maison de jeunes et de culture du secteur 7 de Réo.

Toutes ces initiatives ne pouvaient que réjouir le nouveau maire dont on dit proche des préoccupations des populations. Certains le décrivent aussi comme une personne conciliante. Aussi beaucoup de conseillers du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) n’ont-ils pas hésité à jouer sa carte lorsqu’il s’est agi, le 21 janvier 2013, de choisir un successeur à Mathieu Bayala.

Commercial de produits pharmaceutiques, le nouveau maire de Réo est marié et père de trois enfants. Il est assisté dans ses tâches par un premier adjoint, Mathieu Baki et un deuxième adjoint, Rose E. Kaziemo/Bassolé.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Messages

  • Toutes mes félicitations mon frère, nous ne doutons pas de votre compétence et de votre esprit manengerial pour la bonne gestion de cette commune,nous te souhaitons bonne chance.

  • c’est mieux mon frère ; quel chanceux ! beaucoup de courage et que dieu te bénisse. pendant que DPBF est en train de passer entre les mains des blancs qui vont la liquider à la fin, c’est vraiment te souhaiter bonne chance.

  • Bonjour Webmaster. Merci pour le travail que vous abattez chaque jour en nous informant. je voudrais vous solliciter de nous faire la liste de tous les maires de commune et d’arrondissement du Burkina en précisant son niveau d’instruction et son travail avant cette élection et également si ce maire est nouveau ou reconduit et de quelle partie politique.
    merci de nous aider à nous informer.

  • Félicitations au Maire sortant dont la tâche n’a pas été facile (référence aux projets de lutte contre la vente et la consommation de l’alcool frélaté, tentative de destabilisation par ses propres frères et soeurs ( dont principalement une grande dame de ce pays, mme B) suivez mon regard...

    Ceci dit, je donne un bon point au maire sortant de n’avoir pas voulu garder indéfiniment la Mairie car il parait qu’il ne sait pas representé cette année. Ce qui est une très bonne chose.

    Si d’autres dirigeants, quelque soit le niveau auquel ils sont nommés ou élus en Afrique pouvaient ceder la place aussi facilement, on serait en paix.

    Cependant, je me dit qu’il aurait au moins pu se présenter à la députation pour soutenir son frère Bado, parce qu’avec les ilettrés de députés que nous avons, on n’est pas prêts de s’en sortir au burkina.

    Enfin, bienvenu au nouveau Maire BAZIE, qui j’espère sera à la hauteur, car l’ancien Maire BAYALA était un vieux technocrate, très cultivé ayant dirigé les plus grosses sociétés du Burkina et il n’est pas facile de remplacer quelqu’un comme ça.

    D’ailleurs, mon frère BAZIE, il faut lui demander de temps en temps conseil, ça va t’aider dans ta tâche. Les Dabias ne sont pas faciles !!!

    Que la paix soit sur Réo, sur le Burkina et sur les pays d’Afrique

  • Un grand merci au maire sortant qui a redefini la municipalité de Reo. Un combattant qui n’a rien laissé passé sous quelle pression que se soit. Celui qui a resisté aux anarques du defunt Bassolé en s’imposant par ses idées et ses competances. Celui qui a reoganisé la gestion de l’alcool et boissons frelatés et autres, le Maire sortant. Grand merci a toi qui a fait un travail exceptionnel a Reo. Mais prenons garde a une nouvelle qui vient de prendre la deputation Mme B. Une vrai ariviste qui ne cherche qu’a se remplir les poches au profit de la population. J’espère que le nouveau Maire pourra lui faire fasse en empechant la plupart de ses maguouilles car c’est une specialiste dans ce domaine.

  • C ’est le pion de Mdame B. J’espere qu’il pourra faire preuve de courage et oeuvrer pour l’interêt des populations de la commune de Réo. Sinon On dira qu’elle contrôle la mairie, elle a sa deputation, elle a son commité de jumelage, elle a sa fondation nantou, elle a son centre de formation, elle a ses arrachides, elle a...., bref tout Réo dans sa poche. Qui dit mieux ?

  • Il faut penser aux routes rurales comme Réo - Zoula - Goundy. Réo - Kyon. Etc. Aussi, penser à detacher Zoula-Goundy ou Goundy-Zoula de la commune de Réo. Ces deux localités peuvent representer une grosse commune rurale avec des atouts énormes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.