Elections couplées : L’UPC dit merci à ses militants et sympathisants de l’Arrondissement 12 de Ouagadougou

Publié le dimanche 24 mars 2013

Elections couplées : L’UPC dit merci à ses militants et sympathisants de l’Arrondissement 12  de Ouagadougou

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) a encore mobilisé, ce 23 mars 2013, ses militants et sympathisants de l’Arrondissement 12 de la Commune de Ouagadougou. Réunis au secteur 52, l’occasion a été celle pour la délégation du Bureau politique national du parti de leur exprimer sa reconnaissance et de les inviter à plus d’engagement pour la suite du combat politique.

A l’issue des élections municipales passées, l’UPC a obtenu dans la province du Kadiogo dont le chef-lieu est Ouagadougou, 73 conseillers municipaux. Et dans l’arrondissement 12, constitué des secteurs 52, 53, 54 et 55, elle a obtenu cinq sièges.

L’expression de la reconnaissance

Généralement dans nos contrées, les relations entre l’élu et l’électeur, entre le parti et ses militants et sympathisants, prennent fin après le jour du scrutin ; et ce, jusqu’à l’approche d’une autre consultation électorale. S’il est établi que l’élu n’est tenu à aucune obligation découlant de ses promesses à l’occasion de la campagne électorale, il est humainement, et même stratégiquement intéressant pour un parti politique qui a de grandes ambitions, de renforcer, sinon de maintenir ses relations avec son électorat. C’est cette approche que semble adopter l’UPC.

En tout cas, à la tribune ce 23 mars, les intervenants, trois députés dont Aminata Wandaogo, et le président du parti, Zéphirin Diabré, ont exprimé en langue locale mooré, leur reconnaissance et celle du parti à la population sortie nombreuse. Les résultats obtenus à l’issue des élections couplées de 2012 l’ont été « grâce à tous ceux qui ont cru au changement et qui ont voté pour l’UPC ».

Pour l’honorable Aminata Wandaogo, la cérémonie du jour constitue à la fois un devoir de reconnaissance et une stratégie de progrès politique. « Nous avions un devoir de revenir vers nos militants et sympathisants pour leur dire un grand merci, les encourager et pour leur dire que le combat ne fait que commencer », a-t-elle indiqué.

L’UPC a eu un score honorable en 2012 ; et après ?

Le positionnement du parti en deuxième force politique du pays est le fruit, dit-on à l’UPC, d’un travail de deux ans sur le terrain. Mais ce travail n’est pas encore à son terme. « Il nous faut couvrir la totalité des provinces du Burkina ; il y a des comités de base qu’il faut parfaire », laisse-t-on entendre.

Les résultats obtenus doivent certes, être salués et consolidés, mais ils doivent surtout servir de motivation dans la quête d’un meilleur positionnement. « Nous n’avons pas le droit de nous assoir pour nous satisfaire des résultats que nous venons d’avoir. Ces résultats ne doivent pas nous donner une lourdeur dans les jambes ; au contraire, nous devons foncer car il reste beaucoup à faire », indique Mme Wandaogo. Et de préciser, « après les tournées de remerciement, nous allons nous remettre au travail ; ce qui nous permettra de préparer rapidement les échéances à venir, 2015 n’est pas loin ».

Quelle est la suite de la défection du conseiller Assibo Ouédraogo ?
A la direction politique de l’UPC, le ralliement du conseiller Assibo au CDP est un acte que l’on déplore car dénotant d’un comportement que le parti n’avalise pas. Mais on est là-dessus, « le parti va regarder le dossier » pour le « gérer comme il le faut ».

Après tout, le parti prendra « les décisions qui valent pour, à l’avenir, éviter au maximum ces genres de comportements », confie Aminata Wandaogo.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Messages

  • Bon courage, c et une on ne stratégie de vouloir garder le contact avec le peuple. Cela prouve bien que vous êtes nés, le parti est né du peuple pensé pour le peuple. Que les députes isus de l UPC suive cet exemple. Le combat ne fait que commencer.

  • Du courage la victoire finale n’est plus loin.

  • UPC, ce qui est sûr vous ne serez pas au pouvoir en 2015. Même si papa Blaise décide ne pas se présenter en 2015. Il nous proposera un candidat comme d’habitude.

  • Bonjour. je suis étonné de lire cet article ! je suis dans un des secteurs de l’arrondissement 12 mais je n’est pas entendu parler de cette rencontre ! bref, une meilleure communication à l’avenir. je voudrais ajouter que ce resultat est aussi l’expression du desespoir des populations notamment sur la question des lotissements. Alors maintenant que vous êtes en place essayer de nous convaincre que l’on ne vous a pas voté pour rien. communiquez avec la population sur l’état des lotissements et n’hésitez pas à dénoncer les pratiques peu orthodoxe dont certains se seraient rendus coupables. bon vent

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.