L’ADF/RDA et les élections couplées de 2012 : Tirer tous les enseignements pour mieux progresser vers la conquête du pouvoir d’Etat

Publié le vendredi 5 avril 2013

L’ADF/RDA et les élections couplées de 2012 : Tirer tous les enseignements pour mieux progresser vers la conquête du pouvoir d’Etat

Quatre mois après le double scrutin, législatives et municipales du 2 décembre 2012, les responsables nationaux et régionaux de campagne de l’ADF/RDA (Alliance pour la démocratie et le progrès/Rassemblement démocratique Africain) se sont retrouvés ce vendredi, 5 avril 2013 à Ouagadougou. Sur les objectifs de cette rencontre, le président du parti de l’éléphant, Gilbert Noël Ouédraogo, donne des précisions :

« Les objectifs de la rencontre, c’est de faire le bilan de notre participation aux élections couplées du 2 décembre. C’est non seulement de voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché ; mais aussi et surtout de voir comment faire pour que lors des prochaines consultations électorales, nous puissions faire encore mieux »

Bilan satisfaisant aux législatives et aux municipales

A entendre Me Gilbert Noël Ouédraogo, le bilan au sortir des municipales et législatives 2012 est satisfaisant pour l’ADF/RDA. « Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits de ces élections qui se sont déroulées dans un bon climat apaisé. Bien sûr, il y a eu quelques difficultés qui ont donné lieu à la reprise des élections dans certaines zones », dit-il.

Mais, bien plus que le bon climat apaisé, le patron de l’ADF/RDA se réjouit du nombre élevé des suffrages et des élus obtenus par son parti à l’issue du double scrutin :
« Si nous faisons une comparaison avec ce que nous avions avant, nous constatons une nette évolution puisque nous sommes partis de 14 députés à 18 députés. Nous sommes passés de 1 600 conseillers municipaux à plus de 1700 conseillers municipaux. Et en termes de suffrages exprimés, nous sommes le parti qui a reçu le plus de suffrages après le parti majoritaire ».

La stratégie de la conquête du pouvoir d’Etat par la conquête des parcelles du pouvoir d’….

Mais, il n’est pas question à l’ADF/RDA, avec ces résultats électoraux aussi bons soient-ils, de perdre de vue l’objectif ultime, la conquête du pouvoir suprême. Pour ce faire, le parti n’entend guère changer sa stratégie qui semble fonctionner jusqu’ici, notamment la stratégie de la conquête du pouvoir d’Etat par la conquête des parcelles du pouvoir d’Etat.

Et les parcelles de pouvoir, à en croire Gilbert Noel Ouédraogo, ne font que s’amonceler et il ne reste qu’à espérer, avec la persévérance des militants dans l’effort, la victoire. Cela pourrait peut-être prendre encore du temps, la politique étant souvent un combat de longue haleine, mais le président de l’ADF/RDA y croit fermement.

Une idée qu’exprimera aussi à sa façon Lennart Karlsson, chargé de programme de la Fondation Internationale du Parti Centre (Structure partenaire de longue date du parti), qui a dit que l’ADF/RDA avait la possibilité de rompre avec son passé glorieux et de fédérer les Burkinabè autour d’un nouveau programme de société à même de mettre fin à la pauvreté des populations.

« Réintégrer le gouvernement ne préoccupe pas l’ADF/RDA »

Face aux rumeurs annonçant un retour prochain de l’ADF/RDA au gouvernement, le président du parti n’a guère voulu emprunter ses mots à la langue de bois pour les démentir. A l’écouter, réintégrer le gouvernement comme certains semblent le faire croire, n’est pas une préoccupation à l’ADF/RDA.

Sa réplique : « Comme nous sommes au mois d’avril, il semble que c’est le moment où on fait le plus de poissons, on peut donc continuer à être les poissons d’avril, mais sachez que nous à l’ADF/RDA, nous sommes vraiment tournés vers la consolidation de notre formation politique, la présence sur le terrain, l’exercice de la mission qui nous a été confiée par le peuple.

Vous savez que nous avons eu beaucoup de députés qui sont déjà au travail. Nous avons eu aussi beaucoup de mairies et les maires sont également au travail.

En fait, ce que nous voulons, c’est de démontrer à travers les micro- responsabilités que nous avons, ce que l’ADF/RDA peut faire, ce que notre parti peut proposer au peuple burkinabè. Et nous pensons que le plus important, c’est ce qui nous a été donné par le peuple que nous saluons ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Messages

  • Ce parti me plait bien. Il donne l’impression de tergiverser souvent mais à le comparer aux autres formations politiques, c’est un parti qui a une bonne stratégie et qui sait bien ce qu’il veut. A suivre de près on voit bien la maturité de ses prises de position souvent même si incomprises mais reflechie au bout du compte. Bonne suite car le peuple même silencieux suit les actes de chacun d’entre vous et vous le reconnaitra le moment venu

  • Voici un bon poisson d’avril. En tout cas si vous ne retournez pas au gouvernement, sachez que nous qui sommes parti ailleurs reviendrons vous soutenir. Et même si malgré les rumeurs qui courent, selon lesquelles le CDP menacent Gilbert de sortir des dossiers sales sur lui s’il ne soutien pas publiquement la modification de l’article37 sont avérées, sachez ADF RDA que s’il le font, tout le peuple burkinabè vous soutiendra fermement. N’ayez craintes mais surtout, ne commettrez pas l’irréparable en revenant au gouvernement.

  • L’ADF RDA, c’est le parti le plus stratégique du Burkina. Ses dirigeants ont la tête et savent ce qu’ils veulent.

  • Félicitations pour ce bilan favorable et progressif de l’AD/RDA. Voilà, par des mots simples, sans arrogance, avec humilité, pourquoi nous avons choisi, depuis de longues années de suivre Me Gilbert Noël OUEDRAOGO, tous ces amis, tous ces frères, toutes ces soeurs qui militent dans le plus grand anonymat. Ce sera un combat de longue haleine, a dit le Président, mais la victoire ne sera-t-elle pas si savoureuse après tant d’années de combat et de patience ? Ceux qui veulent accompagner l’ADF/RDA dans cette aventure sont les bienvenus, qu’ils soient de notre diaspora aux quatre coins du monde ou vivant au Burkina Faso. Ensemble proposons une véritable alternative au pouvoir du CDP qui ne fait que du sectarisme au lieu de jouer à une large ouverture et rassemblement de tous les fils et filles du pays. Bonne chance à ce parti de l’avenir.

  • Le Sage, calme-toi. Je te suggère de suivre le CDP.

  • Quel parti stratégique ? Mon oiel ouaih !
    Des gateaux comme ça sans ligne directrice claire,il n’y a que les analphabètes pour leur permettre d’esperer. Les votes sous coupe d’instructions "nabaiques" n’ont pas cours partout heureusement. L’ UPC est là et ça va se savoir.
    Vos arguments farfelus du genre deuxième parti par les voix après le Cdp : Comment Doubler le Peuple ; jetent pour notre part du discrédit sur ce parti.
    Vous n’avez pas honte de tenir de tels propos pour un parti mercenaire !

  • Le ’vrai’ Koffi, vas-y doucement. L’ADF/RDA a des militants authentiques, aussi analphabètes que vous les qualifier. Contrairement à certains partis constitués de rescapés et surtout de frustrés d’autres partis (y compris du CDP), suivez mon regard. Il faut avoir de la hauteur d’esprit pour comprendre la ligne directive d’un parti politique. Que la sagesse t’habite, chef ’vrai’ koffi !

  • Le vrai KOFFI, pourtant moi je pense que l’ADF demeure bien la premiere force politique sur le terrain apres le CDP. L’UPC n’a pu occuper aucune grande commune contrairement a l’ADF qui occupe des grandes communes comme ouahigouya et po. La vrai conquete du pouvoir commence par la. De plus, et cela ne plait pas beaucoup l’ADF q un fief a savoir le nord, tres peuple. Je veux pas te decevoir mais s’il y avait un face a face entre Gilbert et ZEPH au Presidentielles saches qu’il n’aurait pas match. Ce serait une deculotte pour ton ZEPH. Je fais pas de politique, mais j’observe bien et si tu me crois pas attends 2015.

  • Heureusement que Vrai’koffi existe. A lire les 1er internautes, je me posai la question si ce n’est pas moi qui suis un myope politique ? Excusez moi mais l’ADF/RDA est le parti le plus dangereux pour la démocratie burkinabè. Du reste, pour les plus anciens, cela ne date pas du fils mais a commencé avec le père. Aucune ligne, des alliances à tout moment juste pour se faire des postes. des libéraux qui font alliance des socio-démocrates ? Un parti qui soutien le président mais pas son parti.
    Je me demande quel est le profil des électeurs de ce parti ?

  • pour parler comme Monbutu, ’soyons sérieux’ ! sur l plan mondial, sauf érreur de ma part, un parti qui revendique être le premier parti d’opposition n’a jamais soutenu le programme du candidat du parti au pouvoir. cela signifi véritablement q l’adf rda n’ai pas un parti sérieux. à la limite un parti ’chauve souris’ selon me bénéwendé sankara

  • "La stratégie de la conquête du pouvoir d’Etat par la conquête des parcelles du pouvoir", j’ai discuté de cette manière de voir les choses avec un dirigeant de l’ADF/RDA c’est l’opportunisme pur et simple. ADF/RDA a perdu de nombreux militants grâce à cette stratégie. Gilbert ne dit pas les vraies causes de leur succès aux élections passées la fraude et l’utilisation intensive des moyens surtout à Ouahigouya.

  • LES COMMENTAIRES DES KELKE ANALPHABETES POLITIQUES N’EMPECHERONT PAS CETTE FORMATION POLITIQUE D’ENGRANGER DES VICTOIRES DE PLUS EN PLUS ECLATANTES A L’INSTAR DE CELLE RECENTE DE CES ELECTION COUPLEES

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.