Faut-il consulter les généraux Bassolé et Diendéré ? L’Alliance pour la Défense de la patrie (ADP) répond à Simon Compaoré

Déclaration

Publié le lundi 20 mars 2017

Faut-il consulter les généraux Bassolé et Diendéré ? L’Alliance pour la Défense de la patrie (ADP) répond à Simon Compaoré

Lors d’une conférence de presse tenue il y a quelques jours, l’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP) d’Abraham Badolo, avait proposé aux autorités en charge de la sécurité de consulter les généraux Bassolé et Diendéré (actuellement en prison) pour bénéficier de leur expertise dans la lutte contre le terrorisme. Ce que le ministre Simon Compaoré a vigoureusement rejeté.

Monsieur le ministre de la sécurité,

A la faveur d’une cérémonie de remise de motos aux forces de sécurité le vendredi 17 mars 2017 à la base de la compagnie républicaine de sécurité à Ouagadougou, vous vous êtes employé, à travers un discours sectaire de politicien, à balayer sans ménagement notre proposition faite aux ministres de la défense et de la sécurité de consulter les généraux Bassolet et Dienderé dans le cadre de la recherche de réponses adéquates à la question inquiétante du terrorisme qui menace la partie nord du Burkina Faso.

Loin d’amuser la galerie et de faire acte de cynisme pendant que la mère patrie est en guerre contre le terrorisme, notre démarche qui se veut désintéressée et républicaine a été suscitée par les motivations suivantes :
-  L’inefficacité de la réponse apportée par les ministres de la défense et la sécurité à la question du terrorisme ;
-  La gestion approximative de cette catastrophe par les ministres de la défense et de la sécurité ;
-  L’Inconséquence du gouvernement Paul Kaba Thieba face à cette situation ;
-  Le manque de vision du gouvernement Paul Kaba Thieba aux plans sécuritaires, militaires et diplomatiques sur le problème inquiétant du terrorisme ;
Les conséquences de la carence du système sécuritaire qui découle du tâtonnement des ministres en charge de la défense et de la sécurité ont été largement énoncées par le MBDHP dans sa récente déclaration sur cette question. En effet, pour le MBDHP : « rien que ces six (6) derniers mois, les attaques terroristes se sont multipliées dans le pays, endeuillant de nombreuses familles et plongeant de millions de Burkinabè de la zone nord dans une insécurité sans précédent.
Ainsi, et à titre exhaustif :
-  Le 12 octobre 2016, un détachement militaire à Intangom, dans la province de l’Oudalan, a été attaqué, occasionnant la mort de quatre (4) soldats et de deux (2) civils ;
-  Le 12 novembre 2016, un imam a été froidement abattu à Djibo par deux hommes armés ;
-  Le 16 décembre 2016, un détachement du groupement des forces anti-terroristes (GFAT) subissait une attaque à Nassoumbou (situé à 45 km de Djibo), causant la mort de douze (12) soldats ;
-  Dans la nuit du 1er janvier 2017, le sieur Mamadou Dicko, a été abattu au secteur 5 de Djibo. La même nuit Hamidou Tamboura, imam à Sibé, village de la commune de Tongomayel, était lui aussi assassiné lors d’une seconde attaque ;
-  Le 4 févier 2017, Abdoulaye Dicko, conseiller municipal du village de Saboulé dans la province du Soum et son fils ont été abattus à Yorsala, village situé à 45 km de Djibo : les assaillants ont également blessé un enfant de cinq (5) ans du même conseiller ;
-  Dans la nuit du 27 et 28 février 2017, les commissariats de police et les mairies de Baraboulé et Tongomayel ainsi que la mairie de Diguel ont été attaqués avec comme bilan, un civil blessé, des motos et des bâtiments incendiés. ».
Ce triste et lourd bilan de pertes en vie humaine et de dégâts matériels viennent rappeler la négligence et l’incompétence des ministres de la défense et de la sécurité face à la question du terrorisme.
Monsieur le ministre d’Etat, ministre de la sécurité, ce sombre bilan devrait vous amener à faire profil bas et à bannir la trop grande suffisance dont vous faites montre à travers ces propos : « ceux qui pensent qu’il y a des gens en prison qu’il faut aller voir pour savoir comment on peut lutter avec le djihadisme, se trompent » et de conclure n’avoir « pas pété les plombs ».

Malheureusement que au Burkina Faso, nos autorités n’aient pas la culture de la démission surtout quand leurs inefficacités avérées mettent en danger l’existence du pays. Sinon vous, le ministre de la sécurité et le ministre de la défense devraient rendre votre démission avec humilité et responsabilité.

Aussi, nous tombons des nues quand vous vous dédouaner toute honte bue de la cause essentielle qui selon vous serait à l’origine de l’activisme actuel des terroristes dans la partie nord de notre pays à travers ces propos : « si on n’était pas attaqué, c’est qu’il y a des choses qui se faisaient. On est allé au Mali. On a vu des gens qu’ils ont arrêtés. Il y a des gens qui ont avoué avec qui ils travaillaient. Les deals qu’ils avaient conclus en disant, on n’attaque pas par ici. Et s’il y a à bouffer, on bouffe ensemble ».

Monsieur le ministre, prenez le peuple Burkinabè au sérieux. Vous Simon Compaoré, le ‘’Bibèga national’’, ‘’l’homme pour qui si les gens refusent de voter le CDP, les cailcédrats le feront‘’, vous ‘’ l’un des durs à cuir qui ont fait la pluie et le beau temps au CDP pendant 26 ans, vous osez faire croire à l’opinion que vous n’étiez pas informé du deal que vous dénoncez aujourd’hui ?

Monsieur, le ministre d’Etat, votre silence sur cette ‘’pratique’’ si elle existait pendant les 26 ans de règne au pouvoir au sein du noyau principal du CDP met en exergue votre responsabilité car comme le disait l’autre : « le pire n’est pas la méchanceté des gens mauvais, mais le silence des gens biens ». Votre silence complice crée aujourd’hui tristesse et désolation dans la partie nord du Burkina Faso.

Monsieur le ministre d’Etat, face à une question aussi préoccupante que le terrorisme, évitez de distraire le peuple à travers des réponses propagandistes du genre : « si on pouvait m’autoriser à porter la tenue, à faire une semaine dans le sahel dans le nord, je le ferai ». Nous ne pensons pas qu’il existe une loi qui empêche un citoyen Burkinabè d’aller porter mains fortes aux vaillants forces de défense et de sécurité engagées contre les terroristes dans la partie nord du Burkina Faso. Si vous sentez en vous l’âme d’un patriote, vous ferez mieux de vous lever, prendre votre véhicule et aller y séjourner définitivement sans publicité. Ainsi, vous feriez au moins œuvre utile à coup sûr en galvanisant nos FDS et en donnant de l’espoir aux populations de la partie nord du Burkina Faso.

Ouagadougou, le 20 mars 2017

Pour le Bureau Exécutif National de l’ADP

Abraham Badolo

Messages

  • - Réponse cinglante n’est-ce pas ?!

    Par Kôrô Yamyélé

    • Koro, au lieu d’inviter et encourager ces jeune à chercher autre chose à faire, vous semblez les suivre dans politique. Vous jeunes, restez là, ces genres de raccourcis là vont vous desservir. Allez chercher du travail que d’être là dodu et par quelle acrobatie d’ailleurs à vouloir vous empêtrer dans ce carcan politique. Vous avez vu comment Ablassé est entrain de nous faire la honte ? Continuez, pour vous, ce sera pire. Un conseil seulement

  • Ce n’est pas nécessaire quand on sait que terroristes ont été formés par ces généraux pour faire de notre pays ce que eux ils veulent qu’il soit. Ces deux ne sont pas mieux que les terroristes.

  • Dent pour dent, œil pour œil ainsi marchera le Burkina dont sa jeunesse a dit aux vieux politiciens fatigués que rien ne sera plus comme avant. Suivez mon regard !

  • c’est validé
    la réponse correspond à la question
    <>

  • Chers jeunes, il faut chercher travail. Vous le voulez ou pas, vos généraux ne seront pas consulté ni aujourd’hui ni demain. Quelles bonnes actions avez-vous posé avant de juger les autres incompétents.

    • Au Burkina, on va voir tout ici. Quand on écoute et suit certains acteurs de la vie politique, on est tenté de faire des conclusions hâtives, tant les propos et le style utilisés laissent percevoir des allants de connectivité. L’ADP demande qu’on aille demander conseil auprès des généraux de la MACA pour faire face aux djihadiste ! Et l’ADP croit réellement à cette idée ! Vraiment ! On commence à voir un peu claire. On fait frapper et on laisse le relais de la propagande à des regroupements qui se disent parti politique pour accabler et insulter les autorités en place. Si l’ADP tient de telles propositions, c’est que c’est sciemment dit. Tout laisse entrevoir que ce qui se passe au nord, ces généraux ne sont pas étrangers à ça. C’est Diendéré qui allait et revenait de cette zone en son temps comme il voulait, et il libérait des otages quand et comme il veut. Et, depuis que ces généraux sont incarcérés, les attaques djihadistes ont commencé. Comment vous pouvez dissocier ce phénomène ? Nous sommes tous au Burkina et nous avons tous suivi. Même l’ADP, si elle est honnête le sait aussi. Comment peut-on accepter demander conseil à des ennemis du peuple pour faire face à de groupes que eux même auraient contribué à monter ? Nous ne sommes pas dupe et l’ADP doit se taire si elle n’a rien à dire. Il ya des partis qui se disent politique or c’est des groupuscules montés ça et là pour saper la marche radieuse de notre peuple vers son développement et son émancipation. Les différentes attaques que l’ADP a le plaisir d’égrainer pour justifier la mise en jeu de leurs camarades généraux de la MACA sont le fruit de leurs plans savamment orchestrés pour destabiliser et afin de charger les autorités actuels d’une soit disante incompétence. Non ! On les voyait venir. Ce qu’on peut déplorer et voir le paradoxe de ce qui se passe chez nous au Burkina, c’est que des politiciens en manque de popularité, dont l’électorat ne se résume que quelques membres de la famille (généralement la mère génitrice) sont obligé de faire des alliances de nature sordide même avec les forces du mal pour se mettre au soleil. ADP, revoyez vos copies car comme dirait l’autre : "A malin, malin et demi". Coopérer avec Diendéré et Bassolé pour le nord, c’est comme si on demanderait au voleur de nous aider à retrouver le voleur. c’est tuer le peuple 2 fois. Quant aux partis satelites montés de toutes pièce par la Bande aux Compaoré et autres Diendéré et Bassolé, le peuple n’en veut pas et vous tient à l’oeil. A vos marque donc ! Salut !

    • Tant que les deux généraux ne sont pas jugés et condamnés, ils bénéficient de la présomption d’innocence. Et quand, on est en guerre contre un ennemi contre lesquels les responsables actuels s’avèrent incapables et incompétents, il n’y a pas de honte à aller chercher l’expertise où elle se trouve.

      Du reste, qu’attend-on pour les juger ? Golf, dès le lendemain de son arrestation, a clamé, urbi et orbi, qu’il voulait être jugé le plus rapidement possible. Alors de qui se moque-t-on ? Les dirigeants actuels sont comptables des 27 ans de connivence avec le CDP et ne sont visiblement pas pressés à ce que ces procès aient lieu. Espèrent-ils secrètement que les généraux passent l’arme à gauche comme les assassins de David Ouédraogo, de Norbert Zongo et compagnons pour une forclusion des dossiers dans lesquels ils semblent mouillés jusqu’à la barbichette ? Le Burkina, dois-je rappeler, est une savane et tout fini par se savoir.

      En conclusion, je demande que les généraux soient diligemment jugés avant qu’on les traite de traîtres et d’apatrides. C’est ça aussi la démocratie !

      A bon entendeur, salut !

  • Bassolet et badolo ,n’est-ce pas qu’il y a un lien de parenté ? ce badolo est un envoyé spécial et laisse percevoir une niaiserie dans ses tapages médiatiques .Le temps nous fera des révélations sur sa personne ,soyons patients

    • Tu aurais été intelleigent que tu n’aurais pas réagi ainsi. Penses-tu que le gourounsi est un peuple ethniciste ? Si oui le Sanguié et autres p^rovince habité par ce peuple aurait fait un suivisme moutonnier.

    • Envoyé par qui ?le gourounsi n’est pas ethnisiste si tu ne le sais pas.c’est les gens comme vous autres qui divise la société...Peut être Diendiéré est aussi un gourounsi

  • Je serai d’avis avec vous si vous insistez pour que les procédures judiciaires engagées contre les généraux aboutissent vite afin que, s’ils sont innocentés, qu’ils viennent apporter leur contribution à la traque des terroristes autrement, vous manquez de cohérence lorsque vous demandez d’aller consulter des gens qui sont suspectés d’intelligence avec des forces extérieures pour déstabiliser le pays. Que les uns et les autres aient pactisé avec des trafiquants ne nous intéresse pas mais que vous même vouliez encourager l’impunité pose un problème ; ça nous amène à douter quelque peu de vous. Si dans toute notre armée il n’y a pas un seul "soldat intelligent" qui puisse réfléchir sur une stratégie appropriée en dehors de vos fameux généraux c’est vraiment dommage. Vous cultivez plutôt le culte de la personnalité mais malheureusement vous pariez sur les mauvais chevaux ; si le ministre Simon COMPAORE étant civil a pu avoir des accointances (comme vous l’insinuez) avec les terroristes, qu’en est il d’officiers qui faisaient la navette pour nous ramener des otages à coup de publicité ? Ayons confiance à nos forces armées et disons nous qu’au stade actuel nous devons vaincre ou périr avec le peu de ressource dont nous disposons. Le meilleur général, s’il n’est pas patriote ne pourra jamais vous défendre.

  • Nul n’est indispensable. Si ces deux generaux n’etais plus de ce monde. Qu’adviendrais alors du Burkina Faso ? Je crois savoir que les pays comme le Mali, le Niger, le Nigeria, le Cameroun, la France font face aux attaques terroristes mais il n’ont aucun general en prison. J’oubliais le general Sanogo au Mali.

  • Bonjour M. BADOLO ;
    quand le pays en guerre, il est recommandé que tout patriote aie la sagesse d’être intègres et agir comme tel ou à défaut se taire.
    J’ai de la peine à comprendre que nous mettons toujours la politique là où il ne faut pas.
    SVP Monsieur, arrêtez de nous prendre pour des idiots.

    • Je valide vos propos, monsieur Atanga. Pour quelles raisons le gouvernement doit aller consulter les généraux en prison, ceux-là même qu’on reproche (une hypothèse) avoir des liens avec les terroristes pour déstabiliser notre pays. La réponse du Ministre Simon est claire et si monsieur Badolo veut, il peut himself aller consulter ces généraux. Monsieur Badolo, c’est mieux de faire du bien pour ce pays avec l’énergie que vous posséder au lieu de prendre les burkinabé pour vos enfants. On vous suit, mais on ne vous croit pas.

  • Simon a intérêt à eviter’les déclarations pompeuses . La situation est grave. Un homme d’état qui se respect ne pompe,pas l’air à ses concitoyens, mais agit. Je l’invite à aller au nord régulièrement et non quand le mal est déjà fait.

  • Quand il ya liberte d’expression, ca ouvre la porte a tout y compris le n’importe quoi comme ce discours de l’ ADP. Est-ce de l’imaturite ou des calculs politico individualistes (ceux qui ne pensent toujours qu’a eux-memes) ? Il appartient aussi aux medias d’y accorder plus ou moins d’importance pour nous eviter des debats intellectuels et steriles, de sorte que le pays avance positivement.

    • - Moustafa, que celà te plaise ou non, personne ne muselera encore les jeunes burkinabè comme au temps de Blaise Compaoré. Le ministre Simon Compaoré doit arrêter ses interventions provocatrices et à l’emporte-pièce. Même dehors, lui Simon Compaoré ne vaut pas mieux que Djibril Bassolet et Gilbert Diendéré, tout ministre d’État qu’il est. C’est l’occasion qui fait le larron dit-on, autrement dit Simon Compaoré est loin d’avoir les compétences des ces 2 pensionnaires de la MACA. Ce n’est pas il y a 100 ans et on les a tous vu à l’oeuvre ici aux côtés de Blaise Compaoré tout commes les RSS qui les craignaient bien évidemment au point de ne jamais oser se frotter à eux 27 ans durant. Ils sont aujourd’hui en position de faiblesse, mais sait-on de quoi demain sera-t-il fait ?

      Par Kôrô Yamyélé

    • un koro doit avoir un minimum de sagesse dans ses propos.

    • L’identifiant "Kôrô Yamyélé" serait-il utilisé par plusieurs internautes ? Les interventions de ce monsieur ou de ces messieurs changent permanemment de ligne ces temps-ci. Le vrai "kôrô yamyélé" devrait se reprendre.

    • j’ai souvent lu avec intérêt les interventions de Koro mais là je ne le suis plus vu la hargne avec laquelle il développe pas un argumentaire mais une véritable diatribe à l’endroit du responsable de notre sécurité. Je pense qu’on a piraté son compte. A y réfléchir pourquoi devons nous composer avec ceux là qui ont voulu donner une autre tournure à l’insurrection que je pense populaire n’en déplaise à ceux qui reçoivent de quoi pondre des arguties dans les journaux.La liberté de parole a bon dos.Quand le RSP faisait de l’être humain moins que rien il y avait très peu qui osait élever la voix et pourtant il y a avait la liberté de parole.Vous voyez tous les plans A,B,C,D et j’en passe seront démasqués et ça déjà commencé. Mais pourquoi pour une fois ne pas foutre la paix dans un pays ou depuis 1983 il y a des apprentis sorciers qui veulent à chaque fois diriger le pays à la façon bananière ou les trafics de drogue, d’otage, d’arme ou de blanchiment d’argent semblent être le sport favoris de gens qui maintenant comme la chèvre vont crier à tue tête même si elle sait qu’elle n’échappera pas. C’est le dilemme de tous ces comploteurs et leurs affidés. Non Koro donne nous de bons conseils et ne fait pas comme les autres qui après une conférence de presse s’empressent de dire "on m’a suivi", "on n’est pas libre dans ce pays". Même si tel était le cas Il faudrait qu’ils assument car la malcause s’était l’autre et non l’apanage des burkinabe bien éduqué.

    • Je vous retrouve avec une certaine lucidité vous avez compris les tenant et les aboutissant du coup d’état
      maquillé en l’insurrection et votre haine de Blaise ne vous aveugle plus Koro yamyele du même coup votre analyse
      redevient objective et pour le plaisir des internautes. Bonne suites mais l’avenir n’est pas rose pour le Burkina et
      la descente au enfers à commencer avec des incompétents notoire à la tête de notre état. Attendons la suite du feuilleton.

  • J’avoue que je ne comprends rien à ce débat.
    A ce rythme, il n’y aura plus de ministre dans ce pays. A chaque attaque, le ministre démissionne.
    ça ne vole pas haut le débat proposé !

  • J’avoue que je ne comprends rien à ce débat.
    A ce rythme, il n’y aura plus de ministre dans ce pays. A chaque attaque, le ministre démissionne.
    ça ne vole pas haut le débat proposé !

  • Regarder comment ils sont assis, on dirait des mangeurs de "bandacou".

  • c’est pitoyable comme réponse. Au fait qui donne les recepissés à ces minables qui au lieu de chercher du travail veulent passer par des raccourcis. l’insurrection et le coup d’etat de vos deux généraux ont fait plus de morts que les djihadistes. Laissez les burkinabé pleurer leur mort au lieu de nous servir des misères comme ces réponses Nous demandons à faso.net de ne plus publier des âneries de ce genre. Ces deux généraux à eux seuls ont fait plus de cadavres que ces djihadistes et plus que n’importe qui au burkina. Regardez depuis l’or de dambega où des parents ont accepté endossé et sont morts dans la misère totale à sankara et autres. On ne cherche pas du travail comme cela

    • Des jeunes responsables ceux de ADP Ils sont rester Fidel à leur idéal sans se compromettre avec ces politique
      du mpp courage à vous la vérité triomphe toujours bonne suit badloque.

  • Membres de "l’Alliance pour la Défense de la Patrie (ADP)", si vous ne le saviez pas encore, sachez que le Ministère en charge de la jeunesse aide les jeunes sans emploi à trouver de l’emploi.Jusqu’à preuve du contraire, je pense que les défenseurs de la patrie c’est d’abord les FDS et les qualifiés au sein de leurs structures auront toute la latitude de proposer aux gouvernants de ce pays s’il y a lieu de consulter Diendéré et Bassolé en vue de trouver une solution aux attaques terroristes que subit le nord du B.F
    En quoi les généraux Bassolé et Diendéré sont-t-ils mieux que les généraux qui sont en service actuellement dans l’armée et qui ne trainent pas des casseroles ?
    Épargnez le Burkina Faso de votre cirque !

  • Vous aurez pu expliquer à l’opinion ce qui vous a surtout inspiré de suggérer aux ministres de consulter les généraux. Vous voulez nous embarquer dans le divertissement.
    Et puis un peu de politesse quand vous vous adressez aux autorités. Monsieur le Ministre Simon COMPAORE peut être ton papa. Donc vous lui devez respect. En plus une autorité.
    Jeunesse du Faso faites attention, vous allez dans un trou. Transmettez de bons exemples à vos frères cadets. Sinon vous allez VOIR.

  • Huuum ! ah ah ! c’est barkane qui a envoyé ce monsieur !ces deux généraux travaillaient avec qui ?les terroristes.Champion en négociation et libération des otages.Ces teroristes qui nous attaque la majorité a été formé au camp Naaba Koom.Ou se trouve les drones français pour renseigner nos hommes sur le terrain ?Heiiii allons seulement !L’avenir nous dira tout.

  • Bonjour Messieurs de l’ADP. Nous ne sommes pas amnésiques pour ne pas savoir où tout a commencé. Quand vous citez l’Autre, car moi je comprends Norbert Zongo, dans quel cadre a-t-il écrit votre citation ? Arrestation et torture de David Ouédraogo à mort, sous la gestion de Djibril Bassolé. Voici le début des attaques terroristes que nous vivons aujourd’hui. Qui a levé son petit doigt en son temps, si ce n’est ce valeureux fils, digne compatriote de Thomas Sankara. Qu’ont- fait vos héros pour que le Faso ne connaisse pas les troubles d’alors ? Le Général Diendéré est un héroïque Soldat qui assume ses actes. Lui au moins, mérite que l’on considère qu’il s’est trompé à un moment donné. Quant à l’autre général, lui même sait que ses méfaits ici au Faso sont innombrables. Bancé Seydou, garagiste de son état est sa victime la plus absurde. Un gendarme qui assassine son informateur, nous l’appelons comment ? Les méchants en son temps, s’était vous par votre silence. Evitez les citations qui vous condamne. Bassolé et Gilbert morts, le Faso sera toujours. Moi mon Autre (Thomas Sankara) l’avais déjà dit aux gens de votre genre : "Si vous tuez Thomas Sankara, il y a 8 000 000 de Sankara pour renaître, et il y eut les 30 et 31 Octobre 2014. Ce qu’un prisonnier, fût-il général peut faire, mon grand-père de sa tombe peut aussi le faire ! Après vérité, justice et réconciliation, tout rentrera dans l’ordre.

  • Vaut mieux que le ministre me consulte que d’aller prendre conseil auprès des terroristes.C’est quoi ça encore comme palabre ?Ces désœuvrés manipulés,téléguidés n’ont vraiment rien à faire.Qu’ils fichent la paix

  • Voulez vous profiter de cette situation( attaque du nord du B.F) pour "élargir vos généraux"
    Badolo et compagnies , épargnez nous de votre cirque !

  • Pas besoin de consulter Djibi et golf, vous trois êtes suffisamment effrayants pour terroriser les terroristes du nord. Qu’on vous y installe parce que à vous voir on soupçonne qu’effrayer les gens doit être une profession chez vous.
    Mais attention à vous, Simon c’est petit marteau, il casse gros caillou. Si vous insistez il peut dégonflez bibendum. Je vous aurai mis en garde.

  • Des jeunes pitoyables et indignes. Vous, vous n’êtes pas capables de prendre les armes pour aller chasser les djihadistes du Nord du Burkina ? Il faut qu’on consulte voir qu’on libère des Généraux félons putschistes pour cela ? Vous insultez du coup les autres Généraux de notre armée ? Avez vous pensé un seul petit instant aux victimes du Coup d’Etat et du soulèvement populaire de 2015 et 2014 ? Franchement ces jeunes ne méritent pas d’être des Burkinabè car loin de l’intégrité que renferme le nom " Burkina" et dont jouissait nos ancêtres. J’ai honte et cela me fait mai dit le chanteur. Des jeunes qui ne savent que boire de l’alcool et du thé du matin au soir inaptes et incapables de défendre leur pays en proie aux terroristes et qui s’en prennent aux "Koro" et aux ainés vieux.
    J’ai vraiment honte à votre place car en 1985 lors de l’occupation d’une partie de notre territoire par le Mali, nous jeunes à l’époque avions participer activement à la libération de notre pays. Malheureusement aujourd’hui il n’ y a que des jeunes "Paowéogo" très bavards du reste qui ignorent ce que c’est que la patrie des hommes intègres. Regardez au Mali qui subit les même attaques, avez vous entendu les Maliens dirent dans la presse ou télé comme vous de libérer le Capitaine SANOGO et le Général ATT pour venir les libérer des djihadistes ? Le Faso a très mal à sa jeunesse fainéante, jaloux et avide d’argent. Que Dieu protège mon Burkina Faso.

  • Badolo, dis nous ce que tu as fait pour le Burkina. Ne viens pas nous tracer de n’importe quoi comme si tu es plus patriote que Son Excellence Simon Compaoré et autres. Propositions honteuses et inacceptables. Vas-y te faire voir ailleurs. Je félicite nos militaires et para-militaires.

  • Au lieu de vous inscrire comme volontaires pour se faire former et aller au front, vous êtes assis avec des gros ventres pour raconter des niaiseries. Est que défendre la patrie comme votre association prétend, signifie se mêler des affaires de coup d’état et de déstabilisation du pays ? Les héros qui n’ont fait de guerre que le massacre de leurs frères sont-ils des références pour vous ? Bassolet et Diendéré ont fait quelles guerres ? Toi Badolo tu peux défendre la patrie ? Si tu fais 5 heures sous le soleil de Nassoumbou on te prend les pieds raidis. Faut pas vous foutre des gens

    • L’idée est certainement mauvaise mais toi tu propose quelle solution mon frère.Et n’oublie pas que t’es aussi un fils du pays donc tu peux te porté volontaire également pr aller au front et ça sera la meilleure que tu pouras donné à ces gens là....

    • Enfant noir si tu me comprends ma proposition est dans mon écrit. je lui propose qu’il lance un appel à des volontaires. Des gens comme moi iront nous inscrire et on va nous former pour aller au front. Il ne suffit pas d’insulter Simon. Il faut etre courageux aussi en acceptant d’aller au front. Insulter Simon à Ouaga est différent de défendre la patrie au Soum. Association pour la défense de la Patrie. est ce que c’est insulter les gens même si on est pas d’accord sur des points. Ou bien mon cher enfant noir ?

    • vous faites un mauvais procès d’intention à la bande à Badolo. Consulter ne veut pas dire libérer. On peut bien se servir de leur expertise, si possible, pendant que les procedures judiciaires poursuivent leur cours.

    • Il faut « être » Lemossi pour être aussi naïf. Si ils peuvent être utiles au pays, de leur geôle, ils peuvent le faire sans tapage. ce que tu oublies ici, c’est que le Badolo fait de la lutte politique et non combat patriotique.

  • Vous voulez dire sans ces 2 généraux il n y a plus autre gradé compétant. C’est exactement la même chose avec Blaise. Il est parti le BF existe et fonctionne. Faut chercher travail et laisser ces genres de propos. Ca c’est pas travail, vous ne pouvez pas avoir un avenir dans ca. La facilité

    • Non ! Il se trouve que ces deux generaux ont plus fait le terrain que les autres. Ils peuvent avoir noué des relations et contacts utiles qui, bien exploités, peuvent contribuer à liberer le nord et securiser notre pays.

  • Je me rappel avoir lu qu’un footballeur avait vu sa suspension de deux ans levée pour qu’il puisse aller jouer au mondiale (Un footballeur Italien PAOLO ROSSI pour association de malfaiteurs) ; il a rapporté la coupe.
    Si les généraux Djendjéré et Bassolé sont des burkinabès alors que tous les Burkinabès sont solliciter pourquoi ne pas leur demander la conduite à suivre. Eux savent quels sont nos codos qui s’y connaissent. Même étant en prison, ils rentent Burkinabès.
    Simon, toi seul tu n’est pas le Burkina Faso.

  • Mes amis,il est temps pour vous de quitter l’imaginaire et aller directement à la réalité.éviter de parler pour parler, de bavarder pour bavarder.ces généraux ont au moins la chance d’être en vie.au temps de Blaise compaoré vous irez les consulter leur squelette.

  • On te prend au mot, Simon. Tu as le feu vert, porte la tenue et vas au Soum.

  • je pense que Simon doit arrêter de divertir les gens sur cette question sensible

  • Tu fais honte aux gourounsi, Je comprends que la vie est dure mais allez chercher du travail c’est mieux.

  • Ceci rappelle une autre rhétorique : Sans Blaise, on est foutu.
    Soyons sérieux, on est un peuple de plus de 18 millions. S’il n’y a que ces généraux pour nous sauver, ça veut dire qu’on est maudit. Ayez un peu honte pour vous-même. Parlez en vos noms et non celui du peuple. Qui vous a investit ?

    • - KABORÉ, bien vu ! Et ce même Simon Compaoré qui farote aujourd’hui avait répondu à un journaliste qui lui demandait s’il n’allait pas déposer sa candidature contre celle de Blaise Compaoré aux élections présidentielles que : ’’Je ne suis pas fou pour lorgner le Fauteuil !’’. On se rappelle encore de bien des choses !

      Par Kôrô Yamyélé

  • Non, non et NON.C’est quoi ça.
    Respectez les burkinabés svp.En dehors d’eux il n y a pas d’expertise au pays ?
    Foutaise.

  • Koro Yantélé : a la place du Ministre Simon j’allait répondre pire que ça. c’est pas pas ce qu’on dit liberté de presse que d’autre vont nous raconté des conneries.et évite de lui parlé ainsi qu’il est Ministre un peut de retenue.

  • Si je comprends bien, ce M. BADOLO pense que nos autorité gagneraient à consulter les généraux en prison ? Est-ce à dire que M. BADOLO ferait autant s’il était à la place du ministre de la sécurité ? C’est une proposition tellement absurde qu’à la place du ministre je m’abstiendrais de répondre. A supposer qu’on fasse ce que M. BADOLO propose et que ces généraux aient vraiment des ramifications avec les djihadistes qu’ils pourraient contrôler toujours selon le sieur BADOLO et que enfin ces généraux portent pas les autorités actuelles dans leur cœur ! Qu’adviendra-t-il de notre cher pays et de nos braves FDS qu’on choisirait d’exposer librement par de faux conseils tactiques de généraux peu enclin à coopérer ? Car, si ces généraux avaient coopéré, nous ne serions pas là aujourd’hui dans nos élucubrations sans gnontôrô.
    Pour ma part, le sieur BADOLO est en train d’amuser la galerie et se chatouiller pour rire. Dans le contexte actuel de notre pays, aucun pouvoir doué de raison ne consultera des prisonniers peu ordinaires pour l’aider à bâtir sa stratégie de défense. Enfin, si ces généraux sont aussi bon qu’on nous fait croire, ils ont dus former des hommes capables de faire comme eux. Donc pas la peine de déranger qui que ce soit.

  • Quel sera la contrepartie de cette consultation. Monsieur BADOLO, nous avons changé d’époque. L’hélicoptère de la base Aérienne, ne servira plus de moyen de transport à un Général enturbané. Notre armée regorge de vaillants généraux et officiers.

  • Le sieur badolo devrait tirer les conséquences de la majorité des internautes burkinabé et se dire qu’il a fait une sortie hasardeuse et minable. C’est vrai qu’il y a la liberté d’expression, mais il faut avoir la fibre patriotique en soutenant nos autorités et nos FDS en ce moment crucial de lutte contre le terrorisme. Si ce monsieur connaît la honte, il devrait se taire à jamais. Ne fait des déclaration qui veut, mais qui réfléchit !!!

  • Sieur BADOLO, le Faso souffre actuellement des fils soit disant intègres, qui ont pactisé avec les djihadistes. Si d’aventure, nous reculons en croyant que nous marchons et nous acceptions volontiers de vendre les âmes de beaucoup aux djihadistes. Contrario, faisons de faire la justice aux Généraux à fait de vous mettre à l’évidence qu’ils ne sont pas complice du malheur des Burkinabés.

  • Il est très important que les citoyens qui par des mots, des actions s’acharnent à saper le moral des Forces de Défense et de Sécurité(FDS), sachent qu’ils jouent un mauvais rôle. Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui est confronté aux problèmes du terrorisme devenu un phénomène mondial. Cependant, on constate que dans la plupart des pays confrontés au terrorisme, les citoyens ne jettent pas en pâture leurs agents de sécurité. Bien au contraire, ils les encouragent moralement à aller de l’avant dans la lutte contre les attaques terroristes. Le Burkina Faso est quasiment le seul pays où des citoyens prennent plaisir à fustiger les forces de défense et de sécurité en cas d’attaques terroristes et violent même le droit de retenue sur certaines questions militaires qui relèvent du secret d’Etat. Ce sont des comportements qui exposent les auteurs à des interpellations par les services de sécurité. Par conséquent, les citoyens burkinabè, patriotes engagés, sont exhortés à collaborer avec les forces de défense et de sécurité par des renseignements. Chaque citoyen doit comprendre qu’il est son propre premier agent de sécurité car, on saurait mettre un agent de sécurité derrière chaque personne. C’est avec la collaboration par des renseignements que les citoyens contribueront à renforcer les capacités des forces de sécurité à vaincre les menaces et attaques terroristes. Par conséquent, les acteurs politiques, ceux de la société civile et le citoyen lambda burkinabè devront revoir leurs attitudes vis-à-vis des FDS. Il y va de l’intérêt de tous et de la nation. Les forces de sécurité font leurs preuves par des démantèlements de réseaux de délinquants, braqueurs et voleurs avec une bonne collaboration avec des civils en matière de renseignement. Il devrait en être de même dans la lutte contre le terrorisme qui est une nouvelle forme de guerre asymétrique.

  • À mes fréres burkinabè et burkimbis : pourquoi tant d’échos aux élucubraeurs, vautours et charognards ? Si le salut du Burkina pourrait se trouver entre les mains ensanglantées des sieurs Bassolet et Diendéré, que la pluie de Sodome et Gomore nous tombe dessus.Tampiibas.

  • L’idée de consulter les deux généraux dans la prison n’est pas mauvaise. Je sais que pendant le deuxième conflit entre le Burkina Faso et le Mali en 1985, des colonels mis à l’écart, ont été consultés (dont l’un était en résidence surveillée) par des capitaines au pouvoir qui ont établi un plan de guerre ; ce qui a permis à nos braves militaires de repousser les envahisseurs hors du Burkina. Maintenant pour cette proposition précise, je me méfierai de tous ceux là mêmes qui ont permis à des "terroristes du nord du Mali" de séjourner dans nos hôtels aux frais du Burkina Faso ou qui prenaient du thé avec eux dans le nord du Mali (je parle de ceux qui étaient au pouvoir au temps de Blaise Compaoré plus ces deux généraux). Bref !
    Je ne veux pas rentrer dans les détails de notre armée mais le Général Sadou doit commander ses hommes avec "une main de fer dans un gang de velours" en faisant respecter rigoureusement le règles militaires, car on ne peut pas gagner une guerre, sans l’ordre et la discipline dans les rangs. En attendant il y a urgence. Face à la force du mal, pour le moment, notre bouclier reste le Dieu Tout Puissant. Que Dieu sauve le Burkina !

  • Parfait les gars ! Demain on ira consulter Bassolé et Diendéré. Après demain, on reconstituera le RSP, par la suite on ira prier Blaise himself de revenir avec diligence, et quoi encore ? Tra là là là là ! Pitié maintenant pour la liberté d’expression, de défiance et du n"importe quoi dans ce pays-là hein.

  • Donc eux gros gros comme ça, ils sont incompétents aussi ? Sinon qu’ils aillent au front plutôt que de réclamer leurs mentor ! N’importe quoi ! Jeunes pourris incapables d’utiliser ni les muscles ni le cerveau !

  • "si on pouvait m’autoriser à porter la tenue, à faire une semaine dans le sahel dans le nord, je le ferai ». Qui a osé refuser cette autorisation au premier responsable de la sécurité intérieure ? Non ! y a pas ce type !!!!!!D’abord vous accuser injustement des gens qui n’existent pas. Ensuite vous prenez les autres pour des nez percés

  • Si le kôrô savaient que ces deux généraux allaient museler cette liberté dont les jeunes burkinabè sont si fière s’ils avaient réussi leur coup. Amusement mis à part, BADOLO et sa bande doit arrêter de nous faire de pareilles propositions. ça ne nous avance pas du tout. La liberté d’expression ce n’est pas du n’importe quoi. Vous avez vu en Libye, on les a poussé à réclamer la liberté d’expression, ils ont détruit leur pays, tué le guide et aujourd’hui, c’est le chaos total. Présentement les Libyens veulent réhabiliter Saif Al Islam, fils du guide libyen. Donc la liberté que nous avons retrouvée ne doit pas être utiliser comme une peau de banane sur la voie pour empêcher les citoyens de circuler librement.

  • Quand est ce que vous aurez honte de vos propos irrationnelles ? Jouissez vous de vos sens ?

  • Pensez-vous vraiment que nos autorités ne les consultent pas ? Je pense que c’est peut être eux (les généraux) qui veulent plus de garanties et refusent donc la collaboration, parce qu’ils se connaissent ; tous des traîtres.

  • S’il faut faire de DIENDERE et de BASSOLET les héros de la lutte contre le terrorisme le crois que nous avions fait une erreur en allant à l’insurrection et en refusant le coup d’Etat.

  • A Monsieur Badolo et sa suite
    En tant que Citoyen Burkinabé, je pense qu’il vaut mille fois mieux mourir par le fait des terroristes que de l’être par le fait de son propre frère.
    Vous aussi, s’il vous plait !!!!!!!!!!
    Combien de Burkinabés ces gens ont officiellement et officieusement tués ?????????
    commencez par compter et vous verrez
    S’il veulent donner des conseils, c’est leurs problèmes avec leur conscience.
    Mais à mon humble avis, si les 18 millions de Burkinabé doivent pleurnicher sur leur sort parce que 2 généraux, dont l’un est vraiment indigne de ce rang (je vous laisse désigner lequel) ne sont pas disponibles, alors qu’on meurt tous !
    Mr Badolo se moque du reste de l’armée qui a aidé à vaincre les putchistes
    - Il se moque de l’ensemble des jeunes qui ont refusé le coup d’état
    - Il se moque des gens de son âge que le général et ses égarés ont tué,
    - il se moque des familles des défunts
    - il se moque même des jeunes du RSP dissout, qui, j’en suis sûr n’ont jamais adhérer à ce putch et qui demeurent des fils de ce pays, aptes et toujours prêts à servir.
    Et puis en définitive, M Badolo se moque même des deux Généraux qu’il prétend défendre, car je ne crois pas que même eux iront jusqu’à demander à leur pays de se courber pour leur demander clémence. J’ose espérer qu’ils savent ce que signifie honneur - et dignité.
    S’il y’a un vrai Général parmi eux, c’est spontanément qu’il accomplira son devoir envers son pays. Même enchaîné par son propre camp, un militaire reste digne et servira sa patrie.
    Pardon, il faut arrêter ça et laisser le peuple assumer le pardon qu’il donnera à tel ou tel de ses fils. ne refaites plus cette insulte de ’Journée nationale du Pardon’ qu’on nous avais imposé. S’il vous plait arrêtez ça !!!

  • Et pourtant, les autorités sont bel et bien en négociations avec certains anciens ténors (civils et militaires) du régime déchu pour qu’ils les aident via leurs relations dans le milieu djihadiste malien. Les choses traînent à cause des contreparties que ces anciens dignitaires demandent qui seraient difficiles à accepter par les autorités.

  • Haroun tu connais un affubulateur ?Si tu connais tu en es un.Il ya des gens comme toi qui croient qu il suffit de raconter n importe quoi et des esprits simples comme toi vont croirent.Celui qui dit que Sankara est alle voir Saye Zerbo aussi ment.Un seul individu fut t il Samo ne peut rien.Oubien il est magicien.

  • à vs suivre , je me demande si on ne se dirigerait pas vers une vraie transmission , excusé juste une pensée

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.