154 migrants burkinabè en Libye de retour au bercail

LEFASO.NET | Youmali KOANARI (Stagiaire)

Publié le jeudi 20 avril 2017

154 migrants burkinabè en Libye de retour au bercail

Le gouvernement burkinabè, en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a organisé le retour volontaire de 154 migrants vulnérables en Libye, ce mercredi 19 avril 2017 à Ouagadougou. Ces migrants disent être très contents de retrouver leur mère patrie.

Dans le cadre de son programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a organisé en collaboration avec le gouvernement du Burkina Faso, notamment l’ambassade du Burkina à Tripoli et le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, un retour volontaire de 154 migrants vulnérables burkinabè vivant en Libye. Ces migrants ont été accueillis ce mercredi 19 avril 2017 à l’aéroport international de Ouagadougou, puis conduits sur un site d’hébergement.

L’objectif de ce programme est d’offrir à ces migrants vulnérables qui ne peuvent ou qui ne veulent plus rester dans le pays d’accueil et souhaitant retourner volontairement chez eux, la possibilité d’un retour et d’une réintégration en bon ordre et dans les conditions respectueuses de la dignité humaine. 30 migrants notamment les plus vulnérables (les femmes) bénéficieront d’une aide à la réintégration. Cette aide d’un montant de 1000 euros (environ 655 000 francs CFA) par bénéficiaire sera octroyée après une formation en création et gestion d’entreprise et la rédaction d’un plan d’affaire suivant la volonté du migrant. L’OIM suivra les activités en collaboration avec les institutions locales pendant six à neuf mois après leur démarrage.

Pour Abdel Rahmane Diop, représentant pays de l’OIM Burkina, on estime à environ plus de 1000 les Burkinabè migrants vulnérables en Lybie désirant revenir au Burkina. Il confie que la situation actuelle fait état de plusieurs migrants vulnérables ne pouvant plus rester en Libye pour des raisons sécuritaires mais également pour un certain nombre d’exactions perpétrées par des civils. Notamment des emprisonnements arbitraires, des extorsions de fonds. Il poursuit en disant qu’outre les 154 migrants de ce jour, 1350 personnes ont bénéficié de l’aide au retour volontaire de la Lybie depuis décembre 2015.

Pour la secrétaire générale du ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, le gouvernement se réjouit d’avoir pu ramener sur son territoire ces migrants en situation de vulnérabilité en Libye sur leur terre natale. Ces migrants seront accueillis et hébergés sur le site d’accueil d’urgence de Somgandé où ils seront pris en charge. Ils recevront des frais qui leur permettront de rejoindre leur localité d’origine soit environ 32 000 francs CFA. Elle a terminé en disant que le ministère encadre beaucoup les jeunes et fait de la sensibilisation afin de dissuader ceux désirant aller à l’aventure par des moyens non conventionnels.
L’OIM organise ces retours volontaires par vol charter selon la disponibilité des fonds. Cette activité a été réalisée grâce au financement de la Hollande.

Youmali Koanari
Lefaso.net

Messages

  • Qui les a envoyé là-bas ? Fallait qu’ils continuent en arabie saoudite

  • Merci de bien fiché ces migrants de retour à la mère patri et de les suivre de pres certains on peu etre ete radicalisé et son revenue avec de mauvaise intention.

  • Nous leur souhaitons la bienvenue chez eux, chez nous, au Faso. Nous suggérons aux services de sécurité de garder l’œil ouvert sur ....eux ! On n’est jamais trop prudent.

  • Aux uns et aux autres qui n’ont jamais tenté l’aventure soyez indulgents avec ceux pour qui cela n’a pas fonctionné. Merci de leur offrir ne serait-ce qu’un accueil moral favorable plutôt que de les considérer comme d’éventuels radicalisés de retour. Ils demeurent nos frères et sœurs. N’oublions pas l’apport important de nos frères qui sont à l’étranger qui se battent nuit et jour pour nourrir, soigner, payer des scolarités des frères et sœurs qui sont restés au pays.
    Ne tombons pas dans cet adage qui dit "Quand un enfant réussi, il est le fils du village mais quant-il tourne mal c’est le fils de son père et de sa mère".

    Sans vouloir offenser qui que ce soit ! Merci !

  • Que Chacun Reste Chez Lui affronter ses réalités. Comprenez une fois pour toutes que les migrants ne sont plus les bienvenues partout dans le monde. Il ne s’agit pas de se reproduire de façon irresponsable dans vos conditions en comptant sur les pays des autres pour vivre !

    • Je suis d’accord avec vous albert ce sont les mêmes qui s’offusquent quand on parle de planning familial soit disant que c’est Dieu qui donne vous pensez que Dieu est là pour vous seulement ? tchrrr Il faudrait que nos gouvernant prennent leurs responsabilités et que dans les structures sanitaires de nos pays le personnel de santé procède systématiquement à la ligature des trompes pour réguler un temps soit peu les naissances sinon voyez nos villes qui sont devenus invivables du fait de l’insécurité le phénomène des enfants talibés en augmentation exponentielle des femmes au lieu d’aller bosser prèfèrent tourner sous le soleil avec leurs rejetons en bas age ne se souciant même pas de leur état avec ça comment voulez vous que les malam dicko et abubacar shekahu n’aient pas d’adeptes ? puisque la plupart de ces sectes terroristes prospèrent du fait de l’ignorance crasse et de la pauvreté de ceux qu’ils recrutent malheureusement l’hypocrisie du moment fait qu’on laisse faire jusqu’à ce que ça nous retombe dessus

  • Courage a vous et bonne chance, que le bon dieu vous acompagnes et Merci a l’ etat burkinabé pour leur soutienz .vivre le Burkina Faso.

  • Bien dit ALBERT !! Chacun doit vraiment rester chez lui et affronter ses réalités !

  • Ya pas de bonheur sans douleur ! Ainsi va la vie.

  • Bon retour au pays des hommes intègre pour nos braves compatriotes ils non ka se reconnaitres comme des soldats de l’économie et du développement pour le Burkina même si na pas marcher pour vous et sur tout du courage. Et en même temps je profite pour répondre au messages du numéro (1) et (2) Ya des terroristes au Nord du Burkina made end Occident c’est a dire monter de tout pièces par l’impérialisme et qu’ils opères dans le Nord du Burkina par ce que le nord est plein de richesse naturelles que les ignorent comme vous ignore son existence, mais c’est djihadistes ne son jamais sorties en Aventure donc attention a ce que vous dit. A bon entendeur salut.

  • Ceux qui profèrent des mots pas très corrects sont un peu dans une bulle ou ignorants (excusez du terme, mais c’est le plus juste). C’est vrai que l’idéal est de rester chez soi, mais c’est comme demander à tout le monde de faire des études et d’attendre d’être recrutés par la fonction publique. Au delà des problèmes socio-économiques qui poussent les jeunes à sortir, l’immigration est un phénomène inné chez l’homme. presque chaque famille a au moins une personne à l’extérieur avec des fortunes diverses. Il faut avoir vu pour comprendre. Pour votre information, les occidentaux également migrent en nombre assez important. Mais ils ont la chance d’être suivis partout par leur pays qui les soutiennent ou qu’ils soient. Et sachez qu’ils n’ont pas tous de grand niveau de formation.
    Nous souhaitons que la majorité de ces personnes revenues puissent se réinsérées. Le contexte libyen est effectivement un risque, mais ils sont chez eux et c’est aux autorités indiquées de faire leur boulot.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.