« Médias et Sécurité » : Un programme d’urgence pour un traitement adapté de l’information liée aux questions sécuritaires.

Ceci est un communiqué de la Direction de la communication et des relations publiques du Conseil supérieur de la communication (CSC).

Publié le jeudi 20 avril 2017

    « Médias et Sécurité » : Un programme d’urgence pour un traitement  adapté de l’information liée aux questions sécuritaires.

Sous le parrainage de monsieur Simon Compaoré, Ministre d’Etat, ministre de la Sécurité intérieure, et le co-parrainage de monsieur Jean-Claude Bouda, ministre en charge de la Défense, le Conseil supérieur de la communication lance officiellement, le vendredi 21 avril 2017 à 09 heures, dans la salle de conférences de l’institution, un programme d’urgence dénommé « Médias et Sécurité ».

Face aux défis sécuritaires actuels, le travail d’information se trouve complexifié, mettant ainsi à rude épreuve la pratique quotidienne du journaliste. Le programme d’urgence « Médias et Sécurité » se veut une réponse aux préoccupations recensées par le CSC lors des rencontres qu’il a organisées avec les professionnels des médias et les Forces de défense et de sécurité.

La cérémonie de lancement du programme d’urgence marquera pour le CSC, le début d’une série d’activités notamment des formations au profit des femmes et hommes de médias dans les 13 régions du Burkina, une sensibilisation du grand public à travers des microprogrammes sur la diffusion et la consommation de l’information.

Le ministère de la Sécurité s’est fortement impliqué pour le déroulé du programme d’urgence « Médias et Sécurité ». A travers cette action, le CSC entend contribuer, avec l’action des médias, à la lutte contre le terrorisme, au renforcement de la paix, et de la cohésion sociale.

La Direction de la Communication et des Relations publiques
Contact : 25 30 11 24, poste 152

Messages

  • le lancement du programme a été effectif ce vendredi. Il s’agit d’un programme ambitieux qui, s’il est bien déroulé, contribuera à lutter contre la montée du terrorisme dans notre pays et aussi contre l’extrémisme violent pouvant conduire à une éventuelle détérioration du climat social du fait des médias.

    Toutes mes félicitations à Madame Nathalie SOME pour cette initiative qui vise la préservation de la paix sociale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.