Journées culturelles « Dji Paa Yiila » : En attendant le cinquantenaire de la paroisse de Kiembara

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo

Publié le vendredi 19 mai 2017

Journées culturelles « Dji Paa Yiila » : En attendant le cinquantenaire de la paroisse de Kiembara

La paroisse de Kiembara aura 50 ans le 27 décembre prochain. Pour mieux préparer cet événement, les ressortissants de la localité ont organisé les 13 et 14 mai 2017 à Ouagadougou, la première édition des journées culturelles « Dji Paa Yiila » (Révéler les richesses culturelles de la patrie, en langue San). L’objectif était de faire connaitre la culture de cette partie du territoire, et surtout récolter des fonds pour réaliser des actions de développement dans la paroisse.

Le 27 décembre 1967, la paroisse de Kiembara était portée sur les fonts baptismaux. Elle couvre les communes de Gomboro, Kiembara, Lankoué, ainsi qu’une portion des communes de Tougan et Toéni. Dans quelques mois donc, la paroisse soufflera ses 50 bougies.

Les ressortissants de la paroisse, toutes religions et toutes ethnies confondues tiennent à rendre inoubliable cet anniversaire. Ils ont en projet la réalisation d’équipements et infrastructures pour que la belle fête soit plus belle.

« C’est dans le but d’accompagner cette initiative, que les ressortissants de la province du Sourou, singulièrement ceux de la paroisse de Kiembara sans distinction aucune, ont décidé de faire connaitre leur culture dans un milieu cosmopolite qu’est Ouagadougou », a expliqué Emmanuel Tiémogo Sarambé, président du comité d’organisation des journées culturelles « Dji Paa Yiila » (Révéler les richesses culturelles de la patrie, en langue San).

Pendant 48h, à travers une exposition-vente de divers articles, et des activités récréatives, les initiateurs ont partagé les richesses culturelles (culinaires, vestimentaires…) de leur localité et récolté des ressources pour financer les actions prévues dans le cadre du cinquantenaire de la paroisse.

Koané Boro, co-parrain des journées culturelles a loué cette initiative qui permet la promotion et le rayonnement de la culture en général et celle San en particulier. Il a également salué la démarche inclusive des initiateurs. « C’est l’occasion d’inviter chacun à avoir des ambitions, pas seulement pour lui-même, mais aussi pour son patelin », a poursuivi le co-parrain qui a par ailleurs appelé à l’union des fils et filles de la paroisse de Kiembara et à la mobilisation pour la réussite du cinquantenaire de la paroisse.

Rendez-vous est donc pris le 27 décembre 2017 pour célébrer 50 ans de grâces dans le seigneur, mais aussi pour poser les jalons du développement de l’aire géographique de la paroisse de Kiembara.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.