Droit d’accès à l’eau et à l’assainissement : Le comité de pilotage du projet FAS’EAU-DANIDA à tenu sa première session

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire)

Publié le samedi 15 juillet 2017

Droit d’accès à l’eau et à l’assainissement : Le comité de pilotage du projet FAS’EAU-DANIDA à tenu sa première session

Le comité de pilotage de la Mission de Gestion du Fonds DANIDA, Fonds d’appui aux Organisations de la société civile et à la promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement (Mission DASEAU-DANIDA), a tenu sa première session ce vendredi, 14 juillet 2017 à Ouagadougou. Cette session a permis au comité de pilotage d’examiner, amender et adopter le plan d’action et le budget de la période du 1er au 31 décembre 2017 de la mise en œuvre de ce projet.

Le projet FASEAU-DANIDA est mis en œuvre par un consortium de seize membres, composé de onze Organisations de la société civile et de cinq médias, avec pour chef de file, le Centre d’expertise et d’influence politique (IRC). L’initiative vise à « fortifier une société civile représentative défendant les droits humains auprès du gouvernement » dans le secteur eau et assainissement.

Ce projet intervient essentiellement dans la Boucle du Mouhoun, précisément les communes de Dédougou et Nouna, zone pilote de ce programme où il vise la réalisation d’ouvrages d’approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement (AEPHA). Sur le plan national, la mission FAS’EAU-DANIDA entend renforcer les capacités du ministère de l’eau et de l’assainissement, celui en charge des droits humains et d’autres institutions étatiques comme l’Assemblée nationale, la société civile et les médias, en matière de bonne gouvernance et de défense des droits humains liés à l’eau et l’assainissement.

Ce programme, selon le directeur pays de l’IRC, Juste Hermann Nansi, est un appui de la coopération danoise au gouvernement burkinabè. « La coopération danoise a identifié cette localité comme zone spécifique d’intervention. C’est pour cela que notre mission s’aligne également sur ce choix, dans la perspective qu’au-delà de ce que nous pouvons améliorer au niveau national sur la prise en compte, le respect et la défense des droits humains liés à l’eau et à l’assainissement dans cette localité, les capacités des acteurs soient davantage renforcées pour la protection et la défense des droits humains », a-t-il expliqué.

JPEG - 99.9 ko
Juste Hermann Nansi, directeur pays IRC

Pour le directeur pays du Centre d’expertise et d’influence politique (IRC), l’objectif de cette première session du comité de pilotage, c’est essentiellement de valider le plan de travail par les partenaires de la mission, notamment les seize membres et s’accorder sur le programme de démarrage du projet sur la période du 1er juillet au 31 décembre 2017. « Nous allons nous accorder sur les activités à conduire ; comment nous allons travailler au niveau local et national, mais également établir le point de départ pour savoir quelle est aujourd’hui, la situation de la maîtrise de l’appropriation et la défense des droits humains par les citoyens, par les autorités publiques et toutes les structures qui sont concernées par les questions de droits humains liés à l’eau et à l’assainissement. Nous allons analyser aujourd’hui ce qu’elles font et voir les résultats de leurs efforts pour justement mieux apprécier les efforts que nous aurons à faire et les progrès que nous pourrons obtenir dans les années à venir », a-t-il conclu.

Le coût global du projet est estimé à 982 474 573 millions de francs CFA avec comme principal bailleur, la coopération danoise à travers le Fonds DANIDA qui prend en charge 98% du financement. La contribution du Consortium, à travers son chef de file IRC, est de 19 649 491 millions de francs CFA, soit 2 % du budget.

Maxime Jean-Eudes BAMBARA (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.