SOPATEL Silmandé : Appel à la reprise de travail

Communiqué

Publié le mardi 12 septembre 2017

SOPATEL Silmandé : Appel à la reprise de travail

Comme suite à la médiation du Gouvernement du Burkina Faso dans le conflit né de la grève illégale du 29 avril 2017, la Direction Générale de SOPATEL Silmandé invite les travailleurs ayant été licenciés ou en situation d’abandon de poste depuis le 15 mai 2017, à bien vouloir prendre attache avec le département du Capital Humain pour les modalités pratiques de leur réintégration, et ce , au plus tard le vendredi 15 septembre 2017, à 18H00.

Elle saisit l’occasion pour réitérer sa reconnaissance et ses encouragements aux collaborateurs restés à leur poste de travail et aux nouveaux collaborateurs dont le récent recrutement à permis à l’hôtel non seulement de pallier la restriction numérique des effectifs mais aussi d’assurer la continuité de l’activité hôtelière et le maintien du label Qualité.

Par ailleurs, elle invite les agents actuellement en poste à accueillir ces ex-travailleurs dans la fraternité et la collégialité et à contribuer activement à faciliter leur réintégration dans l’entreprise afin que, tous et ensemble, nous œuvrions dans la cohésion, le dévouement et le professionnalisme pour faire ainsi de notre établissement hôtelier un véritable pôle d’excellence.

Ouagadougou, le 09 septembre 2017

Directeur Général,
Oumar SALL

Messages

  • - Bien dit ! Mais que le DG soit désormais respectueux. Ici c’est le Burkina Faso et non le Sénégal. Et ici on respecte les gens mais on n’a pas peur d’eux. C’est différent ! Tu fais yeux rouges, on fait yeux rouges aussi !

    Par Kôrô Yamyélé

    • Salut Kôrô Yamyélé, SALL n’est pas de nationalité sénégalaise, il est plutôt Maure (Mauritanien). C’est un SALL de la Mauritanie.

  • N’ gaou ! Ainsi tous en sortent gagnants.Cette crise a trop duré. Tous lles invesisseurs sont les biens venus. Il faut cependant mettre un point d’honneur dabs le respect de nos institutions. Ok pour le dialogue mais chaque fois il faut situerbles tirds avant de commencer à dialoguer...sinon on n’en sortira jamais.

  • voici un bel exemple de la médiation locale...Bravo à SOPATEL SILMANDE qui a opté pour l’intérêt supérieur de la nation.. Que du temps perdu pour juste un Oui ou un Non !!!
    Le problème est que, quand nous sommes dans nos costumes, accrochés à des postes de hautes responsabilités, nous perdons la tête et très souvent ,nous nous croyons centre de la terre et immortels. Rappelons nous :
    ’’C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.’’ (Genèse 3:19)

  • Quel a été le prix de ce deal. Le Faso de RMCK est spécialistes des arrangements confidentiels (cf cas avec les travailleurs du ministère des finances). Nous savons que le gestionnaire SOPATEL avait des revendications en matière d’avantages fiscaux sur la table du ministère des finances. Mon humble avis est que il y’a eu du winwin entre l’Etat et le Groupe de NASSA ( CORIS HOLDING) propriétaire de SOPATEL. L’état a accordé des avantages fiscaux à CORIS HOLDING qui était courtisé par le Togo et la Côte d’Ivoire qui lui proposaient des avantages fiscaux en cas de délocalisation chez eux. La holding reste donc au burkina et en contre partie sa branche SOPATEL met de l’eau dans son vin en ce qui concerne le licenciement à Silmandé pour éviter de verser la figure du pouvoir du President Diesel. C’est la paix des dealers sur le dos des intérêts du Faso. Notez qu’au sénégal le groupe sénégalais WARI n’a pas eu des avantages fiscaux espérés et a delocalisé sa holding au Togo pour payer moins d’impôts.

  • ce n’est pas mieux ainsi, pourquoi vouloir faire tête dure pour une cause donc vous savez juste. perdre du temps et de l’argent pour rien. il faut que nos soit disant intellectuels ou patrons DG ou je ne sait quoi encore se réveillent, l’heure des soumissions et de l’esclavage est fini. dans un service il faut un minimum de respect mutuel, c’est parce qu’il y a ouvrier qu’il y a DG. et chacun bosse à la sueurs de son front pour gagner son pain alors de grâce un minimum de respect. ce conflit n’avait pas besoin de faire tout ce tour pour trouver une solution.

  • C’est mieux ainsi ! la crise n’a que trop duré. Tout est bien qui finit bien ! Merci au gouvernement d’avoir résolu le problème.

  • Bien dit kôrô yamyélé. Ici c’est le pays des hommes intègres, de vieille tradition de respect de soi et des autres. Le DG aurait du s’inspirer de la résistance citoyenne farouche de l’Homme Burkinabè face au simulacre de médiation de Yayi Johnnie dans le Macky Sall après le coup d’état du rsp avant de manquer de respect avec condescendance.

  • j espere que les repris sauront mieux se comporter dorenavant. Silmande n appartient plus a l etat donc faites le travail qu on vous demande, eviter les vols et la paresse et soyez polis envers les clients et les chefs. partout dans le monde c est comme ca. ou alors allez au village cultiver.

  • Merci à L’UAS et merci au gouvernement qui a vite compris le message a lui transmis.

  • Merci à ce patron d’être allé dans le sens humanitariste, sinon en tant que privé il n’est nullement obligé de se soumettre aux doléances du gouvernement. Donc vraiment, que chacun en tire des enseignements en mettant balle à terre !

    • Ya pas de "merci à patron" ici. Avait-il tellement la choix. Il est peut-être "gentil", ton PATRON, mais il faut également reconnaître qu’un Hôtel qui se fait une vilaine publicité à travers un conflit ouvert avec des travailleurs, ça n’attire pas beaucoup la clientèle. Ou bien Gorki !? Ngaaaaww !!!!!!!!!!!

    • Bien dit Seikh. Je pense que les gens font trop d’amalgames dans ce pays depuis le départ de Blaise. Personne ne flatera ces travailleurs en voie de reprise de s’adonner à de telles pratiques.

  • Félicitation à ce Directeur qui a su sauver de nommbreux enfants à travers cette décision.

  • Espérons que cette mesure ne cache pas des conditions dégradantes.

  • Toi cheikh, tu n’es pas loin d’un parent du DG, mais sache qu’il a un esprit de grandeur pas comme toi et il sait qu’au moment où il gagne sa vie ici, il est d’ici. Sache que le privé se trouve dans un état de droit et pas son propre état privé à lui même. Laisses les gens saluer la grandeur du DG et de l’amour de l’état envers ses citoyens. ça n’arrive pas qu’aux autres.

  • Bonjour à tous

    Il est grand temps que nous cherchions à bien travailler.
    En écoutant les uns et les autres particulièrement les travailleurs qui ont abandonné leur poste et qui crient que cela fait quatre mois sans salaire et que la rentrée scolaire vient aggraver leur situation, ce n’est pas acceptable, ce que les responsables de l’hôtel SOPATEL font.

    J’invite tout ceux qui bavardent, qui son apte à critiquer, dans cette situation de SOPATEL, qu’ils n’ont qu’à être ingénieux et aller créer leur propre entreprise. La société a besoin de faire du bénéfice avec un contrat de travail primo et secondo un contra social avec ceux qui veulent travailler, ce n’est pas de l’assistanat salarial.

    Je comprends mal le comportement de ceux qui pensent que l’entreprise ou l’employeur doit considérer ses travailleurs comme des cas sociaux.

    Qui de nous, créera son entreprise et emploiera des personnes qui abandonnent le travail pendant plus d’un mois et qui veulent revenir comme si c’était le marché de rood wooko ?

    Le travailleur à besoin de l’employeur et vis - versa.
    Je suggère alors qu’on ferme Silmandé et on verra qui trimera le plus ???

    Qui trimera le plus ???

    Je suggère aussi que le syndicat ou les délégués reprennent alors l’hôtel pour embaucher tout le monde !!!

    Bien à tous

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.