Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : Le délibéré renvoyé au 26 septembre 2017

LEFASO.NET | Par

Publié le mercredi 13 septembre 2017

Détournement de 251 millions de FCFA au SIAO : Le délibéré renvoyé au 26 septembre 2017

Jugée le 22 août 2017 devant la chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou, l’affaire des 251 millions détournés au SIAO devait connaitre son délibéré ce mardi 12 septembre 2017. A l’audience du jour, le juge a finalement renvoyé sa décision au mardi 26 septembre prochain.

En rappel, Siriki Coulibaly, Agent comptable et Claude Guébré, Caissier, en service au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) sont accusés des faits de détournement de deniers publics à hauteur de 251 millions de nos francs.

Poursuivi également pour délit d’apparence, l’Agent comptable reconnait avoir prélevé 231 millions de FCFA, mais pas plus que cela. Tandis que le Caissier réfute toute implication dans cette affaire et invoque le cambriolage de son bureau fin janvier 2017.

Lors de leur comparution, l’Etat représenté par l’Agent judiciaire du trésor, avait souhaité voir le tribunal condamner les co-accusés à payer solidairement la somme de trois millions de FCFA à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi par le SIAO et plus de 251 millions de nos francs à titre des sommes détournés. Le Procureur du Faso, quant à lui, avait requis une condamnation à 10 ans de prison ferme et une amande de 10 millions de FCFA chacun, et à payer solidairement les 251 millions dissipés.

M.K.
Lefaso.net

Messages

  • S’il vous plait, que la justice cherche à récupérer cette argent et l’injecter dans la formation des jeunes, et subventionné les PMI et PME qui créeront des emplois. Chercher à les condamner c’est bien, ‘’’mais récupérer le denier public est encore mieux pour un peuple en agonie à cause des caisses vides de l’état.’’’ En passant, je dis à notre honorable Webmaster de Lefaso.net que la vérité ne tue pas, mais réveille les consciences des uns et des autres pour mieux faire avancer le pays que nous aimons tous. Mes félicitations au Dr. C. paré et son équipe pour leurs compréhensions aux critiques fondées des internautes de bonne foi depuis plus de 10 ans sur la toile.

  • Il y a une chose que je ne comprend au Burkina, l’image des voleurs, coupeurs de route, des escrocs et autres sont censurés ou cachés lors des reportages, cela ne fait aucun sens. Pour ma part, il faut divulguer leurs identités et mettre leurs photos sur la place public, si possible trainer leur nom dans la boue s’ils sont reconnus coupables de leur forfaits, cela servira de leçon pour ceux qui veulent emboiter leur pas. Aussi, il s’agit de denier public 251 millions, alors il n’y a pas a les ménager, car tel doit être le prix à payer pour les délits d’apparence relier à des cas de malversation. La honte doit être la conséquence directe, suivi de la peine maximale de prison pour ces ennemis du peuples.

  • Votre parrain est parti avec ses guembés hein !!! paix a son âme . faites attention maintenant parce que avec les changements a la tête de la hiérarchie des FDS la presse ne sera plus le seul a dénoncer les détournements des deniers publiques

  • Que le tribunal se dessaisisse de cette affaire au profit des kogleweogo. Avec eux on ne reporte pas a demain ce qui peut etre fait aujourd’hui.

  • c’est tout cela qui énerve les populations contre la justice . Ces reports fantaisistes et injustifiés de procès ou de verdict tout le temps .Mais le plus ahurissant c’est que les avocats aussi jouent le même jeu pour justifier le coût élevé de leurs honoraires. Même dans les cas de flagrant délit où de dossiers très limpides dans lesquels les accusés reconnaissent les faits ,on va perdre un temps fou pour des prétendues enquêtes et pour les juger .Un mossi vous dit qu’il reconnaît qu’il a volé .Vous avez besoin de quelle enquête encore pour le juger ou prononcer le verdict . Juges ,avocats tous pourris.

  • 250 000 000F !!!
    en simple profane je me pose automatiquement les questions suivantes et sans arrière pensée :
    - cette somme a été detournée en combine de temps ?
    - ces 2 agents peuvent-ils à eux seuls decaisser in tel montant sans autorisation d’une autorité supérieure ? autrement dit quel est le rôle du DG du SIAO et du ministre de tutelle dans la procedure de decaissement d’une telle somme ?
    - la procedure de decaissement est-elle differente de celle de CSC ?
    autant de questions sur lesquelles je souhaiterais que les specialists en la matière éclaire le profane que je suis

    • Le SIAO à une autonomie de gestion et le ministre ne s’ingère pas dans la gestion de la structure. Il invite les responsables à la bonne gestion. Quant au DG il est l’ordonnateur du budget et est responsable de la bonne gestion. Dans le cas du SIAO le DG doit certainement s’expliquer.

    • Mon frère (ou ma soeur) merci pour l’éclairage !
      je reste cependant dubitatif quand au traitement different reservé aux deux dossiers de detournements (CSC et SIAO)
      mais comme je ne suis pas un spécialiste du droit peut-être que je comprendrais plus tard !!!
      encore merci !

  • Merci à notre noble Webmaster pour votre compréhension et surtout de rester à l’écoute des internautes de tout bord. Il y a plus de 10 ans, les sites des réseaux sociaux d’information comme B24, Le pays, l’Evènement, faisaient la une des formistes dont nous souvenons des récalcitrants fouteurs de merdes du Web, qui sont les multiples pseudos comme les JOJO, Les Karim Ouédraogo, sans oublier les partisans éternels de l’ancien régime comme ‘’’Zapata’’’ qui ont fait leur temps sur ces sites, aujourd’hui qui commencent à disparaître. Nous autres internautes neutres et de bonne foi, et qui disons ce que nous pensons, et de ce que d’autres pensent tout bas, ‘’’Kôrô Yamyélé, Achille de Tapsoba, SOME, M.Guirma, Eliane, Vérité No 1, le vieux Ka, le vrai Citoyen, et tant d’autres,’’’’ vous sont reconnaissant surtout au Dr. Paré a la plume d’or et intègre : Nous le prions de persisté pour que nos critiques et autos critiques qui vont pour le peuple soient écoutées et pour très longtemps, afin que la jeune génération assoiffée du passé et le présent que nous relatons, puisse les guider à construire un nouveau Burkina de leur siècle. Lefaso.net et son équipe comme nous tous internautes de bonne foi, savent que le web est un immense défouloir envahi entre autres les fausses nouvelles et les insultes, en passant par les partisans sans conscience qui veulent la continuité sans aucun changement, et votre patience qui reste un chemin d’or pour nous épaulé à dire haut ce qui va pour le peuple, me pousse ici de vous encourager de continuer, car Lefaso.net et ses reporters en herbes, mais qui ont la trempe du feu Norbert zongo, nourrisse chaque jour aux intellectuels de notre société, ce qui vont, et ne vont pas au peuple Burkinabé. Je vois que la presse écrite de notre pays se nourrisse avidement des prétendues "informations" du web, et qui montre que le Dr. Paré de Lefaso.net doit persister et signer, afin que notre site préféré vive avec ses forums et formistes. Encore une foi, merci à l’honorable Webmaster pour votre compréhension.

  • Je pense que les accusés ont eu la malchance. Sinon dans l’administration presque tous les fonctionnaires sont des voleurs. Ils organisent légalement le pillage des deniers public à travers des activités de service transformées en ateliers hors de Ouaga en percevant indument des frais de mission. J’ai fait l’administration public et je sais de quoi je parle. Il existe un EPE au niveau du ministère de l’économie ou un des responsable empoche légalement mais le faux pas moins 1 000 000 par mois. Car ce responsable a son nom dans presque tous les ateliers. Et il est fréquent que plus d’un atelier se tient dans la même semaine. Et de façon magique cette personne participe à ces ateliers qui se tiennent à la même date et aux même heures. Et c’est que font beaucoup de directeur de l’administration public. Mais cet état de fait est devenu une norme qu’il ne choque personne et devient une valeur dans l’administration. Donc je m’en moque qu’ils aient voler des milliards ou je ne sais quoi. Et ce qui me fait mal c’est le fait que beaucoup de voleur de l’administration vont se permettre de les critiquer sans se regarder dans la glace.

  • Je pense que les juges n’ont plus d’excuses pour ne pas accélérer l’instruction et le jugement des dossiers en justice. Ils ont eu les moyens financier et matériel. Il ne reste plus qu’à travailler et bien juger sans corruption.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.