Match Afrique du Sud-Sénégal à rejouer : Ce qu’en pense Georges Weah

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima

Publié le mercredi 13 septembre 2017

Match Afrique du Sud-Sénégal à rejouer : Ce qu’en pense Georges Weah

En séjour au Burkina, les 10 et 11 septembre, où il a présenté ses condoléances aux autorités suite aux attaques terroristes dont le pays a été victime le 13 Aout 2017 et au décès du Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, Georges Weah, candidat à la présidentielle libérienne du 10 octobre prochain, a eu des entretiens avec des amis présents à Ouagadougou. Au terme de ses deux jours de visite, il a bien voulu répondre à nos questions. Politique nationale libérienne, ses chances à la prochaine présidentielle, et la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du sud-Sénégal en éliminatoires du Mondial 2018, il y répond sans détour.

Lefaso.net : Quel est l’objet de votre présence à Ouagadougou ?

Georges Weah : Le Burkina a récemment été touché par des attaques terroristes et le décès du président de l’Assemblée nationale. J’ai des amis Burkinabè qui sont aussi membres du parlement de la CEDEAO. Je suis donc venu présenter mes condoléances à tout le peuple burkinabè et à mes amis. J’ai pu rencontrer son excellence le président du Faso à qui j’ai présenté mes condoléances et mes encouragements à continuer à se battre.

Vous êtes candidat à la prochaine élection présidentielle dans votre pays, le Libéria. Est-ce que vous avez aussi demandé un soutien des autorités du Burkina Faso ?

Nous faisons une tournée dans la sous-région pour demander le soutien des autorités pour réussir cette élection très importante pour le Libéria. Pour nous, il faut garantir les conditions d’une élection démocratique qui va respecter le choix du peuple. Nous croyons donc que tous les pays amis ou les institutions régionales peuvent envoyer des observateurs pour cette élection. Le Libéria est très important pour la sous-région et en tant que membre du parlement de la CEDEAO, il est important pour moi d’aller vers les responsables de la CEDEAO pour demander qu’ils supervisent les élections.

Après deux tentatives infructueuses, vous êtes encore candidat cette année. Est-ce que vous avez plus de chances cette fois-ci ?

Nous sommes le parti du peuple. Pour cela on a toujours la chance. Après douze ans d’existence, notre formation est toujours solide. Des élections ont eu lieu, nous n’avons pas été élu mais nous sommes resté présent sur la scène politique nationale. Nous sommes maintenant solide et je pense que c’est maintenant notre tour de venir au pouvoir. S’il plaît à Dieu, ce sera ainsi parce que le peuple est maintenant décidé à prendre le pouvoir.

Après la présidente Ellen John Searlif, vous aurez comme challenger l’actuel vice-président Joseph Boakai…

Je ne pense pas que je l’aurai comme challenger. Je crois plutôt, qu’après douze ans comme vice-président son mandat est terminé. Le peuple veut le changement. Donc il ne peut pas rester. La présidente lui a donné l’occasion en douze ans d’être président du Sénat puis vice-président. Maintenant qu’elle s’en va, il va partir avec elle. Il ne sera pas élu. Car le 10 octobre prochain, le peuple va sortir pour voter le fils du Libéria, le sénateur Georges Mana Weah.

Quelles sont aujourd’hui vos forces ?

Je ne suis pas populaire parce que simplement j’ai été joueur. Mais parce que j’ai aussi aidé mon pays pendant la guerre. Beaucoup de Libériens sont aujourd’hui contents de moi pour ce que j’ai fait. Pendant longtemps j’ai été le drapeau du Libéria à l’extérieur.

A nos meetings, ce sont des milliers de gens qui viennent. C’est parce que j’ai fait assez de choses qui les ont convaincus. C’est pourquoi ils me soutiennent et vont me voter.

Quelle sera votre stratégie cette fois-ci ?

Les élections de 2005 n’étaient pas bien organisées. Malgré tout, nous avons œuvré à sauvegarder la paix. Mais en 2014, nous avons été élu sénateur avec 78% des voix.
Lors des élections passées, nous n’avions pas pris certaines mesures pour assurer la transparence des votes. Mais cette fois, nous serons très vigilants, nous allons prendre toutes les mesures pour sécuriser nos votes. Nous avons même innové pour notre campagne. Ce qu’on n’avait pas fait en 2005 et 2011.

Comme quoi ?

En termes de logistique, nous en avons assez pour cette élection. Nous avons aussi renforcé notre formation. Nous étions déjà un grand parti mais nous avons fait la coalition avec d’autres formations politiques. On n’en avait pas fait de par le passé. Cette coalition, je peux le dire, est même forte que la majorité au pouvoir. Cela est dû à une maturité que nous avons acquise en politique. Aujourd’hui j’ai 50 ans mais lorsque je commençais en politique j’en avais peut-être 39. J’ai maintenant beaucoup d’expérience en politique.

Vos détracteurs estiment que vous n’avez pas le niveau intellectuel pour diriger le Libéria…

Ce n’est pas un argument. Pour avoir du leadership, il ne suffit pas simplement d’aller à l’école. Il faut aussi pouvoir aider quelqu’un à grandir. Cet argument ne tient pas la route. Je suis un grand leader. J’ai pu gérer un parti pendant douze ans. Je fais des choses qu’ils ne peuvent pas faire. Pendant ma carrière de footballeur, j’étais mon propre manager. J’ai géré plusieurs millions de dollars. Si je n’étais pas un leader, si je n’étais pas capable, je n’allais pas dominer la politique libérienne actuellement. C’est parce que j’ai quelque chose dans le cerveau.

Que proposez-vous à vos compatriotes comme programme politique ?

J’ai déjà fait mes preuves. Les Libériens savent ce dont je suis capable. J’ai créé un fonds pour la scolarisation des enfants, j’ai construit des marchés pour les femmes, des toilettes et des écoles dans des quartiers au Libéria. Je faisais déjà ça avant même de venir en politique. Et je crois que les populations apprécient mes actions.

Comment jugez-vous le bilan de la présidente Searlif ?

Elle a fait ce qu’elle pouvait. Elle a fini ses deux mandats. Nous devons continuer à vivre. Nous avons la responsabilité de faire ce qu’elle n’a pas fait. Tout n’est pas parfait dans la vie mais le changement offre l’occasion de faire des choses biens. C’est pourquoi nous cherchons le changement.

Concrètement qu’est-ce qui vous a satisfait pendant les mandats de la présidente Searlif ?

Il y a aujourd’hui la paix, la stabilité au Libéria. Elle m’a nommé ambassadeur de la paix au Libéria. C’était une bonne décision. Parce que sans la paix, elle ne pouvait pas travailler.

Si vous êtes élu au soir du 10 octobre, quel sera votre premier décret ?

Il y a beaucoup de priorités au Libéria. Mais nous recherchons l’union. Nous allons travailler à maintenir le pays dans la paix et la stabilité. C’est pour cela je ferai un gouvernement d’union nationale afin de donner la chance aux Libériens de travailler avec ce gouvernement. Avec cette paix nationale, nous pourrons mettre en place les politiques de santé, d’éducation et autres. Notre objectif n’est pas « un gagne et tout le monde perd ». Si je gagne, nous allons tous travailler ensemble pour développer ce pays.

Football pour finir. Quel commentaire faites-vous de la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal en éliminatoires du Mondial 2018 ?

Il existe des règles dans le football. Si ces règles ne sont pas respectées, je crois que le mieux est de réparer. S’il faut rejouer le match parce qu’il y a eu un problème, je pense que c’est mieux de le faire pour donner la même chance à tous. C’est comme en politique et surtout au Kenya. Si un candidat aux élections se plaint de fraudes et que cela est avéré. Il faut reprendre les élections. C’est pour quoi je trouve que la Cour suprême kényane a pris une bonne décision. Pour le match, s’il a été entaché d’irrégularités, il faut rejouer le match pour faire justice.

Mais on a comme l’impression que la décision vise à donner plus d’avantages au Sénégal…

Nous parlons du football. Tout le monde a des avantages. Comme un biscuit que tu veux casser en deux parts égales et que finalement que tu te retrouves avec six morceaux. C’est le football et rien n’est acquis d’avance. Peut-être que le gagnant d’avant peut perdre ou il peut encore gagner. Mais le plus important à mon avis, il faut toujours chercher une solution quand il y a un problème. Je pense que c’est la solution que la FIFA a trouvée afin que les choses aillent mieux.

Propos recueillis par Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Messages

  • Avec un niveau de raisonnement aussi lamentable que cela, tu aspires a dirigeer un pays ? Le match ne sera pas rejoue. Tu n’es meme pas politique en plus. Tchrrrrrrr.

    • Vraiment dommage pour quelqu’un qui aspire à gouverner. En politique on laisse toujours des ouvertures. Ces 12 ans à regarder les autres gérer le pays ne lui ont rien appris.

    • il cherche des financements pour sa campagne, il ne peut donc pas s’attirer les foudres de la FIFA. sinon comment comprendre que Georges puisse parler de règles lui qui a jouer au foot et la rège connue de tous est qu’un arbitre tricheur est toujours sanctionné sans reprise du match en question ! il y en a eu tellement dans le monde et il le sait très bien ! le Sénégal, s’il plait à Dieu n’ira nul part. La justice de Dieu elle, se fonde sur des règles justes et non modifiables à la tête du client ! Toute la stratégie de notre entraineur, fondée sur le classement et les points des équipes de notre poule est vouée à l’échec par ces monstres de la FIFA. Dès l’instant que la FIFA n’a pas choisi de faire rejouer le match juste après et a attendu un an pour le décider ! Quelle escroquerie !

    • Vous jugez son raisonnement lamentable ? vous avez peut etre raison.
      Mais dites moi ou se trouvent les chefs d’état qui avaient des raisonnements excellents tels que L .GBABO ou BLAISE C ;et surtout qu’ont -ils apporté a leurs pays ???

    • Zero Weah, son raisonnement est lamentable parce qu’il approuve la décision de la FIFA ? vous êtes donc tombés si bas que vous êtes aujourd’hui incapable d’impartialité ? le match Afrique du sud vs Sénégal peut être injuste, pourvu que les étalons restent premier du groupe ? et tu ajoutes tranquillement un "le match ne sera pas rejoué". Comme c’est toi la FIFA, espérons que tu as accusé réception de l’avis juridique que la FBF. t’a adressé. A quand doit on attendre ta décision de refus de rejouer ce match.?

      En fait, celui qui raisonne comme un pied, c’est bien toi, qui portes bien ton pseudo de Zéro....Weah. C’est pas George Mana Weah.

      Le Burkina ferait mieux de reprendre, par humilité, son ancien nom de Haute Volta, car les burkinabé d’aujourd’hui, c’est tout sauf intègre. Car c’est TRES déshonorant pour le pays qui prétend être une patrie d’hommes intègres de voir des gens dont la vie et la conduite ne réflètent pas ce que le nom du pays dit qu’ils sont.

    • George : restons dans le cadre du foot ! vous insultez carrement le Burkina et les burkinabè ! vous allez trop loin ! restons entre gens intelligents même si c’est l’anonimat !!
      Merci

    • Je ne suis pas daccord avec lui. Mais il faut voire et reconnaitre le politicien. Venant du monde du football, il a ses entrées dans ce monde probablement au niveau de la FIFA. S’il s’amuse a s’ériger contre, il pourrait s’attirer la foudre.

    • La fifa est un gang mafieux dirigée par une équipe très corrompue notamment une sénégalèse rompue aux techniques de la corruption universelle très bien organisée.

    • Le cap vert et le Burkina ont été victime d’un get-upen tendu par la fifa. Imaginez lors d’une course cycliste à l’approche de la ligne d’arrivée , un véhicule débarque des nouveaux cyclistes pour terminer la course et rafler les trophées.c’est dommage pour la justice.

    • Je pense que si c’était une erreur d’arbitrage, le match n’allait pas être rejoué. Il s’agit ici de manipulation, c’est pourquoi la FIFA a décidé de faire rejouer le match et c’est pour cela que l’Afrique du Sud s’est finalement pliée à cette décision. Celà dit , il faut savoir raison garder. Cà ne veut pas dire que le Burkina perd ses chances d’aller au mondial ni que le Sénégal est déjà en coupe du monde. C’est une poule où tout est encore possible. Même le Cap vert et l’Afrique du Sud peuvent encore se qualifier. Il n’est pas dit que le Sénégal va gagner son match à rejouer. Si les Burkinabé se mettent dans la tête qu’ils ont déjà tout perdu parceque un adversaire va rejouer un match, je pense que ça va être difficile pour eux de se concentrer sur le reste de la compétition.

    • Donc pourquoi vous lui avez posé cette question en sachant k il cherchait des financements aupres de la fifa.
      Vraiment vos raisonnements sont tres catastrophiques.
      On vous qu’il y’a injustice et meme l’arbritre l’a reconnu vous continuez a polimiquer.
      Tout professionnel repondra comme Georges parcequils connaissent c’est quoi le football.
      Il faut sortir ke cap vert et l’Afrik du sud en course et apres crier au scandale.
      Kle Burkina se voit battre ses deux match. Bravooo
      Je sais k meme si le burkina perdait son match contr les bafa nabafana ils vont accuser la fifa encore.
      Je vous comprends c juste k la decision n vous arrange pas juste ça.

  • Le Sénégal a toujours gagné les matchs officiels en Afrique du Sud. L’AF a une seule fois battu le Sénégal en Septembre 2016 en MATCH AMICAL. Avec un arbitrage sérieux, l’AF ne peut pas battre le Sénégal même dans le palais présidentiel de Zuma

    • il n’Ya pas d’arithmétique dans le domaine du foot, sinon ce sport n’aurait plus de sens. le charme de ce jeu est que des équipes dites "mauvaises" viennent à bout de "grosses" équipes . si vous n’avez rien à dire, taisez vous !

  • Il n’a pas compris la question sur le match à rejouer, dans son contexte. Il ne se rend même pas compte que sa réponse ne satisfait pas le Burkinabé. Il était certainement distrait. C’est une faute pour quelqu’un qui fait la politique et qui prétend diriger un pays !!!

    • Il a donné son point de vue. Il ne parle pas pour plaire aux Burkinabè. Moi je suis contre le reprise de ce match, mais je suis d’accord qu’il y ait des opinions divergentes. sur un tout autre aspect, c’est dommage de croire que c’est les grands diplômes qui sont les meilleurs leaders. c’est ce qui limite l’esprit de combativité de la jeunesse. Comme je n’ai pas tel niveau, donc, je ne peux rien être, rien devenir. L’Afrique a toujours été dirigée par des "élites" mais on en est ? Guerre, pillage des populations, chômage, immigration massive, méditerranée tombeau etc

    • Bien vu mon cher. Il a clairement fait la preuve qu’il n’est pas un bon politicien. En tant que président il ne fera que des gaffes. Les réalisations comunautaires ne font pas de vous un bon dirigeant politiques. Désolé mister Georges est à coté de la plaque.

    • Cher KAbarébé, Georges n’était pas distrait, c’est la diplomatie qu’on doit l’enseigner. Il aurait dû repondre tout simplement " Je n’ai pas à ma possession tous les éléments nécessaires qui ont motivés cette décision de la FIFA, par conséquent je m’abstiens pour l’instant de faire un commentaire la dessus. Si tu viens dans un pays pour demander du soutien, tu est obligé de dire des choses plaisantes. C’est ce qu’on appelle alié. La politique, ce n’est pas prendre un ballon et faire 100 à l’heure aller marquer. On n’appelle pas cela de l’intéligence mais le physique. Ce Monsieur n’a pas un niveau intéllectuel requis pour être président dans ce 21è siècle. On n’est plus dans les années des indépendances !!

    • Disons que George a plus besoin du soutien du Sénégal qui pèse plus sur le plan international que votre Faso si vous voulez le placer sur ce point !

      Même quand un ancien footballeur donne sa avis sans calcul mais en mettant juste en avant l’éthique il faut que vous le critiquiez !

      En plus ce débat est clos depuis longtemps car la FIFA a pris sa décision et les 2 équipes les plus concernées ont accepté de rejouer ce match !

  • Conférence de Presse aujourd’hui du Président de la Fédération sud-africaine de football :

    « Notre position sur la question de la manipulation des matchs est claire. Nous ne pouvons pas en bénéficier et prendre les points. Nous soutenons la décision de la FIFA de faire rejouer ce match. C’est une question morale et éthique », a déclaré Danny Jordaan, le président de la SAFA, mardi lors d’un point de presse.

  • Pourquoi l’Afrique du Sud s’est empressée d’accepter la décision de la FIFA de rejouer le match ? Il y a des choses qui ne sont pas claires dans cette affaire. Le Sénégal avait raison de se plaindre.

    • L’afrique du sud est aussi complice dans cette décision de la FIFA. La FIFA a bésoin du Sénégal ou de l’Afrique du sud au mondial. Pas du cap-vert ou du Burkina. Pres-qu’éliminée l’afrique du sud va jouer dur contre le Burkina et faire favoriser le Sénégal.

  • L’Afsud souhaitait faire appel, mais après avoir reçu le complément d’information demandé à la FIFA, elle déclare accepter le reprise du match car elle ne veut pas bénéficier d’une victoire obtenue grâce à la manipulation (match fixing ou match arrangé).
    Je pense qu’il ne s’agit pas d’erreurs arbitrales mais d’un cas avéré de corruption (par des sociétés de paris sportifs).
    Il faut se concentrer sur les derniers matchs car les Bafana Bafana sont bien capables de collecter 9 points et se qualifier au mondial russe.
    Vive l’Afrique
    Vive l’Afsud
    Vive le Cap Vert
    Vive le Sénégal
    Vive le Burkina Faso

  • Il ne sait pas ce qu’il veut bonne chance quand même pour les élections d’Octobre.

  • Weah a tranché et le débat est clos mes gars ! un autre sujet de discussion : par exemple l’avenir du Franc CFA par rapport à nos Etats ; sinon le football ne développe jamais un pays, au contraire ce sont les pays qui développent le football en utilisant nos pauvres moyens au détriment de nos peuples.

    • bien dit mn frère !! Le football n,a jamais devéloppé un pays.sina pourqoi pa le bresil n,est pa le pays le plus développé au monde ?seul le travail avec ardeur peut développé un pays comme le disent les allemandes.bien dit mn frère !! Le football n,a jamais devéloppé un pays.sina pourqoi pa le bresil n,est pa le pays le plus développé au monde ?seul le travail avec ardeur peut développé un pays comme le disent les allemandes.bien dit mn frère !! Le football n,a jamais devéloppé un pays.sina pourqoi pa le bresil n,est pa le pays le plus développé au monde ?seul le travail avec ardeur peut développé un pays comme le disent les allemandes.

  • merci George ! Tout le monde a compris ça sauf les burkinabé aveuglés par leur fanatisme

    • Lugubre ami , tu est un imposteur qui veut accompagner la FIFA sa forfaiture savamment orchestrée contre Contre le Cap vert et le BURKINA.

    • Le foot c’est pas la guerre. On doit donner son point de vu sans insulter qui que soit mes chers frères sénégalais et burkinabè. Certains emportés par la passion pensent qu’il faut à tout prix insulter tout un peuple pour faire accepter son point de vue. Celui qui qui veut convaincre par les idées n’insulte pas il expose ses idées. C’est la logique qui triomphe non la vigilance des injures. Le foot c’est pas la guerre mes chers frères. nous resterons frères et sœurs après et avant le mondial. On supportera l’une des équipes africaine qui sera qualifiée que ce soit le Burkina, le Sénégal, le Cap-vert ou l’Afrique du Sud. Il y a trop de passion autour de cette affaire de match. Pour ma par je me pose la question de manipulation. Qui a manipulé qui ? Pour quoi ? S’il y a manipulation qu’on nous donne tous les acteurs de cette manipulation. L’arbitre lui seul ne pourrait être le seul coupable dans cette affaire. Tous les manipulateurs doivent être punis au même titre que le pauvre arbitre qui de mon point de vue semble être le maillon faible de cette manipulation qu’on parle. Le corrupteur et le corrompu doivent avoir les mêmes peines pour qu’on parle de justice. La FIFA n’a pas tout dit dans cette affaire. Il faut que tous les acteurs de cette manipulation payent pour leurs forfaits. La FIFA ne cherche t-elle à protéger une partie ? Pour la reprise du match pour ceux que cette reprise arrange , les arguments ne manquent pas si c’est pour rendre justice. mais une question me vient en tête. pourra t-on reprendre tous les matchs pour ces genres de situation de jeu ? Cette situation ne va t-elle pas ouvrir une boîte au pandore à tout genre de contestation ? Le fait de rejouer le match 09 mois après toutes les confrontations ne semble pas poser un problème à partir du fait que les dernières confrontations de poules se jouent en même temps ? Les plaignants de la décision de la FIFA pourraient trouver raison à dire que la FIFA elle même manipule les matchs car après les dernières journées de poules il ne devrait pas avoir de match de poule. Si le match était rejoué un ou deux mois après, je pense que les contestions que nous assistons n’allaient pas avoir lieu. Ne peut t-on pas rejouer ce match avant les deux dernières journées de matchs restantes si le match devait être rejouer ? Le délai pour faire rejouer le match est quand même très long et aussi la décision de faire rejouer intervient après une double confrontation entre deux équipes en concurrence. Sans oublier que le match sera rejoué après tous les matchs de poule. Voilà autant d’interrogations même si on avance la raison de justice. Il faut que la FIFA fasse en sorte à ce qui est présenté comme une injustice n’apparaisse pas comme une manipulation de sa part. Que la recherche de la justice ne fasse pas naître l’injustice et que dans cette affaire la FIFA ne crée pas un précédent qu’elle ne pourra pas gérer à l’avenir. Justice oui mais une justice respectueuse de l’éthique. C’est aussi la crédibilité de la FIFA qui se joue dans cette affaire. Le problème dans cette affaire ce n’est ni le Sénégal ni le Burkina mais la FIFA . Chaque pays défend sa position et c’est normal. Chers frères sénégalais et burkinabè pas d’injures comme certains le font sur les réseaux sociaux. On peut échanger en donnant son point de vue en restant courtois. Ce n’est que du foot . Faisons en sorte que la raison l ’emporte sur la passion. Juste un point de vue. Amicalement votre frère burkinabè.

    • Mon ami, une image vaut mieux que mille mots ! Jai pas lu ton roman. Si un avis ne peut pas etre résumé en 5 ligne, cest que ya rien dedans. Sana rancune

    • Ou tu sors cette théorie qui dit qu’un avis doit être résumé en 5 lignes. Il faut lire les autres pour donner son avis. ; au quel cas on s’abstient de donner son point de vue sur l’écrit . quand on donne un point de vue il faut le soutenir par un raisonnement pour que ceux qui te lisent te comprenne. Mais il fallait donner l’image pour qu’on vous comprenne au lieu d’écrire.

    • Non au contraire c’est un e mauvaise foi de ta part cette compréhension. Mais s’il te plais arrête de prononcer le nom du pays comme ça. Q uand tu veux attaquer la personne qui t’a répondu, attaque le directement

  • Sacré Georges. Il a parlé en politicien et non en expert footballeur. La FIFA est une puissante machine qu’il ne faut pas avoir sur son dos à une période pré-électorale présidentielle. On appelle ça choisir le moindre mal.

    • Tu n’as rien compris. Ce qui s’est passé en Afrique du Sud lors du match dominé de bout en bout par les sénégalais n’était pas une erreur d’arbitrage mais une manipulation de résultats. Et il est avéré Céline le tribunal arbitral du sport ,après enquête au Ghana,que l’arbitre a bel et bien reçu un virement de fonds important après le match.
      Honte à cet arbre...pour l’éthique l’Afrique du Sud à décidé de rejouer car elle a reçu des éléments de preuve. Et si elle e rejoue pas les match les sénégalais vont être déclarés vainqueurs.
      Pour l’éthique notre fédération doit accepter cette réalité au lieu de s’attaquer a la Fifa de façon inopportune.
      Vive les étalons !

    • Oui mais cependant en politique et dans de tel contexte, il faut éviter de trancher. Il n’est pas exclut que la FIFA puisse revoir sa position et là il aurait plongé dans le vide.

  • je voulais dis meme Georges weah veut voir les africain top player qui évolue en ligue des champions (keita balde) monaco sadio sadio mane (liverpool) koulibaly naple etc.. sans manquer de respect au joueur burkinabé. bance pitroipa kone c faible tous sa pour ce faire allumé en coupe du monde. le senegal actuel et pas fort mes ya plus un potentiel a rectifier pour rivaliser avec les grand

    • Mon cher Moussa, il faut souvent peser tes mots avant de les utiliser. toute équipe qui a pu se qualifier pour ce mondial le mérite, alors arrête tes propos discriminatoires. Fais preuve d’un peu plus d’intelligence s’il te plait.

    • Vous vous parlez de quoi même ?
      Si Sénégal était aussi meilleur comme vous le dites, il ne serait pas là à compter sur la FIFA pour espérer se qualifier. Vous parlez de Mané et de je ne sais quoi d’autres, ils sont allés où à la CAN ?
      Ne vous foutez pas de l’intelligence des gens hein

  • Un peu d’esprit critique ?
    Quand on est intègre, on doit accepter la justice même à ses dépens.

    Personne ne se pose la question de savoir si la décision est fondée ou pas ? C’est dommage que dans le pays des hommes intègres, la première réaction face à ce qui semble être une réparation d’une injustice soit l’indignation.
    On se rappelle bien qu’un carton de Jonathan Pitroipa avait été annulé lors d’une CAN. Pourquoi un match ne peut pas être annulé si une manipulation grossière est constaté ?

    Un peu de bon sens.

    • Parce que même si tricherie ou injustice il y’a, la FIFA a toujours refuser de rejouer ses match, considerant que toute ces "injustice " participe à la beauté du football. Dans les autres sports de grande audience les résultats ne sont validés qu’apres visionnage des vidéos après match. Pourquoi la FIFA refuse la vidéo pour tous et l’accepte pour ce match ? Si les règles ont changé il faut nous le dire ? L’injustice ici c’est de changer les règles en cours de chemin.

    • Monsieur, la FIFA de Infantino n’est pas celle de Blatter. Cette nouvelle FIFA ne tolérera pas la fraude et les manipulations.

    • Un match ne peut pas etre rejouer pour erreur d arbitrage sinon tous les matchs seront rejoués car ca fait partie de la beauté du jeux comme vou le dite parcontre on aurait parler d erreur d arbitrage dans le match af sud senegal s il yavait match nul ou victoire du Sénégal. durant le match il n ya pas eu d erreur a part peut etre le but accordé au Sénégal car avant que le match ne demarre la victoire de l af sud etait deja callé par l arbitre .Si vous ne pouvais pas voir la différence franchement il n y a plus rien a faire.

    • Pourquoi les gens sont aveugles ? C’est une décision prise par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS = instance supérieure que la FIFA) qui a pris la décision. Le Sénégal a déposé une plainte au TAS et la FIFA est obligée d’exécuter les décisions du TAS automatiquement. Critiquer le TAS pas la FIFA. Avant de se prononcer sur une question, il faut maîtriser tous les paramètres d’abord

  • L’internaute galsen ou je ne sait quoi, tu réagit en fervent supporteur du Sénégal mais la chose est claire : il y a de la magouille dans l’histoire. Pourquoi n’avoir pas tranché depuis tout ce temps que le match a été joué ? Pourquoi attendre la dernière phase où le Sénégal est en difficulté pour demander un retour en arrière ? Pourquoi vouloir tricher alors que les texte de la FIFA ne disent rien la dessus ? Pourquoi ? Il y a des bêtises qui sont faites au niveau de la FIFA et c’est clair que l’histoire nous donnera raison. George cherche des adhérents à sa cause mais c’est mal connaître l’histoire du football même ayant été un ancien du ballon rond. De plus, il n’est ni la FIFA, ni encore un joueur, il n’est qu’un personnage qui cherche sa présidence. Nous verrons la suite.......

  • Reconnaissez que l’Afrique du sud a eu une démarche prudente avant de prendre cette décision qui, de mon point de vue, préserve son honneur à tous égards. La réaction de Mister Georges est objective et ne dit pas autre chose que les sud-africains. Le Burkina a fait sa part, soit après une démarche appropriée ou une analyse assez sérieuse ou sous la pression des internautes qui lui ont même proposé de se retirer de la suite de la compétition. La FBF a fait connaître sa position, ce qui est de son droit mais on remarque deux approches tout à fait différente. Ce qu’il faut déplorer c’est le manque apparent de concertation entre les fédérations Sud Africaine, Capverdiennes et Burkinabè pour une compréhension commune comme je l’avais suggéré. La décision Sud Africaine prend en tout cas à contre-pied la démarche Burkinabè et si certains ne veulent pas comprendre cela ils peuvent toujours traiter les gens de "yes man", insulter les gens de "prêtre impie" une insulte qui met aux grands jours l’ignorance de l’auteur sur la notion de pitié ; autrement dit il aurait remarqué cette insulte était hors sujet. A l’avenir, il faudrait que nous sortions de l’ivresse de l’esprit d’insurgés pour analyser froidement chaque situation avant d’intervenir sur les réseaux sociaux. Les créateurs de ces réseaux poursuivaient certainement un objectif noble qui est d’offrir aux utilisateurs une tribune d’expression d’idées responsables mais certains en ont fait un déversoir d’injures les plus abjectes et infectes quand ils sont à court d’idées. La seule bataille qui vaille le coup d’être menée c’est d’inciter la FIFA à reprogrammer ce match avant la dernière journée des éliminatoires. A situation excepetionnelle, attitude exceptionnelle la FIFA peut très bien trouver une date entre le 25 et le 30 septembre. Toute date après le 6 novembre ne fera que corroborer la thèse du favoritisme d’une équipe par rapport aux autres ;ça peut ne pas être le Sénégal contrairement à ce qu’on croit facilement.

    • Les joueurs sont des employés leur club ont plein droit sur eux sauf durant les dates fifa .On ne programme pas n importe comment un match international mais je pense que le match se jouera avant la derniere journee des eliminatoires

  • Pourquoi voulez vous que sa réponse penche à notre faveur ? Le fait de donner objectivement son point de vue sur une situation donnée, on est traité d’incapable. Hé Burkinabé i ti saabari dooni.

  • Quand on est intègre, on doit accepter la justice même à ses dépens.

    Personne ne se pose la question de savoir si la décision est fondée ou pas ? C’est dommage que dans le pays des hommes intègres, la première réaction face à ce qui semble être une réparation d’une injustice soit l’indignation.
    On se rappelle bien qu’un carton de Jonathan Pitroipa avait été annulé lors d’une CAN. Pourquoi un match ne peut pas être annulé si une manipulation grossière est constaté ?

    Qu’est - ce que vous voulez ? L’intégrité là c’est quoi même pour vous ?

    • L’intégrité ce n’est pas avaler ce qu’on vous propose. L’intégrité c’est la qualité de celui qui ne se laisse pas corrompre. En quoi es ce que le Burkina est corrompu ici. C’est normal de dire non quand on est pas d’accord qui a ce que celui qui est face nous démontre le contraire. Le carton rouge de Pitroipa a été annulé au maximum deux jours avant la finale. Le problème du match a rejouer réside même dans la date de sa reprise et aussi la date à laquelle cette décision de reprise a été prise. On attend après une double confrontation entre le Sénégal et le Burkina pour prendre ou annoncer cette décision. Pire on veut faire rejouer ce match après les matchs de poule restants avec une décision qui tombe 09 mois après le dit match. Quoi de normal que le Burkina se plaigne car on peut même dire que que la FIFA fait de la manipulation. La FIFA sachant les enjeux de chaque match pouvait prendre une décision dans un délai raisonnable afin que toute reprise de ce match ne fasse pas apparaitre une impression de vouloir favoriser une équipe alors son intention est présentée comme une soif de justice. C’est bien la justice mais il faut de l’équité.

  • Le football c’est du business. Si on est incapable d’envoyer des supporters au Sénégal à quelques kilomètres du Burkina, ce ne sera pas en Russie qu’ils iront. Ce fut une erreur. Et c’est juste après ce match Sénégal-Burkina que la FIFA décide de faire rejouer un match joué il y a un an. C’est juste pour avoir des supporters sûrs et certains en Russie dans les stades, dans les hôtels, dans les restaurants. Il faut rentabiliser les investissements. « YA WOTO ». Pour cela il faut des pays participants qui ont des stars dans leurs équipes et dont la population à des moyens de se distraire un tant soit peu. Au Burkina on cherche à manger à sa faim. C’est vrai qu’on n’a pas de STARS mondialement reconnus mais le fait de ne pas envoyer des supporters au Sénégal y est pour quelque chose. On organise pas un mondial pour uniquement les joueurs et le staff technique. Faisons le bilan des matchs (CAN 98, CAN junior, autres matchs officiels) joués à Ouaga avec accès libre au stade. Il suffit de se poser la question : « pourquoi c’est maintenant que la FIFA decide de faire rejouer ce match ». Tout est enragement, si l’Afrique du Sud a finalement baisser les bras, c’est parce qu’elle a tout intérêt après échanges. Le mondial c’est pour le beau spectacle et un public sur les gradins. Le football c’est du business. PAUVRE A TOUJOURS TORT.

    • Merci, Tu as vue juste dans cette affaire. c’est une question de business.
      Sans rendement, sans interet a notre participation a la coupe du monde, maigre participation des supporteurs.
      J’aimerais bien voire mon equipe(etalons) a la coupe du monde. Pourquoi les grand pays disputent pour avoir l’organization de la coupe du monde ? C’est parce qu ils cherchent un gain. Acceptons la decission de la FIFA et battons nous pour passer.

  • totalement daccord avec afrofoot. en afrique ce qui va nous tuer c’est notre patriotisme borné la ou il ne le faut pas. qui vous dit que le senegal va battre l’afsud. et si la fifa avait directement donné match gagné au senegal ? quelles seraient vos reactions ? vous suicider pour ca ou aller en suisse bruler le siège de la fifa ? ecoutez le foot reste un jeu meme si il ya de gros interets ladedans . il ne faut jamais l’oublier. alors vive le BF, vive le senegal , vive le cap vert, vive l’afrique du sud, vive l’afrique, vive le FOOTBALL !

  • L’injustice n’est pas tant l’annulation du match à rejouer, mais le temps mis par la FIFA, qui a attendu que le Sénégal se trouve en difficulté, pour réagir près d’un an après. De quoi se demander si la FIFA n’est pas plus corrompu que l’arbitre mis en cause.
    À défaut d’une FIFA incurablement "blatterisée", le laxisme, la lourdeur sinon l’incompétence de cette institution est alors patente.
    Si le match avait été rejoué au plus tard trois mois après, cela relèverai plus d’une sincère recherche d’équité.
    En droit il y a ce qu’on appelle les délais de prescription, et la FIFA serait plus crédible si elle s’imposait des délais raisonnables dans ses prises de décisions. À c’est effet, elle pourrait prévoir une procédure de référé.

    Que Dieu fasse justice au Burkina.

  • Ce qui est difficile à comprendre ici c’est moment de prise de décision. Si non, si la FIFA avait décidé de faire rejouer le match deux semaines près le premier match. Tout le monde aime la justice, donc toute réparation d’injustice. Si c’est bien de dire la vérité, c’est encore mieux de la dire au bon moment et au bon endroit. C’est ce que les bonnes gens regrettent dans cette décision.

  • Laissez tomber tout cela,l’Afrique du sud accepte de rejouer le match après que la commission lui ait divulgué d’autres causes de l’annulation,ce n’est pas que le penalty imaginaire ou l’arbitre de touche dit qu’il n y’a pas penalty ,et l’arbitre central dit c’est moi qui décide il y’a penalty !!!!!
    L’arbitre central appelle deux défenseurs sénégalais pour leur parler et en même laisse les sud africains jouer et marquer !!!!!!!???????
    Plusieurs échappées d’attaquants sénégalais partis pour battre le goal et sifflées hors imaginaires alors que les arbitres de touche ne lèvent même pas leur drapeaux
    Tout le monde croyait rêver,demandez aux reporters de canal,du jamais vu !!!!!
    Il est juste que le match soit rejoué à défaut de donner la victoire au senegal qui a marque un joli but alors que les deux buts sud africains NE SONT PAS VALABLES DU TOUT - Weah a parfaitement raison- De toute façon la décision est sans appel,passons a autres choses

  • Ayons raison gardé et admettez ce que Weah dit. Ceux qui pense qu’il a répondu en politicien qu’ils aient la force de contenir leurs émotions. Ils a donné son point de vue sur le sol burkinabé donc je crois à la sincérité de ce qu’il pense. L’essentiel attendons la fin des choses pour voir qui ira au mondial dans notre groupe. Pour moi si le Burkina ne part pas j’aurai des stress de moins mais s’il parte je serai obligé encore de vivre des période de stress et d’euphorie.

  • A lire certains les elucubrations de certains internautes, on dirait meme pas que nous vivons dans un monde informe. Weah, comme citoyen liberien peut se presenter soit par la voie d un parti, ou soit indepedamment.

    Cela ne requiert pas un diplome d etude universitaire pour etre un leader d un parti politique, car ceux qui ferons les boulots administractifs n affectent pas ce poste. ROCH C. KABORE est l actuel President, est-ce que il pouvait s egaler au defunt Oumarou Kanazoe par son talent de leader d entreprise ?

    Ce dernier etait un analfabete talentieux et unfluenceux de tous les regimes du Burkina Faso. Hormis l epoque de la revolution. Son pragmatique, son flair, sa vision en tant que leader de son entreprise n avait pas d egale.

    S il etait europeen, je vous assure que les etudiants en economie allaient le lire a l ecole. Mai malheureusement, en Afrique, on est toujours ferme, contre nos talents.

    Au lieu d amener des arguments bidons contre Wea, examiner son kapital humain, sosial, politique au Liberia. Les Anglais sont en avancent sur nous les francophone du a la culture politique francaise, qui n est pas effectif sur le terrain. C est le meme pot qu on tourne rond depuis la premiere republique a nos jours. Les idees sont importees pour nous gerer notre vie. L hybride.

  • Dommage....Dommage, je suis sénégalais et j’ai été le premier à dire que l’arbitre soit il était un corrompu soit il était malade et pourtant les images du rouge à Pitroipa ont fait le tour du monde et tout le monde a innocenté Pitroipa et il a joué la finale n’est ce pas mes frères ??? sur recours du Senegal la Caf après la rencontre avait suspendu l’arbitre pour 3 mois, la Fifa a attendu le mois de mars 2017 pour radié l’arbitre soit 5 mois après la rencontre, je rappelle que ce n’est pas la Fifa qui a ordonnée qu’on rejoue le match mais le Tas(tribunal arbitral sportif) qui à son tour a donné ordre à la Fifa d’appliquer la décision. Soyons objectif cette décision a été prise par le Tas et non pas la Fifa, la Fifa n’est pas un tribunal. Ce match ne peut etre rejoué que pendant les dates Fifa voilà les raisons de ce retard, en plus je vois beaucoup de personnes accuser la sénégalaise Samoura elle n’y est pour rien car elle ne fait pas partie du Tas, un recours a été presenté le cas a été étudié un transfert d’argent a eu lieu vers l’arbitre, la commission arbitre Caf suspend 3 mois l’arbitre pour quelle raison selon vous ? celle de la Fifa ira plus loin en radiant l’arbitre 5 mois après pour quelle raison selon vous ???
    L’afrique du Sud sur notification de la Fifa vient de se plier à la décision du Tas de rejouer le match sans présenter à son tour recours, pour quelle raison selon vous ?? Pourquoi les Sud - Africains acceptent de rejouer sans présenter recours, refléchissez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Dites à la fédération Burkinabé de commettre un avocat pour l’Afrique du Sud qui ne cherche pas à se défendre mais plutot à rejouer le match.
    Que l’équipe du Sénégal ne merite pas d’aller au mondial au vu de sa qualité de jeu, du manque d’engagement de nos joueurs et le niveau du caoch je suis complétement en phase avec ceux qui disent que le Cap-Vert e le Burkina ont plus de mérite, cela ne justifie en aucun cas le fait que quand il y a injustice que la justice intervienne si elle est appelée à le faire par recours.
    L’ère des Blatter, Platini, Hayatou où les arbitres manipulaient les matchs et on laissait les but de main qualifier une équipe, est révolu et Infantino, Ceferin et Ahmad Ahmad l’ont fait comprendre dès le premier jour de leurs magistères.

    • Bon raisonnement. Mais dis - moi, on a attendu des mois avant e prendre la decision qui a pu pwermettre a Pitroipa de jouer la finale. C’est a votre avantage mais ne raisonnez pas avec votre pied.On est tous cerebraux.

    • Il faut mentionner que les burkinabè ne sont pas contre le fait qu’on veuille assainir les problèmes au niveau du foot. C’est bien de rendre justice mais ce qui pose problème dans cette affaire c’est le délais de 09 voir 10 mois que la FIFA a mis pour prendre une décision dans une situation de match de poule ou tout est fait sur la base de calcul. On joue les matchs en fonction de ses propres résultats , de ceux de ses adversaires de poule , des matchs restants. Pire la décision de rejouer le match intervient le lendemain de double confrontation entre le Burkina et le Sénégal. il faut le dire il y a des questions qu’on se pose sans réponse. La FIFA programme le match à rejouer après les deux journées restantes alors qu’on sait qu’à la dernière journée tous les matchs se jouent en même temps pour éviter les arrangements éventuels entre les équipes. Vous ne pensez pas que programmer un match après les deux journées FIFA restantes pose problème. Le match à rejouer au lieu au moment les autres de la poule ( Cap-Vert et Burkina ) n’auront plus leurs destins en main mais par contre peuvent améliorer leurs positions dans la poule. Un match nul ou une défaite augmente à coup sur le nombre de points de l’une des équipes qui jouent. On peut avoir l’impression que la FIFA elle même manipuler les résultats de la poule dans cette affaire qui est présentée comme une volonté de rendre justice. Si la décision de rejouer le match intervenait un mois ou au plus deux mois après et que le match se jouait juste après je pense que personne ( burkinabè, Cap-verdiens voir sud africain) n’aurai crier scandale. On aurait économisé de l’énergie et éviter les propos d’injures de toute sorte que nous assistons sur les réseaux sociaux. Le problème n’est ni le Burkina ni le Sénégal ni le Cap Vert encore moins l’Afrique du Sud mais la FIFA.J’ai juste une interrogation qui me vient en idée. Après toutes les confrontations de poule en prenant en compte le match à rejouer de la FIFA on sera en novembre 2017 Et on sait que 09 mois après novembre 2017 on sera vers Août 2018 alors que la coupe du monde 2018 aura lieu du 14 juin au 15 juillet 2018.S’il y a des problèmes d’arbitrage à l’issue de tous les matchs de poule va t-on attendre 09 ou 10 mois pour décider de reprendre un match ? je pense que la réponse est non. Je propose que si l’on devait rejouer ce match que cela se fasse avant les deux journées restantes et non après. Justice oui mais aussi équité et éthique.

  • j ai pas critiquer le burkina faso ou je trouve la population d’ailleurs bien plus élevé, le senegal et une très mauvaise equipe avec un entraineur faible. mes faut reconnaître que pour rivaliser avec la Allemagne Italie Espagne Brésil France etc. le senegal si i ce qualifié aura plus les moyens de défendre l’Afrique que le burkina qui a part traore de lyon. avec la coupe du monde le senegal sera renforcer par sa diaspora deja que l’effectif et monstrueux. le burkina ce fera découper par le bresil. il on l’expérience du tres tres haut niveau. les vedette au burkina son au qatar ou en cote divoire (bance)

    • Moussa, je suis sénégalais comme toi, mais ton argument là n’est pas fondé et il est à la limite irrespectueux. Si c’était comme tu le prétends pourquoi faire des éliminatoires ? Si le Sénégal était meilleur que le Burkina, c’est sur le terrain qu’il fallait le montrer. En 2 confrontations on n’est pas parvenu à les battre et tu veux que le Sénégal se qualifie d’office à la coupe du monde. Si le Burkina occupe présentement cette place de leader du groupe c’est parce qu’il le mérite. Je comprends parfaitement la frustration des burkinabés. Il faut se mettre à leur place. Mais il faut reconnaitre aussi que le temps des hommes n’est pas celui de la justice. L’erreur que beaucoup d’intervenants commettent sur ce forum c’est qu’ils croient que c’est la FIFA qui a ordonné la reprogrammation de ce match.et accusent injustement Mme Fatma Samoura d’être derrière tout cela. La FIFA n’a fait que suspendre l’arbitre et infliger des sanctions à l’encontre d’officiels sénégalais pour mauvais comportements à l’issue de ce match. C’est le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) qui a donné ordre à la FIFA de faire rejouer le match après avoir eu des preuves accablantes de manipulation et de pot de vin. Il faut se demander pourquoi l’Afrique du sud a renoncé à faire appel. Le Sénégal est trop petit pour manipuler la FIFA et le TAS.

  • La FIFA a réussie son coup par la plus belle des manières.

  • J’avais du respect pour votre talent, mais j’ai encore plus de considération pour vous à travers votre réponse pleine de sagesse et de hauteur, sans partie pris. Par ce fait vous venez de répondre indirectement à ceux qui doutent de votre capacité à diriger votre pays à cause de votre niveau intellectuel. Ils oublient que c’est à cause de ses pseudo intellectuels que l’afrique en est là. C’est dommage que cette question vous soit posée dans le pays d’un des fils les plus illustres de l’afrique en l’occurrence Thomas Sankara qui était loin d’être un intellectuel. Il faut que nous africains se départissions de notre complexe de diplôme en faisant valoir celui de l’exemplarité comme au USA. Qui mieux que Mister Georges est habilité à diriger son pays ? Lui qui sa vie durant est parti de rien pour amener une valeur ajoutée à son pays en l’inscrivant dans le concert des nations de football qui compte au monde. Bref, pour revenir à l’essentiel, boukinabes et capverdiens ne rater pas le train de l’histoire en vous arrêtant à vos intérêts égoïstes et nihilistes qui ne vous honorent pas. En effet comme l’afrique du sud, acceptez que quand une faute est commise il faut créer les condition de sa réparation. Dans le cas contraire on crée une injustice beaucoup plus grande que la faute en question. Or vous êtes tous d’accord qu’il y’a eu un pénaltie imaginaire lors du match afrique du sud sénégal, sans compter les autres faits de jeu qui ont fait douter plus d’un sur la neutralité de l’arbitre. Dans ces conditions vous souhaitez que le sénégal ne soit pas rétabli dans ces droits rien que pour vous favoriser.Sachez que personne ne peut arrêter la mer avec ses bras. De la même facon que la vidéo a été introduite dans le foot, les injustices seront réparées ainsi que d’autres avancées qui permettront à notre sport bien aimé de favoriser les plus méritants sur le terrain. Sportivement.

  • Cher Georges , on doit t’enseigner la science et politique internationale. Tu aurait dû repondre tout simplement " Je n’ai pas à ma possession tous les éléments nécessaires qui ont motivés cette décision de la FIFA, par conséquent je m’abstiens pour l’instant de faire un commentaire la dessus". Si tu viens dans un pays pour demander du soutien, tu est obligé de dire des choses plaisantes. C’est ce qu’on appelle diplomatie. La politique, ce n’est pas prendre un ballon sur un terrain de foot et faire 100 à l’heure aller marquer. On n’appelle pas cela de l’intéligence mais le physique. Ce Monsieur n’a pas un niveau intéllectuel requis pour être président dans ce 21è siècle. Nous ne sommes plus dans les années des indépendances !! C’est mieux pour toi de repartir d’ou tu viens à savoir être entreneur dans les club de ton pays. Tu seras plus utile pour tout le monde. A bon entendeur salut !! Web master, stp laisse passer mon post.

  • Il faut savoir raison gardée. Il ne faut pas confondre savoir et instruction scolaire. On peut être hautement diplômé et être totalement borné. Remarquez que la plupart des hauts responsables de nos États Africains ont été à l’Université et jugez en vous même de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent ces mêmes États.
    Quant au match à rejouer (Afrique du Sud- Sénégal), j’estime qu’il ne faut pas verser dans l’émotion au risque de perdre son bons sens et sa crédibilité. Certes la FIFA pour des raisons que j’ignore n’a pas été très transparente sur ce qu’elle appelle manipulation dans sa décision de reprise du match mais apparemment tout laisse à croire que ledit match a été ’’vendu’’ (comportement flagrant, partisan et incompréhensible de l’arbitre lors du match disputé et décision de la federation Sud Africaine à ne pas contester la decision de la FIFA, et...). Il faut toujours œuvrer dans la voie de la justice et non chercher la voie qui nous arrange car on pourrait se retrouver dans la même situation. Je ne pense pas que les Burkinabè ont parlé de corruption de la FIFA ou CAF lorsque le carton de Pitroipa a été annulé lors de la Can 2013.

  • Cela me rappelle CAN86 où les gorgui etaient en ballotage avec la Cite d’Ivoire. Les senegalais avaient tenté de faire passer leur equipe en introduisant la notion de meilleure defense, cela n’avait pas fonctionné.
    Mais cette année les gorguis sont forts...

  • Des gens disent que le Sénégal a plus de potentiel que le Burkina pour défendre l’Afrique au mondial. Quel est l’intérêt des matches éliminatoires alors ? S’il faut regarder le potentiel ou les individualités, il faudra revoir la formule des qualifications.
    Le Sénégal a plus de moyens pour défendre l’Afrique au mondial, cependant, il n’arrive pas à se défendre en Afrique, et ce, depuis plusieurs CAN maintenant.

    Si la RSA a accepté de rejouer le match sans discuter, qu’est-ce qui nous dit que la FIFA n’est pas parvenue à la corrompre. C’est possible non ?

    A mon avis, ce sont les retombées économiques de la compétition qui intéressent plus la FIFA. Par conséquent, elle est prête à tout mettre en œuvre pour que le pays qui peut envoyer le plus de supporters pour remplir les hôtels et les stades et qui peut payer les droits télé se qualifie.

    Dans notre poule la FIFA comptait sur une qualification de la RSA ou du Sénégal. Comme la RSA est actuellement dernier du groupe, elle ne peut pas risquer et perdre tous les 2. Il faut miser sur le Sénégal. C’est ça qui est la vérité.

  • Oui mais en politique on ne va pas attendre une année après de constater qu’une élection doit se reprendre. On dit pas non mais, cela aura été mieux si cette fichue decision était donné dans un delai de moi d’un mois mais la à attendre 12 mois c’est de l’imposture de la FIFA

  • Bon sang réfléchissez mes frères, La fifa en a mis 5 mois pour radié l’arbitre, la décision de faire jouer Pitroipa ne demandait pas une enquete ici on parle de corruption, de match manipulé, dans le meme communiqué qui radié l’arbitre il y était mentionné je cite le communiqué : "D’autres informations concernant le match en question, Afrique du Sud contre le Sénégal, seront fournies une fois que la décision deviendra définitive et contraignante" Il était donc évident que la FIFA allait prendre des mesures supplémentaires, communiqué fait au mois de mars, 5 mois aprés le match, dommage que la presse de votre pays n’ait pas suivi avec attention l’affaire car quelque soit l’issu du match Sénégal vs Burkina ou Burkina vs Senegal ce match allait etre rejoué.
    Je le répète le Senegal, mon Sénégal, ce Sénégal que j’ai vu jouer ne joue pas un jeu qui mérite d’aller au mondial mais n’empeche que durant Afrique du Sud vs Senegal il y a eu injustice, certains sont entrain d’insulter weah parce qu’il n’a dit que la vérité, si le Tas et la Fifa étaient avec le Senegal ils auraient donné la victoire sur tapis vert au Senegal, pour quelle raison la fédération Sud - Africaine s’est pliée à la décision du Tas. Pourquoi défendre le diable lorsque ce dernier refuse de se défendre ??????
    C’est depuis Mars qu’on savait que ce match allait etre rejoué une fois que la décision allait etre définitive. Je rappelle que l’arbitre avait lui aussi introduit recours suite à sa radiation. Si la date de faire rejouer vous pose problème, ne me dites pas que durant ce match le Sénégal n’a pas subi une injustice ????? Vous auriez du depuis Mars commettre un avocat pour l’Afrique du Sud ou pour l’Arbitre vu que vous n’etes pas partie dans ce contentieux car encore une fois, seul qui ne veut pas l’entendre ne sait pas que ce match aller etre rejoué une fois que la sentence aurait été définitive, maintenant qu’elle l’ait le match ne peut se jouer que durant une date Fifa. Il fallait que votre presse Burkinabé à son temps relate le communiqué de Mars 2017 de la Fifa pour comprendre ce que certains ne veulent pas comprendre aujourd’hui.

  • Je suis parfaitement d’accord avec l’analyse de George Weah qu’on ne présente plus. Ce qui me dérange personnellement c’est moins la reprise du match que le timing choisi par la FIFA pour cette reprise.
    En rappel, le match Afrique du Sud#Sénégal querellé s’est joué en novembre 2016. Tous les sportifs qui aiment le football ont été écœurés par cet arbitrage-bidon qui n’honore pas le continent africain. Aussi, si la FIFA, après avoir sanctionné l’arbitre Joseph Lampey du nom, avait fait rejouer le match avant les deux derniers matchs ayant opposé le Sénégal au Burkina, il n’y aurait rien eu à redire.
    Mais attendre, de voir le Sénégal en peine dans son groupe avec les deux matchs nuls face au Burkina dont les messieurs de la FIFA ne vendaient pas chère la peau devant les Lions de la Téranga, et décider, à ce moment, de faire rejouer ce match semble être un coup de pouce pour repêcher cette équipe.
    Cette décision tardive, quoique juste, fausse l’esprit sportif et d’équité du groupe. De plus, ce match est programmé se dérouler après les deux derniers matchs du groupe. C’est dire que le Sénégal jouera ce match en toute connaissance de cause de tous les résultats du groupe, pendant que ses adversaires directs seront cloués au pilori, n’ayant plus que leurs chapelets pour évoquer et implorer les dieux du football pour un résultat qui leur soit favorable.
    Enfin, le fait que l’Afrique du Sud, principale concernée dans cette odyssée accepte tout bonnement, sans rechigner, de rejouer le match laisse planer un "deal" passé avec la FIFA. Le scénario serait le suivant :
    Coincé lors des investigations de la FIFA, l’arbitre incriminé avoue avoir été corrompu pour manipuler le résultat du match et livre les noms des corrupteurs qui ne peuvent être que sud-africains. La FIFA qui a peur de l’Afrique du Sud prend langue avec elle et lui tient à peu près ce langage : "Messieurs, vous avez été pris la main dans la confiture. Alors, soit vous acceptez qu’on rejoue le match, soit votre pays est exclu de la compétition avec, en sus, une suspension de cinq ans de toute compétition de la FIFA".
    L’Afrique du Sud, qui a perdu tout espoir de qualification préfère sauver les meubles et accepte le "deal" et le tour est joué. Quant au Burkina et au Cap-Vert, victimes collatéraux de cette forfaiture, la FIFA n’en a cure. Pour elle, ce sont de "petits" pays dont la voix footballistique ne compte que pour l’élection du Président de la FIFA. Donc, on s’en fout de leur opinion. Ils vont pleurnicher un peu et puis rentrer dans les rangs. C’est ainsi qu’il faut analyser les plaintes des fédérations de ces deux pays qui ont été rejetées sans égard. Du reste, le Président de la FBF, dans une interview a appelé les supporteurs à la retenue car, dit-il, nous ne pouvons rien contre les décisions de l’instance mondiale du football.
    Ce qui est absolument faux. J’estime que ces deux pays lésés peuvent, soit se retirer de la compétition en cours, voire suspendre temporairement leur participation aux compétitions de la FIFA pour marquer leur désapprobation à ce traitement par dessus la jambe qui leur est fait. Mais enfin, nous les supporteurs ignorons souvent les tenants et les aboutissants de la politique footballistique où souvent nos représentants préfèrent défendre leurs strapontins avec les privilèges y afférents que de défendre l’honneur de leur patrie.
    Ainsi va le règne de la jungle dans le football mondial dont les remous mafieux ne sont pas encore totalement estompés. Ne nous détrompons pas,ce n’est pas demain la veille que le Burkina ou le Cap-vert ira aux phases finales d’une coupe du monde car, trop "petits" selon ces messieurs/dames de la FIFA pour jouer dans la cour des grands. Quel sacrilège que d’y penser !

    • Mon frère relit toi avant d’écrire des sottises, comment tu peux dans ton argumentaire dire dans un premier temps la Fifa qui a peur de l’afrique du sud, pour ensuite redire si vous n’acceptez pas de rejouer, la Fifa vous suspend pour 5 ans ?? Pour quelle raison la fifa devrait avoir peur de l’afrique du sud, mon frère reveille toi nous ne sommes plus dans le régistre Blatter, en plus si le Burkina et le Cap-Vert boycottent ils n’y gagneront rien car la nouvelle de rejouer ce match a fait le tour du monde et je dis bien tous les journaux et chaînes de sport du monde ont fait l’annonce en rappelant que l’arbitrage était scandaleux et que ce match était manipulé seul au Burkina on parle de deal, allez sur les sites de sport ghanéens dès que la nouvelle est tombée, ils continuent de s’attaquer à l’arbitre qui selon eux a terni l’image du football ghanéen.. Bon sang vous y gagnez quoi en boycottant là ou tout le monde crie l’injustice que le senegal a subi, canal+, bein Sport, gazzetta dello sport, bt sport, sky sport, premium, l’équipe, france football ont tous saluer cette décision de la fifa, j’y ajoute ce que votre presse tarde à vous signaler que l’afrique a même sollicité un appui financier afin de couvrir les frais du match, dans de pareil situation s’il y avait un deal, il devait se faire entre la fifa et le senegal et non pas entre la fifa et l’afrique du sud car la décision plus simple pour la fifa était de demander au tas que l’afrique du sud soit suspendu et que le senegal remporte le match sur tapis vert. Je ne cesserai de le répéter seul au Burkina on ne savait pas que ce match allait être rejoué après le 2 rencontres contre le Burkina, j’irai plus loin elle se 0jouera probablement après le match cap-vert vs senegal de Praia, ne soit pas surpris si demain votre vous annoncent que la fifa a participé aux frais d’organisation du match pour nous reparler de deal, car le senegal est trop petit pour corrompre le tas(tribunal arbitral du sport) sans parler de la Fifa. Vous etes entrain de défendre le diable qui lui même avoue que durant son match, il y avait anguille sous roches. Cessez de nous citer l’exemple de la main de Thierry Henry car les corrompus de Blatter et Platini ne sont plus à la fifa et à l’uefa pour corruption. Infantino et Ceferin l’ont dit dés le premier jour de leur élection plus jamais d’injustice et de corruption. Tout le monde admet qu’il y a eu injustice et aprés que la fifa ait depuis mars 2017 annoncé qu’une fois que la décision du tas allait être définitive d’autres mesures comme celle de faire rejouer le match allait suivre, vous avez un problème de moment opportun et inopportun lorsque l’opinion internationale a été alertée depuis mars sans savoir les verdicts des matchs de dakar et de ouaga ??? Une enquête est menée l’arbitre 4 mois après est suspendu sur des preuves palpables, des parieurs qui ont orchestré l’arbitrage tombent,l’arbitre fait recours suite à sa radiation, le recours suit son cours, le tribunal délibère, la décision s’applique et basta.. Si votre presse ne relaye pas les infos Fifa au moment où elles sont prises et comuniquées en temps réel sur le site fifa ce n’est pas le problème des autres, demain vous allez vous reveiller en lisant que l’afrique du sud a reçu de l’argent pour les frais du match et certains retourneront en nous timpanisant parlant à nouveau de deal fifa pendant qu’au senegal et en afrique du sud les principaux concernés de ce contentieux la nouvelle aura passé 72 heures voir une semaine.

    • salut, moi je pense que toi mème tu parle au hasard. le ghana crie parce que ça n’honore pas leur pays, toi ici tu es pour parce que ça arange ton pays c’est comme ça. si ya corruption la fifa doit tout mettre en oeuvre pour rejouer le match dans les 2 mois qui suivent. la presse crie au scandal parce qu’il aimerait le senegal qualifier. c’est pas parce que c’est francefoot que veut dire que ce qu’elle dit est vrai. je pense toi tu es plus idiot que le précédent.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.