Vie des collectivités du Nord : 72 conseillers municipaux exigent la démission du maire de Gourcy

LEFASO.NET | Yann Nikièma

Publié le mercredi 13 septembre 2017

Vie des collectivités du Nord :  72 conseillers municipaux exigent la démission du maire de Gourcy

Une crise de confiance sans précédent mine le conseil municipal de Gourcy dans la province du Zondoma depuis quelques mois. A la suite du gouverneur de la région du Nord, la Haut-commissaire de la province du Zondoma, entourée de quelques personnes de ressources ont poursuivi la concertation dans l’espoir de réconcilier les conseillers.

Malheureusement les positions sont restées figées malgré les diverses médiations. Un groupe de 72/94 conseillers du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) signataires d’une requête vient de déposer ce lundi 11 Septembre 2017, une correspondance à la mairie de Gourcy et auprès de la tutelle administrative qu’est le Haut-commissariat du Zondoma pour exiger la démission du maire Kadidjia Traoré élue sous la bannière du Mouvement du peuple pour le progrès.

Les récriminations retenues contre la présidente du conseil municipal sont entre autres, « la gestion solitaire et obscure des affaires de la commune, les prises de décisions unilatérales, une rencontre avec les partenaires occidentaux de la commune sans l’aval du conseil municipal, la non-exécution des délibérations, la remise en cause des décisions des commissions permanentes, l’entretien de réseaux de dénigrements, de diffamation, de division et d’intimidation etc. »

Des conclusions d’une inspection qui tardent à tomber

Face à la situation, il y a juste un mois, le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD), afin de jouer sa partition, a dépêché une équipe d’inspecteurs afin de vérifier les griefs portés contre le maire sur le fonctionnement du conseil. Au cours des investigations, l’équipe du MATD a eu des échanges avec tous les acteurs concernés afin de faire la part des choses.
C’est dans cette attente des conclusions de la mission et certainement à la faveur de l’amenuisement de l’émotion liée à la disparition du Dr Salifou Diallo que les conseillers contestataires ont remis sur le tapis leur projet de destitution du maire.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NKIEMA
Lefaso.net

Messages

  • Ce n’est que le début. Beaucoup de parachutés à la tête de nos conseils communaux risque gros après Le décès de l’autre . Maire parachutés et impopulaires à vos marque prêts partez.

  • Pourquoi exiger la démission du maire pendant que le maire ne veut pas ? Déposez une motion et l’administration va statuer ? Si vous êtes majoritaire , défiez le maire ? Pas simple ?

  • je pense que a cette allure beaucoup de communes risquent de se retrouver en délégation spéciale et sa sera dommage pour leur développement.

  • PAGA PATARBOUK YE. Le peu de place qui sont offerts par le sexe fort est gaspillé dans des fanfaronnades, grands boubous, zanzobé. Puis paf ! Des exemples à toisons tantie Somé, CIL, Médiateur et j’en passe.

  • Quand on veut gérer seul dans la nomenklatura, on fini par avoir en face une fronde ? Un conseil communale est une forme de démocratie où les conseillers participent aux prises de décisions ? Mais si le maire croit qu’il est le seul chef, et doit décider à sa guise, les conseillers vont souhaiter une délégation spéciale de préférence ?
    Pour le cas présent, avoir 72/94 contre soi, c’est dommage ? Mme le maire, mieux vaut..........que d’être déposée par une motion ?

  • Nous avons toujours en tête que les femmes aux affaires sont toujours plus sages, prudentes et honorables que les hommes. Mais, certaines d’entre elles, nous poussent à penser le contraire ; tel le cas de Nathalie SOME, la présidente du CSC, écrouée pour une malversation de 650 millions de francs. Où allons-nous, si l’on ne peut plus compter aussi sur les femmes ? De grâce, ressaisissez-vous mesdames car n’oubliez pas, qu’éduquer une femme, c’est éduquer tout une nation. La commune, comme son nom l’indique, doit être gérée en commun et non seul ; le faire, c’est de la malversation intentionnelle. La gestion n’est pas une question de copinage, mais de tous bords politiques qui composent la commune.

  • Le grand lavage à sec au Nord commence après le départ de celui qui faisait le chaud et de froid. Maintenant la discrimination économique et sociale à l’égard des femmes du Nord sans le Baobab qui les couvrait va se sentir. En principe les femmes Burkinabé sont des vraies battantes, et je pense que celle-là ne se laissera pas faire. Bon courage madame.

  • Pendant que nous y sommes, retenez une chose. Ne dites pas que je ne vous avais pas dit. Même après le maire actuel (la dame), le suivant sera contesté et chassé et la mairie connaîtra aux moins 3 maires. Une histoire de caleçons mal gérée peut se transformer en histoire de clans..... Mille milliards de mille sabords.......

  • Nous avons toujours en tête que les femmes aux affaires sont toujours plus sages, prudentes et honorables que les hommes. Mais, certaines d’entre elles, nous poussent à penser le contraire ; tel le cas de Nathalie SOME, la présidente du CSC, écrouée pour une malversation de 650 millions de francs. Où allons-nous, si l’on ne peut plus compter aussi sur les femmes ? De grâce, ressaisissez-vous mesdames car n’oubliez pas, qu’éduquer une femme, c’est éduquer tout une nation. La commune, comme son nom l’indique, doit être gérée en commun et non seul ; le faire, c’est de la malversation intentionnelle. La gestion n’est pas une question de copinage, mais de tous bords politiques qui composent la commune.

  • nous savions tous que ce sont les parcelles volées au détriment des propriétaires terriens de bisnaba que le maire a refusé de signer des faux documents pour permettre a certains conseillers de pouvoir vendre ses parcelles que certains conseillers ont décidé de les créer des problèmes a cette honnête dame

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.