Protection des ressources en eau et lutte contre les pollutions : l’Agence de l’eau du Mouhoun et des services de Polices de l’eau de son espace s’engagent

Publié le jeudi 12 octobre 2017

Protection des ressources en eau et lutte contre les pollutions : l’Agence de l’eau du Mouhoun et des services de Polices de l’eau de son espace s’engagent

L’Agence de l’eau du Mouhoun et l’Office International de l’Eau (OIEau) à travers l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (AESN) ont organisé du 03 au 05 Octobre 2017 à Bobo-Dioulasso, un atelier de renforcement des capacités des Services de Police de l’Eau (SPE) dans le bassin du Mouhoun. Il s’agit selon les organisateurs de donner aux agents, des éléments de réponse et de réflexion opérationnels qui vont leur permettre de travailler efficacement sur le terrain et réfléchir à leur rôle dans les prochaines années.

Conformément à la politique de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), les institutions burkinabè ont créé les Services de Police de l’Eau (SPE) en complément avec les Agences de l’eau dans la protection des ressources en eau. Selon le Directeur Général de l’Agence de l’eau du Mouhoun, (AEM) Saidou Kanazoé, l’espace de compétence de l’AEM a un potentiel de six (06) SPE dont deux fonctionnels et le reste en cours d’installation. Ces Services de police de l’eau ont des rôles de surveillance, de contrôle, et de répression en cas d’infraction de la réglementation sur l’eau. Toutefois, ces Service de police de l’eau (SPE) rencontrent des difficultés opérationnelles de par leur jeunesse, leur manque de reconnaissance institutionnelle, leurs faibles moyens techniques, financiers et humains.

D’où l’initiation de cet atelier qui va selon Saidou Kanazoé, " permettre aux différents agents de Services de police de l’eau de faire face aux divers défis d’effets de la pollution et de la rareté de l’eau". La rencontre a consisté à des échanges d’expérience avec la police de l’eau Française et les services de police de l’eau de notre espace de compétence, ainsi que celui du Centre Nord, a signifié le Directeur Général de l’AEM Saidou Kanazoé. "Ce sont des hommes d’expérience qui sont venus partager leurs expériences avec nous et vice-versa " s’est réjoui monsieur Kanazoé.

Sensibiliser et lutter contre toute forme de pollution d’eau

En France, confie, Nicolas Surugue, spécialiste de la Police de l’eau en France, lorsque le milieu est fortement impacté, les différentes forces de Police contactent la Police spécialisée qui se mobilise pour évaluer les dommages. "Ils procèdent aux enquêtes, recherchent les sources de pollutions et les cas échéants proposent au procureur de la république, les poursuites contre les personnes qui sont responsables de pollution" a souligné Nicolas Surugue.

Selon lui, cette entrevue de partage d’expérience va énormément aider les Services de police de l’eau (SPE) du Burkina à mieux s’organiser dans la sensibilisation et lutter contre toute forme de pollution d’eau. De son côté le Chef de la police de l’Eau des Hauts Bassins, Florentin Garba a accueilli avec satisfaction cet atelier de renforcement des capacités des Services de Police de l’Eau (SPE) dans le bassin du Mouhoun. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Youssouf KABDAOGO
Ibrahima TRAORE

Messages

  • Je propose que ces différents contrôles soient effectués également à Ouagadougou au niveau
    du barrage de tanghin. De passage souvent, on voit des gens qui vont jusqu’à laver des citernes et des camions benne dans ce barrage. Voir même y faire la vidange de leur moyen de mobilité. Les autorités doivent être regardants sur cet aspect.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.