« Le pays va très mal et jamais, le Burkina n’est descendu aussi bas qu’aujourd’hui »,affirme le responsable des jeunes du CDP, Mathias Ouédraogo

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO

Publié le jeudi 12 octobre 2017

« Le pays va très mal et jamais, le Burkina n’est descendu aussi bas qu’aujourd’hui »,affirme le responsable des jeunes du CDP, Mathias Ouédraogo

La Coordination nationale des organisations des jeunes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a animé une conférence de presse ce mercredi, 11 octobre 2017 au siège national du parti, à Ouagadougou. Au menu : la situation nationale.

« Dans un Etat de droit, la liberté d’expression et d’opinion a toujours été le fil conducteur de la démocratie. Elle permet de conserver les acquis démocratiques du peuple et donne l’opportunité d’apporter son opinion sur les grandes questions de la vie politique nationale », ont posé les conférenciers dans leur déclaration liminaire. Ils affirment que les jeunes du CDP « veulent franchir la barre contre le recul démocratique pour dire non à l’autocratie mise en place par le régime actuel ».

Par un regard sur la situation qui prévaut autour de la décision de liberté provisoire du général Djibrill Bassolé, les premiers responsables des jeunes de l’ex-parti au pouvoir ont confié « respecter les institutions nationales » et, par conséquent, ils disent se soumettre aux décisions de justice. Ils ont, de ce fait, déploré qu’à l’annonce de cette liberté provisoire, il y ait des appels à manifester contre cet acte de justice. Pour eux, il est à se demander si l’on est dans un Etat de droit.

« La démocratie burkinabè est en panne. Le régime en place tire à boulets rouges sur toute organisation qui veut déclarer l’incapacité du gouvernement. Ils ne veulent pas qu’on dise que rien ne va dans ce pays, pourtant, rien ne va, en témoignent les commerçants dans les marchés, les étudiants dans les universités, les élèves dans les écoles, les fonctionnaires et autres travailleurs dans les services, les paysans, les opérateurs qui quittent le pays, etc. Bref, le pays va très mal et jamais, le Burkina Faso n’est descendu aussi bas qu’aujourd’hui », estime le coordonnateur national des organisations des jeunes du CDP, Mathias Ouédraogo.

Pour M. Ouédraogo et ses camarades, un certain nombre d’évènements récents montrent bien ce ‘’mauvais état de santé’’ du pays. Il s’agit, énumère-t-il, de l’annulation du meeting du Cadre d’expression démocratique (CED), l’ « agression » de Thibaut Nana à Bobo-Dioulasso le week-end écoulé. Mathias Ouédraogo juge ce comportement ‘’déshonorant’’ et à même de porter atteinte aux droits d’expression et d’opinion. C’est pourquoi les conférenciers ont lancé un appel aux autorités afin que les auteurs de ces actes soient poursuivis, conformément aux textes en vigueur.
« La situation politique actuelle fait insomnie et inquiète les gens qui savent lire dans l’avenir. Nous, jeunes engagés aux côtés du parti du Président Blaise Compaoré, ne pouvons guère nous taire face à de telles manœuvres qui ne visent qu’à abolir nos acquis démocratiques », soulignent-ils. Ils ont également encouragé tous les jeunes militants du parti « à rester mobilisés pour réserver un accueil chaleureux au Président Blaise Compaoré, fondateur du CDP, car tôt ou tard, s’il le souhaite, il sera parmi nous et nous lui témoignerons notre fierté’’.

Selon les intervenants à la conférence, Blaise Compaoré a aimé son pays et il a voulu ainsi préserver les acquis en quittant le pouvoir les 30 et 31 octobre 2014. Pour éviter le pire aussi.

C’est pourquoi ils ont conclu cette sortie publique en rappelant ces propos de Blaise Compaoré : « Je ne suis ni un ange ni un démon, ils voulaient que je parte, je suis parti. L’histoire nous dira s’ils ont eu raison ou pas ».

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Messages

  • Blaise Compaore. C’est bien ce militaire qui a pillé et laisse piller son pays pendant 27ans puis a changé de nationalité pour échapper à la justice de son pays ? Jeunes vous êtes vraiment jeunes et surtout et malheureusement inconscients. Incapable de voir le bien être commun qui est en marche, surtout pour vous. C’est triste de vous entendre

    • tu es vraiment comme ton pseudo kouka pas du tout reflechi. si blaises ce pays pendant 27 ans ton MPP continue de le faire jusqu"a nos jours. pauvres de vous et de nous

    • Ziguehi, admettons que vous ayiez raison. Croyez vous que le retour de Blaise Compaoré soit vraiment la solution aux difficultés et problèmes du Burkina Faso ? Croyez vous que ressasser (la nostalgie du) le passé soit la voie vers un avenir radieux pour le Faso ?

  • Des malheureuses personnes qui ont contribué à détruire ce pays et se disent victimes.vous avez assassiné Thomas Sankara et vous avez eu 27 ans de pouvoir sans rien prouver .sauf que vous vous êtes accaparé des biens du pays, vous vous êtes bande les muscles, vous avez géré ce pays à travers force et pillage. vous avez créé la fracture sociale, c’est cette situation piteuse qu’a hérité vos collègues qui vous ont coupé l’herbe sous vos pieds, emmenant votre champion à fuir le pays et à changer de nationalité de devenir KOUADIO BLAISE COMPAORE , nous souhaitons qu’il ne finisse pas comme son frère et bras droit SALIF DIALLO pour échapper à la justice de son pays. On vous connaît et bonne chance

  • - En tout cas sur ce point, vous avez entièrement raison. En effet le pays va très mal et tout est bloqué et partout. La seule chose qui m’énerve dans votre démarche, c’est le fait de toujours vous accrocher à la queue de Blaise Compaoré car il n’est pas indispensable.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Les jeunes du cdp doivent faire bloc derrière Eddie komboigo le président du parti afin de préparer 2020.

  • Si le pays vas très mal et est descendu aussi bas aujourd’hui, wend-maaguiyan.

  • Décidement, il y’a des gens dont le niveau intellectuel et de réflexion foisonne epsilon.
    C’est à se demander si Mathias OUEDRAOGO et les débris politiques qui sont à ses
    côtés comprennent le sens des mots qu’ils emploient. J’aimerais bien que ces bougnoules
    me disent ce qu’ils entendent par " autocratie".
    Ces nostalgiques d’un passé à jamais révolu clament que " La démocratie burkinabè est
    en panne". Je préfère la démocratie en panne d’aujourd’hui à la démocratie en marche
    sous COMPAORE / KOUASSI Blaise avec sa cohorte d’ assassinats politiques ( Norbert
    ZONGO, le juge NEBIE etc...).
    "...jamais, le Burkina Faso n’est descendu aussi bas qu’aujourd’hui" .Triste sire Mathias
    OUEDRAOGO peut-il nous fournir des statistiques ; des données économiques et sociales
    pour étayer ce propos ?
    Rien ne va aujourd’hui au Burkina ? Oui rien ne va pour ceux qui vivaient de l’argent des
    détournements, des marchés accordés à la belle mère nationale et autres. Rien ne va pour
    ceux qui profitaient de l’argent que claquaient aux vents les enfants des bonzes du régime
    COMPAORE / KOUASSI Blaise.
    Mr Mathias OUEDRAOGO, personnellement, et je pense que nous sommes nombreux dans
    le cas, le salaire que je perçois, a connu des hausses successives de la Transition à nos
    jours. Tout va bien !
    Vivement que votre mentor COMPAORE / KOUASSI blaise revienne au Burkina. Il sera
    bien au chaud (au sens propre et figuré) à la MACO.

  • J’évite souvent de descendre aussi bas dans le débat mais la déclaration du coordo national du CDP est pathétique et cruel. Dire que le "burkinabè n’est jamais descendu aussi bas" résonne comme le monologue d’un égo narcissique. La première des bassesse commise par un burkinabè est intervenu le 15 octobre 1987 par l’assassinat (de la manière la plus lâche) d’un président en exercice. Chose qui n’était jamais arrivée même sous la Haute- Volta. Ensuite la a suivi la chasse à l’homme de militaires désarmés à Koudougou suite à la négociation qui a emmené "Le Lion" et ses Hommes à déposer les armes... On pourrait en citer d’autres pour votre gouverne ! je paris que la majorité de tous ceux qui sont dans le présidium de cette coordination n’ont pas connu cette époque de grandes bassesses... mais lorsqu’on se lance en politique, l’humilité nous recommande de nous instruire avant. Vous devriez présenter vos excuses au burkinabè pour avoir tenu des propos insultants et grossiers. Pensez-y !

  • Vous les jeunes du CDP vous faites pitié. Votre champion et sa famille ont pillé le Burkina, ils vous ont pillé, ils ont assassiné vos frères, pères et vous réclamés à ce qu’ils reviennent, vraiment j’ai honte pour vous.

  • Ces bougres de jeunes instrumentalises. Le Burkina-Faso est un etat de droit aujourdhui, Bien sur avec les toutes possibilites de jouir son droit contre le contre courant des actes judiciaires en disharmonie avec la justice sosiale de l opinion nationale.

    L acte pose pour la Liberation d un General de la gendarmerie qui etait un fonmenteur du coup d etat manque avec ses reseaux maconniques qui residant en Cote d Ivoire.

    Que dirais vous des armes que l actuel gouvernement ivoirien adenicher dans la maison du bras droit de Guillaume Soro, l actuel president de l Assemblee nationale ivoire ? La parallelite avec le coup d etat manque et orchestre par Diendere et ses le RSP etait endosser par ses derniers. On apas besoins d aller les laboratoires europeennes pour authentifier la conversation telephonique que tous les ivoiriens l ont affirmer l originalite de la voix de Soro.

    La democratie burkinabe est en panne vraiment ? Au temps de votres sanguinaire Blaise tous ceux qui les genait etait canarder par les armes de notre Armee payer par les sang du contribuable burkinabe. Qu une famille et ses amis s emparent du pouvoir et l exerce comme un fief paternel. 27ans de gabegie, d assassinats politiques, de corruption, de la plutocratie et un kleptomania unsultant au vis-avis du peuple. Aujourdhui vous nous parliez de democratie en panne. A quand on avait la democratie dans ce pays ? Sous l ere Blaise les fraudes electorales avec ses scores a la sovietique etait son sport favorite. Vous n avez rien compris de la politique. Pour vous jeunes prostitues la politique c est votre panse.

    La magouille maconique de la justice est en voie de revenir, si le vrai peuple se laisse rouler dans la farine, nous risquerons une fois de plus la revolution la plus radicale ou les auteurs de cette farce judiciaire rammasserons les pots casses.

    Les arguments Avances ne tiennent pas debout.

    • La répétition est pédagogique dit-on. Merci Alexio ; reste à savoir si ces élèves ont la capacité intellectuelle pour comprendre.

  • Vive le CDP vive les jeunes du CDP. Courage ! la lutte paie.

  • Si le pays va mal, c’est que le MPP ne fait que continuer ce que le President Compaore et ses differentes equipes, dont certains MPPistes etaient membres, ont laisse.

    Il vous faudra une analyse moins egoiste, un peu plus profonde et serieuse pour convaincre.

  • C’est la liberté d’expression. Même si le Faso va mal ce n’est pas Blaise la solution.En vingt sept ans de règne c’est le pillage des ressources et les assassinats que nous avons connus. Vous êtes très mal placés pour critiquer objectivement le pouvoir du peuple. Le Faso après Blaise avance a grand pas vers le bonheur.

  • Le pays va très mal c’est aussi grâce à vous...
    Pendant 27 ans votre Blaise compaoré a été incapable de préparer un jeune parmi vous pour le remplacer ?Et toute honte bue vous êtes assis bonnement réclamant avoir quelque chose dans vos cranes rasés...
    nous savons tous que vous êtes là pour penser à vos panses seulement,ce n’est pas pour le bien de cette nation...
    Sinon quelqu’un qui vous INSULTE d’être incapable de diriger un pays et vous vous entêter à ce qu’il vienne prendre le pouvoir.J’ai une question:il est le seul burkinabè ????
    sachez que vous faites la honte de vos enfants et surtout de vos parents qui ont souffert pour vos études et votre éducation pour que vous versiez leur visage à terre de la sorte...

    Continuer...continuer...le réveil sera douloureux...Peace

  • Trêves d’annonces ! Allez en Cote d’Ivoire, escortez Blaise et ramenez-le au Burkina.
    La suite sera devant vous !
    Bonne chance et à bientôt !

  • Dommage pour des soit disant jeunes qui ne voient que leur ventre seul héritage qu’on les ait transmis.Dites moi jeunes gens combien de temps faudra t- il pour qu’ une plaie gangrenée guérisse.laissez moi vous répondre que ce n’est pas pour demain.Tous ceux qui crie que ça ne va pas savent d’où venait leur revenue .Ceux qui pensent qui ne sont pas en l’aise au pays cherche ailleurs.

  • Quand les gens manifestaient pour reclammer la liberation de Bassolé vous trouver ça normale. Mais quand d’autres manifestent pour marquer leur opposition à sa libération vous trouvez qu’on est pas dans un Etat de non droit. D’autre part c’est bien que vous sentez maintenant que le pays va mal. Sinon avant, quand vous etiez au pouvoir et qu’on vous dit que les gens souffrent dans ce pays vous n’y croyez pas. Goutez donc la galère !

  • Est ce qu’on ne peut vraiment pas passer à autre chose ? Votre ’’Pays va mal’’ là est slogan fabriqué qu’on va nous chanter jusqu’en 2020. C’est de bonne guerre mais quand même. Aujourd’hui il y a des critères objectifs pour apprécier la bonne ou mauvaise santé d’un pays. Vous avez remarqué sur la photo comment celui qui dit que le pays va mal est bien en forme ? En tout cas ça doit bien allez chez lui hein ! On est fatigué maintenant. Démocratie et liberté de parole ne veut pas dire pagaille. Prenez les données chiffrés, faites le bilan du mandant à mi-parcours du gouvernement actuel, comparez le à celui du gouvernement passé sur la même durée et donnez nous objectivement les résultats qu’on en finisse. Illustrez votre pays va mal là on comprendra mieux. Sinon c’est trop facile.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.