Commémoration de l’an III de l’insurrection populaire à Bobo-Dioulasso : Les femmes réclament justice et une prise en charge adéquate des blessés

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini

Publié le mardi 31 octobre 2017

Commémoration de l’an III de l’insurrection populaire à Bobo-Dioulasso : Les femmes réclament justice et une prise en charge adéquate des blessés

Le 31 octobre 2017, les Organisations de la Société Civile (OSC) de la ville de Bobo-Dioulasso ont commémoré l’an III de l’insurrection populaire à la place Tiéfo Amoro. Au cours de la célébration, la minute de silence a été observée pour rendre hommage aux martyrs de cette insurrection. Les femmes ont saisi également cette occasion, pour réclamer beaucoup plus de justice pour toutes les victimes et surtout une prise en charge adéquate des blessés.

La place Tiefo Amoro de Bobo-Dioulasso a eu du mal à drainer du monde ce mardi 31 octobre 2017, lors de la commémoration de l’an III de l’insurrection populaire. Une faible mobilisation autour de l’activité qui laisse croire que l’évènement a été boycotté dans la cité de Sya. Seulement on notait la présence de certains jeunes leaders des OSC et des femmes qui sont sortis rendre hommage aux « héros nationaux ».
Cependant, ce n’est pas ce qui aurait pu empêcher ces derniers à rendre hommage aux martyrs de l’insurrection populaire.

En effet, au cours de cette célébration, la minute de silence a été observée à la demande du gouvernement pour rendre hommage aux martyrs, suivie de l’hymne nationale et des allocutions. Ainsi, les leaders des OSC, les représentants des jeunes et celle des femmes se sont succédés sur la scène pour témoigner de leur solidarité aux familles des victimes et demander beaucoup plus de justice pour tous les burkinabè.

Ainsi, les femmes ont saisi cette même occasion pour demander « une justice rapide » pour toutes les victimes et surtout une prise en charge adéquate des blessés. Car elles estiment que c’est en cela que les parents des victimes pourront avoir la paix du cœur et les morts eux-mêmes pourront avoir le « repos éternel ».

Madame Traoré/Somé Solange, porte parole des femmes a souligné l’importance de la commémoration de cette journée qui selon elle est une journée inoubliable. « Et nous ne pouvons pas ne pas commémorer cette journée, vu ce qui s’est passé il y’a trois ans. Beaucoup de personnes ont perdu leurs enfants et nous en tant que mères, nous nous sommes mobilisées pour rendre hommage aux victimes et demander plus de justice », a-t-elle martelé. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Messages

  • C’est un sacrifice la lutte ! Donc débrouillez vous car vous vous étés battus pour un idéal. Il n’y a pas de lutte sans conséquences. Certains ont eu la chance de devenir ministre, député, DG ou de devenir riche sans jamais travailler grâce a l’insurrection. C’est triste d’étaler vos problemes sur la place publique : question de dignité.

  • Débrouillez vous, demandez l’aide à ce qui ont préparé et exécuté l’insurrection. Ils sont là meme si d’autres sont morts. Vous vous êtes battus pour que RMCK devienne président donc votre Objectif est atteint. Désolé !!!!

  • Mr Kouadio !
    Certes la lutte est un sacrifice et un sacrifice permanent car même en cas de victoire il faut lutter et lutter pour la conserver. Donc ce n’est pas un étalage que de sortir réclamer la justice, la vérité et des meilleures conditions de vie. c’est ça l’idéal. Le peuple insurgé a une mission de veille et chacun doit jouer sa partition pour l’aboutissement de l’idéal. Donc restons mobilisés et engagés évitons les silences complices, crions haut et fort les manquements de nos dirigeants et sans complaisance. Faisons de propositions pertinentes pour un développement endogène c’est ça aussi la dignité

  • Je voudrais savoir qui a blessé qui pour que ce soit l’Etat qui vienne soigner ces blessés ? quand on s’engage dans un combat on doit être en mesure de comprendre les enjeux. Quand vous donniez vos poitrines aux balles aux forces de l’ordre à Bobo ( je suppose que ce n’était les soldats du RSP) vous saviez ce qui pouvait arriver. Alors je vous conseille de déposer plainte à la justice (que vous avez par ailleurs brulée) qui prendra en charge votre dossier. Ou alors allez voir ceux qui vous ont envoyés !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.