Transactions commerciales : Ecobank Burkina présente les produits du commerce international à sa clientèle

LEFASO.NET | Moussa DIALLO

Publié le mercredi 6 décembre 2017

Transactions commerciales : Ecobank Burkina présente les produits du commerce international à sa clientèle

Ecobank Burkina, en collaboration avec la Maison de l’entreprise, a organisé, le 06 décembre 2017 à Ouagadougou, un forum sur le commerce international à l’intention de ses clients et partenaires. Thèmes abordés : les instruments du commerce international, les produits de la trésorerie (transferts), les fonds de garanties pour accompagner le financement des PME/PMI, l’appui technique du Centre de gestion agréé de la Maison de l’entreprise. La rencontre a permis de présenter aux clients les produits du commerce international afin susciter une plus grande adhésion.

Ce forum sur le commerce international est le deuxième du genre qu’organise Ecobank Burkina pour les Petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries (PME/PMI). Le premier forum était axé sur le financement des PME/PMI. Cette banque joue ainsi son rôle de conseil auprès de ses clients. Et ce 06 décembre, les discussions ont porté essentiellement sur la lettre de crédit (un instrument pour financer le commerce international et qui protège l’acheteur et le vendeur), la remise documentaire, les transferts et les fonds de garanties.

« L’idée, c’est de pouvoir expliquer à nos clients quelles sont les possibilités réelles qu’ils ont d’utiliser les instruments du commerce international, mais également quels sont les risques liés au commerce international, comment se prémunir contre ces risques et comment nous pouvons les financer dans le cadre de ce commerce international », a précisé Cheikh Travaly, l’Administrateur directeur général d’Ecobank Burkina. Car, poursuit-il, « les clients PME/PMI, les commerçants se plaignent beaucoup de la lenteur, de la lourdeur des transferts ».

JPEG - 54.5 ko
Les participants au forum

Cette rencontre d’une demi-journée a donc permis à Ecobank de présenter les produits du commerce international à sa clientèle afin qu’elle se l’approprie. « Avant d’utiliser un produit, il faudrait le connaître. Donc, on explique aujourd’hui quels sont ces produits, en quoi ils consistent afin de pouvoir susciter une plus grande adhésion. Beaucoup de clients préfèrent aujourd’hui passer par le marché noir pour effectuer leurs transferts avec tous les risques que ça représente. Pourtant, en utilisant les instruments du commerce international, on garantit un cadre d’échanges sécurisé et profitable pour nos clients », insiste Marie-Jeanne Yago, la Directrice de la banque commerciale de Ecobank Burkina.

JPEG - 64 ko
Isabelle Tapsoba invite la banque à plus de proactivité

Au nombre des contraintes et difficultés évoquées par les participants, il y a le temps relativement long pour l’ouverture d’une lettre de crédit, les délais de notification des transferts et les coûts que cela engendre. Pour les responsables d’Ecobank, la responsabilité est partagée en ce qui concerne la question du temps et invitent les clients à finaliser les négociations avec leurs partenaires avant d’entamer la procédure au niveau de la banque. « Généralement, à peine, ils entament la négociation qu’ils viennent pour l’ouverture de la lettre de crédit et les échanges se poursuivent avec le fournisseur qui demande un incoterm, qui donne une date d’expédition de la marchandise. Donc, au fur et à mesure, il y a des modifications, ce qui fait que la durée sera longue. Mais, s’ils finalisent toutes les conditions avant de venir à la banque, en 48h, on peut leur soumettre le Swift qui sera validé par leur fournisseur », a expliqué la Directrice de la Banque commerciale.

En tous les cas, la rencontre était très attendue et semble avoir satisfait les participants qui ont pu poser leurs préoccupations et avoir des réponses, plus ou moins satisfaisantes. « C’est une très bonne initiative d’Ecobank d’organiser une telle rencontre avec ses clients et ses partenaires, ce cadre d’échanges a permis d’écouter les préoccupations des clients et pouvoir répondre à leurs préoccupations. Nous sommes une ONG, donc il nous arrive aussi d’être partie prenante des transactions, de transfert international. Donc, il était important de participer à ce forum », a confié Isabelle Tapsoba, une participante au forum.

JPEG - 54.4 ko
Alioun Ousmane Diallo, participant

Même son de cloche chez Alioun Ousmane Diallo, gérant de la société Prestige multi-services international. « Nous travaillons aussi avec d’autres banques et quand on essaie de faire des comparaisons par rapport au délai de traitement des dossiers, notamment les ouvertures de lettres de crédits et les virements sur l’international, Ecobank fait partie des banques qui donnent des délais records assez intéressants. Donc, je voulais féliciter la banque et faire une reconnaissance par rapport à toutes ces initiatives pour nous permettre de découvrir un peu plus parce que les procédures, tant au niveau national qu’au niveau international ne sont pas statiques, mais dynamiques, donc ça nous permet de nous cultiver et de nous mettre au diapason de l’évolution », a-t-il souligné. Néanmoins, les attentes sont encore énormes. « Nous attendons d’Ecobank encore des améliorations par rapport au délai de traitement des dossiers, par rapport aux conditions de traitement des clients et si on peut avoir des taux préférentiels, ça arrange toujours les clients », a-t-il plaidé.

Les instruments du commerce international, les produits de la trésorerie (transferts), les fonds de garanties pour accompagner le financement des PME/PMI, l’appui technique du Centre de gestion agréé de la Maison de l’entreprise étaient les thèmes abordés au cours de ce forum. Ce fut donc une occasion d’échanges nourris sur les possibilités offertes par Ecobank Burkina dans le domaine du commerce international afin de permettre de stimuler l’activité commerciale du client.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.