Commune de Ouagadougou : Signature d’un contrat de don d’un montant de 22. 102.150 FCFA

LEFASO.NET | Yvette Zongo

Publié le mardi 6 février 2018

Commune de Ouagadougou : Signature d’un contrat de don d’un montant de 22. 102.150 FCFA

Le maire de la ville de Ouagadougou, M. Armand Béouindé a procédé, le mardi 06 février 2018 à l’Hôtel de ville, à la signature d’un contrat de don. Ladite signature s’est effectuée entre le Japon, la Mairie de Ouagadougou et l’Association Faso-Japon-Solidarité (AFAJAPS).

Dans le cadre de la coopération financière non-remboursable intitulée « Dons aux micro-projets contribuant à la sécurité humaine », le gouvernement japonais a octroyé un don d’une valeur totale de 33 695 euros soit 22 102 150 FCFA à l’AFAJPS qui devra s’en servir pour l’achat d’un véhicule anti-incendie pour la commune. Et après l’achat, le véhicule sera transmis à la brigade des sapeurs-pompiers afin de leur permettre de répondre aux urgences en cas d’incendie et aussi aux besoins des populations. C’est en cela que le maire de la ville de Ouagadougou, M. Armand Béouindé a montré « sa satisfaction pour l’aboutissement de cette démarche entreprise depuis quelques temps auprès de la coopération japonaise à travers l’intermédiare de l’Association Faso-Japon-Solidarité (AFAJPS) qui a mis en contact la commune de Yokohama et la commune de Ouagadougou ».

JPEG - 68.3 ko
Signature du contrat de don par le maire de la ville de Ouagadougou

En plus de cela, le maire de la ville de Ouagadougou a salué cette coopération décentralisée entre la ville de Yokohama et celle de Ouagadougou qui vient de s’ajouter à la coopération bilatérale entre le gouvernement du Japon et celui du Burkina Faso.

Quant à l’ambassadeur de la République du Japon, M. Tamotsu Ikezaki, ce don est le fruit d’une amitié et d’une coopération entre la ville de Yokohama et celle de Ouagadougou. Ce qui a permis de renforcer les rencontres d’individus et une collaboration entre ces deux villes. Et pour ne pas faire de jaloux, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon a souligné qu’après la mairie de Ouagadougou, il y aura un don de trois ou quatre ambulances qui sont prévues pour d’autres mairies en vue d’assurer la sécurité humaine des burkinabè.

JPEG - 64.1 ko
Une photo de famille pour marquer la signature du contrat de don

Et pour, M. Siaka Gobé, président de l’AFAJAPS, ce don est une œuvre utile d’accompagnement à la mairie de Ouagadougou à travers sa coopération avec le gouvernement du Japon. Ce qui permettra d’améliorer les conditions de vie des populations. Selon lui, l’AFAJAPS a été créée en 2011 afin de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre le Japon et le BF.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Messages

  • Le sourire du maire central de Ouaga en dit long quant à l’utilisation des fonds. Dans ce pays, si l’on utilisait sciemment les fonds alloués, nous serions tous heureux.

    • @snowden tu es sérieux là c’est quel commentaire ça ? Si tu commençais par appliquer tous les conseils que tu donnes aux autres tu verras que ta vie serait meilleure au point où l’aigreur et la frustration qui te minent disparaîtront pour te permettre d’avoir des pensées positives
      tu penses que le maire est à ça prêt ?
      tu es bête ou bien tu fais semblant d’être bête pour qu’on ai pitié de toi ? si tu as une dent contre lui tu sais où le trouver au lieu de rester lâchement derrière le clavier du bureau pour raconter ta vie de merde !! gnamogodein

    • Snowden, c’est le conseil municipal qui décidera de l’utilisation de cette somme. Il faut qu’en 2018 on sorte de cet esprit malsain que certains ont voulu instaurer au Burkina en créant de la suspicion dans tout ce qu’on veut entreprendre pour le développement du pays. Comme dit l’adage, c’est le sorcier qui connait son camarade sorcier. Lorsqu’on est soit même honnête et intègre, on ne peut pas passer le temps à soupçonner les autres de vol pour toute action qu’ils veulent entreprendre. S’il est avéré que le maire a fait des malversations, il répondra. Mais ne découragez pas ceux qui se battent tous les jours pour obtenir des financements pour aider les populations.

  • Eeeehhhh burkinabe. On te dit que c est pour acheter un vehicule anti incendie pour la BNSP # !!!!

  • 2018, année kérosène sur tous les plans au Faso :
    - Deblocage de l’interdiction des lotissements
    - Travaux de bitumages des grands axes des quartiers peripheriques, électrification, eau potable, mobilité urbaine,.. etc.
    - Mettre fin aux occupations anarchiques (sans autorisation) des espaces dans les grandes villes.
    - Faire respecter l’autorité de l’Etat pour le bonheur de tous.

    • Vitesse de croisière, je valide. J’ajouterai également salubrité urbaine car à ce niveau il y a beaucoup à faire . Il faut que le maire s’y mette car la ville n’est pas propre du tout. Au temps de Simon c’était quand même mieux, même si on est d’accord que la ville s’est beaucoup plus étendue. C’est à cause de cela aussi que le budget de la mairie a augmenté. Donc mettez le turbo maintenant

  • On peut acheter le vehicule anti-incendie de la BNSP a 15 millions et presenter une facture de 22 millions. Qu’est-ce qui est difficile a comprendre mon cher Victor ?

  • Malheureusement y a des précédents dans ce domaine. Ex Simon Compaoré ou un certain Zakaria ne peuvent justifier leur patrimoine sur la base de leur propre salaire de Maire. Faut pas occulter les réalités. Si on ferme les yeux sur tout, on avancera jamais.
    Nous devons nous sentir quand même concerner par la gestion des biens publiques même si c’est un don.

  • Quelle honte pour le Burkina !! Les caisses de l’Etat sont-elles vides au point ou nous sommes incapables d’acheter un véhicule de 22millions de Fcfa nous equiper nos pompiers ?
    C’est vraiment ridicule qu’un don de 22m fasse la une de l’actualité et mobilise le maire de Ouaga et les journalistes. Je me souviens il y a quelques années d’un don de 12 pauvres lits a un dispensaire de village qui avait deplacé un ministre et d’autres autorités dans ladite localité. Le cout de la ceremonie de presentation depassait meme le cout total desdits lits.

    Pauvre Burkina !!! Ou allons nous ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.