Ambassade du Burkina Faso à Vienne : Echanges directs avec la communauté burkinabè

Publié le lundi 19 février 2018

Ambassade du Burkina Faso à Vienne : Echanges directs avec la communauté burkinabè

Son Excellence Dieudonné Kéré, Ambassadeur/ Représentant Permanent du Burkina Faso à Vienne a rencontré la communauté des Burkinabè vivant en Autriche. La rencontre s’est déroulée dans l’après-midi du samedi 17 février 2018 au siège de l’Association des Ressortissants du Burkina Faso en Autriche (ARBA), sis à Wilhem-Exner Gasse 4, 1090 Wien. Une tribune d’informations, d’échanges directs sur diverses préoccupations et d’exhortation.

Délégués du Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Extérieur (CSBE), Coordination de l’Association des Ressortissants du Burkina Faso en Autriche (ARBA) et membres ou non de l’association ont échangé durant plusieurs heures avec leur ambassadeur. Cette activité s’inscrit dans la dynamique de la concertation permanente avec l’ensemble des compatriotes vivant en Autriche et dans les six autres pays de la Juridiction, voulue par l’Ambassadeur Dieudonné Kéré dès ses premiers contacts avec la communauté, l’année dernière. L’objectif étant de leur apporter régulièrement des informations d’intérêt du Burkina Faso, d’être à leur écoute et de les exhorter à demeurer de dignes ambassadeurs du Faso dans leurs différents milieux socioprofessionnels.

Dans son allocution introductive, l’Ambassadeur Kéré a d’abord procédé à la présentation du Premier Conseiller Léon Brice Tiendrebéogo et du Conseiller économique Sanibé Faho qui ont rejoint l’équipe de l’ambassade en novembre 2017. Il a ensuite insisté sur l’importance qu’il accorde aux concertations semestrielles avec la communauté. Si lors de ses sorties dans les différents pays de la Juridiction il s’est toujours entretenu avec les compatriotes, il a émis le vœu de voir la création d’un cadre de rencontre qui réunirait des représentants des sept pays.

Son Excellence Dieudonné Kéré a, par la suite, donné des informations sur la situation sociopolitique au Burkina Faso. Il s’est félicité de l’évolution positive au plan sécuritaire et le dialogue qui a permis une accalmie au niveau social. Il n’a pas manqué d’évoquer le récent remaniement ministériel qui, de son avis, est intervenu à point nommé. Il a salué l’érection d’un ministère plein dédié aux Burkinabè de l’extérieur qui, comme l’a si bien indiqué le Président du Faso en marge des travaux de la 54è édition de la Conférence de Munich sur la sécurité qui s’est déroulée du 16 au 18 février courant, « participe de notre volonté de placer la diaspora au centre de nos priorités pour bâtir collectivement une Nation forte et prospère ».

Il a, en outre invité la communauté à se tenir prête pour une bonne participation à la première édition du forum de la diaspora que le Chef de l’Etat souhaite organiser dans les mois à venir.

Le Chef de mission a également informé la communauté de la tenue prochaine d’AFRICALIA à Ouagadougou. Il a invité les compatriotes à œuvrer à la mobilisation d’hommes d’affaires des pays de la Juridiction à participer à cette importante manifestation économique.

Les échanges ont par la suite tourné autour de préoccupations relatives à la double nationalité, à l’enregistrement des Burkinabè à l’ambassade, aux conditions de délivrance des passeports et autres documents consulaires, à la contribution des uns et des autres à la construction de la patrie et singulièrement à la réalisation de certains volets du Plan national de développement économique et social (PNDES).

L’Ambassadeur Kéré, qui avait évoqué certaines questions dans son mot préliminaire, a insisté sur la nécessité pour les compatriotes de se faire immatriculer à l’ambassade qui demeure leur maison commune. Il a souligné que certaines préoccupations sont à l’étude et devront bientôt trouver une solution idoine. Il s’est, par ailleurs, réjoui de l’existence de l’ARBA et du témoignage qu’il reçoit du comportement exemplaire des Burkinabè vivant aussi bien en Autriche que dans les autres pays de la Juridiction.

Tout en félicitant les uns et les autres, il les a aussi exhortés, d’une part, à toujours respecter la législation dans les pays d’accueil et, d’autre part, à davantage cultiver la solidarité et la cohésion dans la communauté burkinabè. Enfin, il a salué la création au sein de la communauté d’un groupe de professionnels qui souhaitent mettre leurs compétences et aptitudes au profit du pays notamment dans des domaines comme l’énergie solaire, la collecte et le traitement des déchets plastiques …

C’est dans une ambiance fraternelle et conviviale que l’on s’est quitté en attendant de se retrouver encore plus nombreux à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la Femme que la communauté célèbrera en différé le 10 mars 2018.
Ambassade du Burkina Faso à Vienne

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.