Africallia : 660 hommes d’affaires de 4 continents à Ouaga

Publié le vendredi 23 février 2018

Africallia : 660 hommes d’affaires de 4 continents à Ouaga

La 5e édition du Forum ouest africain de développement des entreprises, Africallia, a été officiellement lancée ce 22 févier 2018. Ce sont plus de 600 participants, 508 entreprises de 19 pays d’Afrique et du monde qui sont réunis pour tisser les partenariats d’affaires, dans différents domaines en 48h. C’est le président du Faso, Roch Kaboré qui a présidé la cérémonie d’ouverture dans la salle des banquets de Ouaga 2000.

C’est encore parti pour 48h de rencontre d’affaires. Les petites et moyennes entreprises du reste du monde auront l’occasion de rencontrer leurs homologues de l’Afrique de l’Ouest. 660 participants représentant 58 entreprises de 19 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, et d’Europe ; ce sont les chiffres de cette édition, qui selon le vice-président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Mahamadi Sanou, est un record.

« Notre monde fait face à des mutations socioéconomiques rapides, exigeant de la part des gouvernants et des chefs d’entreprises, des ajustements perpétuels pour mieux s’adapter au nouvel environnement. Face à ces bouleversements, les défis à relever s’intensifient et se diversifient. Cadre d’échanges et de partages d’expériences, le forum Africallia, est un important outil pour relever nombre de ces défis », a rappelé le vice-président.

Aux hommes d’affaires venus des quatre coins du monde, il a souhaité deux jours de rencontres, d’échanges et de partages couronnés par des partenariats de qualité, mutuellement avantageux. Basé sur des rencontres B2B, des conférences, et ses expositions-vente, Africallia ouvre les portes de l’Afrique de l’ouest aux entreprises du monde entier, à la recherche de partenariats commerciaux, techniques ou financiers.
Commissaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine(UEMOA), chargée du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie numérique, Fily Bouaré Sissoko a pris la parole au nom du président de l’institution sous régionale qui est parrain de la présente édition.

Pour Fily Bouaré Sissoko, la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso est un exemple de réussite dans la sous-région en raison entre autre, de sa capacité à répondre aux attentes du secteur privé et à faire des mutations nécessaires.
En acceptant d’être parrain de cette 5e édition, le président de la commission a voulu apporter la contribution l’UEMOA à une convention qui a fait ses preuves, et se présentant comme instrument d’intégration sous régionale.

A entendre la commissaire, Africallia, au-delà de son aspect business, offre l’opportunité de présenter la face radieuse de l’Afrique, loin des clichés désespérants. Et en la matière, il y a des raisons d’être fier, foi de Pour Fily Bouaré Sissoko. Elle en veut pour preuve, le taux de croissance qu’affiche la sous-région ouest africaine, supérieur ou égal à 5%, avec des perspectives plus intéressantes à court ou moyen termes. Tout ceci malgré les défis sécuritaires. L’UEMOA, c’est un marché fort d’une population de 115 millions d’habitants.

Africallia 2020 à Abidjan

Grande plateforme de mise en relation d’affaires, l’édition 2018 se veut être celle de la maturité en mettant l’accent particulièrement sur les opportunités d’affaires en Afrique de l’ouest à travers des agences de promotion de l’investissement en Afrique de l’ouest, a pour sa part noté le président du Faso Roch Kaboré.

Il a cité des mécanismes sous régionaux qui favorisent les échanges et stimulent l’économie des Etats. Le tarif extérieur commun, la monnaie commune, la bourse régionale des valeurs mobilières, et l’OHADA sont entre autres avantages cités par le président et qui rendent attractif l’environnement des affaires dans la sous-région.
A côté, sur le plan économique, le commerce, les télécommunications, la banque, l’énergie renouvelable et l’immobiliers, l’agriculture, les infrastructures et les ressources naturelles, sont des secteurs porteurs, a enseigné Roch Kaboré.

« Le Burkina Faso entend exploiter tous ces atouts pour contribuer fortement à la renaissance du continent africain, qui passe par la prise en main par les africains de leur propre destin. La maitrise de notre économie est essentielle pour réussir ce pari. Pour ce faire, j’interpelle le secteur privé africain pour saisir toutes opportunités d’affaires offertes par les Etats et les partenaires », a-t-il lancé.

La cérémonie d’ouverture a pris fin avec la visite des stands par les officiels.
A la création du forum Africallia, la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso avait décidé qu’il serait tournant dans les autres pays de l’espace économique afin de confirmer son objectif intégrateur, a rappelé le vice-président Mahamadi Sanou. Ainsi, en accord avec la chambre de commerce et d’industrie de Cote d’Ivoire, l’édition 6 de Africallia se tiendra à Abidjan.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • On appel çà du dynamisme. Les choses évoluent maintenant comme une fusée dans l’espace. La force tranquille du Président RMCK.Toujours égale à lui même sans haine ni esprit de vengeance pour ceux qui le connaisse.

  • Bonjour !t je voudrai savoir où a lieu l’exposition

  • Attendez ! Le SAMO se positionne sur la photo comme si c’était lui, le chef. Regardez bien l’image. Depuis quand SAMO peut être chef devant un Moagha ? KABA ! "Attenchon" ! On t’observe

  • Bien sur que c’est un chef des Moaga ; c’est vous même qui le confirmer. Attend de voir après le mandat de 2020, car il l’accorde le mandat de 2020 à 2025

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.