Revalorisation de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts : Le ministre Nestor Batio Bassiere s’entretient avec les élèves

Publié le dimanche 25 février 2018

Revalorisation de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts : Le ministre Nestor Batio Bassiere s’entretient avec les élèves

Le Ministre de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatique Nestor Batio Bassiere a effectué une visite à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts (ENEF) le vendredi 23 Février 2018.

Après avoir entamé une tournée à Bobo-Dioulasso dans le cadre de la valorisation des déchets plastiques et de la lutte contre la désertification, une visite de l’école qui forme les agents chargés de protéger l’environnement s’avérait nécessaire pour le ministre de l’environnement Nestor Batio Bassiere. Le ministre s’y est rendu le vendredi 23 Février 2018 pour s’imprégner des réalités de cette école.

Après un accueil honorable des élèves officiers de l’ENEF, le ministre Batio Bassiere s’est entretenu dans un premier temps à huis clos avec les responsables administratifs autour des questions relatives à l’école.

Par la suite, le ministre a eu un échange direct avec des centaines d’élèves dont les préoccupations ont été énumérées par leur porte-parole et délégué Pascal Tenkodogo, élève inspecteur des Eaux et Forêts 1ére année. Selon le délégué, cette visite de leur ministre de tutelle à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts vient à point nommé car l’école rencontre beaucoup de difficultés ces dernières années. Les cours reçus ne sont plus de qualité, les élèves sont limités en formation car dépourvus de formation militaire, la dotation de tenue irrégulière, un terrain de sport inadéquat, des problèmes d’hébergements...

Le ministre de l’environnement Nestor Batio Bassiere a voulu constater les faits sur le terrain. Guidé par le délégué Pascal Tenkodogo, le ministre a pu découvrir les mauvaises conditions de logement des élèves dans les dortoirs. En effet les élèves se trouvent entassés dans une chambre à raison d’une dizaine de lits superposés, sans oublier le bâtiment R+2 dont les douches se trouvent carrément en bas. Quant aux salles de classes elles sont restreintes, et les chaises et tables incommodes comme l’a expérimenté le ministre, un terrain de sport inadéquat pour une école paramilitaire. Lire la suite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.