Musique : Cheezy ouvre les portes du « Succès »

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO

Publié le jeudi 1er mars 2018

Musique : Cheezy ouvre les portes du « Succès »

Depuis quelques temps, les mélomanes se délectent titre après titre, du talent du jeune artiste Cheezy. Ouédraogo Mohamed Cherif à l’état civil, après 9 années de travail, de rencontres et de voyages entre la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigéria et l’Ouganda, capitalise ses expériences pour sortir son premier opus. « Succès », c’est le titre de cet album aux colorations Afribeat, qui a été présenté à la presse dans la soirée du 28 février 2018 à Ouagadougou.

C’est une œuvre de 10 à titres que Cheezy met à la disposition des mélomanes. Enregistré entre le Burkina, le Ghana et l’Ouganda, « Succès » est chanté en anglais, français, mooré et dioula dans des styles Afro beat, RND, Dance Hall ou Rap. Des collaborations avec Dicko Fils et Redd Shabby (artiste ougandais) figurent dans cet opus. C’est surtout le titre Fine boy qui a cartonné ces derniers temps.
Transfuge de l’éphémère groupe « 3M », Ouédraogo Mohamed Cherif natif de Pabré, s’est fait connaitre à travers un maxi de 5 titres sortis en 2015.

La musique, sa passion cultivée depuis l’enfance, au lycée dans les soirées culturelles, il veut en faire un métier. Cheezy travaille dure, passe beaucoup de temps et studio, et fait la navette entre le Burkina, le Ghana, la Cote d’Ivoire, pour mieux affiner son identité musicale. Ses études de management au pays de kwamé Nkrumah lui permet de maitriser la langue de Shakespeare, beaucoup utilisée dans ses chansons.

« Je me sens à l’aise lorsque je chante en anglais que je parle un peu bien. C’est une langue que j’ai apprise au Ghana. Lorsque j’ai eu mon BAC j’ai fait deux ans là-bas pour des études en management. C’est après ces deux ans que je suis revenu au Burkina pour commencer la musique », précisait-il dans une interview accordée à un média en ligne.

Son talent est reconnu par des artistes et pas des moindres. Eddy Kenzo l’artiste l’Ougandais, l’un des plus cotés du continent le remarque lors de son passage à Ouagadougou dans le cadre des Kundé. Le contact est noué. « Il a aimé m’a musique et a commencé à me soutenir. Tout est parti de là. Je suis en collaboration son label ».

D’ailleurs, un featuring avec l’auteur du célèbre titre Sitya Loss est envisagé. » Ma voix est déjà posée et je lui ai envoyé le projet. S’il plait à Dieu dans les jours à venir, il y aura le retour. Si tout se passe bien, il y aura le featuring Cheezy, et Eddy Kenzo », explique le jeune artiste de 24 ans.

Mais en attendant, Cheezy confirme son talent avec l’album « Succès ». Une ambition affichée. « Succès » est l’étape d’achèvement d’un projet porté fièrement au prix de plusieurs sacrifices, peut-on lire dans le dossier de presse. L’objectif de l’artiste est d’atteindre les plus hauts sommets jamais foulés auparavant, être un modèle pour ses contemporains. C’est donc un opus dans le temps, qui permettra à l’artiste d’être plus compétitif sur l’échiquier national et international.

Fine boy (Titre promo de l’album), Loves Faces, Bamshakata, Special girl, Diva, Babani, Just like that, make you dance, sont entre autres titres de l’album. Des thèmes comme la femme, l’amour, la persévérance et Dieu y sont développés.
Album autoproduit, Sheezy reconnait que cela n’a pas été facile, d’où les 9 années de travail pour sortir son œuvre. Mais il a l’avantage d’avoir gagné en maturité. L’artiste invite de ce fait, les fans à lui ouvrir les portes du succès. Un concert est prévu dans quelques semaines pour commencer le positionnement de l’artiste.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.