BRAKINA : Présentation de la nouvelle identité visuelle

PUBLI-REPORTAGE

Publié le lundi 12 mars 2018

BRAKINA : Présentation  de la nouvelle identité visuelle

Dans la soirée du jeudi 1er mars 2018, BRAKINA, industrie leader dans le secteur des boissons au Burkina Faso, a procédé à la présentation de sa nouvelle identité visuelle dans une ambiance conviviale.

Placée sous le haut parrainage du Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, M. Harouna Kaboré, cette cérémonie a connu la présence effective des responsables d´institutions publiques et privées, de partenaires de l’entreprise et bien d´autres invités.

JPEG - 48.4 ko
Allocution du DG de la BRAKINA

« Il faut savoir vivre avec son temps, il faut savoir évoluer. Notre motivation est de coller aux symboles nationaux et de rester en harmonie avec nos consommateurs », a expliqué M. Marc Pozmentier, Directeur Général de Brakina.

Il a aussi profité de cette cérémonie pour :

- Rappeler les actions sociales réalisées en 2017 (dons de couveuses dans les maternités, construction d’une salle d’accouchement, don de matériel médical et de médicament, réfection d’une crèche…).

JPEG - 92.3 ko
Vue d’ensemble des invités de la soirée

- Présenter le dernier gros investissement de l’entreprise qui porte à près de 100 milliards de Francs CFA les investissements de ces trois dernières années.

- Confirmer que les bières produites par la BRAKINA le sont avec du maïs burkinabè, rappelant ainsi la priorité de la brasserie de CONSOMMER BURKINABÈ.

Suite à la présentation de la nouvelle identité visuelle de BRAKINA, le Directeur Général a présenté le site web de l’entreprise et, en avant-première, le film institutionnel qui sera très rapidement sur tous les écrans.

JPEG - 46.8 ko
Logo Brakina

Messages

  • Merci pour le volet social. Mais pour ce qui concerne le nouvelle identité visuelle, ce n’est pas cela que nous Burkinabè attendons de vous. Travaillez plutôt à satisfaire le consommateur. Vous êtes toujours en rupture de stocks. Très souvent c’est la "BEAUFORT" qui manque, parfois c’est la pénurie de "COCA" ou d’autres boissons sucrées que nous constatons. C’est plutôt la qualité et la disponibilité du service qui nous importe.
    Vivement la réouverture de la BRAFASO. C’est parce qu’il n’y a pas de concurrence réelle que vous faites le malin. Mais nous savons que tout cela, c’est la politique politicienne du groupe CASTEL. Encore les politiques Français dans leur magouille pour protéger et récompenser les grands groupes qui financent leurs campagnes. On vous a à l’œil de toute façon quand viendra le moment de notre révolution.

    A nos autorités, dites-nous à quand l’ouverture d’une brasserie que fera la vraie concurrence à cette BRAKINA.

    LA PATRIE OU LA MORT. NOUS VAINCRONS !

  • Le français ne veut pas que son unité meurt et disparaisse. Il a mis étalon en même temps sur ses bouteilles. Je suis parfaitement d’accord avec le concept. Les burkinabés vont boire désormais étalon. Alors que l’argent rentre dans la poche du français. Et Brakina maintient son équilibre face aux boissons importées moins chères. La vie n’est pas belle ?

  • Encore lui ce chef traditionnel, envahissant est là-bas encore. Il est en passe de devenir Le François Compaoré de l’autre. Les gens parlent beaucoup de vous, mais en mal.

    • Mefie toi Gogo ou Gaga. Ce venere chef n’est pas ton copain, et je suis certain que dans ton bled, tu n’auras pas un responsable de la trempe du Larle. Homme de culture comme son grand pere, il est dans l’agro busines non pas qu’il a faim mais pour aider des malnutrits comme toi Gogo.
      Je suis contre la feodalite, mais un grand respect pour le Larle naba. Si le Burkina avait 10 hommes comme lui, mais helas !

    • X9 ou Amie 8 moi j’ai dit Le nom de Larle Naaba ? Je vais casser tes vilaines oreilles comme Du biscuit. Méfie toi hein !!!

  • A combien brakina paye t-elle Le sac de mais de 100 kgs ? Les dirigeants de Brakina savent ils que 17 provinces sont déficitaires en maïs ? Je demande à toute la jeunesse Burkinabé de faire couler 10 gouttes de larmes pour Brafaso toujours fermée à cause de La politique des sangsues. Si Dieu le veut l’histoire de l’Afrique sera réécrite, mais cette fois ci par des dignes fils Africains. Le Nigeria, Pays leader de la CEDEAO a plus de 200 variétés de bière . Pourquoi ici on veut nous garder sous la coupe de la famille Castel pour 100 ans ?

    • Je partage pleinement votre colère mais tant que nos dirigeants ne deviendront pas des leaders, on ne pourra rien car ils ne voient que leurs intérêts et non ceux du peuple et du pays tout entier. Dieu seul sait quels montants sont distribués à nos dirigeants pour nous maintenir dans ce gouffre. On se moque des gens en citant des œuvres de quelques milliers d’euros, une goutte d’eau dans la mer par rapport à ce que vous amassez quotidiennement. Ce n’est pas pour rien que ces français ont assassiner sauvagement le leader de la révolution. Aujourd’hui nous n’avons que nos yeux pour pleurer. Roch ? ne rêvons même pas, ce type manque de fermeté, ce n’est que la pire continuité sans Blaise.
      Bon la majorité dit qu’elle a choisi, allons seulement.

  • ça ne sert à rien de chercher des subterfuges pour se légitimer car la brakina est un relais du colonialisme et du néocolonialisme qui fait d’énormes bénéfices et procède à des rapatriements massifs de capitaux vers l’Hexagone. le changement de sigle (étalon à la place du drapeau français) n’y changera rien. pour un pays pauvre en manque de ressources pour financer son développement, il est scandaleux de laisser une telle entreprise dans les mains du colon et tendre la sébile pour se maintenir en état de végétation. toute tentative de création d’une entreprise concurrente est réprimée avec vigueur.mais tôt ou tard l’abcès sera crevé pour une réappropriation de toutes les unités à caractère stratégique et national.
    A bon entendeur...

  • L’émission radiophonique dans la quelle Moustapha Tombiano disait en quel que sorte que le logo de la Brakina est un prolongement de l’impermealisme a eu raison sur la société. En voilà moins de 6 mois qu’elle change de logo après l’avoir utilisé durant plusieurs décennies. Victoire au peuple et le combat continue pour la réouverture de Brafaso.

  • Ils veulent biffer le drapeau français, signe de l ’ impérialisme, sur la bouteille de BRAKINA ! On vous suit pour le moment. Cependant, apprenez que toute chose a une fin. Car l ’ heure de la nationalisation sonnera. A bon entendeur ! Je salue .

  • Dans la sous-région africaine, il n’y a qu’au Burkina que les camions s’alignent pendant des semaines devant une brasserie pour se ravitailler en boisson, même en temps normal. Si l’on ajoute à cela les fréquentes ruptures notamment en période de fête, l’on ne peut qu’avoir pitié du pauvre consommateur burkinabe. Quelle honte pour le Burkina ! Même la société civile qui passe pour être l’une des plus actives de la région passe sous silence cette main-mise coloniale sur notre économie, au même titre que le Franc CFA.
    Chers dirigeants de ce pays, vous n’êtes certainement pas dupes avec les maigres réalisations sociales que la Brakina nous balance aux yeux en comparaison des énormes profits qu’elle engrange et rapatrie depuis si longtemps. Un sursaut patriotique !

  • Quelles sont les bonnes œuvres que BRAKINA fait pour le pays. Ou bien c’est moi qui ne suit pas les informations. Je vois par exemple, à la télé, chaque fois, Baramousso que l’ONATEL-SA organise pour accompagner les associations des femmes, soutient les orphelinats et les centres d’accueils des personnes réprimées par leurs familles ou communauté etc... . BRAKINA a déjà offert de la boisson pendant les fêtes aux personnes réprimées qui se trouvent dans les centres d’accueil ? Si oui, merci BRAKINA, si non, pense à elles.

  • Les critiques sur le logo à travers les émissions inter actives des radio, notamment Horizon FM ont fini par porter fruits. C’est déjà bien mais il va falloir continuer la critique pour libéraliser le secteur en faisant tomber pour de bon cette situation de quasi monopole accordé à la brakina. Oui pour l’ouverture d’autres usines( Brafaso ! ).

  • au delà des critiques fondées ou infondées, merci à la Brakina d’avoir pris à cœur une des préoccupations c’est à dire rendre l’identité visuelle à l’image du Burkina Faso. un effort à été fait mais je reste sur ma faim (sur l’ancienne étiquette il y avait les couleurs bleu, blanche et rouge, sur la nouvelle il y’a la couleur verte et blanche et l’esquisse d’un cheval. niveau design Brakina pouvait mieux faire. je pense au Nigeria quand je vois le nouveau logo. je suis sur que si on avait ouvert un concours national pour le nouveau logo, on aurait eu mieux.... qu’a cela ne tienne, on attend la version 33cl de Brakina.

  • Et qu’est ce que ça change au FOND ? ceux qui criaient à cause des couleurs doivent être satisfait maintenant. Posez vous cette question : qu’est ce qui a changé au fond ? Si vous avez une réponse,faites moi en part. je ne vois pas ce qui a changé au FOND.

  • En réalité ce logo est une insulte à la culture nationale . Comment le cheval , notre symbole de fierté nationale, peut-il se retrouver une bouteille dont le contenu fait tourner la tête ? Il eût fallu trouver autre chose.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.