Province du Nayala : La 26ème édition du championnat national de lutte a désigné ses lauréats

Publié le mercredi 2 mai 2018

Province du Nayala : La 26ème édition du championnat national de lutte a désigné ses lauréats

Les 28 et 29 avril 2018, la 26eme édition du championnat national de lutte traditionnelle a eu lieu au stade du Nayala. A cet effet, la cité de Toma était en effervescence et le stade était plein comme un oeuf malgré cette période de canicule.

Cette grande finale qui a connu la présence du Chef du gouvernement son excellence Paul Kaba Thiéba, patron de la cérémonie, du ministre des sports et loisirs Daouda Azoupiou, président de la 26eme édition, du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat Maurice Dieudonné Bonanet parrain du présent championnat.

D’entrée de jeu, le maire dans son allocution a souhaité la bienvenue au chef du gouvernement et à toutes et tous ceux qui ont effectué le déplacement pour vivre en direct cette grande finale de lutte.Pour lui, la lutte est chez nous ce que le judo est au Japon et le football au Brésil.
Aussi, il a renouvelé sa gratitude au ministère des sports et loisirs pour le choix porté sur sa commune.

Après le mot du maire c’est Monsieur le président de la Fédération Burkinabè de Lutte Monsieur Pierre Badiel qui a pris la parole pour réitérer ses remerciements au chef du gouvernement et au ministère des sports pour leur soutien indéfectible à l’égard de la Fédération Burkinabé de Lutte (FBL).

Le ministre Maurice Dieudonné Bonanet, parrain de cette 26eme édition se réjouit totalement au regard de l’importance que revêt cette valeur culturelle que nos ancêtres nous ont léguée. Pour "nous fils du Nayala,la lutte est un héritage et nous avons le devoir de pérenniser ce leg culturel" a-t-il expliqué.

Le ministre des sports Daouda Azoupiou quant à lui "apprécie la qualité de l’organisation et la forte mobilisation". "Je saisis cette opportunité pour féliciter les organisateurs pour la réussite de la brillante cérémonie”, s’est-il réjoui.

Après les différents allocutions et discours, le moment était donné aux finalistes de montrer leur savoir-faire dans la surface de la vérité.
En effet, neuf combats étaient au rendez-vous pour cette finale.

Toujours Zon Drissa dit le technicien, Débe Blaise, le haut niveau, Zerbo Éloi dit le python et le détenteur du titre Romaric Kawané dit le buffle du Nayala n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Au finish, c’est le python et le buffle qui ont barré la route aux autres. Alors, Zerbo Eloi dit le python a dicté sa loi sur le buffle en l’étouffant.Et il a remporté la somme de 1millon de francs CFA offerte par la SODIBO (XXL énergie), le 2eme Kawané Romaric s’en sort avec 1/2 millon de francs en open c’est à dire toutes catégories confondues.

Pour les prix en open dames, Sia Solange du Kadiogo, policière de son état, en plus de la manie d’armes, s’impose comme la reine des arènes 2018 et décroche la somme de 300 000fcfa plus une tenue de sport offertes par Mme Dala Aimée Florence responsable de Aimée services, face à Garané Aichatou du Nayala qui gagne 200 000FCFA plus une tenue de sport étiquetée au nom de ladite société. S’il y avait un trophée en lutte comme le ballon d’or, Sia Solange n’allait pas démeriter car elle fut championne tout recemment à Pankélé. Ce geste salutaire de Aimée services vient à point nommé car cela rehausse le niveau du championnat dans la mesure où il n’y avait pas de prix en open pour les dames. Au regard de la question du genre qui est d’actualité, Mme Dala Florence a laissé parler son cœur. Il faut souligner que la compétition était très riche en couleurs et les lutteuses et lutteurs ont émerveillé le chaleureux public à travers leur technique.

Avant la remise des prix aux lauréats, des attestations ont été remises aux anciens lutteurs. Bien d’autres lots comme le Savon et de l’huile ont été généreusement offerts par la SN CITEC.

Au niveau des dames par catégorie :

60kg :
2eme Tombiano Rabi du koulpélogo :60 000fca +une medaille en argent et 1ere Toé Justine (Nayala):75 000f+ une médaille en or.

65kg :
Garané Aichatou (Nayala) 3eme:50 000+ une médaille, 2eme Iké saidatou du Poni gagne 60 000f + une médaille en argent et Ki Brigitte (Nayala)75 000fca+une médaille en or

Plus de 65 kg dames
Coulibaly Bachiratou 2eme:60 000f+ une médaille en argent et Toé Brigitte 1ere(Nayala) 75 000f+ une médaille en or.
Hommes par catégorie ;

66kg
Ki Yacouba (Houet) 2eme : 50 000f+une médaille en argent et 1er Konané Moussa (Nayala) 75 000+ une médaille en or.

75kg
1er Débé Blaise du kadiogo:75 000f + une médaille en or et 2eme Ki L Urbain (Houet):60 000f+une médaille d’argent et 3eme Kourané Frédéric (kadiogo):50 000f+une médaille en bronze
>> 86kg
Toé L Frédéric (kadiogo) 1er:75 000f+ une medaille en or, 2eme Zon Drissa (Houet):60 000f + une médaille d’argent et 3eme Ki Alex Faustin (Houet):50 000f+ une médaille en bronze
>> Plus de 100kg :
1er Zerbo Éloi (Nayala : 75 000f+une medaille en or, 2eme Folané G Patrice (Kadiogo) :60 000f+ une médaille en argent et 3eme Kawané Romaric (Nayala):50 000f+une médaille en bronze
Prix en open dames :

Sia Solange 1ere : 300 000f
Garané Aichatou 2eme:200 000fcfa.

Open Hommes

1er Zerbo Éloi : 1 000 000fcfa
Kawané Romaric 2eme : 500 000fca.

La compétition a également connu la présence de Monsieur le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Sou Sié Edgard, de Mme le Haut commissaire de la province du Nayala Mme Mariamou Konaté/Gnanou, de l’honorable député Rossan Noel Toé et de Monsieur le Maire de la commune de Toma Malick Garané.

Rendez-vous a été pris pour la 26 édition.

Gaston Toé
Toma

Messages

  • Je suis sûr que toutes les médailles ont déjà été vendues au marché de Toma et l’argent a servi à l’achat de canaris de dolo et de gigots de chiens. Félicitations quand même à ces samos qui ne savent faire que ça et rien d’autre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.