Diplomatie : Le Président tchèque reçoit les Lettres de créance de SEM Dieudonné Kéré

Publié le jeudi 3 mai 2018

Diplomatie : Le Président tchèque reçoit les Lettres de créance de  SEM Dieudonné Kéré

SEM Dieudonné Kéré a présenté ses Lettres de créance au Président de la République tchèque, Milos Zeman, le 2 mai 2018 au palais présidentiel de Prague. Une cérémonie qui est intervenue moins de deux mois après la remise des copies figurées de ses Lettres de créance aux autorités du ministère tchèque des Affaires étrangères, le 12 mars 2018.

Ce sont quatre diplomates, dont celui du Burkina Faso avec résidence à Vienne en Autriche (le seul Africain), qui ont remis leurs Lettres de créance au Président de la République Tchèque. A l’issue de la cérémonie, l’Ambassadeur Dieudonné Kéré a, au cours de l’audience que lui a accordée le Président Milos Zeman, transmis à son hôte les félicitations du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour sa reconduction à la tête de la République tchèque. En effet, Milos Zeman, qui a remporté le second tour de l’élection présidentielle de janvier 2018, a été investi le 8 mars 2018, enchaînant ainsi sur un second mandat de cinq ans à la présidence de l’Etat tchèque.

Le diplomate burkinabè a, par la suite, réitéré au Président Milos Zeman la ferme volonté des autorités burkinabè de relancer véritablement la coopération bilatérale entre les deux pays dont les sillons ont été tracés à la faveur de missions effectuées de part et d’autre. On se rappelle que le 11 avril 2016, le Ministre délégué aux Affaires étrangères tchèque s’est rendu à Ouagadougou. Par la suite, deux délégations burkinabè ont séjourné à Prague. Elles ont été conduites respectivement, en mars 2017, par l’ancienne Ministre déléguée chargée de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, et, en juin 2017, par feu le Président de l’Assemblée Nationale. Enfin, une forte délégation d’hommes d’affaires tchèques, opérant dans les domaines de la sécurité et de la défense et conduite par le Ministre de la Défense, a effectué une visite en mai 2017 au Burkina Faso.

La République tchèque fait partie des pays émergents de l’Europe centrale, et offre l’une des économies les plus industrialisées et les plus développées de la région. Elle présente de nombreuses potentialités en matière de coopération notamment aux plans politique, diplomatique, économique, sécuritaire, agricole, scientifique et culturel.
En outre, il existe des similarités entre la République Tchèque et le Burkina Faso. On notera, entre autres, que ces deux pays n’ont pas d’accès direct à la mer et que leurs gouvernements respectifs contribuent à la lutte contre le terrorisme, notamment par une présence de contingents au Mali.

C’est donc tout naturellement que l’Ambassadeur Kéré et la délégation qui l’accompagne ont mis à profit le séjour à Prague pour rencontrer plusieurs autorités. Ils ont eu successivement des séances de travail avec des responsables des ministères en charge de la Culture, de la Défense et de l’Agriculture ainsi que de la Chambre de commerce et de la Chambre des Députés.
Au ministère de la Culture, ils ont été reçus par le Directeur du Département des Relations internationales, M. Petr Hnizdo. A la Défense, c’est avec le Ministre délégué, le Docteur Jakub Landovsky, que SEM Dieudonné Kéré a échangé sur des questions relatives à la sécurité et à la défense, et surtout sur les axes possibles de coopération entre Ouagadougou et Prague. La séance de travail au ministère de l’Agriculture a été conduite par M. Jiri Sir, Directeur du Département en charge de la Coopération commerciale étrangère.

Après les échanges avec des responsables de ces trois ministères, qui augurent de bonnes perspectives de coopération, la délégation a eu une séance de travail avec le président de la Section étrangère de la Chambre de Commerce, M. Ilja Mazanek.
L’Ambassadeur Kéré et la délégation ont également eu des entretiens avec le Ministre délégué des Affaires étrangères en charge des questions de l’Afrique sub-saharienne, M. Ivan Jancarek. Ils ont passé en revue les domaines potentiels d’échanges fructueux entre les deux pays et ont convenu d’œuvrer de manière concrète à leur mise en œuvre. La délégation s’est enfin entretenue avec M. Radek Vondracek, Porte-parole de la Chambre des Députés.

Avec la République Tchèque, SEM Kéré aura bouclé la présentation de ses Lettres de créance dans les sept pays que compte la Juridiction. En rappel, les six autres sont : l’Autriche, la Croatie, la Hongrie, la Serbie, la Slovaquie et la Slovénie.
Après cette formalité diplomatique, combien nécessaire et indispensable pour le diplomate burkinabè dans l’accomplissement de sa mission dans ce pays, et ces échanges avec les différents départements, il reste à œuvrer à l’approfondissement des axes discutés et à la concrétisation des bonnes dispositions de coopération manifestées de part et d’autre.

Il faut souligner pour terminer que la République tchèque et la République slovaque formaient l’ancienne Tchécoslovaquie avant leur séparation en deux pays distincts, le 31 décembre 1992. Une séparation intervenue presque 75 ans après la naissance (28 octobre 1918) de la Tchécoslovaquie sur les ruines de l’Autriche-Hongrie. Se prononçant sur cet épisode, un journaliste tchèque soulignait : « les Tchèques et les Slovaques s’étaient débarrassés du communisme sans violence, la fameuse révolution de Velours ; ils se sont séparés en deux pays distincts dans le calme aussi… ».

Simon YAMEOGO

Messages

  • Toutes mes félicitations Excellence Mr l’Ambassadeur et que Dieu bénisse cette lourde mission qui vous a été confiée en augmentant en vous sa sagesse pour un plein succès !!
    Grand merci pour le Fasodanfani !!!!!!!!!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.