Vie politique nationale : Le bilan du président Roch Kaboré plaide clairement en faveur de sa réélection en 2020, selon la majorité présidentielle

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO

Publié le vendredi 18 mai 2018

Vie politique nationale : Le bilan du président Roch Kaboré plaide clairement en faveur de sa réélection en 2020, selon la majorité présidentielle

L’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) a animé, dans la matinée de ce jeudi 17 mai 2018, au siège du parti au pouvoir à Ouagadougou, une conférence de presse sur l’actualité nationale. Délocalisation du Conseil des ministres, intervention du chef de file de l’opposition au congrès du CDP, achat de véhicules pour les ministres et présidents d’institution, fronde sociale, réduction du nombre de postes au recrutement de la Fonction publique sont les sujets à polémique sur lesquels le vice-coordonnateur de l’APMP, Vincent Dabilgou, et ses camarades ont échangé avec la presse.

Le décor de cette sortie est campé par une minute de silence en la mémoire des victimes des attaques dont la dernière en date, le préfet d’Oursi, Patrice Kaboré, assassiné dans la nuit du 14 au 15 mai 2018, a été conduite à sa dernière demeure dans l’après-midi du 16 mai.
Puis quelques salamalecs avant d’entrer dans le vif du sujet. D’entrée, les responsables de l’APMP ont exprimé leur satisfaction vis-à-vis des résultats dans la mise en œuvre du PNDES (Plan national de développement économique et social), se référant à la dernière session ordinaire du Comité de pilotage du référentiel (session ordinaire de l’année 2018 tenue le 11 mai 2018 à Ouagadougou sous la présidence du Premier ministre). « Les performances enregistrées en 2017 sont simplement éloquentes et porteuses d’une nouvelle espérance pour notre pays, malgré un contexte national particulièrement difficile marqué par l’insécurité et gangrené par des grèves et revendications salariales tous azimuts », ont-ils apprécié dans leur déclaration liminaire.

Portant un regard sur la lutte contre le terrorisme, les responsables de l’APMP ont salué l’opérationnalisation annoncée du G5 Sahel avec la rencontre à Ouagadougou des ministres de la Défense des pays membres, le 13 mai 2018, ndlr.
Dans le vif de l’ordre du jour, et sur le point relatif au Conseil des ministres délocalisés, les porte-parole du jour de l’APMP ont tenu à préciser qu’il s’agit de « certains » et non de tous les Conseils. Mieux, font-ils observer, nulle part dans la Constitution, il n’est écrit que seule la capitale doit abriter les Conseils des ministres. Le secrétaire exécutif du MPP (parti au pouvoir), Lassané Savadogo, martèle que le gouvernement peut même tenir des Conseils des ministres « sous les arbres à Bogandé, s’il le veut » (dans un ton de parenté à plaisanterie, ndlr).

Les conférenciers ont rappelé à cet effet que le président Roch Kaboré a été élu sur la base d’un programme politique dans lequel la démocratie participative a été inscrite comme sève nourricière de la démocratie. « Et la démocratie participative est une forme de partage et d’exercice du pouvoir fondée à la fois sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décisions politiques et sur la présence de l’exécutif sur le terrain pour un meilleur suivi-évaluation des actions de développement engagées », a justifié le vice-coordonnateur de l’APMP, Vincent Dabilgou. Selon ce dernier, principal orateur de cette conférence, une chose est de disposer d’informations sur les réalisations, une autre est de se donner les moyens de constater physiquement ces réalisations sur le terrain. Dès lors, poursuit-il, il est loisible pour un gouvernement démocratiquement élu de se retrouver à la base par une délocalisation du Conseil des ministres et de créer ainsi l’opportunité de mesurer de manière directe les préoccupations des concitoyens afin de pouvoir y répondre efficacement.
L’APMP souhaite que l’initiative obéisse à une périodicité non-contraignante et à une logique financière très économique (en termes de déplacements et d’organisation pratique sur le terrain). De l’avis de cette organisation politique, les Conseils des ministres délocalisés contribuent, contrairement à l’opinion hostile, au renforcement du sentiment d’appartenance à la nation. C’est pourquoi, pour les conférenciers, la première sortie pourrait être organisée dans la région du Sahel. « Il serait bon que la délocalisation du Conseil des ministres commence par la région du Sahel, le Nord », suggère Vincent Dabilgou pour qui l’on a besoin de montrer que l’autorité est présente dans cette partie du pays (quand bien même il ne fait l’ombre d’aucun doute, selon lui, que la région du Sahel est sous contrôle).

L’APMP rassure que le gouvernement est conscient de la situation et n’en fera pas une campagne politique. « La majorité n’a pas besoin de cette astuce politique pour se faire élire en 2020. Le président Roch Kaboré sera clairement réélu sur la base de son bilan politique, qui est, comme vous le constatez, déjà suffisamment et pertinemment positif dans tous les domaines de ses engagements politiques », ont rassuré les conférenciers.

Sur l’actualité relative au discours du chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, au dernier congrès du CDP (ex-parti au pouvoir), l’APMP n’a pas voilé ses mots face à ce qu’elle considère d’ailleurs comme « pirouette » et « renoncement » à son combat aux côtés du peuple contre la modification de l’article 37 et la liberté au Burkina. Indexant le porte-parole de l’opposition, Zéphirin Diabré, d’avoir fait l’apologie du CDP, M. Dabilgou et ses camarades s’étonnent de ce « changement ». « De lion, Zèph se transforme en caméléon pour tenter d’accéder ainsi à la magistrature suprême », ont-ils martelé. Mais pour eux, c’est « peine perdue » pour Zéphirin Diabré, « car le peuple burkinabè n’est pas un peuple amnésique, c’est un peuple qui avance courageusement vers son destin glorieux sur la base de la vérité historique de ses luttes politiques ».
Dans cette dynamique, et en réaction à une question, le président du Rassemblement des patriotes pour le renouveau (RPR), Aly Badra Ouédraogo, enfonce : « Nous avons peur de Zéphirin Diabré. Pas pour nous, mais pour lui-même. La politique n’est pas une fin en soi. Si politiquement on est devenu un torchon, vaut mieux quitter la scène politique. Si son rêve de caresser un jour la magistrature suprême est en pointillé, et il veut se rallier au CDP, vaut mieux qu’il quitte la politique. Car, de compromission en compromission, il finira par perdre sa dignité... Il a été avocat du CDP plus que les militants du CDP eux-mêmes. Donc, nous avons peur d’un lion qui était, soi-disant, le roi de la forêt et qui se transforme subitement en baobab »

Sur le renouvellement des véhicules du parc automobile de l’État, l’APMP soutient qu’il s’inscrit dans un processus animé par le souci d’efficacité des institutions de la République et non par un quelconque goût du luxe comme veulent le faire croire certains. « Les anciens véhicules ministériels étaient tous pratiquement sur cale, il fallait les renouveler. Et nous l’avons fait dans le respect des procédures en la matière et c’est un processus de la commande publique entamé depuis 2016 », ont-ils justifié. Ils expliquent également que les performances enregistrées dans la mise en œuvre du programme politique du président du Faso montrent que les dirigeants ne sauraient perdre de vue les priorités nationales et toutes les réalités.
Sur ce qu’ils ont qualifié de « fronde sociale organisée », les animateurs de la conférence ont rassuré qu’il ne peut venir à l’idée du gouvernement et de la majorité présidentielle de remettre en cause le droit de grève, reconnu par la Constitution. Ce, d’autant que l’exercice « raisonnable » de ce droit est facteur de progrès social, lorsqu’il met en présence des acteurs étatiques et des acteurs sociaux qui s’inscrivent dans un esprit de compréhension mutuelle.

« Cependant, il faut craindre à juste titre que des luttes, sous le couvert du manteau syndical, servent des desseins inavoués et inavouables, participant d’une volonté délibérée de déstabilisation du pouvoir démocratiquement élu », a émis la majorité présidentielle.

Quant à la décision de réduction du nombre de postes au recrutement de la Fonction publique, l’APMP pense qu’elle ne doit pas être interprétée par certains comme une « politique anti-jeunes », qui ôte à cette frange sociale des chances d’obtenir un emploi. « La majorité politique tient à réaffirmer toute la place de la jeunesse dans la politique gouvernementale. La réduction du nombre de recrutements est liée à la soutenabilité financière de l’administration publique et au respect des ratios en la matière, conformément aux normes communautaires, mais toute la politique d’emploi des jeunes ne doit pas se réduire à ces recrutements », convainquent les animateurs de la conférence. D’où les efforts du gouvernement à, concluent-ils, favoriser l’emploi des jeunes par le renforcement de l’employabilité, la promotion du secteur privé, le financement de micro-projets et la promotion de l’auto-emploi.

« L’analyse de la situation politique en ce moment montre des signes d’un front uni de l’opposition contre le gouvernement. Et dans une démocratie pluraliste comme la nôtre, le rôle de l’opposition politique qui aspire au pouvoir est de s’arc-bouter à la critique de l’action gouvernementale. Mais quand les actions gouvernementales sont pertinentes et augurent de lendemains meilleurs, l’opposition doit savoir étaler ses critiques sans verser dans la délation et le ridicule », ont martelé les responsables de l’APMP.
Pour ces derniers, il appartient en définitive au peuple de savoir se détacher de ce « jeu politique malsain fait de calculs politiciens » qui piétine les efforts de relance économique du pays entrepris depuis le 29 novembre 2015 (date de l’élection du président Roch Kaboré, ndlr).

Oumar L. Ouédraogo
(oumarpro226@gmail.com)
Lefaso.net

Messages

  • Vraiment les politicien sont forts.. Ali badra qi traitaient hier le trio RSS de traites se retrouve à leur côté entrain de louer leurs actions..en fait je me demande comment certains politiciens arrivent à avoir des adhérents à leurs comédies.

    • Tout à fait d’accord avec vous.
      Pour revenir à cette conférence de presse piteuse, je me pose la question à savoir de qui se moquent ces gens-là ? A les entendre tout irait bien au BF. êtes vous vraiment au Burkina ? Allez y seulement, votre réveil risque douloureux.

    • raison pour laquelle le peuple doit encore se réveiller rdv 2020

    • KENICHI : La politique est l’expression des intérêts vitaux de tout en chacun. Comme Ali Badra hier contre les RSS dont tu le dis, et aujourd’hui pour le MPP, c’est à ce niveau qu’on parle de la vraie politique. Car, la politique politicienne est l’art de duper les masses, même les directions des partis politique par certains démagogues qui ne comprennent rien à l’essence véritable du mot politique, et qui les induit dans l’obscurité totale, c’est le cas de la direction du MPP.

      Pour te dire mon ami KENICHI, que notre Ali Badra connait très bien le ventre du moteur de la politique Burkinabé : ’’’’’Pour lui la politique est la participation aux affaires de l’état, surtout s’accrocher a la direction de l’état, et quoi que pensent des personnes comme toi et moi, se découle dans le vide de sa part. C’est ainsi que fonctionne la politique du Burkina depuis la nuit des temps, dont les racines de trahir pour gouverner sans partage, ont été planté par un certain G. K. Ouédraogo et autres.

  • Je me demande pourquoi le pouvoir et ses manges mils se croisaient obligé de toujours repondre. Vous êtes au pied du mur construisez. Vous preniez tout votre temps qu’à promettre. SVP,à vos marques. Mon Frère Lassane,quitte dans ça. Tu mérite mieux. L’Afrique vous regarde.

  • #PAUVRE BURKINA# #BANDE DE DÉMAGOGUE#

    #AU SE SECOURS MON PAYS VA MAL#

    #PAPOU L INCOMPÉTENT# # A QUAND LE BURKINA FASO#

    #MON BEAU PAYS SE MEURS#

    #DES ADULTES QUI N ONT PAS HONTE : des hommes se prostituent au Faso pour des postes #

    #PAPOU = LA FIN DU BURKINA FASO#

  • Ce sont pas de politiciens de conviction juste des politiciens digestivoire .

  • Des fois je me demande si les caciques du MPP ne sont pas inconsciemment suicidaires ? Vous osez faire une conférence pour défendre des sujets aussi rejetés par l’opinion publique ? Êtes-vous devenus fous ? Ou est passé votre conscience et votre sens de la morale ? Le pouvoir et l’argent corrompent- ils autant ? Il y’a tellement de choses à dire sur ces questions que je ne suis même pas sur de pouvoir tout aborder.

    Sur la question des conseils des ministres délocalisés, je prendrais un exemple très simple :
    Imaginez un patient au revenu très modeste, souffrant de goutte depuis plusieurs années, qui décide d’aller voir son médecin traitant pour une énième crise de goutte. Il a très mal, mais son médecin, qui a pourtant diagnostiqué son mal depuis belle lurette, décide quand même de demander de nouveaux examens au lieu de lui proposer un traitement pour le soulager directement. Le drame c’est que le pauvre patient fini ses maigres ressources financières dans les examens qui ne font que confirmer ce que tout le monde sait déjà : qu’il s’agit bien d’une récidive de sa goutte. Maintenant, il se trouve qu’il n’a plus d’argent pour acheter les médicaments qui vont le soulager alors qu’il était venu à son médecin traitant justement pour avoir son ordonnance, son mal étant déjà connu. Que petit-il faire avec l’ordonnance que lui remettra son médecin s’il n’a plus rien ? C’est allez dormir avec son mal et c’est tout car ses ressources auront été gaspillées inutilement par ce médecin.

    Médecin traitant : gouvernement MPP
    Patient pauvre : Burkina Faso
    La goutte : les grands maux du pays dont l’insécurité, crises dans le secteur de l’éducation, santé, chômage, délestages et j’en passe tellement tous les voyants sont au rouge....

    Qu’est-ce que ces conseils de ministres délocalisés vont apporter au pays ? Les maux du pays sont déjà connus ! Et depuis longtemps. Que l’on ne se trompe pas, la gestion MPP n’ a pas commencé en 2015, elle a débuté avec l’arrivée de Blaise Compaoré au pouvoir. C’étaient eux les PILIERS DE L’ANCIEN RÉGIME. Depuis plus de 25 années ils ont occupés tous les postes de l’Etat : ministres, présidents d’assemblée nationale, et maintenant même président.
    Avec toutes ces années au pouvoir, toutes les campagnes électorales menées pour le CDP ou maintenant pour le MPP, existe-t-il un recoin du pays où vous, actuel MPP, n’êtes pas passés ? Au fil des années vous êtes allé dans tous les villages, diagnostiqué tous les maux puisque vous avez fait des promesses électorales ! Ces promesses c’étaient les solutions aux problèmes que vous aviez identifiés ! Vous ne connaissez que trop bien le problème des écoles sous paillotes, du besoin en centre de santé dans nos contrées, des délestages, du chômage des jeunes etc. puisque c’est vous qui étiez à la base du système qui les a créé. Et ne nous dites pas que c’est la nouvelle donne sécuritaire qui motive vos déplacements hors de la capitale puisque les terroristes sont venus vous rejoindre jusqu’à Ouagadougou. Et a plusieurs reprises. Jusqu’au siège de l’état major des armées. Donc pas besoin de se déplacer hors de la capitale pour voir l’ampleur de ce problème.
    Tout le monde dans ce pays a une mesure du problème sécuritaire. Si vous même vous avouez que vous avez besoin d’aller encore toucher du doigt le problème pour prendre sa mesure, c’est que vous êtes réellement endormis sur vos lauriers ! Pauvres de nous donc Burkinabè qui attendons des solutions et actions fortes !
    Malgré notre douleur, vous nous proposez que des examens pour diagnostiquer un mal que vous feignez d’ignorer. Consommant nos maigres ressources au passage alors qu’il aurait fallu les utiliser pour combattre le mal plutôt qu’à chercher à le diagnostiquer une nouvelle fois encore. C’est vraiment un manque de pragmatisme et un gaspillage insupportable de nos maigres ressources car vous n’apprendrez rien que vous ne sachiez déjà.
    De plus cela est une véritable insulte à tous ces agents de l’état qui vous représentent dans les provinces. A quoi sert donc cette politique de décentralisation qui est menée depuis plusieurs années ? Tous ces gouverneurs de région, haut commissaires, maires, préfets ? Quasiment tous les ministères sont représentés dans les provinces au travers de leurs directeurs régionaux et provinciaux ! Tous ces gens servent à quoi ? RIEN ? L’état c’est la continuité, aussi bien dans le temps que dans l’espace. Toutes ces autorités locales doivent être considérer comme des représentants de l’état ! Faire un conseil de ministre délocalisé une fois en passant cela peut être acceptable, mais l’institutionnaliser est vraiment une insulte à tous ces agents qui se démènent comme ils peuvent en province ! Dire que vous venez pour toucher du doigt les problèmes des populations signifie que vous pensez que les autorités locales ne font pas bien leur travail vu qu’il est de leur responsabilité de rapporter à leur hiérarchie (vous) toutes les informations nécessaires sur leur situation. Vous, vous voulez venir faire leur travail à leur place.
    On comprend donc pourquoi vous avez laissé mourir le pauvre préfet dans le Sahel malgré avoir été averti des risques qu’il encourrait a vous y représenter. C’est parce qu’il n’ a aucune valeur à vos yeux.... Cela est triste mais bien vrai, et c’est vous même qui le démontrer en voulant justifier ces conseils de ministres délocalisés. Si vous preniez l’argent qui va servir à vous transporter et vous loger dans les provinces pour plutôt équiper et y envoyer des FDS dans le Nord pour protéger les populations et vos représentants locaux, cela ne serait-il pas mieux que d’y aller pour verser des larmes de crocodile et ensuite revenir à Ouagadougou, laissant ces Burkinabè à leur triste sort ?
    Enfin, je vous demande d’arrêter de prendre vos concitoyens pour des idiots. Vous êtes encore dans ce discours de diabolisation de l’ancien régime alors qu’il s’agit de vous-même ! C’est vous MPP l’ancien régime ! Pendant ces 30 dernières années vous n’avez quitter le pouvoir que momentanément. Et comme vous ne « mangiez » plus pendant ce moment vous avez créer votre MPP que pour faire peau neuve, flatter les Burkinabè, et revenir encore aux affaires comme si vous apportiez du neuf.
    Votre politique on l’a bien comprise, c’est la division. Diviser pour mieux régner. Vous diaboliser des Burkinabè à cause de leur orientation politique en condamnant les militants du CDP comme s’ils ne sont pas Burkinabè comme vous ? D’ailleurs vous êtes de la même famille puisque vous avez fondé ce parti avant de fonder l’actuel. Qu’est-ce que cela apporte au pays de nous diviser autant ?
    Vous demandez l’union sacrée pour vous soutenir et en même temps vous refusez le droit de votes à des Burkinabè parce qu’ils vivent à l’étranger ? Ces Burkinabè de la diaspora sont-ils moins Burkinabè que nous ici au Burkina ? A voir les choses c’est comme si les Burkinabè que vous acceptez sont seulement vos militants ici au pays, le reste ne comptant pas. Après c’est pour dire que ceux des villages aussi ne comptent pas ? Ou bien ceux du Nord ?

    Bref, je suis long mais il est sincèrement insupportable de lire certaines déclarations de ce parti qui ne fait que provoquer la population. Quand on croit qu’ils ont appris de leurs erreurs, ils ne reviennent encore plus forts pour remuer le couteau dans la plaie.
    L’heure est suffisamment grave pour qu’on ne se dise pas la vérité. Le pays va très mal, et leurs propositions n’ont visiblement aucun intérêt stratégique si ce n’est celui de leur maintien au pouvoir en 2020.

    Mes compatriotes du MPP, je vous prie de rentrer chez vous et regarder vos enfants, pensez au Burkina que vous allez leur léguer. Peut être que cela au moins vous fera changer de cap au lieu de persister dans cette politique de division et de destruction du tissu social au Burkina Faso.

  • M. Dabilgou et ses camarades s’étonnent de ce « changement ». « De lion, Zèph se transforme en caméléon pour tenter d’accéder ainsi à la magistrature suprême », Mais Mr DABILGOU pourquoi cet tare à ton niveau ? En politique il n y a pas des règles alors il faut savoir qu’en politique seuls les intérêts comptent. Moi, je ne t’apprends rien car tu sais bel et bien comment tu es arrivé à niveau actuel. En plus pour dire que toi et ton groupe vous êtes analphabètes en politique, il faut retenir ceci. Les manipulateurs du peuples que vous êtes avec le MPP avaient dit à son temps que non le Président COMPAORE veut modifier l’article 37 pour rester au pouvoir et alors vous n’êtes pas d’accord. Je dirais que votre ennemi c’était le Président COMPAORE à son poste de la présidence et c’est cet lancé que le grand DIABRE Zeph vous aviez profité de lui pour atteindre le sommet du commandement du pouvoir de l’Etat. Monsieur DIABRE conscient que vous ne valez rien mieux que le Président COMPAORE et pire vous exposez les peuples burkinabè aux assassins ; alors il préfère aller se faire voir et mettre ses expériences aux gens conscients . En plus votre équipe dit non vous allez assurer la sécurité des autorités dans les zones touchées par ces barbaries. Dites moi,le reste des populations qui y vivent qui va les protéger ?

  • Arrêtez ça s’il vous plait ! Vous n’arrivez pas à vous convaincre vous même, comment vous croyez que vous pouvez convaincre quelqu’un d’autre avec ça ?
    Lorsqu’un père de famille prend son salaire et va se saouler la gueule et dépenser dans des prostituées pendant que son fils est couché malade par manque de simple nivaquine, on dit clairement que ce père est irresponsable.
    Lorsque les membres d’un gouvernement prend les maigres sous de l’état pour se payer des voitures de luxe pour se faire plaisir pendant que de simples matériels de travail manquent dans les hôpitaux et pendant que l’insécurité grandi dans une partie du territoire, on dit également que ce gouvernement est irresponsable et est même pire que ce père de famille puisque ce dernier n’a pas de conseiller.
    A quoi ça sert d’essayer d’embrouiller le peuple aujourd’hui en voulant jouer du "Thomas Sankara" juste en portant chaque jour du Faso Dan fani ou le Koko Dunda et vouloir rouler ensuite dans des V8 ? Dites moi, à quoi ça sert ? Avez vous vraiment connu Sankara ?

  • les vrais caméléons sont ceux la qui étaient a cette tribune, tous sont venus a la soupe ans aucune idéologie leur seule idéologie c’est leur ventre,ZEPH a le mérite de reconnaître aujourd’hui qu’il ne peut plus se rallier a ces pirouettes de tous les jours ceux qui ont trahi la cause des insurgés et qui parlent toujours au nom des insurgés juste pour assouvir leurs besoins.comment comprendre aujourd’hui le train de vie des gouvernants d’aujourd’hui et tout porte a croire que cest eux qui étaient dans les sales coups du temps passé, ceux qui sont la ont été les vrais caméléons dhier .Dabilgou na aucune idéologie que celle de son ventre et l’histoire nous dira ne vous trompez pas heure de la vérité est entrain de venir

  • La réponse de la majorité présidentielle me fait penser à un sujet donné à des élèves. Sur le même sujet les points de vue sont différents. Chacun analyse selon sa compréhension et tous s’en remettent à la correction du maître (ici le maître sera le peuple).
    Pour le conseil de ministres délocalisé, ce n’est pas la première fois que cela va se passer dans le pays mais il faut tenir compte de la situation présente et agir en bon père de famille. Quant à dire qu’il n’y aura pas de charges spéciales c’est pure mensonge : même si c’est dans une autre salle à Ouaga il y a des charges supplémentaires.
    Pour le bilan positif de ce mandat, il faut être assez humble et laisser d’autres vous le dire surtout que votre analyse vous ne voyez que du bien or l’objectivité demande de relever le positif et le négatif.
    Attendons et nous verrons, mais malheureusement les pauvres patriotes se font tuer dans cette attente.

  • Dire que le bilan de Rock est positif dans tous les domaines, c’est insulter l’intelligence du peuple du Burkina. Je pense que ce sont ces genres de personnages qui ont enfoncé Blaise dans le gouffre. Si vous n’êtes pas capable de parler vrai, vous ne pouvez pas rendre service à Rock. Moi à la place de Rock, je vous interdirais de parler même en ma faveur.
    Quand on veut chercher à manger on n’est pas obliger d’insulter l’intelligence de tout un peuple. Il y a trop d’attentat, trop de mort pour que vous parlez de bilan positif. Arrêtez ça

  • Salut KENICHI, tu sais, De Gaulle disait : "Comme le politicien ne croit pas à ce qu’il dit, alors il est étonné que d’autres le fassent". C’est pour te dire que le politicien saisit les opportunités et les contextes pour s’exprimer pour ceux qui n’ont jamais de programme politique et une constance. En fait, ils sont tous versatiles. Seule, une révolution profonde de notre manière de faire, de pensée peut nous amener vers le développement. Ce ne sont pas ces politiciens déguisés en qui il faut croire. Vous voyez comment ces gens de APMP s’expriment, ils ne valent pas mieux que les autres et il suffit de vous replonger dans leur passé récent pour découvrir leur face cachée. Merde, merde pour ce pays !

  • Moi en tout cas, je ne savais pas qu’on pouvait acheter un mouton, le mettre dans l’enclos pendant des mois, et le faire ressortir pour l’exhiber au marché encore ! Badra et Dabilgou ont été achetés il y a longtemps ! pourquoi les exposer encore au marché ? ou bien ils ont été engraissés et leurs prix ont augmentés ?

  • Ah les politiciens du BF. Vous avez dit que certains syndicats sont manipulés afin de nuire au pouvoir. Pour moi ce sont des affirmations gratuites. Cela est mentionné dans le plateforme revendicative de quel syndicat. Si vous avez le preuves de ce que vous dites indexez clairement le ou les soi disant syndicats . En plus , vous pouvez les traduire en justice car le syndicat n’a pour rôle de nuire à un pouvoir. Non, Les syndicats luttent pour préserver leurs outils de travail, les syndicats luttent pour avoir des meilleures condictions de vie et de travail. Quand je vois sur cette tribune ces gens qui ont soutenu la modification de l’article 37, Quand je vois des gens sur cette tribune qui fut ministre de blaise compaoré. Le temps est le meilleur juge de l’histoire

  • Ignobles "mogo". Plus rien de vous n’étonne encore.
    Peut-on s’attendre à un autre son de cloche de votre part ?
    Vous mangent dans la main de Rock.
    Normal donc que vous soyez l’ANUS par lequel Rock et son gouvernement font sortir les gaz fétides. Allons seulement.

  • Intellectuels décevants, incapables de raisonner et se demander comment un véhicule ministriel vieux de 7 ans peut il être déjà sur cale ? Quel est le trajet journalier d’un véhicule ministriel à Ouagadougou pour être déjà sûr cale au bout de 7ans ? Étant entendu que les ministres vont en province avec des 4×4. Répondez à ces questions pour éviter que le même scénario ne se répète dans 7 ans avec ces nouveaux véhicules. Tous ces intellectuels assis ,aucun d’eux ne peut s’acheter un véhicule neuf et le mettre sur cale au bout de7 ans. L’ état n’est qu’une vache laitière qu’il faut traire jusqu’a dépérissement. Quant au crachat de l’insolent Badra sur Zeph, il faudra qu’il apprenne à tourner 7 fois sa langue trop pendue avant de cracher . On se connaît tous à Ouagadougou. Qui vivra verra.

  • Honte, quelqu’un d’autre peut traiter Zeph de ces noms sauf les deux mendiants larmoyant à la recherche de postes. Ou le vieux loup qui enterrer plus de mille entreprises dans la construction des écoles du PDEB et propulsé de force à la tête de la CNSS. honte

  • zeph me fait pitié, il veut encore aider le cdp à reprendre le pouvoir et se retrouver encore avec le mpp dans l’opposition.

  • Je m’interroge sur cette phrase : "Le bilan du président Roch Kaboré plaide clairement en faveur de sa réélection en 2020, selon la majorité présidentielle".
    Donc si je comprends bien, les autres partis de la majorité ont-ils déclaré forfait pour 2020 ? Ne présenteront-ils pas de candidat qui sera à mesure de gagner la présidentielle ?
    Si la population était assez éduquée à comprendre un programme politique et à apporter des apports conséquents en argent (Orange Money, Mobiscach, transfert), je pouvais réunir un peu d’argent pour faire le tour des provinces. J’allais créer mon mouvement PEMJ (Peut etre moi en jour). Peut être, je pourrai battre Rock en 2020. Si E. Macron l’a fait en france, pourquoi pas moi au Faso ?
    Tout le problème, c’est comment mobiliser l’argent ? Pourtant sans argent, impossible de prendre ces routes non bitumées pour rencontrer la population. Sans argent impossible de faire des affiches, sans argent impossible de battre campagne, etc.

  • Je ne comprends pas pourquoi, certaines personnes tiennent des propos aussi durs contre la majorité présidentielle. La majorité a été attaquée par l’opposition, elle répond et donne ses raisons ce qui est tout à fait démocratique. On peut être d’accord comme ne pas l’être mais ce sont des avis et en démocratie, je pense que c’est accepté. Pourquoi penser qu’on doit toujours avoir raison et que ce que l’on pense est toujours juste, et l’autre n’a pas le droit de répondre ?. C’est un peu regrettable parce que certains propos ressemblent à des injures et là ce n’est plus respectueux pour soit même.

  • Défenseur du pouvoir du MPP, encouragez votre mentor à appliquer les mesures proposées par le comité concernant la remise à plat des rémunérations au BF et dites lui de diminuer les prix des denrées de première nécessité. Dites à votre mentor de tout faire pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Dites à votre mentor de faire créer beaucoup d’emploi pour les chômeurs. Dites à votre mentor de rendre davantage opérationnelle les centres de santé ;Ce sont ces mesures qui intéressent le peuple ;

  • Aider votre mentor à avoir la soupe en 2020.Pour ce qui est des syndicats c’est une verité implacable,on voit des syndicats des pères de familles avec des sifflets aux lèvres,dansant et dit revendiquer de meilleurs conditions de travail et de vie en insultant les dirigeants dénigre meme leur président.Quel bon exemple pour leurs enfants.on voit des responsables syndicats dire on va prendre notre responsabilité si on a pas gain de cause.créer des partis politiques et devenez president.Blaise a fait 27 ans au pouvoir on n’a pas vu basolma.Dans tous les cas son mentor est en prison parce qu’il voulait faire un coup d’ état.On se connait.

  • Mes amis internautes, qu’est-ce qui vous fait mal ou vous empêche de dormir suite aux propos de l’APMP ? A moins que vous soyez aussi des politiciens ! Sinon je vois vos interventions inutiles et sans fondements. Pensez-vous que les hommes politiques ( pouvoir comme opposition ) vont rester bras croisés et se regardés ainsi ? C’est les adversaires en politique et ils sont les mêmes. Vous êtes en train de perdre votre temps avec des interventions aveugles.

  • Des burkinabés aigris et ignorants. Dommage pour ceux qui critiquent sans avoir les idées et les initiatives de développement.
    Si vous ne connaissez pas de résultat vous ne pourrez pas l’apprécier. se cacher derrière la toile pour critiquer animalement c’est pathétique pour un citoyen.

  • Casting mal fait pour ces conférenciers. Badra et Dabilgou sont très mal placés pour parler du CDP, de Zeph de caméléon, etc. Résultat, conférence de presse qui leur fait plus de mal que de bine. C’est dommage. Le dénigrement dans leurs propos montre que ces gens là sont en manque de vision, de projets pour ce pays.

  • Lassane et Dabilgou, on voit votre hypocrisie. Vous mêmes n’êtes pas convaincus de ce que vous dites. Ca se lit sur vos visages.
    Hier avec Blaise et François C
    Aujourd’hui avec Rock
    Demain vous serez avec Zeph (ou à nouveau avec Blaise)
    Vous allez dire que c’est avec de longues fourchettes.
    On vous connait. Pour la soupe vous changez vite de tunique.
    Ce serait plus sage de la boucler et manger votre mouiihhkalogo De toute façon on est ensemble dans ce pays

  • Le bilan du président est positif ;ils faudrait que les burkinabé comprennent que le développement d’un pays n’est pas forcement la bataille seul de l’État mais de tous les fils du pays que tu sois à l’intérieur ou à l’extérieur.le seul hic c’est l’insécurité au sahel mais ne voilons pas la face par ce que, même la 1ère puissance du monde ne peut contrôler ces putains de punaises djihadistes.je crois à la voix tracée par le 1er ministre ; la lutte contre la corruption est devenue une réalité. ; pourtant au temps de blaiso c’était la pagaille au niveau des marchés publiques ce qui permettait à des moins que rien de s’octroyer des v8 des grosses villas, les motos pour les pétasses, du brouhaha dans tous les maquis de Ouagadougou, la vitesse en circulation et on s’en fou. ça c’est finis ;il faut travailler pour mériter.
    ce qu’il faut aussi observer c’est la sagesse de rock ; pas de tuerie,pas de magouille, pas de laxisme,pas de gabegie.vous êtes tous témoins des grands chantiers par ci par la.
    Travaillons d’abord ,la bière à gogo ,les pétasses et les v8 viendront après mes chers frères.

  • S’agissant du drapeau cravaté, l’un des conférenciers , édenté , à tenté vainement de défendre Kaba pour en fin de compte l’enfoncer en reconnaissant que c’est une leçon a retenir la prochaine fois pour ne plus offrir un fouet à l’opposition et se faire fouetter. Parole de sage

  • M. Dabilgou vous ferez mieux de ranger pour bouffer car vous n’avez rien à inventer pour nous en ce qui concerne l’histoire de ce pays.

  • Décidément, y a des gens qui n’ont pas honte, c’est eux les vrais caméléons. Quel excès de zèle en parlant à zeph comme ça. C’est grâce à lui que Blaise a quitté le pouvoir. Vous étiez les opposants de la 25ème heures (dixit Ablassé). Et toi le dabilgueur, on t’as vu ici (chanson de Baz bill), tu n’étais rien, c’est qui on n’a pas vu ici ? Si le Sahel est sous contrôle, pourquoi chercher à attraper le taureau par les cornes ? Tond niida pouka mein. Votre 2020 c’est dans l’eau, vu que vous êtes contre les syndicats, c’est ça qui va vous surprendre.

  • Badra, tu fais pitié, hier c’est toi qui parlais mal d’eux, aujourd’hui tu manges avec eux. Et 2020, tu mangeras avec qui ? Honte à toi. Tu es vraiment perdu comme tes mentors.

  • Des cancres tous ces lieutenants et caporaux qui n’ont rien appris avec leur mentor Blaise Compaore. Lui au moins incarnait la fonction presidentielle et ne desacralisait pas les symboles de l’Etat

  • Mr les membres de l’APMP, quand vous soutenez que : << le président Roch Kaboré a été élu sur la base d’un programme politique>> personne ne dis le contraire mais il va falloir que vous appliquez votre soit disant programme en tenant compte des premières nécessités de la population. Pendant que nos dispensaires, nos hopitaux souffrent d’insuffisance en matériel médical vous dépensez des milliards pour un simple renouvellement de véhicules d’État soit disant pour renforcer les capacités des institutions et vous trouvez que moi le citoyen lambda ou moi le politicien je ne doit pas critiquer cela ; on est où là ?????. C’est vrai que vous êtes de la majorité présidentielle mais il faut que vous de la matière grise ; vous ne devriez pas suivre le programme du président aveuglement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.