Léonie Ouédraogo, une icône de la diaspora burkinabè qui combat la pauvreté au Burkina

Publié le dimanche 20 mai 2018

Léonie Ouédraogo, une icône de la diaspora burkinabè qui combat la pauvreté au Burkina

Elle est partie de son pays il y a une trentaine d’années, non pas dans un sentiment de haine mais avec l’objectif de la recherche d’un mieux-être. Elle a fait sien le principe de la tourterelle qui ne quitte jamais son nid pour rien mais à la recherche de sa pitance quotidienne. Arrêt sur le parcours de Léonie Ouédraogo, Burkinabè des Etats-Unis.

Accueillie dans un pays où le rêve est toujours possible, les USA, elle ne lésine sur aucun moyen légal pour réaliser son rêve. Employée dans le prestigieux hôtel « Waldorf-Astoria » à New York, Mme Léonie Ouédraogo, y donne tous ses talents et compétences pour la grande satisfaction de ses collègues, particulièrement ceux du département culinaire dont elle relève. Son credo, accomplir toujours bien son travail. Son séjour professionnel laissera un impact positif autour d’elle. Elle y est une ambassadrice de l’intégrité légendaire de son pays natal, le Burkina Faso, la terre des Hommes intègres.

A Waldorf-Astoria, Léonie Ouédraogo s’est toujours donnée pour réserver un séjour agréable à toute délégation burkinabè (Président, ministres…) de passage. Elle ne fait aucun égoïsme pour le bien de son pays. Bien que physiquement loin de sa terre natale, solidairement, elle y reste attachée.

Haïssant l’injustice et partenaire de la promotion humaine, elle s’est toujours dépensée par aider. Ses œuvres de solidarité en faveur des défavorisés en témoignent. Une retenu d’eau, un forage, divers appuis financiers et matériels à des écoles, des parrainages scolaires ; elle en a réalisés pour libérer plusieurs villages du joug de la souffrance. Ses interventions multiformes ont permis à des femmes et à des jeunes d’initier des activités génératrices de revenus qui les extirpent du marasme de la pauvreté.

Nourrissant la détermination à créer des emplois pour ses concitoyens, elle a pensé à exporter son savoir-faire renforcé au pays des hommes intègres. Le restaurant, Garden-Park dans la cité Bassinko à Ouagadougou est la réalisation de Léonie Ouédraogo. Ce restaurant qui est situé sur la route de Ouahigouya, est un cadre idéal pour les cérémonies et géré par des professionnels. Garden Park est une oasis pour se refaire les forces physiques.

Cette entreprise a généré une dizaine d’emplois pour contribuer au développement d’un pays en proie au sous-emploi. Léonie Ouédraogo, c’est une femme partie loin de chez elle pour chasser loin de ses concitoyens la férocité de la pauvreté. P

Lire la suite ici

Messages

  • Felicitations a Elle. Que les autres suivent le pas meme si l burkinabe par sa jalousie nombricale percoit celui qui vit en occident comme un ennemi. On aura plus interet a cooperer pour souvrir des marche. Et ceux ki gere l restaurant il faut faire des benefices et non creer que des depenses. ..c est par l benefice quelle a pu venir investir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.