Lutte contre la pauvreté : Micro Aid lance le système « Mobile banking »

Publié le vendredi 25 mai 2018

Lutte contre la pauvreté : Micro Aid lance le système « Mobile banking »

L’institution chrétienne évangélique de microfinance, Micro Aid, célèbre, cette année, ses dix ans d’existence. Moment de rétrospection et de projection, cette halte a été mise à profit par les responsables de l’institution pour lancer, le jeudi 24 mai 2018 à Ouagadougou, un nouveau produit en faveur de leurs clients : le mobile banking (banque mobile).

Selon son président du Conseil d’administration, Elysée Ouédraogo, Micro Aid, institution chrétienne évangélique, a pour vocation d’appuyer les initiatives de développement au Burkina à travers l’activité de l’épargne et du crédit. Le but, c’est contribuer à faciliter l’accès aux services financiers à tous ceux-là qui, peut-être, n’ont pas la capacité d’aller vers de grandes institutions financières. Il s’agit de les aider à épargner leur argent et avoir de petits crédits pour lancer leurs activités.

Opérationnalisée en janvier 2008, Micro Aid compte à ce jour plus de 5 000 clients pour un volume de crédits d’environ deux milliards de francs CFA investis et des activités spécifiques pour des secteurs spécifiques (tels l’éducation).

Dix ans, c’est aussi un moment propice pour l’institution de lancer le « mobile banking » (banque mobile) pour accompagner ses ambitions. Pour le président du Conseil d’administration de Micro Aid, Elysée Ouédraogo, le mobile banking vise à faciliter la tâche aux membres de l’institution. « Le domaine de la finance étant très dynamique, parce qu’il y a beaucoup d’innovations et de changements, il faut perpétuellement s’adapter au contexte », a-t-il justifié en substance.

JPEG - 62.8 ko
Le président du Conseil d’administration de Micro Aid, Élysée Ouédraogo, entouré de la marraine, Perpétue Coulibaly (à gauche) et du responsable en charge des institutions financières et gouvernementales à Orange Burkina, Abdoul Aziz Tiemtoré.

Pour la directrice exécutive de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Burkina, Perpétue Coulibaly, marraine du lancement de ce produit, c’est une fierté de voir Micro Aid dans son engagement de faire reculer la pauvreté au Burkina Faso. A l’en croire également, Micro Aid est devenu un sous-secteur de poids dans les économies locales de par son volume dans les transactions opérées sur le continent africain, et le mobile banking constitue aujourd’hui une réponse alternative à la bancarisation pour des populations.

Selon ses responsables, « Micro Aid est ouvert à toute personne, sans distinction de religion, de genre, de statut social ». Pour le moment concentré à Ouagadougou, Micro Aid a ses clients dans toutes les treize régions du pays. Le défi aujourd’hui est de se rapprocher davantage de ses clients et c’est ce à quoi l’institution s’attèle, notamment à travers son nouveau produit de transfert d’argent.

Lefaso.net

Messages

  • Tout le monde peut donc épargner chez vous mais les crédits, on les donne seulement aux frères ou c’est aussi à tout le monde ?

  • Comme dit dans le reportage, microaid est un outil pour tous, sans distinction de religion, de genre, de race, etc. Tous peuvent y épargner et tous peuvent benefier de tous les produits notamment des crédits.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.