Tournoi international de Taekwondo : Le Burkina remporte quatre médailles d’or et six médailles d’argent

LEFASO.NET | Romuald DOFINI

Publié le mardi 29 mai 2018

Tournoi international de Taekwondo : Le Burkina remporte quatre médailles d’or et six médailles d’argent

La ville de Bobo-Dioulasso a abrité, le samedi 26 mai 2018, le tournoi international de Taekwondo Open de Sya. Ce tournoi, placé sous l’égide du haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, a été organisé en collaboration avec le district du Taekwondo de Bobo-Dioulasso. À l’issue des compétitions, le Burkina Faso est couronné champion avec quatre médailles d’or et six médailles d’argent.

L’idée d’organiser cette compétition est née de l’amitié entre le haut-commissaire de la province du Houet et le maire de Lisse en France. Mais aussi de la volonté du district de Taekwondo de Bobo-Dioulasso qui se distingue depuis un certain temps comme le champion national. À en croire Salif Gnoumou, président du comité d’organisation, par ailleurs président du district de Taekwondo de Bobo, ce tournoi international va permettre également d’élever le niveau du Taekwondo à Bobo-Dioulasso en opposant les combattants de cette ville à ceux de la sous-région. Cette initiative a bénéficié de l’accompagnement des premières autorités du pays, notamment celles en charge du Sport et des Loisirs.

JPEG - 106.3 ko
Haut-Commissaire Lamine Soulama

La compétition était ouverte au plan international. Cela a permis à des pays tels que le Niger, la Côte d’Ivoire, le Togo et la France d’y participer. Le Burkina Faso était représenté par les équipes de Bobo-Dioulasso, de Ouagadougou et de Banfora dans les huit catégories olympiques.
La compétition a débuté avec 52 combattants, toutes nationalités confondues, pour la phase éliminatoire, dans la matinée. À l’issue de cela, seize combattants ont été retenus pour la finale. À la fin des combats, le Burkina Faso et le Niger se sont partagé les médailles. En effet, le Burkina Faso termine victorieux avec quatre médailles d’or et six médailles d’argent, suivi du Niger avec quatre médailles d’or aussi et deux médailles d’argent.

Salif Gnoumou, président du comité d’organisation, a ainsi exprimé ses sentiments de joie et de satisfaction pour avoir relevé ce « défi ». Toutefois, il souhaite pérenniser cette activité afin de promouvoir le Taekwondo dans notre pays et particulièrement à Bobo-Dioulasso.

JPEG - 84.1 ko
Salif Gnoumou

Le haut-commissaire de la province du Houet, Lamine Soulama, a souligné que l’organisation de ce tournoi est une occasion pour promouvoir le Taekwondo et permettre aux combattants burkinabè de se frotter à d’autres combattants d’autres nationalités. Il a par ailleurs remercié les autorités communales et surtout le gouverneur de la région des Hauts-Bassins pour leur soutien dans l’organisation de ce tournoi. Quant au maire de Lisse (en France), Thierry Lafond, il dit être impressionné par le niveau des combats et de l’organisation dudit tournoi.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.