Hygiène et assainissement : Le Danemark finance WaterAid à plus de 3 milliards

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima

Publié le mardi 3 juillet 2018

Hygiène et assainissement : Le Danemark finance WaterAid à plus de 3 milliards

Afin de garantir l’hygiène et l’assainissement aux populations de trois régions du Burkina, le Royaume du Danemark a décidé d’appuyer les actions de WaterAid à plus de 3 milliards de francs. La signature de la convention de partenariat entre le Chef de coopération de l’Ambassade de la Suède au Burkina, Mats Harsmar et le directeur Pays de WaterAid, Dr Halidou Koanda, a eu lieu le vendredi 29 juin 2018. Les financements seront gérés par la coopération suédoise (ASDI).

L’hygiène et l’assainissement, en dépit des sacrifices consentis, demeurent des préoccupations dans certaines localités du Burkina Faso. Pour contribuer à la recherche de solution à ce problème dans les régions des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun, le Royaume du Danemark a mis la main à la poche pour soutenir les activités de WaterAid et un consortium d’associations (ADAE, Munyu, Varena-Asso, OCADES) sur le terrain. C’est une bagatelle financière de 3,310 milliards de francs qui a été allouée à l’ONG et à ses partenaires.

Améliorer l’hygiène et l’assainissement dans trois régions
« Nous avons été motivés par le fait que la situation est extrêmement préoccupante dans ces localités. Nous voulons aider les populations à avoir un cadre de vie mieux assaini. Cela leur va garantir une meilleure santé et leur permettra d’être productives », c’est que le Chef de la coopération de l’ambassade de Suède a expliqué le geste du Danemark.

Le projet a une durée de 30 mois. Il s’agira pour WaterAid et ses partenaires « d’accompagner les populations afin qu’elles puissent améliorer leurs pratiques d’hygiène (lavage des mains, eau potable) et d’assainissement ». Pour cela, il est prévu des campagnes de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène. L’objectif visé est qu’au terme du projet 40 000 personnes ont pu adopter les pratiques d’hygiène adéquates. Il est également prévu la construction de latrines au profit de familles vulnérables et la dotation des communautés en équipements d’hygiène. Pour cela, 30 000 ménages devront avoir accès à des services d’assainissement des eaux usées et d’excrétas.

Pour assurer une pérennité aux acquis du projet, près de 1400 maçons devront être formés et équipés pour assurer la promotion de l’assainissement et 40 associations de femmes et autant d’associations de jeunes seront formées pour fournir des services d’assainissement des eaux usées et excrétas.

La Suède pour gérer les financements

Les financements seront gérés par la coopération suédoise (ASDI). Pour le chargé de la coopération du Danemark au Burkina, Albert Birnbaum, c’est la recherche de l’efficacité qui explique cette démarche. « Avec la coopération suédoise, nous avons signé un document définissant les points sur lesquels il faudra mettre l’accent. Il s’agit pour nous d’assister véritablement les populations sur le terrain », a-t-il expliqué. A la suite de la signature de convention avec WaterAid, les Chargés de la coopération des deux ambassades ont paraphé le document par lequel, la coopération suédoise est habilitée à gérer les financements danois.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Messages

  • Félicitation et grand merci à la coopération Danoise qui a investi beaucoup dans le domaine de l’eau et de l’assainissement depuis le PHIVES à Tenkodogo en passant par le PEEN dans le nord et le PADSEA I et II. Dieu vous bénisse.
    Merci à M. ZOUGOURI pour ses appui et bon courage aux acteurs d’exécution. Que chacun s’y mette car avec les Danois c’est Zéro corruption si vous voulez continuer à bénéficier de leurs financements.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.