Médias : Des radios renouvellent leur convention avec le CSC

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima

Publié le vendredi 6 juillet 2018

Médias : Des radios renouvellent leur convention avec le CSC

Le président par intérim du Conseil supérieur de la communication (CSC), Désiré Comboïgo, a procédé au renouvellement de la convention entre sa structure et une dizaine de radios. La signature est intervenue ce vendredi 6 juillet 2018, au siège de l’institution à Ouagadougou.

C’est une prescription légale. Au dix ans d’exploitation d’une fréquence, les promoteurs de radios ou de télévision doivent renouveler la convention qu’ils ont paraphée avec le Conseil supérieur de la communication. Au cours d’une sympathique et sobre cérémonie, les promoteurs d’une dizaine de radios et le président par intérim du CSC ont sacrifié à cette obligation.

Pour Désiré Comboïgo, la signature traduit la satisfaction et la confiance que le CSC place en ces promoteurs. « Le renouvellement de vos conventions respectives emporte la satisfaction du Conseil supérieur de la communication quant à l’effort que vous avez fait de respecter la loi, les règles d’éthique et de déontologie », a-t-il indiqué aux promoteurs.
Avant de les inviter à poursuivre dans ce sens. « Je vous exhorte à poursuivre dans cette voie, en élargissant les espaces d’interpellations démocratiques et en contribuant activement, comme vous le faites déjà, à l’information, à l’éducation et à la distraction des populations », a-t-il ajouté.

La radio comme vecteur de développement

Les promoteurs des radios, par Germain Nama, ont souligné l’importance de la radio dans la vie des communautés. « L’acte que nous accomplissons est très important. D’abord pour les populations bénéficiaires des services de nos radios parce qu’elles vont continuer d’en bénéficier. L’acte est aussi très important pour l’Etat burkinabè », a indiqué Germain Nama. Il a par ailleurs que « la radio est un puissant outil de développement et de ce fait, est importante pour toutes les entités intervenant dans la vie des communautés ».

P rofitant de l’occasion, le porte-parole des promoteurs a égrené les principales difficultés que rencontrent les radios privées dans notre pays : ressources matérielles et financières très limitées et le manque de formation au profit du personnel. Il a dit toute la satisfaction des promoteurs qui ont reçu par moment des appuis du CSC en matériel et aussi en programme de renforcement des capacités de leurs personnels.

En renouvelant leur convention avec le CSC, les radios obtiennent encore l’autorisation d’exploiter les fréquences qui leur ont été attribuées pour les dix ans à venir.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.