Présidence du Faso : Le Haut-conseil de dialogue social présente ses organes et ses instances à Roch Kaboré

LEFASO.NET | Par Milaine Tiendrebeogo

Publié le lundi 9 juillet 2018

Présidence du Faso : Le Haut-conseil de dialogue social présente ses organes et ses instances à Roch Kaboré

Ce lundi 9 juillet 2018, le président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le Haut-conseil de dialogue social. L’objectif de cette rencontre, à entendre Domba Jean Marc Palm, président de ladite institution, est de présenter les différents organes et instances du Conseil de dialogue social au président du Faso.

Présenter le bureau et les instances du Haut-conseil de dialogue social au président du Faso, tel est l’objet de la rencontre entre les responsables de cette structure et Roch Marc Christian Kaboré. Reçus ce 9 juillet 2018 à la présidence du Faso, Domba Jean Marc Palm et son équipe ont fait part à Rock Marc Christian Kaboré de la composition et des instances du bureau. Pour M. Palm,cette rencontre a eu également pour objectif de rassurer le président du Faso quant à la parfaite opérationnalisation du comité. « Nous pensons qu’avec le bureau ici présent, nous commencerons à être opérationnels » a-t-il laissé entendre.

JPEG - 55.1 ko
membre du conseil de dialogue social

Plusieurs chantiers sont en cours, selon Domba Jean-Marc Palm. Il s’agit entre autres de l’adoption d’un programme d’action. A ce niveau, il s’agit en effet, selon le président du comité, de la mise en place d’un programme qui permettra le bon fonctionnement du Haut-conseil de dialogue social. A cela s’ajoute la création d’une commission et l’adoption du règlement intérieur qui a pour rôle de structurer le fonctionnement du comité, selon les règles et les normes.

Le bureau est composé d’un président, d’un vice-président gouvernement, d’un vice-président patronat, d’un vice-président syndicat et d’une secrétaire générale.


Milaine Tiendrebeogo
LeFaso.net

Messages

  • Finalement qui fait quoi ? le médiateur du Faso occupe déjà le terrain.Des conflits sociaux dans la fonction publique jusqu’au foncier rural.Expliquez-nous clairement votre raison d’être.Même si on est mal assis,on ne multiplie pas comme ça les institutions d’indulgences.Waii

    • Et si c’est le médiateur du Faso qui se disperse en a)tant sur des terrains qui ne relèvent pas de sa mission. On en a vu d’autres passer avant elle et ils sont restés dans les mission.s à eux confiées. Demandez vous pourquoi le ministre des finances ayant compris les choses n’est plus venue à sa rencontre.

  • Avec tous ces "machins"créés,si les accords syndicaux ne sont pas respectés,les prochaines grèves seront un tsunami.

  • Au moment où les acteurs sociaux et des représentants du peuple se sont réuni pour demander la réduction du nombre d’institutions,voici que le gouvernement insiste pour mettre en place une institution inutile et non consensuelle, car plus de la moitié des travailleurs ne s’y reconnaissent pas. Le cadre de concertation ou de dialogue gouvernement-syndicats est suffisant pour résoudre les problèmes des acteurs sociaux, principalement les syndicats. Il ne faut pas prêcher la bonne gouvernance et l’austérité en paroles et se mettre à multiplier des institutions doublons de celles existantes (HCRUN, Médiateur du Faso). Mais, comme c’est fait pour récompenser des camarades politiques par des traitements (président, vices présidents, secrétaire générale) des indemnités et des perdiems, on persiste. Seulement il ne faut dire après qu’il n’y a pas d’argent pour satisfaire les travailleurs. Combien de dispensaires ou d’écoles le budget de cette institution aurait pu permettre de construire ?

  • Ah mon pays. à quoi va servir ce machin là encore ? Pendant les services sociaux de base manque cruellement de moyens on crée de nouvelles institutions.

  • Le jour que le peuple demandera des comptes au Président Rock et à son Gouvernement, ce bureau et ses membres ne seront pas épargnés. Il ne s’agit pas de guider un Gouvernement désemparé dans le trou pour se désengager ensuite les poches pleines de fafiots du peuple. Nous y veillerons, nom d’un Duc. Le Travail est déjà foiré, à l’image de ceux qui animent ce machin.

  • Vraiment trop d’institutions budgétivores : Haut conseil pour la réconciliation nationale , Haut conseil du dialogue social , Médiateur du Faso , Haut représentant du chef de l’État ? tout cela pour travailler sur quoi ? allons seulement ?

    • Merci et sans oublier le GRAND ministère d’état auprès de la présidence et le CES. Qui a dit qu’il n’y a pas l’argent au BF ? N’gawo.

  • Haut Conseil de quoi encore . Le dialogue social ca ne se décrète pas, ca ne se règle pas par une Institution. Mr le président du Faso, arrêtez de gaspiller les Fonds du pays sur des choses inutiles comme ces institutions insensées et les nombreux conseillers aux compétences douteuses. Qu’est-ce que ce Conseil aussi haut soit-il pourra t-il nous dire qui soit nouveau ?

    Passakziri

  • Tout l’article consiste en une seule phrase qu’on a essayé de tourner et retourner pour gagner quelques lignes, pour que ça soit un peu crédible.

    Bon appétit aux membres du Haut....

  • Ce qui me sidère,c’est que les responsables de ce bidule savent très bien qu’ils ne servent à rien mais pour se donner bonne conscience,ils utilisent de gros mots pour embrouiller les gens

  • Ce machin est la traduction concrète de l’insurrescroquerie (insurrection menée par des escrocs).

  • Ah que ces forumistes en manque d’inspiration arrêtent de polluer l’air avec ces publications qui n’apportent rien au développement du pays.Que l’on sache que même si on investissait tout le budget national dans la santé et l’éducation,on trouverait des gens pour critiquer. Chers internautes éclairés aidés ces forumistes mal inspirés à raisonner utile et vrai.je termine en disant ceci.L’echec n’existe pas le tout c’est de n’avoir rien essayé.Bonne journée

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.