Mobilisation des ressources fiscales intérieures : Le Danemark au chevet du Burkina Faso

LEFASO.NET | Drabo Aïcha (stagiaire) et Tianhoun Laurence (stagiaire)

Publié le mercredi 3 octobre 2018

Mobilisation des ressources fiscales intérieures : Le Danemark  au chevet du Burkina Faso

Le Ministre burkinabè de l’économie, des finances et du développement et l’Ambassadeur du Royaume du Danemark au Burkina ont procédé, ce mardi 02 Octobre 2018, à la signature d’un accord de financement d’un montant total de 20 millions de couronnes danoises soit environ 1 760 000 000 de FCFA. Ce financement interviendra pour renforcer les efforts du gouvernement dans la mobilisation des ressources fiscales intérieures.

Un accord bilatéral a été signé ce mardi 02 Octobre 2018, entre le Ministre de l’économie, des finances et du développement et l’Ambassadeur du Royaume du Danemark au Burkina. D’un montant total d’environ 1,760 milliard de FCFA, ce financement viendra appuyer la gestion des finances publiques au Burkina Faso, surtout en son volet recouvrement des ressources intérieures, à travers le plan stratégique 2017-2021 de la Direction générale des impôts.

Ce plan prend en compte des domaines d’interventions comme la mise en œuvre du cadastre fiscal, le développement des télé procédures fiscales, l’amélioration de la fiscalisation du secteur minier, la lutte contre la corruption et le renforcement des capacités de pilotage et de coordination des reformes.

« Si nous voulons financer les secteurs sociaux, les besoins de sécurité qui sont de plus en plus grandissants au Burkina, il faut qu’on puisse lever des ressources ; c’est justement l’importance de cet appui dont le Burkina Faso va bénéficier », a dit Rosine Coulibaly, Ministre de l’économie, des finances et du développement.

Cet appui budgétaire sera versé en trois contributions annuelles allant de la période de 2018 à 2020, à raison de 528 millions de FCFA en 2018, 792 millions en 2019 et 440 millions de FCFA en 2020.

Pour Adama Badolo, directeur générale des impôts, « cet appui vient compléter les efforts du gouvernement ; il permettra également d’améliorer le financement de leurs activités inscrites dans le plan stratégique 2017-2021 ».

L’ambassadeur du Royaume de Danemark, Ulta TAWIAM, a quant à lui, invité les populations « à payer les impôts pour améliorer la fiscalité au Burkina ». Aussi, invite-t-il, la Direction générale des impôts à faire mieux pour le recouvrement des ressources au titre de la fiscalité.

Par cet appui donc, le royaume du Danemark vient une fois de plus, témoigner de la bonne collaboration entre les deux pays et l’engagement du royaume à accompagner le processus de réformes économiques du Burkina Faso par la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Drabo Aïcha (stagiaire)
Tianhoun Laurence (stagiaire)
Lefaso.net

Messages

  • On demande l’argent pour mobiliser l’argent. Franchement le Burkina nouveau de papou

  • Ouaih ! Merci de nous aider à bien encaisser et à faire aboutir à bonne destination !

  • Il ne s’agit pas d’un don. Yako ! Il faut que nos dirigeants se respecte dans les accords.

  • Ok ! On comprend que ce n’est pas un don gratuit, mais un endettement public qui visent à accroitre les capacités de ponction et de pillage fiscale de la néocolonie qu’est ce pays. Pays tenu par sa bancocratie locale et sa bourgeoisie compradore.
    En gros, on finance les capacités à prélever les ressources intérieures du pays. A améliorer le recouvrement des impôts et taxes financières.
    Oui, mais lesquelles et à quel niveau ?
    - Les ressources minières ? Très bien s’il s’agit de se doter en moyens de renégociation du code minier inique de prédation étrangère (Canada, Australie, ....)
    - Les ressources agricoles de la paysannerie ?
    - Celles des secteurs informels urbains ?
    - Du petit commerce ou du grand commerce et des affaires de la bourgeoisies compradore ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.