Journées Parlementaires du CDP : Les libertés individuelles et collectives au menu

LEFASO.NET | Yann Nikiema

Publié le jeudi 4 octobre 2018

Journées Parlementaires du CDP : Les libertés individuelles et collectives au menu

Le groupe parlementaire du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), a tenu les 1er et 02 Octobre 2018 à Ouahigouya, ses deuxièmes journées parlementaires de l’année. La cérémonie d’ouverture des travaux a connu la présence du président du parti, Eddie Komboïgo.

C’est sous le thème : « Protection des libertés individuelles et collectives, facteur de consolidation de la démocratie au Burkina Faso » que les députés du CDP ont tenu leurs journées parlementaires 2018. Pour le président par intérim du groupe parlementaire Alphonse Nombré, c’est une opportunité qui s’offre aux parlementaires du parti de l’épis et de la daba de faire un diagnostic du contexte sécuritaire difficile du pays et d’analyser plusieurs décisions judiciaires ou administratives intervenues dans différentes affaires, touchant à l’exercice des libertés individuelles et collectives.

Présent à l’ouverture des travaux, le patron du parti, Eddie Komboïgo, a invité le gouvernement à être plus regardant dans la préservation des libertés individuelles et collectives au Burkina Faso. De l’avis du président, « ces libertés sont des facteurs de renforcement de la démocratie, mais malheureusement, nous assistons de nos jours à des arrestations tous azimuts ». Conscient des difficultés sécuritaires actuelles, le premier responsable du CDP quant à lui, plaide pour une armée forte, bien équipée avec des hommes motivés, aidés par un service de renseignement opérationnel capable d’anticiper les attaques terroristes.

Contribuer à la consolidation des valeurs de démocratie

Au cours des deux jours de travaux, plusieurs communications ont été livrées aux parlementaires. « Protection des libertés individuelles et collectives : quel enjeu ? », « Les émissions interactives et les réseaux sociaux, outils d’expression des libertés individuelles et collectives ? », « Contexte sécuritaire actuelle et exercice des libertés individuelles et collectives » sont les sous thèmes qui ont été décortiqués respectivement par Wilfried Zoundi, Siaka Coulibaly et le Colonel Major Jean-Pierre Bayala.

A la clôture des journées parlementaires 2018, les députés du CDP disent repartir satisfaits car le développement des différents thèmes et les échanges fructueux ont permis de renforcer leurs connaissances sur les libertés individuelles et collectives, ce qui leur permettra de contribuer à la consolidation des valeurs de démocratie au Burkina Faso.
Avant de se quitter, les députés ont adressé une motion de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et marqué leur solidarité aux familles des FDS tombées sur le champ d’honneur.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Messages

  • Il est dit et je cite : "Journées parlementaires 2018, les députés du CDP disent repartir satisfaits car le développement des différents thèmes et les échanges fructueux ont permis de renforcer leurs connaissances sur les libertés individuelles et collectives, ce qui leur permettra de contribuer à la consolidation des valeurs de démocratie au Burkina Faso’’.

    Plusieurs décennies au pouvoir, et c’est seulement maintenant que vous apprenez à mieux connaitre ce que c’est que les libertés individuelles et collectives. Ha, j’oubliais, ça ne concernait que les autres. Maintenant que ça vous concerne, vous savez inviter les autres à être plus regardant dans la préservation des libertés individuelles et collectives au Burkina Faso.

    Du courage !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.