Procès du putsch du CND : Le Général Diendéré se demande où se trouvent certaines armes de l’ex-RSP

LEFASO.NET | Marcus Kouaman

Publié le mercredi 5 décembre 2018

Procès du putsch du CND : Le Général Diendéré se demande où se trouvent certaines armes de l’ex-RSP

L’interrogatoire du Général Gilbert Diendéré a repris ce lundi 3 décembre 2018, devant le Tribunal militaire. Le parquet a poursuivi dans son questionnement avant que les avocats de l’accusé ne prennent la parole pour des questions et observations.

Au 5e jour de son interrogatoire devant la barre du président Seidou Ouédraogo, le Général Diendéré a continué à répondre aux questions du parquet militaire. Plusieurs messages ainsi que la retranscription de certains appels ont été opposés à l’accusé qui a tenté de donner réponse à chacune d’elle. Durant ce coup de force, ‘’Golf’’ a reçu plein de messages et beaucoup d’appel de la part de plusieurs personnes dont, Sidi Lamine (dans le box des accusés), le Colonel Abdoul Karim Traoré (accusé), Mamadou Ali Compaoré (journaliste à la RTB), Me Paul Kéré (avocat), Pascal Zaïda (leader d’OSC).

Par exemple Zaïda aurait selon la lecture du Parquet militaire envoyé des messages du 21 au 23 septembre 2015 dont la substance est : « bonjour mon général, soutien total », « je conduis les OSC anti-exclusion à l’hôtel », « bonjour mon général, que Dieu vous aide ». Pour le Parquet, ce sont des messages de soutien et d’encouragement pour que le Général Diendéré continue dans sa volonté de garder le pouvoir. L’accusé demande à l’accusation s’il y a des réponses à ces messages et en quoi ces messages peuvent l’inciter à garder le pouvoir du moment où à ces dates il avait déjà pris la décision de remettre le pouvoir au président Kafando. Précisément le 23 septembre 2015, le pouvoir avait déjà été rétrocédé à qui de droit.

Suite à un message lu par le parquet faisant état de l’opposition du Général au désarmement de l’ex-RSP, l’accusé s’y est longuement attardé, en expliquant qu’il est, au contraire, intervenu pour faciliter les choses. Pour lui le désarmement n’a pas suivi les règles car il fallait prendre le temps de faire l’inventaire de l’armement. C’est tout le contraire qui a été fait et dans la précipitation beaucoup d’armes ont disparu. Et le Chef d’état-major général des armées lui-même n’est pas à mesure de dire à ce jour combien d’armes se sont volatilisées dans la nature.

« Avec cette insécurité, on dit aux hommes de jeter leurs armes au camp et de foutre le camp », martèle le père spirituel de l’ex-RSP. Pour lui, qu’est ce qui prouve que ce ne sont pas ces armes que les terroristes utilisent pour attaquer le pays. Non content d’avoir précipité les choses, selon l’accusé, les armes ont été exposées à la Place de la nation devant la presse nationale et internationale. Du coup tout le monde savait quel type d’armement le Burkina disposait.

L’audition du président du CND se poursuit ce mardi 4 décembre 2018 devant le Tribunal militaire.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Messages

  • Mon général, ils veulent la vérité, dites-leur la vérité quelle que soit la sanction qu’ils vont vous infliger. Je sais que dans votre cellule, vous êtes restés le même croyant catholique jusqu’au bout. Laissez-les vous traiter de tous les maux et confiez-vous au Christ et priez Marie pour qu’elle intercede pour vous. Tous ces fuyards, ces camoufleurs, ces personnes protégées et couvertes, Dieu voit les vrais complices et les vrais comploteurs. Que tu sois politique, religieux et ou coutumier, Dieu nous attend tous au tournant. Alors mon Général tu es le vrai pas le faux. Tu as une foi inébranlable à Dieu, tant pis pour ceux qui te jugent, Dieu les jugera au ciel à leur tour.

    • Wend la faanda,Pablo Escobar tout comme ton cheri etait croyant mais va voir le nombre de personne qu il a trucide(tue).Donc ton Ange n a jamais ordonne ou accepte une violence sur personne.Vraiment Dieu seul est le vrai juge voila pourquoi le tout puissant Gal se retrouve devant un tribunal entrain de mentir.Bonne chance a lui cas meme pcq je suis croyant pas comme lui.....(.....).

    • Wenda ye la faanda, as-tu déjà entendu parlé du Janus ???. Tu juge déjà les autres dans ton commentaire alors que tu prétend te fier au jugement Divin. Vous étés toujours, comme d’habitude dans le culte de la personnalité. Ce temps est révolu. Le mythe Diendere est tombé, c’est du passé . Le Général Diendere sait aujourd’hui ce que cest que la liberte ! Lui qui l’en a privé a certains pendant des années. Il sait a présent que la liberté est une valeur sacré. Très sacré et précieux a ses yeux aujourdhuit qu’il ne voudrais pas la perdre. Tout les jeux de mots et subterfuge qu’il s’emploie a développer depuis son audition le témoigne. Pourtant, oui pourtant des innocents ont perdu la vie, même pas leur liberté, ils ont perdu leur vie , parce que lui a accepter d’assumer une bêtise !

    • Tu nous parles de fuyard pourtant c’est le général qui est aller ce cacher chez les prêtes heinnnn !

  • Le général ne se demande pas où se trouve ses hommes ? Si ce n’est pas eux qui nous attaquent ? Si ce n’est pas quelques uns de ses hommes que nos fds tuent. Le trafic d’armes c’est finit pour lui. Il doit se convaincre que c’est Dieu qui est fort. De 1983 à 2015 il a participé aux basses besognes. Endeuiller des familles avec pleins d’orphelins. Accepter qu’on enterre SANKARA et autres Lengani et Henri moins que des animaux n’est pas humain. Si lui et son mentor fréquentaient les églises il devraient avoir peur de Dieu

  • Les choses se précisent de plus en plus. A moins qu’il n’y d’autres que l’on se garde de publier. Des fameux SMS sélectionnés par le Spécialiste qu’est le Sieur Sanfo, on constate qu’il y a bien peu à se mettre sous la dent en ce sens. D’aucuns manifestent un/des soutiens au Général et émanent de quelqu’un qui est bien connu avant, pendant et après l’Insurrection pour son hostilité au Pouvoir d’alors et ceux qui ont suivi dont il ne s’en cachait pas. Ce dernier qui n’a pas été inquiété pour de tels soutiens a même expliqué par un communiqué parut hier (04/12/2018) pourquoi il a envoyé ces messages à l’accusé. D’autres tels que le Touareg Sidi Lamine (représentant du mouvement de l’Azawad) qui fait partie des accusés, les Sieurs Abdoul Karim Traoré (Colonel), Mamadou Ali Compaoré et même Paul Kéré (Avocat et ex-Président de la CENI) ont aussi transmis des messages de soutien à l’inculpé sans pour autant être inquiétés sauf le Colonel. Bien d’autres, sans aucun doute, ont dû être envoyés à l’intéressé dans le même sens sans que l’Accusation (Parquet et Partis civils) ait osé en délivrer au public. C’est dire, selon les déclarations de l’Accusé, « d’autres messages dont la teneur pouvait venir à sa décharge » n’ont pas été présentés. Pourquoi serait-on appelé de dire ? Est-ce comme il le suppose et que bien de personnes pensent, pour protéger une catégorie de personnes (….) ou les extirper du dossier alors qu’elles y sont bel et bien impliquées (hiérarchie militaire par exemple) ? Si oui, cela est loin d’être sage.
    Au titre du désarmement dont il semblait être opposé (texte), celui-ci (l’accusé) sans rejeter la chose a expliqué qu’il y a intervenu simplement pour faciliter les choses car action fortement sensible, nécessitait un « minimum » de précautions et de dispositions telles, l’inventaire qu’il fallait faire nécessairement. N’est-ce pas juste cette allégation de l’accusé ? Pour ce qu’on sait ou qu’on puisse imaginer, la disparition de la partie « non retrouvée » des armes peut servir à autres choses telles qu’il le dit si bien, à des actes » crapuleux, inciviques et déstabilisateurs. A ce titre, l’on pourra se rappeler de ce qui s’est passé au sortir du décès de la Révolution. En effet, les armes ayant été distribuées sans contrôle ni précautions aux éléments CDR d’alors et qui, avec la brusque disparition du système, des armes ont disparu pour se retrouver entre des mains indélicats de « coupeurs de route » qui ont écumé notre pays et même des pays voisins en y semant la désolation partout où ils sont passés. Pourquoi ce rappel ? C’est pour dire « qu’un menteur peut bien dire un jour la vérité. Malheureusement, de parce qu’on déjà comme impression sur lui, tout ce qu’il dit est jeté à la poubelle sans discernement ». Sur ce point précis, sans nous solidariser avec l’Accusé pour l’Acte posé (tentative de putsch) et pour quelque position dans laquelle il se trouvait, nous pensons que cet avis, son avis se justifiait. On doit lui reconnaître une objectivité dans ce qu’il a dit car, connaissant bien le terrorisme et ses modes de fonctionnement. Pis, tout le monde sait que des éléments de l’ex-RSP, tous n’ont pas rejoint les Casernes où ils ont été affectés. Où sont et que font les absents ou disparus ? Cela devrait être pris au sérieux car, quand bien même vu sa position d’alors il voulait le Pouvoir (c’est ce qu’on dit) on doit lui reconnaître la justice de cette réaction, cette opposition au désarmement précipité du Camp Naba Koom II. C’est aussi vrai que cet empressement se justifiera par l’esprit belliqueux des durs de Corps (Touareg et consorts) qui pouvait les amener à semer par des tueries, la désolation dans le pays. Sur ce point précis, les Jeunes Officiers et leurs hommes des autres Camps Militaires du pays sont à féliciter car ils sont parvenus à circonscrire les actions du RSP d’alors et, arrêter ce qu’ils voulaient et pouvaient faire.
    Il n’y a pas de doute que les Djihadistes et autres terroristes ont pu savoir ce qu’on avait en secrets comme armes. Par finir, on s’est convaincu que tout notre pays, notre Administration et nos Institutions régaliennes ont été et sont « infiltrés » par les représentants de Satan, du Démon.

    • mon frere vous confondez les choses le president de ceni est mr barthelemy et non paul. ce sont des freres

    • Mon/ma cher(e), j’ai pris du plaisir à vous lire. Deux précisions s’imposent :
      i) Me. Paul KERE n’était pas le Président de la CENI. Ce fut plutôt Me. Barthélemy KERE.
      ii) L’acte posé par le Général Diendieré pour lequel il répond aujourd’hui, ce n’était pas une "tentative de putsch" comme vous le dites, mais un vrai putsch.

      Juste ces deux petites précisions !
      Très cordialement !!!

  • Quand moi, je vous parle de cet homme à grand coeur les gens ne me croient pas. Le Général a reconnu que vous aviez précipité les choses et même se demande si ce sont pas nos propres armes qui sont utilisées pour nous détruire ? ZAIDA a dit ce qu’il pense et il est courageux pour dire ce que beaucoup d’autres personnes voulaient mais ont eu peur. Alors, « je conduis les OSC anti-exclusion à l’hôtel »Pascal Zaïda

  • Hum, Golf est entrain de nous indiquer que certaines armes du RSP, pourraient être celles qu’utilisent nos assaillants contre nous. Et si c’est avéré qu’il y avait des mercenaires au RSP, nos armes pourraient avoir disparues avec ces mercenaires. En outre pour quelqu’un qui avait "infiltré le milieu " djihadistes comme lui, il est sans doute une " banque de données ", pour les trafics en tout genre liés aux réseaux terroristes.
    Mais un procès du putsch, n’est pas un procès du RSP.
    Au fait, je trouve curieux que la supposée communication entre Golf et son fils qui était dans les réseaux sociaux, n’apparaisse pas dans ce procès. A moins que cela ne soit encore un montage ?
    Moi c’est l’entêtement de Golf à vouloir noyer la hiérarchie militaire dans ce putsch foireux, que je voudrais comprendre.
    Assumer pour assumer, j’espère qu’il y aura la même attitude, dans d’autres procès sur les différents " homicides " non élucidés du régime défunt dont il était assurément le bras armé ?
    Par ailleurs, il me tarde de voir à la barre Djibril.
    Celui ci a tantôt été du côté des " insurgés "( au point de s’en justifier par les antennes), tantôt du côté des putschistes (affaires des écoutes téléphoniques, et implication dans le putsch).

    • @Dedegueba Sanon,pourtant il n’y a rien de surprenant dans le comportement de ce félon avec ses déclarations qui partent dans tous les sens car lorsque tu égorges mal un animal,attends-toi à recevoir ses éclaboussures de sang.Il aurait donc fallu emprunter la même stratégie de ce monstre en le liquidant purement et simplement lorsqu’il était pris dans l’étau.Hélas volontairement les autorités l’avaient laissé courir comme un rat pour qu’il puisse se cacher à l’ambassade du Vatican.Maintenant qu’il a la vie saine et sauve,il n’a même plus honte de venir faire des pitreries au tribunal.Général en carton,il l’est certainement

  • Quand le général demande à la hiérarchie militaire de dire non, je pense qu’il n est pas sincère, qd on tirait sur Sankara, il n’était pas présent, certainement pas d’accord mais n’a pas dit non, qd les Lingani l’ont appelé à l’état major pour le projet d’arrestation de Blaise il n’a pas dit non, il est revenu avec ces hommes les encercler et on connaît la suite, etc. La hiérarchie n’a pas la mémoire courte , lui même a avoué qu’il avait pas match car certains qui descendaient sur Ouaga n’avaient pas plus de 15 cartouches, pourquoi parce que tout était concentrer entre les mains du RSP, c’est trop facile de déséquilibrer l’arsenal et se proclamer le plus fort, le mieux entraîné et le plus courageux. Je ne savais pas qu’être commando c’est fuir dans les nociatures. Trop d’incohérence avec ce général félon

  • Curieux que le Général parle aujourd’hui des armes du RSP, lui qui clamait que ces armes n’étaient pas la propriété de l’Armée Burkinabê. Allons y comprendre.

  • Tu ne tueras point,pour un catholique il sait qu’un c’est un des commandements , demandes à ton général combien de vies a t il supprimé pour devenir ce qu’il est aujourd’hui, Dieu pardonne c’est vrai,on n’èlimine pas gens pour chaque fois demander pardon

  • Si le GÉNÉRAL pouvait aussi nous dire ou sont passées certaines armes lors de la mutinerie ????? C’est une crise qui avait été aussi mal gérer et des armes ont disparu. Si le GÉNÉRAL n’avait pas fait de coup d’état, les armes dont il parle n’allait pas disparaitre. Donc c’est bien lui le coupable.

  • HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Le mal ne prospère jamais. Dieu est naturellement du coté de la vérité. Le carnage que la machine à tuer des frères Compaoré Diendéré voulait faire n’a pas lieu grâce à la détermination du BRAVE PEUPLE et au PATRIOTISME de nos FDS. Tous ceux qui ont soutenu de près ou de loin Diendéré n’osent pas aujourd’hui assumer leurs actes(Sidi Lamine (dans le box des accusés), le Colonel Abdoul Karim Traoré (accusé), Mamadou Ali Compaoré (journaliste à la RTB), Me Paul Kéré (avocat), Pascal Zaïda (leader d’OSC). Ils croyaient qu’au soir 17 Septembre 2015 le pouvoir était totalement acquis par Diendéré le "général" félon. Ils ont accompagné le mal dans leur chair et leur esprit leur joie éphémère s’est transformée en deuil avec la reddition du parrain de l’impunité Dienderé et sa fuite chez le nonce apostolique. Leur idole a pris la palme d’or en bêtise avec le coup d’état le plus bête du monde .Les pèlerins de l’impunité (soutiens) n’ont que leur yeux pour pleurer car ils ont joué au casino et ont fait chou blanc(bingo). Le voici à la barre, nous le jugerons et le condamnerons à la peine capitale, nous le jetterons à la prison rien ne va se passer. Que les pèlerins de l’impunité crient, pleurent, sautent, coulent à terre force reste à la loi la machine à tuer et "ange" Djibril prêcheront l’ AMOUR du PROCHAIN aux autres prisonniers car durant toutes leurs carrières ils ont versé énormément de sang.

    Chers juges,ôter la vie d’un autre burkinabé pour un pouvoir (politique, économique, social…) surtout avec les armes achetées par le contribuable Burkinabé doit être sévèrement sanctionné selon la rigueur de la règle de droit. Pas de prime pour l’impunité.La loi est dure mais elle s’applique à tout Burkinabé qu’il s’appellent Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert, « ange » Djibril, Saint Roch, Saint Simon, Bamba, Dao, Korogho ou Achille de TAPSOBA le Bobolais...

    MERCI SEIGNEUR CAR VOUS ÊTES JUSTE ET BON.
    MERCI SEIGNEUR CAR VOUS ÊTES JUSTE ET BON.
    MERCI SEIGNEUR CAR VOUS ÊTES JUSTE ET BON

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    • Achille Tapsoba l’homme qui a fuit dans le coffre d’une voiture a maintenant le courage d’utiliser le nom du seigneur pour se venger.... à travers des propos haineux ? Heureusement que Dieu est miséricorde. Seigneur pardonnez-les car ils ne savent pas ce qu’ils font. Merci Dieu de miséricorde.

  • Internaute Ahmed et compagnie il faut que tu sache que le général n’est idiot comme le pensez il sait de quoi il parle.
    Suivez sérieusement ses propos vous serez déçu certainement il sait que des armes ont disparus et ZIDA et vous saviez où sont cachées ses armes.
    Il faut obligatoirement que ZIDA revienne c’est et certainement ses amis qui sont dans les rouages du pouvoir actuel qui nous attaquent.
    ZIDA est un assoiffé de pouvoir il fera tout pour y revenir. Roch avait envoyé des émissaires pour le voir dans sa retranche ce n’est pour rien.

  • Morceaux choisis : « D’autres tels que le Touareg Sidi Lamine (représentant du mouvement de l’Azawad) qui fait partie des accusés, les Sieurs Abdoul Karim Traoré (Colonel), Mamadou Ali Compaoré et même Paul Kéré (Avocat et ex-Président de la CENI) ont aussi transmis des messages de soutien à l’inculpé sans pour autant être inquiétés sauf le Colonel. »
    Rectificatif mon cher Bougoumbarga , Me Paul KERE n’a jamais été Président de la CENI, c’est plutôt Me Bathélemy KERE qui a été Président de la CENI. WEBMASTER, je t’ai fait quoi ? Toute la semaine passée tu m’as sensuré, bloquant tous mes messages. Je reviens !

    • Vraiment du n’importe quoi ! Quel ami sérieux n’enverrait pas un message en ces moments difficiles ? J’ai vraiment aimé la réponse de cet ami de longue date qui nous a formé au Centre National d’Entrainement Commando en 1984 avec Me Stanislas Bénéwendé SANKARA, aujourd’hui Vice-Président de L’assemblée nationale de notre pays. Certains n’étaient même pas nés lorsque nous manipulions au risque de notre vie vu les incidents de tir au Pic Naouri. Donc, c’est normal que j’envoyasse un message de soutien à mon Grand Ami en reconnaissance à ce qu’il m’a inculqué comme formation militaire. Cela a été déterminant pour ma co-optation dans l’arme Française comme officier dans la Réserve Citoyenne.
      je m’en tiens à la réponse du Général à Monsieur Le Procureur Zanré. Il a dit : « en quoi envoyer un message de soutien moral est-il une incitation à ne pas déposer les armes ? Mon Général ! À vos ordres et recevez mes encouragements amicaux et fraternels dans cette épreuve qui sera bientôt derrière nous. Je vais répéter au parquet ce que j’avais dit puisque la parole de l’avocat est libre au marché, dans une boîte de nuit ou au prétoire. Si j’étais associé à ce coup de force d’une infime partie des militaires du RSP, il est impossible que le coup de force n’ait pas marché. Je suis même sûr que si le Général Gilbert DIENDÉRÉ était impliqué dans la planification, l’organidation et la perpétration la situation aurait été autrement. Présenter ses excuses aux victimes et à leurs familles a fini de me convaincre que le Général est et restera un grand officier de notre armée en dépit des tueries sauvages perpétrées dans notre pays. Que Dieu apaise les cœurs des uns et des autres afin que très rapidement nous allions à la réconciliation nationale inclusive. Paul Kéré.

    • Qui peut retranscrire exactement ce que Me KÉRÉ a envoyé comme message au Général ? En fait depuis la France il a coordonné, planifié et amené des mercenaires français pour faire le coup d’État. Et malgré tout le coup a échoué. Mon cul ouaih ! C’est moi qui ait informé Me kere qu’il y’avait un coup d’État au Burkina Faso et que son ami DIENDÉRÉ avait pris le pouvoir. Le 23 septembre le pouvoir avait déjà été transféré à la transition. Pourquoi même, il fallait aller jusqu’au bout si c’et Pour hériter de ce pouvoir grabataire qui tire le pays vers le bas. Donc je suis pour les coups d’État salvateurs comme Bado Laurent le soutient. G’ongr’Pendé.

  • Quelle honte ? On assume ou on n’assume pas monsieur Gilbert Diendéré. Vouloir compromettre toute une armée nationale, ou son honorable Le Moogo Naaba, ou même son excellence Roch Kaboré le président du Faso pour sauver sa peau, c’est comme je dis souvent : ‘’’Quand l’incapacité frappe à la porte de ceux qui se disent grand, il jette l’anathème sur leur entourage. Quand je vois aussi qu’un avocat qui se dit très intelligent en donnant des leçons aux deux présidents du Faso Blaise Compaoré et Roch Kaboré sur les réseaux sociaux, et qui avait soutenu le tripatouillage de l’article 37 et le sénat couteux, encourage Gilbert Diendéré pour ce coup d’état la plus bête du monde, ça me donne de vomir.

    Je pense que les juges militaires ne sont pas aussi nul à ce point pour avaler les salades de ces mercenaires du RSP avec leurs responsables qui prennent le peuple Burkinabé et les parents des victimes pour des idiots. Monsieur Gilbert Diendéré, tout se paye ici-bas, souvenez-vous de Henri Zongo, J.B. Boukary Lingani, Thomas Sankara, et soyez heureux d’être devant des juges et des parents des victimes qui ne vous demandent que la vérité pour que la justice soit dite.

  • Les choses vont se savoir tres bientot ; on cache et on tente de cacher et on recache et finalement tout se saura. Aussi nous voyons pourquoi certains se targuent de democratie et de l’etat de droit avec des articles sur la cohesion nationale, la democratie et tout le tralala... les choses se precisent et ils vont etre deculotés en plein jour pour les montrer tels qu’ils sont à ceux qui n’avaient pas encore les yeux ouverts sur ces tristes personnages. Les critiques de certaines internautes hais sur ce forum ne font qu’etre plus vraies. Et on voit pourquoi. Ces critiques ne visent pas des personnes mais des positions politiques.
    SOME

  • Si le GÉNÉRAL pouvait aussi nous dire ou sont passées certaines armes lors de la mutinerie ????? C’est une crise qui avait été aussi mal gérer et des armes ont disparu. Si le GÉNÉRAL n’avait pas fait de coup d’état, les armes dont il parle n’allait pas disparaitre. Donc c’est bien lui le coupable.

  • Sur ce point le Général à raison car seul le RSP avait des armes. Les autres corps n’avaient rien. Quand le général parle des armes du RSP, il ne s’agit pas des armes dûment affectées au corps. Il s’agit des milliers d’autres acquises par des procedures mafieuses inconnues officiellement par le reste de l’armée. Ce sont ces armes qui furent l’objet de discorde lorsqu’il était question de désarmer le RSP. Comment des armes non burkinabe sont entreposées dans des magasins de l’armée burkinabe ? That is thé question.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.