Extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso : La cour d’appel de Paris donne son accord

LEFASO.NET | Nicole Ouédraogo

Publié le jeudi 6 décembre 2018

Extradition de  François Compaoré vers le Burkina Faso : La cour d’appel de Paris donne son accord

Cette décision très attendue intervient à quelques jours du 20e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de trois de ses camarades, le 13 décembre 1998. Ce mercredi 5 décembre 2018, la justice française a donné son feu vert à la demande d’extradition de François Compaoré, frère cadet du président déchu Blaise Compaoré, vers son pays d’origine, le Burkina Faso, où il est accusé d’être le commanditaire de l’assassinat du journaliste d’investigation.

L’on s’en souvient, en juin dernier, la Cour d’appel de Paris avait refusé de statuer sur la demande d’extradition du Burkina Faso, souhaitant disposer d’éléments matériels précis de nature à impliquer directement François Compaoré.

Le « petit président » sera-t-il bientôt à la disposition de la justice burkinabè ? C’est peut-être le début d’une victoire pour la justice burkinabè, mais il faudrait retenir que la défense de François Compaoré dispose encore de plusieurs recours pour contester cette décision.

En rappel, le 13 décembre 1998, le journaliste Nobert Zongo, directeur de publication de l’hebdomadaire « L’Indépendant », avec trois personnes qui l’accompagnaient, ont été retrouvés calcinés dans leur véhicule, sur la route de Sapouy. Cet assassinat est intervenu alors qu’il enquêtait sur la mort de David Ouédraogo, le chauffeur de François Compaoré. Ces faits avaient suscité de vives protestations qui avaient fait vaciller le régime Compaoré pendant de nombreuses semaines. La justice burkinabè avait finalement conclu à un non-lieu en faveur du principal accusé, François Compaoré.

A la faveur de la chute du président Blaise Compaoré en octobre 2014, la justice burkinabè a décidé de rouvrir le dossier sur l’assassinat de Norbert Zongo. Le principal accusé, lui, s’était réfugié en France après avoir transité par la Côte d’Ivoire où réside toujours l’ancien président. C’en était suivi un long silence jusqu’en octobre 2017 où il a été interpellé à l’aéroport de Roissy sur la base du mandat d’arrêt international émis par les autorités burkinabè en mai 2017.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Messages

  • C’est inutile et même nuisible pour François Compaoré d’user de subterfuge pour retarder de purger sa peine de 20 ans au moins. Comme quelqu’un l’a déjà dit, si les choses s’étaient passées comme il fallait en 1998, il aurait pu déjà purger sa peine. Voici lui maintenant qui va vivre le reste de sa vie dans des geôles. Il est rattrapé par sa quadruple forfaiture de Sapouy. Même sa fratrie du blaiso n’échappera à la justice tôt ou tard.

  • Lorsque toi Francois sera au Faso face aux juges, j´espere que ton KORO qui se la coule fraiche a la lagune Ebrie´ viendra a ton secours, en tant que grand frere et par amour fraternel il n´aura
    pas le courage de te laisser debattre seul avec les juges . Bon courage a vous et surtout tiens bon .Seul Dieu est fort

  • Ce Jugement arrange plutôt François Compaore car maintenant il est en possession de ses documents de voyage ses deux passeports Burkina et cote d’ivoire il peut aller la ou il voudra car il n’est plus sous mandat d’arrêt international et doit attendre 1 an et plus avant le jugement de la cour de cassation.

    Donc il ira faire le nouvel a Abidjan et attendant la nouvelle date et entre temps votre Macron aura d’autre chats a fouetter.

    merci

  • J’ai le sentiment que l’extradition de Paul François COMPAORE est l’os qui a été jetté en pâture aux burkinabé pour les divertir. On dirait à la lecture des médias que dans l’imaginaire des journalistes, l’ivoiro-Burkinabè François COMPAORE est en soit la serrure et la clé de l’affaire ZONGO, s’il est extradé l’affaire Norbert ZONGO est plié, s’il n’est pas extradé l’affaire ne peut pas être jugé. Que François soit au Faso ou pas le réexamen de l’affaire Norbert ZONGO ne peut il pas aboutir ?. L’écosystème de l’affaire Norbert ZONGO ne se réduit pas à François COMPAORE il y’a d’autres Burkinabè témoins de cette affaire qui peuvent contribuer à la manifestation à la verité . A mon humble avis le nouveau procès doit avoir lieu avec ou sans François et cet dernier peut ne pas être extradé et comme tout mortel il peut être rappelé par qui de droit avant le procès. Alors travaillons ce procès avec comme hypothèse que François peut ne pas y être et même s’il y est par bonheur, ce n’est qu’un acteur présumé innocent tant que le tribunal ne l’aura pas condamné sur la base de la matérialité des faits. L’intime conviction du juge sur la base des faits peut ne pas correspondre avec le ressentiment populaire bâti sur des opinions journalistiques. La montagne pourrait accoucher d’une souris.
    Je profite pour demander au Naba webmaster de nous ramener la forme arborescente de restitution du forum.

  • Au nom d’Allah et au nom de notre guide suprême son Exellence Blaise Compaoré qu’Allah le bénisse et le protège le petit frère de notre très respecté en l’occurrence son Excellence Blaise Compaoré qu’Allah le bénisse et le protège ne sera extradé NULLE PART Allah par nos prières protège et protègera toujours son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille Vive la CDP La victoire finale appartient à son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famile

  • Là où les burkinabé ne veulent pas savoir, c’est le caractère politique de la décision de Paris vers le Burkina. Emmanuel Macron à Ouaga avait fait la promesse d’accompagner cette extradition. Le Burkina peut s’en réjouir de cette victoire étape, mais ne doit pas aussi oublier il existe une plainte déposer par Mr PFC contre un juge burkinabé en instruction à Paris également. Vous dites vous-même qu’il existe plusieurs sources de recours pour faire annuler cet avis favorable et déjà avec la plainte déposée et la saisie de la cours de cassation, il faut attendre au moins 6 mois à un an. Supposons où la cours de cassation confirme l’avis favorable et que le chef du gouvernement décret l’extradition, le prévenu dispose encore un moyen de recours administratif contre le décret, là encore si le tribunal administratif confirme la décision Mr PFC dispose encore un temps de recours au conseil d’état et ensuite la cours constitutionnelle. Après ses échecs auprès de l’Etat de Français, Mr PFC peut tourner vers les juridictions de la cours européenne des droits de l’homme et ensuite les conseil de l’ONU. Voyez vous la difficulté que la justice française balance devant vous ? La France est intelligente dans cette décision, elle vous fait danser à Ouagadougou, car les voix s’élèvent pour dire merci aujourd’hui, mais une décision contraire portait une crise évidente dans les relations franco-burkinabé et surtout avec l’anniversaire des 20 ans qui s’annonce. Je pense personnellement que le Burkina doit trouver un moyen pacifique afin de liquider tous les préjudices de justice. Le procès en cours au tribunal est chaotique et n’apportera pas la vérité recherche, et ensuite la question de l’insurrection se pose sans bien oublié les dossiers Sankara et Norbert. La question se pose si demain Mr PFC n’est pas renvoyer au Burkina que devient la suite à donner dans ce dossier par rapport aux suspects arrêter ?

    • "caca", arrête de dire du caca pour ne pas dire de bêtises. Cela va prendre le temps qu’il faudra, si ton PFC doit être extradé il le sera.

  • La longue marche vers la Vérité (no easy walk to freedom)
    La route est encore très longue mais elle finira par finir !
    Oui, la puissance de "mamon" ne peut vaincre toutes les consciences. Ce juge d’une justice dite indépendante a émis un avis favorable au regard du contenu d’un dossier qu’on avait pourtant dit vide. Qui a comblé ce soi disant vide ?
    Peu importe ce qu’ils tenteront, en plus de tout ce qu’ils ont déjà entrepris. Peu importe ce qu’ils feront pour espérer cacher le soleil déjà si haut. Nous finirons par tout savoir ! Oui, tout doit et va se savoir. C’est au pris de la vérité des faits, de la justice éducative que nous pouvons espérer une réconciliation sincère un jour. Rien à voir avec la mascarade d’un soi disant 30 mars ; où même des pigeons ont refusé de jouer le jeu de la duperie qu’on nous a servi.
    Norbert ZONGO et compagnons d’infortune, paix à vos âmes ; votre sang versé portera tôt ou tard la fleur de la vérité. Ils/elles seront mis à nus ceux/celles qui croyaient avoir la main sur les vies des autres. Ces mortels égarés par leur position d’alors, sont maintenant encore entrain de rater l’occasion de se montrer humains. Qu’à cela ne tienne ! Le Soleil est déjà trop haut ! Les rayons de vérités ont déjà échappé et nous parvienne ; et vous parviennent dans l’outre-tombe. Gardons le pas ferme dans cette longue mais noble marche vers à Vérité qui seule peut guérir les cœurs et les âmes meurtries.
    Tu es mort pour une cause qui survivra ! Je ne puis mettre de point à ce petit papier ; puis qu’il s’agit juste d’un petit jalon parmi tant d’autres dans notre cheminement vers la Vérité qui nous attend pour nous servir, malgré nos peurs individuelles et collectives.../...

  • Pourquoi vous ne voulez pas venir au BF ? N’avez vous la nostalgie de votre pays ? Pourquoi vous ne voulez pas venir répondre devant la justice de votre pays. Un homme doit s’assumer et quand on est patriote on réponds à l’appel de la justice de son pays.

  • la france nous traine dans la boue rien ne sera fait elle nous met la corde au cou et elle nous dit de tirer depuis quand cette affaire traine au main de la france et encore une fois l’acusé a le droit de faire a des recours il faut une justice equitable pour tous et moi je fais confiance qu’à la justice divine.

    • Citoyen Z. La justice divine est déjà en marche. Chacun suit son schéma divin. Rien qu’hier . Des parcelles par ci des immeubles par là . 120 parcelles à ZINIARE pour Blaise.100 parcelles pour François aussi. Comment en jouir de tout celà à présent. L’immeuble de François pouvait il le construire avec son salaire ? Le vent à tout emporté. Quand MARIAM SANKARA erait avec ses enfants qui a été sensible parmi les puissants du moment. SANKARA à été enterré comme un animal. Dieu l’a fait déterrer pour le faire enterrer dans son mausolée. C’est la honte qui va les tuer. On ne tue pas et brûler un homme impunément. Donc Dieu n’existe pas. Tout ce qui est arrivé est un plan de DIEU. Vous voyez ce que Diendere vit. La prison est inévitable. Tous les millions à l’eau. Sa femme et ses enfants loin du bonheur malgré les milliards. Je ne fais que relater succinctement.

  • Je souhaiterais avoir les commentaires de l’avocat Paul KERE sur cette décision de la justice française ; lui qui disait avec ferme conviction que François COMPAORE ne sera jamais extradé vers le BURKINA.

  • Aux internautes bornés qui croient connaitre la justice et les ruses plus que les juges Burkinabé peuvent se pavaner avec leurs hordes de criminels qui sont les Compaoré fuient les queues sous les jambes, sachent que François Compaoré peut rester éternellement hors du Burkina : ‘’’Mais ce qui est certain, la justice Burkinabé a marqué un point, car, si les juges Français ont décidé que le criminel François Compaoré peut être Extradé, c’est que les preuves remis aux juges Français par la justice Burkinabé sont solides pour que ce criminel moisisse a la MACA.’’’

    Paul François Compaoré peut jouer avec toutes les juridictions du monde entier, le dernier mot revient à la justice Burkinabé, et François Compaoré et ses avocats le savent en voulant jouer avec le temps. Mais comme je le dis très souvent, tout se paie dans ce bas monde : Qu’il soit l’introverti Blaise Compaoré, ou le mauvais conseiller François Compaoré, tous passeront dans la même casserole qui est la justice divine et celle des hommes. Pour les internautes bornés dont l’extrémisme exprime la pensée de ceux qui n’admettent pas qu’on les oppose une autre manière de penser, sachent que François Compaoré hors du Burkina sans pouvoir y revenir de son propre gré, c’est déjà une condamnation a mort pour lui.

  • Aussi longue soit le jour, la nuit finira par tomber tiogo tiogo. Puisse Dieu nous donner la grâce de voir la fin de toute cette histoire et que tous les coupables et leurs complices soient punis à la hauteur de leurs actes.
    Nul n’est au dessus de la loi. Il n’y a pas d’intouchables mais des personnes qui se sont retrouvées à un moment donné dans des situations particulières priviligiées et qui par manque d’humilité, par arrogance ou par opportunisme finissent par croire qu’ils sont des demi-dieux. Ceci est valable hier, aujourd’hui et demain. A bon entendeur salut

  • # JE VEUX JUSTE DIRE AUX DIRIGEANTS ACTUELS QUE TOUT SE PAIE TÔT OU TARD A QUELQUE NIVEAU QUE VOUS SOYEZ !!!

    # BIENTÔT ON VERA D ANCIENS MINISTRES DG PRÉSIDENTS ET AUTRES REMPLIR LA MACO

  • Je suis navré.Nous ne sommes pas encore au procès et on nous parle de recours pour cassation .A CE STADE , ne convient-il pas que la France nous remette François Compaoré POUR ENFIN connaitre la vérité ?
    Si François travaille à ne pas se soumettre à la justice Burkinabè ,c’est qu’il est fautif.Il a assez fait tuer ses semblables et il est temps qu’il réponde.Que la France soit courage en nous remettant François sans nous faire souffrir.Il y va de sa réputation .

  • Nous voila devoiler les derives du Nepotisme en Afrique.

    Mon grand frere President, moi President.
    Mon grand frere Ministre,moi Ministre
    Mon grand frere Directeur moi Directeur.

    Mon grand frere menusier, moi veut etre pas menusier.
    Mon grand frere mecanicien, moi veut pas mecanicien.Etc.

    Les mefaits de la poltique politicienne qui a secouer toute une famille du au Nepotisme. Quand le pillier tombe, tous les membres le suivra. Une culture politique qu on voit rarement en Europe.

    Quand le pouvoir entre les maind des individus deviennenr une affaire de famille,

    Il est unutile de nous chanter a la longueur de la journee d un Etat democratique et de droits pour tout le monde sans tenir compte de ton carnet d adresse ou de la referance famillilale des uns ou des autres. C est favoritisme chronique.

    Seul le merite par le travail versus le Nepotisme politique nous sortirons de ce calvaire devenu notre peche mortel. C est un crime qui nous retarde en Afrique par l incomptance qui lui est liee.

  • C’est le’’ wait and see ’’ car toutes les ètapes ne sont pas encore franchies. .....................................................

  • Vous pouvez écrire toutes catégories de penser sur le PFC. Pour l’instant la justice française est favorable pour extrader Mr François vers, mais, le mot mais est important actuellement dans ce dossier, car émettre un avis favorable dans ce domaine ne veut pas dire ordonner l’extradition de MR François avec effet immédiat. On me dit que Mr François est libre de mouvement sans un contrôle judiciaire.
    Personnellement, je ne vois aucun inconvénient que Mr François soit extradé pour la vérité sur le dossier Zongo. Cependant, c’est le caractère politique de ce dossier qui me fait douter le sérieux de la demande. De toute façon, il une une plainte de Mr François contre un juge burkinabé dans ce dossier que les gens ne commentent pas. Je pense que le rebondissement du dossier est un encouragement pour le ministère de la justice burkinabé contre un individu. Car la coopération judiciaire s’impose dans ce sens, mais il y a toujours un doute. Car nous les africains nous savons pas distingués ce qui est émotionnel et l’administratif. On met les émotions partout et on prend tous sentiments pour vérité pour n’est pas le fantasme. Emmanuel Macron avait fait une promesse à Ouagadougou, et il a tenue sa promesse, mais le dossier doit encore être étudier par d’autres juridictions à travers les recours de l’individu. Il veut être sûr que les éléments avancés par la justice burkinabé sont fiables avant de prendre ses responsabilités. Ce qui est vrai, actuellement la France est applaudie à Ouagadougou dans le cas de Zongo, mais si la décision avait le contraire avec l’anniversaire de Zongo qui s’annonce imaginez vous la suite. Il est de notre intérêt qu’un seul meurt pour la nation. Au moment où la justice donne un avis favorable, l’effet psychologique est une souffrance pour Mr François. Désormais, il sait que tout peut arriver et il n’a plus de contrôle sur son avenir.

  • QUE CE SOIT FRANCOIS, BLAISE, ZIDA, FATOU ET LE RESTE DES FUYARDS, UNE CHOSE EST DE FAIRE QUELQUE CHOSE UNE AUTRE EST D’EN ASSUMER LES CONSEQUENCES AYEZ DES COUILLES UN JOUR MES AMIS FAITES COMME LE GENRAL DIENDERE LUI AU MOINS FAIT FACE A SES RESPONSABILITES SINON LA FUITE CONFIRME LES CULPABILITES. QU’A CELA NE TIENNE SI LES FRANCAIS NE NOUS L’ENVOIE PAS ENVOYEZ UN MERCENAIRE A PARIS, OU BIEN CE TYPE EST INVULNERABLE AUX BALLES ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.