Baisse des prix du carburant : « Une tentative de diversion de la part du gouvernement », selon Chrysogone Zougmoré premier vice-président de la CCVC

LEFASO.NET | Herman Frédéric Bassolé

Publié le mercredi 9 janvier 2019

Baisse des prix du carburant : « Une tentative de diversion de la part du gouvernement », selon Chrysogone Zougmoré premier vice-président de la CCVC

Les prix des hydrocarbures sont en baisse. Ainsi en a décidé le gouvernement burkinabè, le mardi 8 janvier 2019, soit deux mois, jour pour jour, après l’augmentation du prix du carburant de 75 F CFA sur le litre. Désormais, le super 91 passe à 657 F CFA, soit une baisse de 20 FCFA, et le gasoil passe à 571 F CFA le litre, soit une baisse de 30 F CFA. Quant au pétrole lampant, il passe de 538 F CFA à 455 F CFA. Pour le vice-président de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC), Chrysogone Zougmoré, que nous avons joint au téléphone ce mercredi 9 janvier 2019, cette mesure est une tentative de diversion de la part du gouvernement. Entretien.

Lefaso.net : Comment avez-vous accueilli la décision du gouvernement de procéder à une baisse du prix du carburant ?

Chrysogone Zougmoré (C.Z.) : La CCVC note avec regret cette annonce gouvernementale du 8 janvier 2019 qui ne répond de manière positive à aucun de nos points de la plateforme revendicative. Nous avons toujours demandé un retour aux prix d’avant la décision gouvernementale du 8 novembre 2018. Lorsqu’on parle de 602 F avant l’augmentation de novembre 2018 et de 657 F aujourd’hui pour le super 91, nous disons qu’il ne s’agit pas d’une baisse mais d’une augmentation de 55 F.

Cela nous laisse vraiment pantois. Pour nous, il s’agit d’une tentative vaine de diversion de la part du gouvernement destiné à émousser l’élan populaire qui soutient la plateforme de la CCVC dont la satisfaction du point 1 pourrait soulager de très larges couches de nos populations. Nous restons sur notre soif et il apparaît clairement que le refus du gouvernement de satisfaire le point 1 pourrait constituer un des principaux facteurs d’échec de l’appel à la trêve sociale lancé par le chef de l’Etat lors de son message de nouvel an à la nation.

Lefaso.net : Que pensez-vous des arguments avancés par le gouvernement qui dit que cette baisse a été opérée au vu de la tendance baissière du prix baril au niveau international ?

C.Z. : Nous avons eu deux rounds de discussions avec le gouvernement. Au cours de ces deux rencontres, il a été à court d’arguments convaincants pour justifier sa décision du 8 novembre. Tendance baissière, tendance haussière ! Rien ! Nous avons prouvé par A+B qu’on pouvait aujourd’hui ramener les prix des hydrocarbures à leur état initial. Le gouvernement nous a dit qu’il devait respecter ses engagements pris avec le Fonds monétaire international (FMI).

Je l’ai toujours dit. Nous sommes une structure très responsable. Si nous savons que quelque chose n’est pas possible, nous ne l’inscrivons pas dans une plateforme revendicative. Si nous insistons aujourd’hui pour le retour des prix des hydrocarbures, c’est que nous sommes sûrs et convaincus que ça peut se faire,

Lefaso.net : Lors de votre dernière conférence de presse, fin décembre, vous aviez annoncé la tenue d’assemblées générales dans vos différentes sections ? Où en êtes-vous et que prévoyez-vous ?

C.Z. : Les Assemblées générales sont en cours. Nous traversons une période assez difficile – avec les derniers événements de Yirgou – il faut quand même être sensibles. Mais les concertations sont en cours et nous invitons le gouvernement à lâcher du lest s’il veut vraiment que la fameuse trêve sociale lancée par le chef de l’Etat puisse connaître un écho favorable au sein des populations.

Comme nous l’avions dit, en attendant tout nouveau mot d’ordre et forme d’action, la CCVC appelle à nouveau les populations des villes et campagnes à demeurer en état de veille pour exiger le retour des prix des hydrocarbures d’avant la décision du 8 novembre 2018.

Entretien téléphonique réalisé par Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • He Pardon ! Tonton Zougmore. Quand on prend de l’ages on a apprend a faire des compromis ! Dites nous s’il ya une augmentation d’un poste de la structure du prix. Exiger un prix d’alors que les prix actuels sur la marché sont plus élevés, n’est pas responsable. Laissez le pays travailler pour produire plutôt que de toujours troubler.

    • bonjour, un état ne doit compliqué la vie de sa population en utilisant que des prétextes et des informations non fiables. peut on construire un pays avec un peuple qui meurt de faim pour une hausse non justifiée ? non. laisse la CCVC faire . je ne sais pas ce que vous faites,ni qui vous êtes pour ne pas vous plaindre de l’État actuel du pays.

    • Cher monsieur "hummm", si toi tu peux payer l’essence même à 1000 frcs le litre et même, payer pour tes maîtresses, c’est ton problème. Laisse mr Zougmore défendre nous les pauvres !

  • Bien dit Mr ou Mme HUMMMM. Il ne reste plus à tonton ̂zougmore de demander la gratuité de l’essence à la fin. Il y a un prix pour ceux qui en produise. Du reste Mr Zougmore n’est pas obligé de payer de l’essence. Se déplacer à pieds. C’est quelle histoires de vouloir chauffer le pays à chaque carrefour. Malgré que le pays est attaqué vous continuez de rêver

  • VRAIMENT JE SUIS TRES ROUGE. MON CHER PRESI VOICI CE QUE DIT VOTRE VRAI PEUPLE LAMBDA : « MPP = AUGMENTATION DU PAIN + AUGMENTATION DU CARBURANT + L INSÉCURITÉ + BANDIT WEOGO » 2020 EST TRÈS SOMBRE POUR NOTRE PARTI MPP SOI VIGILENT PRESI LE PEUPLE SOUFFRE LES FAMILLE SONT ENDEUILLE DE NOMBREUX ENFANTS NE VONT PLUS A L ÉCOLE TOUT CA A CAUSE D INSÉCURITÉ UN CLIN D ŒIL A YIRGOU . ENCOR ON NOUS REND LA VIE CHÈRE. JE PENSE QUE FMI PEUT PATIENTE VUE LES CONTESTS. PENSE Y MON PRESI. LE BURKINA FASO N EST LES DISCOURS DU CONSEILS DE MINISTRE NI DE L ENSEMBLE . LE BURKINA FASO C EST CE PEUPLE MISÉRABLE QUI S ALIGNE SOUS LE SOLEIL ET LA PLUIE POUR NOUS VOTER. JE M ARRÊTE LA SINON J AI BEAUCOUP A DIRE. MON CHER PRESI JE PENSE QUE CE MESSAGE VOUS PARVIENDRA MERCI D EN TENIR CONTE

    • Bonjour les amis comprenez que comme l’a dit le philosophe grec de tous les temps socrate lorsque les richesses d’un pays sont mal reparties il y’a injustice et par voie de conséquence insécurité et tout ce qui s’en suit.Ainsi je pense tout simplement que résoudre la question de l’augmentation du prix n’est pas en porte à faux avec la question de l"insécurité.Il faut noter que si certains usent de la voie légale pour se faire entendre dans leurs prétentions d’autres passent par la voie illégale créant ainsi l’insécurité

  • Tonton Zougmoré !

    Que voulez vous au juste et si on vous proposait un poste au gouvernement, allez vous mieux faire ? Agissez en toute responsabilité et ne faites pas perdre votre dignité.

    • James, mr zoumore n’est pas ton Tonton. C’est le tonton de nous les pauvres. Le carburant est cher, des gens nous défendent et vous faites le malin. Tchrrrr !!!

    • Tous naissent égaux a ce qu’on dit mais pas en matériels . il y aura toujours des riches et des pauvres mon frère ;

    • Un poste au gouvernement pour Zougmore ? Chiche ! Je l’ai pratiqué à plusieurs reprises à des rencontres avec des PTF. Langage franc et courageux. Ce monsieur est nettement mieux que plein de ministres de ce gouvernement mouta mouta !

  • Vraiment, quand on prend de l’âge, il faut faire preuve de clairvoyance. Que voulez-vous ? Faites alors des propositions avec des chiffres à l’appui et l’on suivra.

  • 20 francs et 30 francs, ça c’est quelle baisse ça ? Le tonton a parfaitement raison. Nous souffrons trop avec ce gouvernement. Vous les ministres, vous augmentez parce que vos enfants et vos parents ne paient pas le carburant. Ayez pitié de nous les pauvres.

  • on attend le coup de sifflet pour rentrer en action vive ceux qui lutte pour le bien être du peuple

  • Chacun défend ses intérêts donc laissez ceux qui soupent avec ce gouvernement huumm et associés) qui ont bcp de bonset tomcards puisqu’ils sont des coursiers des ministres des DG et patati patata !
    Je soutiens fermement le CCVC, il n’y a pas de baisse de 20 fcfa mais augmentation de 55 fcfa. Ce ministre de commerce me déçois ! Toute de suite société civile et toute de suite encore parce qu’on est appelé à souper on oublie tout ! Allons seulement !

  • Mr ZOUGMORE vous aussi ,comment un vieux briscard comme vous peut se laisser ainsi avoir comme un débutant .
    Ces baisses de prix de carburant ne sont pas destinées à briser la lutte des travailleurs . C’est des os croustillants jetés aux burkinabêtes comme des chiens pour camoufler tout simplement le génocide peul et détourner ainsi l’attention du peuple burkinabè de cet horrible crime . Comment des gens réfléchis peuvent se laisser ainsi avoir . Rien que le fait que le parallélisme des formes n’ait pas été respecté pour l’augmentation et la baisse du prix du carburant suffisait pourtant à percevoir le jeu sadique derrière cette affaire . Vraiment le burkinabête est vraiment bête

  • Merci bien. Le gouvernement prélève des taxes sur chaque litre d’essence et de gas-oil. Pire,il prélève plus qu’il doit prélever bafouant ainsi la loi votée par l’assemblée nationale en 2017. Quand un pouvoir ne respecte pas les lois de la république, que peut t- on dire de pourvoir ? Donc cette diminution vise à endormir la conscience des gens mais le gouvernement du MPP et acolytes se trompent de combat.

  • Merci à Mrs. Humm et à Citoyen LAMDA pour vos réactions limpides et pleines de clairvoyance !
    C’est extrêmement grave quand des syndicalistes se laissent manipuler pas des politiciens !
    Comment comprendre qu’avec la situation actuelle du pays, un citoyen, à priori un fonctionnaire ne puisse pas comprendre que nous ne fabriquons pas l’argent (l’argent correspond seulement à notre richesse...) et qu’il faut un minimum de sacrifice afin de ne pas sombrer dans le chaos ?!
    Puisque les forces du mal (les mêmes qui ont soutenu le coup d’état du CND) font tout pour que rien n’aille dans ce pays afin de revenir coûte que coûte au pouvoir.
    Ce qui est encore grave, c’est le fait que ZEPH soutienne ce genre d’initiatives qui est totalement incompréhensible !
    A cette allure, les vrais insurgés, les vrais patriotes n’auront pas le choix que de combattre ces syndicalistes, et partant, les forces du mal afin d’aider nos gouvernants à achever les sillons de l’insurrection, car il est maintenant clair : les forces du mal ont pu gangréner ces syndicalistes et ils sont entrain d’applaudir le chaos programmé par ces mêmes forces du mal.
    On a alors a intérêt, nous les citoyens Lamda à agir et vite, afin d’empêcher cette forfaiture de ces forces du mal.
    Avec le peuple, c’est la victoire assurée.
    La Patrie ou la victoire, nous réussirons !

  • Je pense que Mr Zougmore a assez fait et il est aussi fatigué, il faudrait revoir et mettre quelqu’un de très bouillant à la tête de la CCVC qui nous permettre de secouer le faux gouvernement, le gouvernement des vampires.

    Quand on lis sa déclaration à la fin on n’est pas très rassuré, on dirait il n’a plus le courage de se battre.
    Il est temps que les choses changent sérieusement pour que le gouvernement prenne le peuple au sérieux.
    Comparaison n’est raison mais en France les gilets jaunes ont fait leur preuve devant un gouvernement arrogant et en manque d’objectivité. Aussi on peut aussi le faire et même très bien.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.