Archidiocèse de Ouagadougou : Saint-Guillaume célébré à Tanghin

Publié le lundi 14 janvier 2019

Archidiocèse de Ouagadougou : Saint-Guillaume célébré à Tanghin

Le dimanche 13 janvier 2019 était célébrée la solennité du baptême de Jésus dans toute l’Eglise universelle. Dans l’archidiocèse de Ouagadougou, la communauté chrétienne de la paroisse Saint-Guillaume de Tanghin célébrait sa fête patronale. Une fête qui a mobilisé des foules aux cotés de Monseigneur Léopold Ouédraogo, évêque auxiliaire de Ouagadougou, autour des thèmes de la paix et de la construction de l’Eglise-famille de Dieu au Burkina Faso.

« L’église famille du Burkina Faso est en fête ». C’est par ce message que Mgr Léopold Ouédraogo a débuté son sermon devant les fidèles chrétiens venus de toutes les coordinations de la paroisse Saint-Guillaume de Tanghin, à l’occasion de la fête patronale de ladite paroisse.

Dans son message, l’évêque auxiliaire a abordé trois points : les attaques terroristes, la paupérisation des masses et la foi en Dieu. Commentant les textes liturgiques du jour, Mgr Léopold Ouédraogo a laissé entendre que « l’abaissement de Jésus à son baptême a abouti à une théophanie, c’est-à-dire une manifestation de Dieu. »

L’évêque a aussi exhorté l’assemblée à cultiver la paix. La messe a été rythmée par des chants d’actions de grâce.

Des fidèles ont donné des contributions en vue d’achever la construction de l’église de Tanghin.

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Messages

  • Le message de l’Evêque invitant les fidèles chrétiens à cultiver l’amour du prochain , l’humilité à l’exemple de Jesus qui s’est abaissé et se faire baptiser par Jean est une interpellation à une vie fraternelle une foi fervante et une culture de la paix.
    Nous souhaitons que ce beau message soit entendu par tous
    et mis en pratique ainsi nous transformerons le monde à travers le Burkina Faso en une cité sainte une nouvelle Jerusalem.

    • Amen chère Colette, Que Dieu t’entende et que tu n’attende rien des hommes, car quand leurs bouches parlent, crois-moi, le coeur n’y est pas. C’est le principe généralisé du « fais ce que je dis, et non ce que je fais ».

      Je ne te dis pas tout cela au pif, mais bel et bien en connaissance de cause.

      Bonne et heureuse année 2019.

      Mechtilde Guirma

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.