Fespaco 2019 : Synopsis de « Desrances », un film d’Apolline Traoré

Publié le mercredi 13 février 2019

Fespaco 2019 : Synopsis de « Desrances », un film d’Apolline Traoré

« Desrances » est le titre du tout dernier film de la réalisatrice Apolline Traoré. C’est un film dramatique. Il dure 1 heure 45 minutes. Le long métrage a été tourné en français en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Le tournage a pris sept semaines. Il a débuté en juin 2018 et pris fin en novembre de la même année. Le film a coûté 710 819 952 F CFA. Pour voir le film en salle, il faut avoir plus de 12 ans. Le film est en lice pour le prestigieux prix « Etalon d’or de Yennenga » au Fespaco 2019. Lefaso.net vous propose son synopsis.

« Cela fait plus de dix ans que Francis (45 ans) a quitté Haïti suite au décès de ses parents, massacrés par des soldats du régime dictatorial en place. Il est aujourd’hui installé en Côte d’Ivoire, à Abidjan, avec sa femme ivoirienne, Aïssey, et sa fille Haïla, 12 ans. Il attend avec impatience la naissance d’un héritier, dernier descendant de la famille Desrances. Pour Francis, avoir un fils est crucial depuis l’anéantissement de son pays d’origine, ravagé par un terrible tremblement de terre en janvier 2010.

Sa joie est de courte de durée. Alors qu’Aïssey est sur le point d’accoucher, une guerre civile éclate à Abidjan. Nous sommes en 2011 et la capitale est à feu et à sang. Mais Francis doit amener sa femme à l’hôpital.

JPEG - 89.5 ko
Apolline Traoré

Quelques heures plus tard, au milieu du chaos, Francis constate que son fils nouveau-né et son épouse ont disparu. Bien décidé à conjurer le malheur qui s’est une fois de plus abattu sur lui, il part à leur recherche avec courage et détermination. Malgré son refus, sa fille Haïla décide de l’accompagner dans sa quête. Ensemble, père et fille traversent la ville et affrontent ses multiples dangers.

Au fur et à mesure de leur périple, Francis découvre le courage insoupçonné de sa fille Haïla, et comprend qu’elle est la digne héritière de son illustre ancêtre : Lamour Desrances, un esclave devenu général dans l’armée de Napoléon. »

Synthèse de Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Messages

  • J’ai hâte de voir ce film qui, à travers le synopsis, nous témoigne de l’ingéniosité et de l’engagement de son auteur ! Ingéniosité à relater ou en tout cas donner une idée sur les evenements qui se sont déroulés dans différents pays(Haïti, côté d’Ivoire...) à travers le regard d’une burkinabé, d’une panafricaniste... Son engagement pour la cause féminine à dénoncer les fléaux qui minent les sociétés africaines et dont les auteurs ne sont autres que les Hommes. Donc une dénonciation des actes et comportements de l’espèce humaine qui ne font que la conduire dans l’abysse ! Bon vent à toi A. TRAORE !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.