Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 14 mars 2019 à 00h30min
Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

Respect des droits de l’homme et lutte contre le terrorisme ne semblent pas faire bon ménage du côté des Forces de défense et de sécurité. C’est ce que le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples révèle dans une enquête menée à la suite des 146 présumés terroristes tués en février dernier. Des exécutions sommaires, extrajudiciaires des populations civiles (hommes et femmes) ont eu lieu à Kain et dans les villages environnants. L’organisation de défense des droits de l’homme qui était face à la presse dans la soirée du 13 mars 2019 a tiré donc la sonnette d’alarme. Il faut éviter les dérives pour gagner la confiance des populations.

« Les militaires sont venus taper à notre porte. Ils l’ont défoncée par la suite, pendant que nous étions dans la chambre. Ils sont entrés chercher mon mari et j’ai pris sa pièce d’identité pour la leur montrer et ils ont dit qu’ils n’avaient pas besoin de cela, mais de mon mari. Ils l’ont emmené de force pendant que ses deux petits garçons de 9 ans étaient au salon. J’ai suivi jusqu’au dehors où ils l’ont tué avec les autres », explique une femme, témoin oculaire de l’exécution de son mari.

« Les militaires sont arrivés à moto vers 3h30 du matin. Amadou était couché sur une natte. Ils l’ont fait sortir de la maison et l’ont mis à côté de sa moto. Ils ont tiré sur le réservoir de la moto qui a pris feu, avant de le tuer », relate un autre témoin à la mission d’enquête du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP). Ils sont ainsi 60 victimes qui ont ainsi été exécutées sommairement et sans autre forme de procès dans les localités de Kain, Sounam, Tiabéwal, Guingui, Daybara, et Somme.

Ces villages où ont eu lieu des opérations de ratissages à la suite d’une attaque terroriste qui aurait eu lieu dans la nuit du 3 au 4 février 2019 à Kain, faisant 14 victimes au sein des populations civiles. Dans un communiqué, l’état-major général des armées annonçait qu’une riposte a permis de « neutraliser » 146 terroristes. Satisfaction, mais aussi prudence et interrogations au sein de l’opinion. Des jours plus tard, des voix commençaient à se faire entendre sur des exécutions extrajudiciaires dans la riposte annoncée par l’armée.

Selon le président du MBDHP, durant le mois de février et la première semaine de mars, l’équipe investigatrice s’est rendue sur le terrain pour entendre 65 victimes, parents de victimes et témoins des événements dans les communes et villages de Kain, Sounam, Tiabéwal, Guingui, Daybara, Somme, Ouahigouya et Ouagadougou. Le mouvement a également rencontré le ministère en charge de la Défense nationale pour entendre sa version des faits.

« Les informations recueillies ont été recoupées et confrontées à diverses sources », a rassuré Chrysogone Zougmoré qui a ajouté que l’ensemble des témoignages concordent sur le fait qu’il n’y a eu aucun combat opposant des éléments des FDS à des présumés terroristes. Une bonne partie des douilles de balles ramassées, selon les conférenciers à proximité des concessions des victimes, a été présentée à la presse.

L’organisation des droits de l’homme a de ce fait condamné la pratique des exécutions sommaires et extrajudiciaires, qui ouvrent la voie à toutes les dérives possibles, pouvant aller de règlements de comptes à des assassinats planifiés et ciblés à grande échelle.

Le principal animateur de la conférence de presse a rappelé avec insistance que le MBDHP n’est nullement opposé à la lutte contre le terrorisme, parce que la sécurité est un droit de l’homme. « Toutefois, cette lutte ne doit pas elle-même devenir une source d’insécurité pour les citoyens (…) Malheureusement, dans les zones visitées, les forces de défense et de sécurité inspirent eux populations inquiétude et peur. Plus grave encore, selon diverses sources, les groupes terroristes n’hésitent plus à se présenter dans ces localités comme les défenseurs et les protecteurs des populations face aux dérives des FDS », a expliqué Chrysogone Zougmoré.

Raison pour laquelle, les conférenciers exhortent les autorités à entreprendre des actions urgentes pour rétablir la confiance entre les populations et les forces de sécurité. Ce, parce que le tout sécuritaire dans la lutte contre l’hydre terroriste ne saurait prospérer.

L’un des constats établis par l’équipe d’enquête du MBDHP et qui fonde son inquiétude, c’est le grand nombre de victimes de la communauté peulh. Toute chose qui pourrait contribuer à renforcer un sentiment de stigmatisation d’une partie des Burkinabè.

« Il y en a qui tirent un malin plaisir à dire que quand on tue les FDS, le MBDHP ne dit rien et que c’est quand on tue les présumés terroristes que nous donnons de la voix », a dit le président du MBDHP. Mais, il précise que le mouvement a bien au contraire été de ceux qui défendent les FDS depuis plus de 10 ans. Mais les exactions qu’ils commettent dans le cadre de la lutte contre le terrorisme doivent être dénoncées. « Nous sommes tranquille avec notre conscience. Nous ne faisons que notre travail », a conclu Chrysogone Zougmoré qui a par ailleurs invité les journalistes à aller faire leur propre constat sur les lieux.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 mars à 00:41, par COB En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Visiblement le MBDHP a les moyens, les capacités et des entrées dans les zones rouges pour dire qui est terroriste ou pas. Ils savent qui les FDS ont tué. Peut-être savent ils aussi qui tuent les FDS. Réclamons leur toute la vérité sur toutes les victimes.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:38, par Baron En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Qui cela étonne t il ??
      Une armée en carton , qui n a jamais réellement combattu, quand on voit le comportement des hommes de tenue , qui vociferent , provoquent des bagarres , nourissent la prostitution de rue ,se saoulent et sont dans les business les plus sordides , qui peut croire , que cela ressemble à une armée , digne des principes régaliens
      Vous avez cru , que l indépendance, vous donnerait la liberté , de copier les autres nations occidentales , mais tout ça c est du vent
      En Afrique, les militaires font la force , avec les plus faibles ,
      Il n y a rien de pire , que des sombres illettrés en tenue , qui se prennent pour des petits rois
      S en prendre à des civils vous ressemblent bien et faire croire que vous avez terrassé des djiadhistes , correspond en tous points à des méthodes à l africaine
      La seule vérité , est que sans la présence de l aviation occidentale et la force Barkhane, vous seriez déjà sous le joug des fondamentalistes
      La deuxième vérité est que vous donner l indépendance à été une folie ,
      votre démographie galopante et votre acharnement à laisser votre peuple dans la precarite et la souffrance , et à contrario privilégier à milliards quelques familles monopolisant à vie l économie et le pouvoir , n amènera que désolation
      Je dis tout haut ce que le monde pense tout bas , on en a marre de vos mentalités pourries , qui nous impactent directement
      Et s il vous plait , arrêtez vos jérémiades, " le blanc nous a fait ci , le blanc nous a fait ça " et vos leçons de morale , on en peut plus
      Vous allez droit dans le mur tout seul et vous confondez l accélérateur avec le frein

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 10:52, par PIONG YANG En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

        Baron , vous pouvez bien dire ça. Et cela nous fait mal, tellement il y’a de la vérité dans vos moquerie et vous insultes. Mais tout cela est la continué de votre politique à vous les blancs racistes et colons. Vous continuez de coloniser indirectement nos peuples en utilisant ses propres enfants. La preuve est que nos chefs d’Etat ont la nationalité française, ont leur résidence en France, leurs comptes bancaires en France et la France s’empresse d’assassiné les dignes dirigeants qui sont en phase avec leur peuples. Vous dite "UNE ERREUR DE VOUS AVOIR DONNER L’INDÉPENDANCE". Personne ne vous a appeler chez vous. Vous étiez les malvenue, vous êtes les malvenue et vous resterez les malvenue chez nous. Et pour finir, c’est vous qui avez fait de nos armée ce qu’elle sont aujourd’hui. Puisse ce que les officiers militaires ont fait leur formation à la France. Notre monnaie est fabriquée, garantie et gérer par la France. Nous avons même de la chance d’être des résistants. Si non nous serions tous esclave indirect de la France. Et si les islamistes nous font pourrir la vie, c’est encore la France avec ses politiques impérialistes qui a fait crouler la Libye et laisser pillé les armes pour restabiliser nos pays. Vous ne payer rien pour attendre.

        Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 10:27, par Yako En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Pour tirer tout ca au clair,je suggere une commission d’enquete parlementaire sur cette question epineuse ultra sensible avec espoir que les Bidasses collaboreront il y va de l’interet de notre pays et sa cohesion.Autrement dit si rien n’est fait preparons-nous a affronter "la question Peulhs pour les annees a venir.En attendant et face a ce nouveau rebondissement venant du MBDHP que l’on ne peut pas soupconner d’activisme subversif,le PM chef du gouvernement devra referer au parlement dans les meilleurs delais.Bref.Mourir parce que Peulh est inacptable.Cordialement.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:02, par FILSDUPAYS En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Humm MBDHP !!!!!!!! Vous êtes plus efficaces que notre justice alors ? Un mois d’investigation vous a suffit pour pondre vos conclusions "Exécution sommaire". C’EST TROP FORT. Quelles certitudes aviez-vous à travers les déclarations faites par des individus ? Il suffit de regardez un tout petit peu les contre-vérités qui sont dites dans le procès en cours pour comprendre qu’on ne peux plus brandir n’importe qu’elle déclarations et en faire une certitude.
      Eviter ce genre de populisme pour se faire financer même si on sait que le Faso est dur aujourd’hui.
      A bon entendeur, Salut !

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 02:49, par Le patriote "le vrai" En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Vous êtes des vieux guignols, myopes et antipatriotiques. Où avez vous mis le renseignement ? Il y a eu un travail de renseignement et de recoupage d’abord pour localiser les terroristes avant d’agir. C’est simple non ? Pour gagner la guerre l’attaque est la meilleure solution. Il ne faut pas laisser t’attaquer avant d’agir au risque d’être en retard sur un combat. Aussi si le peul est terroriste qu’en pouvons nous. Amadou Koufa les a exhorter à créer des catibas partout. Vous gagnerez mieux à prendre vos bâtons de pèlerin et faire des tournées chez les peuls pour les sensibiliser à laisser tomber le djihadisme.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:32, par Tchê Gwê En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      C’est tout à fait normal qu’aujourd’hui que tapis dans l’ombre ils envoient leurs larbins tenter de diaboliser le MBDHP dans les médias et sur les réseaux sociaux. Tous autant qu’ils sont actuellement aux affaires sont trempés jusqu’au cou dans les plus sombres affaires qui aient endeuillé et secoué les burkinabé. Les plus grands délinquants au col blanc du Burkina ce sont encore eux et ils savent que le MBDHP sait et détient des preuves accablantes sur eux tous. C’est ce qui explique cet acharnement sur les leaders du mouvement pour tenter de les diaboliser après la publication hier du rapport. Ils veulent par tous les moyens les discréditer mais ça ne passera pas ici puisque tous les burkinabé ne sont pas amnésiques, de mauvaise foi et moutons.

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 17:28, par Pique En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

        Quelqu un a dit ici qu on ne peut pas penser que le MBDHP soit taxer de subversif.Il est tout faux.Personne ne cherche a salir le mbdhp et d ailleurs pour gagner quoi mais quand il rame a contre courant des interets du peuple on doit le taxer de quoi.Comme dit qq1 le Burkina est un pays de savane.Je remarque que ceux qui taxent les autres de petit bourgeois sont tout heureux dans les luxeux V8 du MBDHP. J ai l impression qu elle est plus confortable que la mercedes 190.

        Répondre à ce message

      • Le 18 mars à 11:22, par Objectivité En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

        Bonjour à tous. Tous ceux qui supportent le MBDHP dans cette histoire constitue une bande de gens subjectives dans leur analyse.
        « De 1 », vous dites que les FDS ont exécutés des innocents. Sur quelle base dites-vous qu’il s’agit des innocents ? Le MBDHP n’est pas une structure habilitée pour faire ces genres d’enquête. Si le MBDHP a des soupçons de dérives des FDS sur le terrain, il doit le souffler au pouvoir en place qui prendra des mesures. il ne doit pas sur la base des soupçons affirmer gratuitement dans une situation aussi délicate. De ce point de vue j’émets des doutes sur l’impartialité des hommes qui animent ce mouvement.
        « De 2 », si les FDS ont tué des innocents et que les attaques se sont arrêtées. Cela veut dire quoi ? Posez-vous au moins la question. Donc ce sont ces innocents qui nous attaquaient alors ? C’est simple.
        « De 3 », si le MBDHP connaît faire la différence entre les jihadistes et les non jihadistes et il ne fait rien en tant que protecteur des droits de l’homme, il est lui-même passible de poursuite.
        « De 4 », si le MBDHP est objectif, pourquoi depuis que les jhiadistes tuent les populations et les FDS dans ces zones, il ne fait pas des enquêtes pour détecter les jihadistes ? et maintenant que les FDS dominent la situation il fait des enquêtes pour détecter des innocents jihadistes tués. Cette question est très fondamentale. Le droit à la vie est valable pour tous les individus. Toutes les vies humaines s’équivalent.
        « De 5 », là où le débat peut se mener c’est peut-être au niveau des exécutions sommaires. Sinon on ne peut pas parler d’innocent sans enquête sérieuse. Même là aussi on ne peut pas trop vite accuser les FDS parce que les jihadistes eux-mêmes agissent de façon non conventionnelle et barbare. La meilleure solution pour les FDS est de les surprendre par tous les moyens.
        « De 6 », qu’est-ce le MBDHP fait pour protéger le droit de vie de nos populations contre les jihadistes ? Si, il arrive à répondre objectivement à cette question, le débat est clos.
        Merci à tous et à toutes. J’interviens rarement sur la toile mais soyons objectif dans nos débats sans parti pris.

        Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 05:03, par Warba En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Attention a la cpi qui peut rentrer dans le jeux en raison du caractère génocidaire et de crimes contre l’l’humanité de l’affaire .si l’onu et la cpi se saisi de ces affaires de yirgou et kain pour enquêter on sera foutu. donc vigilence

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 05:07, par zougmore En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Quand on tue les FDS ou est MBDHP Zougmore ?
    Ah les ennemis du peuple vous êtes vaincu au nom de Dieu.
    Vous saviez quelle information les FDS on eu avant de passer à l action ?
    Je te respectai mais là Zougmore faut sortir dans sa .

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 05:17, par Yirmegnan En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    VRAIMENT DES HYPOCRITES ! PERSONNES NE LES ENTEND PARLER DE DROITS DE L’HOMME AU DJADISTES LORSQUE L’ON TUE NOS VAILLANTS FDS. ETES VOUS DE CONNIVENCE AVEC LES DJADISTES ? COMBIEN DE FEMMES VIVENT AVEC DES MARIS DJADISTES ET NE SAVENT PAS.

    ON VA ENVOYER MAINTENANT CHRISOSTOME ET SA BANDE DANS LES ZONES ROUGES ET ILS NOUS DETERMINERONT QUI EST DJADISTE. VOUS NE VIVEZ PAS DANS CES VILLAGES ET PARTEZ PRENDRE DES TEMOINGNAGES PARTIELS POUR VENIR PERTURBER l’ORDRE PUBLIQUE.

    ON EST EN ETAT D’URGENCE ET J’ENCOURAGE LES FDS A POURSUIVRE LEUR NETTOYAGE DE TOUT SUSPECT. SI CHRISOSTOME NE VEUT PAS CELA QU’IL DISENT A CES TERRORISTES DE NE PAS DERANGER LE PAYS LUI QUI SEMBLE CONNAITRE QUI EST QUI.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:29, par Batiana En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Le MBDHP fait peut-être son travail comme le dit M. Zougmoré mais il faut reconnaître que dans le cas présent il ne fait pas oeuvre utile et c’est peu dire !

    Dans les villages où des personnes ont été exécutées, il reste bien des hommes et des femmes après le passage des FDS. Pourquoi ces personnes n’ont-elles pas été tuées ? Pourquoi sont-ces ces individus qui ont été sélectionnés pour être exécutés ? Le MBDHP devrait se poser ces questions.

    Les FDS n’ont pas agi sans discernement, sinon ce sont des villages entiers qui auraient été bombardés et exterminés si elles avaient voulu agir ainsi.

    La forme de guerre qui nous est imposée n’est pas une guerre classique où l’ennemi est en uniforme et occupe des positions connues. C’est une guerre dans laquelle l’ennemi choisit le jour, l’heure et le lieu de ses attaques ; il attaque, tue des inncoents et retourne se coucher auprès de sa femme et ses enfants. Doit-on le laisser dormir ainsi parce qu’il n’a pas été vu en uniforme ou les armes à la main ?

    Dans les villages, les gens se connaissent tous. Ils savent qui fait quoi. Si dans la collaboration qui leur est demandée avec les FDS, ils dénoncent certains et ques les FDS agissent, de grâce, que le MBDHP ne demande pas à ce que celles-ci dévoilent leurs sources et donnent des preuves de leur certitude.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:45, par Adamou En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Une chose est sur j’ai remarquer que depuis la neutralisation des ses présumés terroristes les attaques ont diminuer considérablement allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:48, par no comment En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    moi j’en ai marre de ces mouvements dits de droits de l’homme. dans le contexte actuel, faites nous l’économie de toutes ces pédanteries. vous étiez où lorsque ces cyniques individus décimait la population. allez leur dire qu’ils ne doivent pas exécuter sommairement les populations. allez leur dire de respecter les droits e l’homme. vous parlez de peuls, loin de toute stigmatisation, faites un tour dans les maison d’arrêt et vous vous ferez une idée. soutien total aux FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:14, par Taasma En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Ça y est ! COB a sonné le top départ des réactions ineptes. A vos méga, prêt, partez ! !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:16, par Vousaussi En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Les attaquent ont cessés et cela compte. Les Jihadiste n’ont pas plus de droit que nous autres. Que dites vous des 300 civils et militaires morts ?
    Apportez les preuves de ce que vous avencez.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:18, par BENI En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Personnellement je pense qu’il est inopportun de traiter de ces questions de droits humains concernant les grandes batailles contre le terrorisme. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Prenons le temps de restaurer la sécurité et l’administration dans les régions en cause d’abord. Par la suite nous pourrons diligenter une enquête, situer les responsabilités et procéder à des réparations ( sans pour autant faire le procès de l’armée parce-que dans cette affaire les FDS se battent contre le "diable" ).

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:28, par Question En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    La peur doit changer de camps. Chacun joue son rôle. Moi, internaute, je soutiens les FDS pour que la peur change de camps. Le MDBHP doit justifier l’argent de ses bailleurs de fonds. Que Dieu nous pardonne tous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:43, par Justice En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Un terroriste on l’abat point. Quand ils tuaient nos FDS chaque jours avez vous mener des enquetes ? Apprenez a discerner les situations et soyez intelligents.Allez reveiller nos FDS de leur tombes et demandez leur ainsi qu’a leur famille s’ils ont eu droit a une justice !!!tchhrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:49, par Ousmane En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Le MBDHP n’a fait que son travail, Il tire la sonnette d’alarme malgré les menaces pour que le Burkina ne sombre dans la catastrophe.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:49, par WATTSLAPUISSANCE En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Chers Mrs, du MBDHP pourquoi quand on tue les FDS vous ne partez pas sur le terrain pour faire des enquêtes ?
    C’est bien de chercher la vérité mais je pense qu’au stade où est notre cher FASO, il n’ ya pas deux issus, la seule voix à suivre c’est d’être avec la République, sinon on est ennemi.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:02, par Nobré En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Watts la puissance, dans une "République", les FDS ne tuent pas des innocents en les assimilant à tort à des terroristes. C’est ce qu’on appelle une solution de facilité. Faut pas se chatouiller pour rire. Et quand les occidentaux nous traite d’États barbares, vous êtes les premiers à braire, estimant qu’on nous insulte. Comment dans un pays civilisé on peut aller abattre des gens dans leur sommeil, sans preuve, comme quoi c’est peut-être des djihadistes ? Quand même. Heureusement que des gens comme le MBDHP sont là pour recadrer avec courage les choses. Tchrrrrr !

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 12:42, par La Leçon En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      "WATTS LA PUISSANCE", Être avec la République, c’est justement appeler et amener CEUX en charge de la conduite de cette République, à respecter les lois et principe de la République. Dans une République moderne et civilisée, les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, telles que cela s’est passé à Banh et kain etc., sont STRICTEMENT INTERDITES, QUELLES QU’EN SOIENT LES CIRCONSTANCES ET LA RAISON !! On ne peut pas vouloir d’une chose et sont contraire. C’est seuls dans les États barbares qu’on vit le genre de situation que dénonce justement MDBHP. Retient bien cela et parle-en à tes semblables qui, comme toi, réagissent sans réfléchir ! Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:50, par @SamusePasIci En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    On a vraiment pas besoin de buzz ici. Combien de temps ont ils pris pour faire ces enquetes et comment ont ils eu les details.
    Ces gas du MBDHP n’ont cas aller passer un mois a Markoye Oursi Arbinda je pense qu’ils vont avaler leurs langues.
    Faites des investigations serieuses avant de sortir, sinon ne distrayez pas nos valeureux FDS qui marquent des points sur le terrain
    Ou si vous n’avez rien dans votre agenda balayer vos quartiers !

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:27, par Peulh En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Mr Samuse, on sent que vous vous amusez vraiment ! Lisez le rapport du MBDHP. Sur la liste des victimes recensées par le MBDHP j’ai des parents. Et Dieu seul sait combien ça fait mal de voir ses parents massacrés, POUR RIEN. Je dis bien POUR RIEN. En tout cas je te souhaite pas ça, et que Dieu te pardonne pour ta méchanceté ! Ayez pitié de nous les sans-défense, dont se soucie MBDHP.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:53, par Pathe Diallo En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Toutes nos félicitations au MBDHP qui a le courage de dénoncer des massacres injustifiés. Nous les invitons à se rendre aussi dans le Soum ils trouveront pire là-bas ! Lutter contre le terrorisme est une bonne chose mais il ne faudra pas que cela soit une occasion pour décimer une ethnie délibérément visée. Que les individus qui sont des terroristes soient poursuivis et mis hors d’état de nuire tout le monde approuve cela. Mais que des civils soient pris vivant sans aucune preuve de leur implication et soient exécutés sans autre forme est inacceptable. Le gouvernement a intérêt à mettre un terme et surtout poursuivre les coupables. Ces personnes sommairement exécutés ont des femmes des enfants, des parents qui ne peuvent ni comprendre in accepter cela. Ceux qui soutiennent de tels actes des FDS doivent s’imaginer un seul instant à la place des familles de ces victimes.
    Que Dieu sauve le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:55, par Wadal En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je pense que dans ce pays, on doit savoir ce que l’on veut au juste ! Comme l’a dit un internaute, si le MBDHP peut réellement aider les FDS à identifier clairement qui est terroriste, alors tout le monde serait situé. Dans ces conditions, on ne peut pas vouloir d’une chose et de son contraire. Si sur le terrain, le mouvement peut aider à identifier les terroristes, ce serait une très bonne chose. Alors, il ne faut que la population ne joue pas le jeu des terroristes pour éviter l’amalgame

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:59, par SOME En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    M Zougmoré vous faites votre travail mais sachons a quel moment et avec qui on travaille avec les droits de l’homme. Cela ne signifie pas que quelle que soit la situation chacun doit faire tout et n’importe du fait d’avoir raison ou je ne sais quoi. Mais ici les forces de l’ordre maintiennent l’ordre encore faut-il que ces informations reellement vraies. Nous sommes dans une guerre meme s’il existe des regles et des lois de la guerre. Mais la securite du plus grand nombre est un imperatif qui ne souffre d’aucune exception. Je pense meme que les FDS ont ete trop gentilles jusque là. certains comme ces koufa etc auraient du etre eliminés depuis longtemps. Point barre. Les droits de l(homme existent et doivent etre respectes. Les devoirs de l’homme existent aussi et en premier doivent etre respectes par chacun. Celui qui respecte la vie de l’autre, on a le devoir de respecter la sienne sinon... Chacun fait son boulot comme vous faites le sien
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:05, par WendGuudi En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je pense que le MBDHP nous doit un autre rapport pour dire comment les terroristes nos FDS, nous tuent, qui et qui soutiennent les terroristes. Vos 10 ans de soutiens aux FDS, comment vous avez conduit ça. Peut-on avoir un bilan, un rapport pour apprécier. La lutte contre le terrorisme est très sensible pour qu’on vienne nous exposer des douilles pour accabler nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:07, par le Philosophe En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Dommage et très dommage pour notre pays. Même quand on est dans son rôle, il faut faire la part entre le mal et le bien.’le bien serait-il égal au mal ???’ Cette équipe vient détruire toute la crédibilité du MBDHP qui a longtemps servi notre pays. L’image que la jeunesse avait pour le MBDHP est complétement bafouée.C’est pas très certain que des gens de bonne volonté soutiendront encore les luttes qu’on trouvaient nobles du MBDHP. Qu’il nous redéfinissent le terme droit de l’homme ? et qui mérite ce droit ? qui est "Homme" pour eux. quand on accepte des financement, il est bien de penser à la postérité.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:43, par Youma En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      A Mr "Le Philosophe". Drôle pour un philosophe de ne pas svoir ce qu’est Droits de l’homme !?
      Ceux qui ont mené les opérations de représailles peuvent-ils prouver que les personnes abattues étaient des terroristes ? Lorsqu’on a canardé les salopards à Rayongo, est-ce que le MBDHP a condamné l’action des FDS ? Non, parce que là, il s’agissait de VRAIS terroristes. Quand c’est clair, c’est clair. Mais quand c’est pas bon, admettez qu’on dise que c’est pas bon. Point barre !

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:12, par DSK En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    C’est dommage que le MBDHP que je respect tant se permette certaines dérives Car le fait même de dire que les victimes sont en majorité Peuhls prouve qu’ils ont utilisé une hypothèse ethnique pour leur enquête ; ce que est suspect quant à leurs intentions. Nous savons tous que les attaques des terroristes ne pouvaient se faire sans la complicité de certains habitants. Que faut-il faire de ces complices ? Le MBDHP peut-il nous démontrer la non complicité de ces gens ? Avait on besoin d’une conférence de presse pour raconter ça ? Le MBDHP avait-il fait des missions de sensibilisation pour mettre en garde les populations contre toute forme de complicité avec les terroristes ? Soyons sérieux s’il pense se faire une popularité avec ça ; il s’est trompé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:19, par James En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    J’ai honte de vous. Quand allez vous arrêtez vos bêtises ? Les centaines de personnes tuées depuis la première attaque de 2015 jusque là, ne vous dit absolument rien ? Parce que les FDS ont commencé à faire œuvre utile vous revenez en arrière pour contrer leurs actions. Le peuple vous tient à l’œil car on peut le dire vous dinez avec les terroristes. Même si parmi les personnes qui ont rendu l’âme suite aux attaques votre proche ne faisait pas parti, sachez que ce sont des burkinabé qui n’existent plus.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:22, par kap En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    mbdhp mange l’argent du sang de nos FDS .Est que terroriste juge FDS avant de l’exécuter ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:24, par aicha En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Mieux vaut tard que jamais. Je me suis posée des questions sur le long silence du MBDHP sur les exactions commises dans la communauté peule. Car dieu sais qu’il ya n’a eu.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:38, par kamjon En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    "Plus grave encore, selon diverses sources, les groupes terroristes n’hésitent plus à se présenter dans ces localités comme les défenseurs et les protecteurs des populations face aux dérives des FDS" Première question : Quelles sources, messieurs les défenseurs des droits de l’homme ? Deuxième question : Qui a commencé les hostilités ? Les FDS ou les terroristes (Ces gens animés par le diable) ? Je crois qu’une enquête sérieuse doit être ouverte pour savoir qui sont ceux-là qui ont proféré ces graves déclarations, car ils semblent être de vrais complices des terroristes. Si des terroristes viennent vous dire qu’ils veulent assurer votre sécurité, quelle attitude devriez-vous avoir ? Si vous êtes incapables dénoncer ces terroristes et que vous croyez que c’est avec eux vous serez en paix, c’est que vous êtes complices de leurs actes. Je le répète, une enquête sérieuse doit être menée au sein du MBDHP pour savoir tout d’abord qui sont ces "sources", ensuite qui a contacté "ces sources" pour leur dire qu’ils sont prêts à assurer leur sécurité. C’est trop flagrant !

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 10:20, par yamambala En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Mille fois merci M. kamjon, c’est comme si tu as lu dans mes pensées. Sincèrement ce machin de mbdhp commence à nous sonner les tympans. Des sources qui relatent ce que les djihadistes viennent raconter et ses sources n’alertent pas les FDS, bon dieu, ça devient suspect ! ça confirme que les FDS ont fait du bon boulot, la preuve, qui n’a pas remarqué la baisse très sensible de ces attaques et c’est l’objectif et le résultat recherchés qui comptent ; le reste ils n’ont qu’à prendre leur soit disant droit de l’homme et le mettre au c.... Vous pensez que les soldats peuvent venir faire tirage au sort pour tuer sans discernement, mon oeil oui ! Vive nos Boys, à bas les ennemis de la Nation. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:42, par OZU En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    MEFIEZ-VOUS DE CE MBDHP IL YA QUELQUE CHOSE QU’IL REFUSE DE DIRE

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:42, par Compaore En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je partage entièrement le réponse de COB ;
    Si le MBDHP a des agents secrets infiltrés dans le milieu des terroristes pour identifier les vrais et faux, qu’ils livrent les noms des vrais à nos FDS et il n y aura pas d’exécution sommaire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:44, par SOUNDJATA En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    nous avons toujours soutenu nos FDS qui luttent contre le terrorisme, mais prenons garde à ce que nos FDS ne massacrent impunément nos populations civiles innocentes, ça sera une arme contre le Burkina de demain.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:49, par RESANE En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    « Ils sont entrés chercher mon mari... » Qui témoigne ? Une femme. Que pouvait-elle dire ? Que son mari est innocent. Quoi de plus normal ?
    « Amadou était couché sur une natte. Ils l’ont fait sortir de la maison » Qui témoigne ? Un proche. Que pouvait-il dire ? Que son proche est innocent. Quoi de plus normal ?
    Les liens affectifs, savez-vous ? N’allez pas y cherchez la vérité.
    « L’un des constats établis par l’équipe d’enquête du MBDHP et qui fonde son inquiétude, c’est le grand nombre de victimes de la communauté peulh ». Imaginons un groupe terroriste basé à Gaoua. Qu’on dise que le Sud-Ouest est délaissé par les pouvoirs publics. Que le ressentiment nourrit le terrorisme. Que les terroristes recrutent sur place. Il serait contre nature que les Lobi et les Dagara ne soient pas en grands nombre parmi les terroristes neutralisés. C’est une probabilité statistique.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:51, par La vérité En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je suis pour les droits de l’homme mais j’avoue ne rien comprendre concernant les propos du MBDHP. Avez vous des preuves que ce ne sont pas des terroristes ? Le simple fait d’interroger l’entourage de quelqu’un ne suffit pas pour conclure qu’il n’est pas terroriste. Il vous faut aller plus loin pour trouver des preuves irréfutables. Quand vous dites qu’il n’y a pas eu combat, je suis écoeuré ; vous oubliez que des terroristes ont tués des FDS sans combat par surprise. On doit toujours surprendre l’ennemi sinon on ne gagne pas le combat. Lorsqu’on tue nos FDS , que dites vous ? Eux n’ont pas droits à la vie ? Donnez moi une de vos déclarations sur ce sujet ? C’est parce que vous même avez peur des terroristes que vous ne les attaquer pas publiquement dans vos déclarations. En tout un constat est là ; depuis les récentes opérations, il y’a moins d’attaque et peu de pertes du côté FDS. Pour dire que ceux qui ont été tués sont des terroristes ou leurs complices. J’encourage nos FDS à continuer ce nettoyage. Si des gens sont hors la loi, l’Etat doit les mettre hors d’état de nuire. Je vous exhorte à revoir votre copie et à surtout ne pas insinuer que ce sont nos frères peulhs qui sont visés. Les terroristes sont dans toutes les ethnies. Donc attention à votre tendance ethnophobe. Tant pis pour vous , allez y remplacer nos FDS et on verra si vous ferai mieux. A bon entendeur salue.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:55, par ib En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Parfaitement d’accord avec toi COB, et c’est parce que les FDS ont sécurisé les zones que le MBDHP a pu aller faire enquête, pourquoi avant cela les enquêteurs n’y sont pas aller quand c’était nos FDS qui étaient tuées. De toute façon de même qu’on ne peut pas manger des omelettes sans casser les œufs, de la même manière on ne pourra pas venir à bout de ces tueurs lâches sans victimes collatérales.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:03, par lejuste En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Contre-terrorisme : L’usage des drones s’est intensifié durant la première année de mandat de M. Trump
    PAR LAURENT LAGNEAU · 8 JUIN 2018

    À partir du moment où Barack Obama fut investi président des États-Unis, le nombre de frappes réalisées par des drones américains contre les réseaux terroristes augmenta significativement. Selon un bilan donné par la Direction nationale du renseignement américain [DNI] en juillet 2016, ces raids auraient permis d’éliminer 2.581 jihadistes. Quant aux « victimes collatérales », la même source avait évalué leur nombre entre 64 et 116.

    Mais, visiblement, le président Trump a accentué cette tendance. Cela étant, il est compliqué de déterminer si les raids ayant visé des groupes terroristes ont été réalisés par des drones ou, plus classiquement, par des chasseurs-bombardiers.

    Reste que, selon Stimson Center [.pdf], « le président Trump a autorisé au moins 80 frappes au Pakistan, au Yémen et en Somalie lors de sa première année au pouvoir, à un rythme qui risque de surpasser celui de ses deux prédécesseurs. » Et d’ajouter que cela « dénote peut-être d’une plus grande volonté d’avoir recours à la force létale. »

    Le bilan donné par le Stimson Center semble sous-évalué. D’après The Long War Journal, les forces américaines ont en effet réalisé 125 frappes au Yémen, contre al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et la branche yéménite de l’État islamique. Toutefois, ce bilan ne précise pas quels moyens ont été utilisés pour mener ces raids.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:06, par TANK En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Dites-moi,est-ce-qu’un terroriste dis à tout le monde qu’il est terroriste ? Les familles peuvent être de bonne foi, mais ignorer tout des activités de ces différents membres. Je veux dire qu’un terroriste ne va pas réunir tous les membres de sa famille pour expliquer ses activités. Les FDS ont certainement des informations que les familles et le MBDHP peuvent ne pas avoir. Prudence donc MBDHP,sinon vous vendez moins cher nos FDS à cette fameuse communauté internationale.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:08, par Le financier En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Mais c’est quoi ça encore. Pendant toutes les attaques des terroristes, tant de civils tués, tant de FDS tués, nous n’avions pas vu, ni entendu le MDHP. Maintenant d’où sortez-vous et que voulez vous ? La dernière en date, lorsque des agents de douane ont été froidement abattus, et que le Père Cesar a été sauvagement tué, je ne crois pas avoir eu connaissance d’une quelconque declaration du MDHP, ni d’une compassion aux proches des victimes.
    Pour vous, c’est ceux qui sont tués par les FDS qui ont des droits. Et ceux qui sont abattus lachement par les terroristes, n’ont-ils pas de droits aussi ?
    Moi je vous comprends, vous êtes obligés de vous faire remarquer, de faire du bruit pour continuer à beneficier des.subventions de vos partenaires internationaux, il vous faut presenter un rapport d’activités.
    Je vous dis, nous sommes en guerre contre le terrorisme. Attendez la fin de la guerre pour venir faire votre procès contre le peuple. Dans le contexte actuel s’attaquer aux FDS, c’est s’attaquer au peuple burkinabè. Ce n’est pas un plaisir pour eux d’être actuellement au front, mais un devoir, securiser le pays et protéger le peuple burkina.
    Par ailleurs, nous n’avions pas de place dans nos prisons pour garder des terroristes. Abattez les tout simplement comme ils savent bien le faire. Car ces mecreants sont plus utiles morts que vivants, car vivant, ils vont continuer à semer la terreur et à endeuiller des familles. Même Amnistie internationale et Human rights l’ont bouclé, SVP bouclez aussi la votre. Même la France peine à accepter les ex-djihadistes français de Syrie. Personne ne veut d’un terroriste dans son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:15, par YAAM SOBA En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Personnellement, lorsque j’ai appris que nos FDS ont abattu 146 terroristes au cours de la nuit du 03 février au 04 février 2019, j’ai pris l’information avec des pincettes. Je sais pertinemment que c’est impossible d’abattre 146 terroristes sans qu’il n’y ait d’affrontements. Peu de temps après, un témoignage a circulé sur les réseaux sociaux et sur VOA Afrique, où on dénombrait plus de 57 personnes innocentes abattues sommairement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:17, par nabiga En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Vous n’animez jamais de conférence de presse pour dénoncer la mort de nos vaillants FDS. Quand on tue les terroristes ou leurs complices, vous commencez à vociférer. Si vous êtes partisans de cette racaille, on vous traitera comme tel. Arrêtez de nous casser les tympans, bande d’apatrides. Vives le Faso, vive nos vaillants FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:27, par Yamsoba En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Bravo MBDHP pour vos investigations et j’espère que vous allez maintenant continuer à aller sur le terrain pour protéger le peuple Burkinabè qui perd depuis trois ans ses fils qui se battent dans la légalité pour protéger la nation attaquée. je voudrais savoir si les verdicts donnés par le tribunal des terroristes contre les FDS sont disponibles à leur niveau afin de savoir qui a raison ou tort ?. Egalement la qualification que l’on donne en droit des tueries des FDS et des populations civiles innocentes par les Terroristes ? La perfidie ne passera pas au nom de n’importe quelle théorie. On ne peut pas tuer ou aider à tuer sans raison des innocents et retourner dormir tranquillement dans sa case. Je crois aussi que le MBDHP restera au moins trois mois sur le terrain pour sensibiliser les populations et vivre les réalités du terrain que de faire des voyages flash pour recueillir ce qu’il veut seulement entendre. Qui a plus de droit que qui dans cette lutte implacable ? Pour vivre tranquillement il faut respecter la vie des autres avant tout. je ne suis pas contre les efforts du MBDHP mais je pense personnellement qu’il faut aider le juste contre le méchant en droit. Les FDS ne se sont pas retrouver dans ces localités par plaisir ni sans savoir qui fait quoi et qui est en complicité avec qui. Il faut aller au fond des choses que superficiellement. Sans ignorer aussi que ces sinistres individus comptent sur vos actions pour jouer aux victmes en cas de poursuites. la lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:29, par guy tapsoba En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    bien dit mon frère ou était il lorsque qu’on tue nos bravent fds ? qu’on t’il fait ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:31, par Ferkêbougou En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Si des organisations non gouvernementales sérieuses, telles que Human Right Watch ont dénoncé des exécutions arbitraires, au lendemain de cette opération ça veut dire que le MBDHP n’a pas tort.

    Un extrait de la déclaration officielle de Human Right Watch le 6 février 2019 :

    Burkina Faso : HRW accuse l’armée d’exécutions sommaires
    Par Reuters le 06.02.2019 à 16h05
    COMMENTER
    OUAGADOUGOU (Reuters) - L’armée du Burkina Faso a annoncé avoir "neutralisé 146 terroristes" en réponse à la mort de 14 civils dans une attaque lundi près de la frontière malienne.

    L’organisation Human Rights Watch (HRW) affirme pour sa part que certains de ces hommes ont été exécutés sommairement sous les yeux de leurs proches.

    A la suite de l’attaque de lundi, les militaires burkinabés ont mené des opérations terrestres et aériennes et "neutralisé 146 terroristes", a précisé le porte-parole de l’armée, Lamoussa Fofana.

    Corinne Dufka, directrice de HRW pour l’Afrique de l’Ouest, a accusé mercredi l’armée d’avoir exécuté certains de ces "terroristes" devant leurs familles.

    "Les forces de sécurité ont subi de lourdes pertes ces six derniers mois", a-t-elle déclaré à Reuters par téléphone. "Elles se sont engagées dans des représailles contre la population civile."

    EN SAVOIR PLUS
    Statut des conjointes ?
    La CAPEB vous conseille pour trouver le meilleur statut pour votre conjointe.

    PROPOSÉ PAR LA CAPEB

    Corinne Dufka a ajouté que son organisation avait recensé trente attaques djihadistes ces dernières semaines dans la région et allait publier prochainement un rapport sur des atrocités commises des deux côtés.

    Les attentats islamistes se multiplient depuis plusieurs mois au Burkina Faso et l’état d’urgence a été décrété le 31 décembre dans plusieurs provinces du nord, frontalières du Mali et du Niger.

    (Thiam Ndiaga ; Guy Kerivel pour le service français)

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 09:48, par Un Burkinabê En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      C’est cette technique que les Israëliens et les Algériens ont utilisé et continuent d’utiliser pour avoir la paix de l’accalmie chez eux. Si un terroriste entre dans une concession et que les hôtes de cette maison ne le font pas sortir on canarde tout le monde. Si des terroristes rentrent dans un village et que vous ne vous organisez pas pour les faire sortir, on tire sur tout ce qui bouge et extermine tout le monde. C’est le prix à payer pour avoir la paix.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:43, par Arona En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Nous sommes dans un etat de droit << la democracy >> prend toi comme exemple tu pars au nord ou a l’ouest ton vehicule ou votre car tombe en panne chaqu’un se debrouille pour gagne un village proche sans piece par malheure le FDR vous voit ? Les terroristes sur le champs de bataille oui mais les executions extra judiciere mon.j’invite le FDR a faire plus de transparence travaller avec la justice pour garder l’image de notre pays. C’est tres simple en afrique de dire mon voisin est terroriste la prudence le burkina Faso doit avancer et non retourner dans les sombre de l’histoire victoire au FDR

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:50, par HUG En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Nous avons opté pour la démocratie. On ne peut pas réveiller quelqu’un pour le tuer comme quoi c’est un terroriste. Cela n’est pas de la légitime défense. Quant à ceux qui attaquent le MBDHP qu’il sache que les animateurs de la conférence ont des connaissances très poussées en matière de droit de l’Homme. Même le terroriste a des droits qu’ils faut respecter dans les états normaux. Le MBDHP ne parle pas des terroristes tués dans leurs attaques contre les FDS. Nous soutenons les FDS de l’ordre dans la lutte contre ce fléau

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:51, par Song Naaba En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    c’est ahurissant que le MBDHP s’acharne sur les opérations des FDS.
    Vous voulez des financements, demandez-les mais ne sacrifiez pas le pays et ne l’emmenez pas dans le chaos.
    Il faut que le gouvernement revoit et encadre le financement de toutes
    ces organisations non-gouvernmentales nationales et internationales. ce sont de veritables machines de destabilisation des pays sous developpés. Il est temps de revoir les textes en la matiére. Ces organisations sont pour la plupart infestées d’agents de renseignements occidentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:03, par SOME En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Comprenez ce mouvement : ils ne peuvent pas dire autre chose. Deja on leur tape dessus parce qu’on ne les a pas entendus beaucoup alors il faut bien qu’ils se bougent un peu
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:04, par Muntinbila En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Attention le MBDHP !!!
    C’est bien vrai que vous êtes dans votre rôle, mais faites beaucoup attention.
    Bravo les FDS !!!
    Puisse Dieu le tout puissant vous proteger.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:09, par Flavki En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Que le MBDHP nous donne la source du financement de ce travail rapporté. On comprendra alors qui tire sur la ficelle. Nous africains, on aime prendre l’argent des autres pour nous ridiculiser par moment.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:20, par Mea Culpa En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Lorsqu’on lit certains commentaires sur ce forum, il y’a de quoi s’inquiéter ! Vous pensez que le MBDHP travaille au hasard ? C’est le fruit d’une investigation sérieuses, après plusieurs témoignages !
    Rappelez-vous de l’article de Damiss Ouédraogo sur VOA Afrique :

    L’armée du Burkina Faso est accusée d’avoir tué, au milieu de la nuit du 3 au 4 février, 57 civils dans quatre villages du nord du pays, selon des témoignages. Les autorités du pays nient énergiquement ces accusations.

    "Dans la nuit du 3 au 4 février (…) l’armée régulière est arrivée autour de 23 heures et au même moment les téléphones ont été coupés", allègue Abdourahmane Barry, un habitant du village de Banh joint par VOA Afrique.

    Il a expliqué que c’est entre 2hr et 4hr du matin que des membres de l’armée régulière sont arrivés à Banh. Ils sont "passés de porte à porte et tous ceux qui étaient sortis étaient systématiquement abattus sans contrôle d’identité ni demande d’identification", a-t-il ajouté. Selon lui, la même opération a eu lieu dans plusieurs autres villages.

    "Quand vous prenez Banh, où il y a eu 14 tués, Tadawal, un autre village, 15 morts, Soummana, 12. Et vous avez Tana où il y a eu 13 tués. Missi, deux. Donc, nous avons au total 57 morts".

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:35, par papa En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Mr Zougmore´, avec le respect que je vous doit je crois que sous couvert de votre titre pompeux de droit de l´homme vous et votre clique en faites trop .Avec cette sortie digne du mepris des victimes des terroristes et leur famille ,vous semblez ne pas mesurer la portee´ de vos diatribes envers nos braves et patriotes FDS qui au prix de leurs precieuses vies se battent nuit et jour pour proteger vos vie et celles de vos familles. Vous faites tout sauf votre travail ,pourquoi vous ne vous rendez pas dans les familles des victimes innocentes des terroristes pour mener vos fameuses enquetes pour savoir qui les terrorites devraient tuer et ceux qu´ils ne doivent pas tuer. Dites-nous vous qui etes bien places´ pour savoir le role de nos FDS , ces gens qu´on a execute´ sont-ils les seuls habitants de ces villages ? Nos braves FDS savent ce qu´ils font et vous dans vos salons climatises´ n´ont rien a apprendre a nos FDS : Fichez-nous la paix une fois pour toute.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:10, par Tousunis En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Faut pas que tout mouvement des MBDHP les FDS assurent leur sécurité. Ils vont assurer leur sécurité eux mêmes ou bien les terroristes viendront assurer leur sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:16, par ib En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Mais l’État d’urgence c’est çà, si tu n’es pas un terroriste tu sors de chez toi à 2 heures du matins pour faire quoi si ce n’est pour fuire ou t’attaquer aux FDS. Les villages bouclés où il y a eu ces tués soit disant innocents, ce n’est pas fait au hasard quand on voit les chiffres. Et puis pourquoi pas d’autres villages et c’est précisément ces villages qui ont été visités par nos braves FDS. Le MBDHP doit revoir sa copie sininon il va subir notre colère, à bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:24, par Traoré En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je dis et je le répète, que le faux MBDHP nous foute la paix avec ses vomissures. Quand c’est des FDS qui sont tués vous fermez vos gueules. C’est quand il s’agit d’un terroriste ou une personne en collaboration avec les terroristes qui est enlevé et exécuté que le MBDHP se met à vomir sur les FDS. Ok ! Si chacun de vous dort tranquillement à Ouagadougou, c’est grâce aux FDS qui ne dorment pas. Le pays vit une situation exceptionnelle, et à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Nous encourageons les FDS à ne pas baisser les bras. Nettoyez tous ceux qui collaborent avec les terroristes. Même si c’est le Président du MBDHP, Chrisogone qui le fait, mettez-le hors d’état de nuire. Paix et sécurité au Pays des hommes intègres. La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 13:23, par Nanga En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      "Traoré", que vous êtes bien drôle. On vous dit qu’à Kain et banh, etc. les FDS sont incapables de démonter qu’ils ont tué, même un demi terroriste ou des "collaborateurs" de terroristes. A moins qu’ils ne vous aient C’est plutôt sur de pauvres paysans peuls sans défense, et jusqu’aujourd’hui terrorisés, qu’ils se sont acharnés. Dans tout pays qui se respect le rôle des FDS ce n’est pas de tuer des populations innocentes, mais de protéger le territoire national contre tout ennemi extérieur ou de le bouter hors du territoire. Ils sont en principe former pour ça. Pas pour commettre des exécutions sommaires comme ils l’ont fait. Ce n’est pas comme ça que tu pourras construire la "Paix et la Sécurité" pour ton" Pays des homme intègres". Si quelqu’un est si bête qu’il ne comprend pas ça, qu’il retourne dans le ventre de sa mère !

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:34, par Wilfried Tiemtoré En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Il y’a de quoi être meurtri, lorsqu’on voit certains burkinabé s’en prendre au MBDHP, suite à son rapport d’enquête sur les 60 personnes abattues.
    En 1998, lorsque le gouvernement affirmait que Norbert Zongo était décédé suite à un accident de voiture, n’est ce pas le MBDHP qui a mené une enquête sur le terrain pour prouver qu’il s’agissait bel et bien d’un assassinat. Tout le monde a cru et à félicité le MBDHP.

    Rappel des faits

    Dimanche 13 décembre 1998, aux environs de 16 heures, Norbert Zongo, son jeune frère Ernest, son chauffeur Ablassé Nikiema et un de ses employés Blaise Ilboudo, trouvent la mort, à environ 7 km du village de Sapouy (100 km au sud de Ouagadougou), sur la route qui conduit à leur ranch, le "Safari Sissili". Les corps de Norbert, Ernest et Blaise sont calcinés, dans l’habitacle même du 4x4. Le feu a détruit tout l’intérieur du Toyota immatriculé 11 J 6485 BF. Le corps du chauffeur gît, selon le compte rendu du quotidien Sidwaya , "dans une petite rigole, située sur le côté gauche de la voiture (...) avec la partie basse du corps léchée par les flammes, le bassin simplement protégé par les lambeaux d’un pantalon jean". Toujours selon le quotidien d’Etat : "Le véhicule (...) est garé sur le bas-côté gauche de la voie. Aucune trace de pneu n’indique un freinage brusque. L’engin, qui a gardé toutes ses portières closes, a perdu, sous l’effet des flammes, toute trace de peinture, de même que tous les accessoires susceptibles d’être rongés par des flammes".

    Un constat que vient corroborer le Mouvement burkinabé des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), qui a dépêché une équipe sur les lieux, dès le lundi 14 décembre : "De l’ensemble des premiers constats faits sur place, la délégation a relevé les faits suivants : pas de trace de freinage sur la chaussée ; le véhicule n’a pas heurté un obstacle ; le véhicule n’est pas tombé, n’a pas quitté la chaussée ; de l’extérieur, le véhicule semble avoir brûlé du haut vers le bas, les pneus restant intacts ; des impacts de balle sur la porte arrière latérale droite ; quatre corps trouvés sur les lieux : un à l’extérieur et trois calcinés à l’intérieur". Et le MBDHP de conclure : "Au regard des éléments relevés (nous avons) de sérieuses raisons de croire qu’il ne s’agit pas d’un accident mais d’un crime odieux apparemment bien préparé et exécuté".

    2019, le même MBDHP qui travaille depuis 50 ans pour l’amélioration des droits humains fait un rapport d’enquête, et certains les insultent. Pensez vous que cette organisation sérieuse travaille au hasard ? Le MBDHP a quel intérêt à mentir sur nos autorités militaires ? Même HUMAN RIGHT WATCH et AMNESTY INTERNATIONAL ont fait cas de ces exactions commises par l’armée suite aux opérations de la nuit du dimanche au 03 au lundi 04 février 2019. Il y’a également eu des témoignages formels, qui indiquaient ces exactions qui ont été diffusées sur des chaînes internationales, telles que VOA AFRIQUE.
    Burkinabé ! Laissons nos passions de côtes et menons des analyses sérieuses. Ne fuyons pas la vérité, même si ça fait mal !

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 12:59, par yamambala En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      @Wilfried Tiemtoré, je suis désolé mais tu fais du dilatoire, ne mélange pas les choses. je vais te raconter une vraie histoire. En juillet 2006, au moyen orient au temps fort d’une des grandes guerres (il y eut des milliers de morts) entre Israêl et le Hezbollah, les mouvements des droits de l’homme, certaines presses occidentales et arabes accablaient israël de bombarder des maisons et personnes civiles et Israêl repliquait que c’était des cibles militaires. Qu’est-ce que Israël a fait, avec leurs technologies de pointe, ils ont utilisé leurs drones de reconnaissance et filmer des véhicules qui sortent de bâtiments pour tirer des roquettes et dès qu’ils finissent de tirer, ces camions partent se cacher dans des bâtiments (hangars) qui ont l’air banal dans les habitations de quartier populaire. Et ces bâtiments étaient systématiquement détruits (véhicules toujours à l’intérieur) par l’aviation israélienne. En juillet 2006, ça fait presque 13 ans et il n’ existait pas encore de smartphones (tactiles), l’Internet (au Burkina) était pour les "privilégiés", YouTube n’était pas à la portée de n’importe qui pour visionner les vidéos (au BF), à l’époque j’étais très outré conte le "massacre" des civils innocents palestiniens (selon une certaine presse occidentale et arabe), mais à cette même époque quand j’ai vu des vidéos publiées certainement par des israéliens (activistes et autres) avec des explications à l’appui, j’ai compris et modéré ma condamnation des forces israéliennes qui ne répétaient sans cesse que les combattants du Hezbollah utilisaient des populations civiles comme boucliers humains. Juste pour dire que le terrorisme c’est comme le grand banditisme en pire. tu es avec ton frère, ami ou connaissance, vous prenez le thé ensemble le matin, mais la nuit Dieu seul sait...

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 13:21, par Sotho En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Merci beaucoup Mr Tiemtoré pour votre analyse claire et sérieuse. Touchés dans leur amour propre, il fallait tout faire pour redorer le blason des FDS. A chaque fois que tu écoutais les émissions interactives, c’était à qui mieux mieux expliquer les stratégies militaires, donner des conseils aux FDS sur comment combattre. Désolé de le penser mais c’est comme si l’ex CEMGA empêchait beaucoup de "tourner en rond", de faire de telles exactions. Maintenant qu’il est parti "Feu" sur tout ce qui est "peul", soi disant qu’ils sont terroristes. Je dis bravo au MBDHP, bravo pour ce rapport. Ce problème a été dénoncé par d’autres organisations internationales avant et il ya même eu un témoignage la-dessus par un ancien terroriste reconverti dans le journal le Monde (11/12/17 par Morgane le CAM : BF : confessions d’un ancien djihadiste).
      Au gouvernement ainsi qu’à ses partenaires d’en prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire la lumière sur ces crimes. Sinon, il apparaîtra clairement à une partie de la population qu’un crime organisé, un génocide est en train de se mener contre elle. Et si elle décidait de répondre à la manière du "cabri mort n’a plus peur du couteau", je crains beaucoup pour le Burkina Faso. On ne peut pas accepter de se faire tuer comme des poussins, de laisser tuer ses parents sur aucune base, aucune preuve. Allez voir dans les prisons de Ziniaré pleine de peuls soi-disant terroristes, certains pris tout simplement parce qu’ils sont sortis sans leur pièce pour aller faire paître leurs bœufs. Que Dieu nous aide, à pardonner, à voir plus clair dedans. Sotho

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 13:45, par Ludo En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Wilfried Tiemtoré,Pensez-vous aussi que les FDS ont tué ces civiles au hasard ?Je ne crois pas.Pourquoi elles ont épargné les autres civiles de ces mêmes villages.Les témoignages dont vous faites cas quels sont leur degrés de crédibilité ?Quelles preuves avez-vous pour dire que ces civiles qui ont été tués sont des innocents.Apprenons à faire confiance à nos FDS qui se battent aux fronts pour que chacun de nous puisse vivre dans la paix et la sécurité.Soutient total aux FDS et que Dieu les protège.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:45, par Margo En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    J’étais à la conférence de presse du MBDHP et j’ai pu avoir le rapport là-bas. Sincèrement, ça fait froid dans le dos. Et c’est pas normal ce que les FDS ont fait là-bas. Quand on fait une erreur, il faut le reconnaître. Tout le monde est contre le terrorisme, mais faut pas tuer au hasard.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:50, par HUG En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Ceux qui attaquent le MBDHP le font vaguement ou bien ils le font car mandatés . En début il est dit qu’on..... réveille quelqu’un devant sa femme et après on l’abat. Si cela est faux apportez des arguments pour le démontrer et je serais d’accord avec vous. Même en temps de guerre savez vous que la convention de Genève condamne le soldat qui tue un ennemi ayant déposé son arme ? Le savez vous ? A plus force raison on part réveiller quelqu’un pour le tuer comme quoi il est terroriste. S’il est terroriste pourquoi ne pas le capturer (car dans son sommeil il peut être maîtrisé facilement) et mener des enquêtes sur lui et après le juger et le condamner ? Je compatis avec les familles des FDS tombés sur le champ du combat et je souhaite prompt rétablissement aux blessés mais s’il s’avérait que les dires du MBDHP soit vrais il faut que les soldats qui ont fait cela soit punis conformément à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:50, par Jocker En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Merci au MBDHP de tirer la sonnette d’alarme contre les dérives. Sinon, sous couvert de lutte antiterroriste, certains pourraient ramener la population du Burkina de 17 millions à 12 millions, à force de massacre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 11:54, par JoeLeSoldat En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Les chefs militaires doivent reconnaitre que des éléments sur le terrain ont commis des bavures et travailler à corriger cela. Sinon bonjour d’autres exécutions d’innocents. Et ça, ce n’est pas bon ! Ces FDS peuvent-ils apporter la preuve que ceux qui ont été exécutés étaient des terroristes ? Et puis d’ailleurs c’est con d’arrêter de prétendus terroristes et les exécuter, au lieu de les cuisiner proprement pour avoir davantage d’informations pour démanteler d’autres réseaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:01, par Aemed En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Faisons très attention en ce qui concerne le terrorisme. On ne sait pas aujourd’hui à qui ça profite vraiment surtout quand ça devient une arme politique. On a lu et entendu beaucoup de commentaires et cela fait peur car le terrorisme tire profit de notre désunion. Evitons les exécutions sommaires et laissons agir la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:03, par Le Vigilent En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    L’impression qu’on a c’est que les FDS sont utilisés par des hommes politiques pour redorer le blason de leurs partis et de leurs candidats aux prochaines présidentielles. Sinon comment comprendre que le MPP par exemple cautionne ce genre de dérives de la part de nos FDS. Massacrer sans preuves des familles entières comme quoi on lutte contre le terrorisme !?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:10, par Merci En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    On ne fait pas des omelettes sans casser des œufs. C’est-à-dire, pour lutter efficacement contre le terrorisme, il faut massacrer des populations innocentes ! NON, NON et NON !!! Merci au MBDHP de rester très ferme sur ça, malgré les réactions chargées d’incuries de certains qui ne comprennent rien au fonctionnement d’un Etat moderne et civilisé. Comment peut-on sous prétexte de lutter contre le terrorisme terroriser ses propres populations. Qu’est-ce qui prouve que les 146 neutralisés par ces FDS sont des djihadistes ? 146 djihadistes tués en une seule nuit, quel exploit ! Vive MBDHP. Que les chiens aboient, la caravane passera !!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:22, par DABSON En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Merci pour les différentes réactions, mais moi je veux savoir : quand les terroristes tuent nos vaillants soldats que dit le MBDHP au peuple ?Et quand les soldats font un travail dans une zone dite d’urgence il crie aux tueries sommaires, si vous n’avez plus rien à nous servir comme plat d’entré aidez au moins à construire et puis j’ai l’impression que la critique prend plus le dessus que la construction ou la réalisation or celà ne nous amène nul et sachez qu’avec ça nos pays dits indépendants ne le seront jamais. la critique d’accord , modérée oui mais concrètement qu’es ce qu’on apporte au pays pour son évolution ?C’est ça la vrai question.QUE DIEU BÉNISSE ET PROTÈGE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 12:45, par le visionnaire En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Franchement quand je lis certains commentaires, ça me fait froid au dos. Et je comprends pourquoi les FDS font autant de bavures. Les FDS ne sont pas différents de ceux qui font ce raisonnement. J’encourage le MBDHP a resté dans son rôle et normalement les autres OSC de défense des droits de l’Homme devraient soutenir le MBDHP. Les médias aussi devraient prendre le relais pour vérifier ces infos pour l’opinion.
    Je ne cotise pas pour qu’on utilise mes impôts payer des gens qui vont aller arrêter d’autres burkinabè et les passer aux armes sans prendre la précaution de les traduire en justice. Non ! je ne peux confondre FDS et Terroristes. Les terroristes sont des gens sans âmes qui tuent sans pitié et sans règle des innocents mais je refuse que mes FDS fassent comme eux et au nom d’une lutte contre le terrorisme, tuent d’autres burkinabè. Non ! je refuse ! j’impose aux FDS de faire cette gerre dans les règles. Si cest dans des combats que vous tuez pas de problème, mais je refuse que vous alliez arreter des gens chez eux et pendant que vous pouvez les garder pour enquêter et les juger, que vous les exécutiez sans que nous sachions s’ils sont vraiment des terroristes ou non. Non ! je refuse qu’on continue cela et que petit à petit on glisse et qu’on installe dans l’exprit des gens que terroristes c’est peulh ! non ! je refuse pendant que les auteurs des attaques meurtrières du 2 mars ne sont pas peuls mais pluôt des sawadogo, Ouedraogo et Diarra et que personne n’a pointé les mossis ou Dioula comme une ethnie de terrosriste. Non je refuse ! on es entrain de glisser dangeuresement ! on doit se ressaisir !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:03, par Ouango Blaise En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Il y a des gens qui regardent sans voir et des gens qui ne veulent pas regard parce qu’ils n’ont pas la conscience tranquille. Quand quelqu’un fait honnêtement son travail, risque sa vie et fait des enquêtes de terrain, il y aura toujours des gens pour critiquer. Mais les termes qui soulèvent polémique "Exécutions sommaires", nous qui critiquons, envoyons des preuves scientifiques si nous les avons au lieu de tomber à bras raccourcis sur le MBDHP. Le MBDHP a ses sources qu’il a d’ailleurs cité, quelles sont les sources de ceux qui s’acharnent sur le MBDHP ? Oui je comprend, même le diable a ses avocats.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 14:50, par La vérité En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

      Quelles sont les sources du MBDHP ? C’est leur micro trottoir auprès des familles que vous appelez preuves ? Je serai d’accord si Le MBDHP donnait des preuves irréfutables. Le terroriste va t il aller dire à sa famille qu’il est terroriste ? Non. Sinon sa famille va le dénoncer à moins qu’elle soit complice.
      Le MBDHP doit revoir sa copie pour être crédible . Ce qui est sûr c’est parce que les FDS combattent les terroristes que le MBDHP peut mener ses activités. Regarder le cas du Mali lorsque les terroristes se sont emparés de tombouctou, vous avez vu la suite.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:31, par burkinabe En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Vraiment, c’est quel pays où on permet aux individus de lutter contre la paix. Ces gens là savent qui est terriste, que dire des cds qu’on tus tous les jours ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:38, par caca En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Ah hummm ! Que veut réellement ce mouvement dite droit de l’homme ? Le MBDHP parle de 60 victimes sommaires sur 146 terroristes exécutés par les FDS quelle analyse pouvons nous conclure ? Étant donné que le sujet est sensible dans un contexte d’insécurité où la paix sociale est fortement menacée. Je suis partagé entre un soutien à ce mouvement, le rejet de leur conclusion dite investigation. 60 sur 146 seraient sommaires, si le reste s’avère terroristes pourquoi les 60 autres ne le seraient pas. Il n’est pas écrit sur le front des gens qui est terroriste et ne le pas. Si les plus 80 sont terroristes dans une même espace, ma conclusion est simple que les 60 victimes peuvent aussi faire partis des bandes de terroristes.
    Je trouve d’ailleurs que le MBDHP a raté sa vocation pendant l’insurrection populaire pour aider des terroristes à renverser un gouvernement légal et légitime. Que dire pendant la chasse aux sorcières au sein du CDP après ces événements durant lesquels quelques membres de l’ancien régime ont été jetés en prison sans aucun mandat de dépôt. Ce mouvement devait être neutre, mais malheureusement il est instrumentalisé par les politiques.
    Je comprends votre lutte qui concerne des dérives des FDS, mais faut-il négliger le problème de la sécurité ? Si des burkinabé ont trahi le pays en se donnant à des pratiques répréhensibles comme le terrorisme, on ne devait pas avoir pitié d’eux. Si la communauté peulh est dernière ces attaques terroristes, je ne vois pourquoi elle doit être épargnée. Je suis d’accord que tous les peulhs ne sont pas terroristes, mais il y a quand même une vérité qui ne trahie pas les accusations contre cette communauté dans les régions où elle se dit majoritaire. Hier, la gendarmerie de Tougouri a été attaquée, personne ne peut me convaincre que ces assaillants sont venus du Niger ou du Mali et sont Touaregs. Qu’il y a quelques mossi ou gourma dedans n’est un problème. Le problème est quand une communauté s’autorise d’approuver que ses enfants soient terroristes.
    La France même qui se dit pays des droits de l’homme se trouve actuellement dans une impasse concernant ses enfants terroristes en Syrie. La question de leur retour est vraiment un souci pour le gouvernement. Ou le mépris des droits de l’enfant dans la décision politique. La France s’apprête en ne voulant pas accueillir ses enfants terroristes sur le territoire national. Pourtant elle fait partie des pays civilisés en matière des droits humains et surtout celui de l’enfant. Je ne dis pas à nos FDS de cibler les peuhs comme des terroristes, mais l’intérêt de la nation dépasse celle d’une communauté qui veut chaque fois se faire sa propre justice.
    Bien que je n’approuve pas le gouvernement MPP, et la gestion qu’il fait du pays, votre revendication je trouve sauvage et n’a pas de fondement. Arrêtons les polémiques utiles, actuellement le pays a besoin de retrouver ses frontières d’antan dans une cohésion sociale. Le pays est plutôt en guerre et les soldats peuvent se tromper de cible à tout moment. Il n’est pas inscrit sur le front qui est terroriste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:43, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    - A tous ceux qui s’en prennent ici au MBDHP j’aimerais dire de ne pas se presser ! Vos fesses poudreuses changeront de couleur bientôt ! Le processus a commencé, et sachez qu’il ne prendra pas fin de si tôt.

    - Conseil  : Les FDS qui sont intelligents doivent refuser d’exécuter l’ordre de tuer des civils sans preuve car ils répondront de leurs forfaits devant le tribunal un jour. Laurent GBAGBO a dit dit que ’’Si on t’envoi, il faut savoir t’envoyer toi-même’’.

    Conclusion : Tous ceux qui ont préparé, exécuté ou rendu possible l’exécution doivent commencer à attacher leurs baluchons pour aller au TPI à la Haye, qu’il soit Ministre, Président, Député, Officiers ou soldat. Préparez-vous car vous l’aurez cherché et bientôt voius serez seuls devant vos problèmes car tous ceux qui vous soutiennent aujourd’hui vont vous abandonner.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:49, par Coulibaly Lamine En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je dis simplement bravo au MDHP pour sa brillante présentation des faits. Je souhaite aussi que le MDHP fasse la même chose pour les FDS et les pauvres civils qui ont été exécuté sommairement et le dernier cas, le policier qui a été abattu au Yatenga par des terroristes ceci pour une question d’équité. Sommes nous d’accord M. ZOUGMORE ? Faites le par amour pour la stabilité du Burkina Faso. Les douilles présentées servent à quoi ? et les douilles des terroristes, vous n’en aviez jamais ramassées ? ou bien c’est une collection que vous voulez en faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:53, par AMKOULLEL En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je suis pétrifié par la réaction des lecteurs. Parce qu’on est en guerre contre le terrorisme, cela justifierait que de paisibles citoyens soient massacrés par la force républicaine, sans aucune forme de procès ?
    Bravo au MBDHP pour son courage de tenir ces conclusions. Si les faits sont avérés alors toute la chaîne de commandement devrait répondre de leurs actes devant le peuple. On ne peut se dire républicain et agir comme des terroristes., voire en pire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:53, par warzat En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Des exécutions sommaires, ça doit être nouveau au Burkina Ici, nos forces ne tuent pas les gens au hasard. Un témoin dit qu’on a conduit le suspect à côté de sa moto, avant de le tuer. De nos jours, il suffit de camoufler un mouchard (système GPS) sur une moto,ou un véhicule et on peut suivre ses mouvements dans l’espace géographique sur un simple smartphone. Le même dispositif peut être installé dans un téléphone et on écoute et copie les sms...etc... Rappelons nous de l’assassinat de Norbert Zongo, les accusés disaient qu’ils étaient à Ouaga, alors qu’au moment des faits leurs téléphones portables bornaient à Sapouy. Encore une fois, nos FDS ne tuent pas les gens au hasard. Si c’est les arrêter, les emprisonner et ensuite les juger, les terroristes ne partagent pas les mêmes valeurs que nous. Le semblable guérit du semblable, l’assassin a peur du gourdin. Le criminel, le voleur, l’assassin se croit toujours plus malin que le policier ou le gendarme. C’est facile de croire que le crime permet de résoudre les problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 14:56, par jeunedame seret En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Attention à la différence entre militaire ou élément FDS et simple homme de tenue armé. Nous en serons toujours embrouillés et encouragés aux préjugés avec des conséquences désastreuses. J’ai peur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 15:15, par sidbala En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    On ne peut pas faire des œufs sans casser des œufs. Avançons seulement.
    MBDHP nous allons désormais faire attention, mais le temps presse. On se reparle.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 15:31, par la loupe En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Bsr. Vraiment, j’ai été sidéré en lisant la déclaration du MBDHP. C’est simplement honteux de la part de son premier responsable. Si un mois suffit pour enquêter et déterminer la culpabilité d’une personne alors merci à vous ! Si le fait qu’un époux ou une épouse dise que son conjoint est zain est une vérité absolue, merci une fois de plus à vous ! C’est comme affirmé qu’un fidèle religieux ou un guide spirituel ne peut pas être auteur de crime. Que Dieu à travers ses messagers Jésus et Mohamed nous guide à une paix réelle. A bas le terrorisme ! Vive les FDS, vive le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 17:18, par Aol En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je pourrais accepter que parmi les 146 personnes désactivées, il est des innocents, mais nombreux étaient coupables de quelque chose. c’est ce qu’on appelle des dégâts collatéraux. Toute les personnes impliquées dans cette affaire ne sont pas forcément des combattants il peux y avoir des informateurs, logisticiens, ebergeur, financement et soutien de toute forme parmi les habitants de ces localités. La justice classique sera une perte de temps et d’argent pour que des farfelus, des appartride vienne nous renconte du n’importe quoi ? Ces gens du MBDHP n’ont cas donner un exemple où une personne a été jugée pour son implication dans une entreprise terrorise, je ne parle pas d’action terrorise, je dis bien entreprise. Même les grands nations ne perdent pas leurs argent à juger ces individus. La justice classique sera une perte de temps et d’argent pour que des farfelus, des appartride vienne nous renconte du n’importe quoi ? Ces gens du MBDHP n’ont cas donner un exemple où une personne a été jugée pour son implication dans une entreprise terrorise je ne veux parle pas d’action, je dis bien entreprise. Même les grands nations ne perdent pas leurs argent à juger ces individus. Je me rappelle bien d’une liste publiée par l’arme Burkinabé sur des personnes recherchées dans le Soum. Des fonctionnaires de l’état burkinabé travaillant à la mairie, des élus locaux, commerçants, notables... de la region figuraient sur cette liste. Ce que je demande à notre armée c’est d’être plus professionnel si une personne est impliqué dans une entreprise après toute vérification envoyer lui rejoindre ces 100 vierges au paradis le plus vite possible. Le petit budget de l’état ne peux pas assurer les besoins primaires d’une personne qui est contre lui.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 17:43, par silence En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Le MBDHP dans sa déclaration relate les dits d’un témoin :« Les militaires sont arrivés à moto vers 3h30 du matin. Amadou était couché sur une natte. Ils l’ont fait sortir de la maison et l’ont mis à côté de sa moto. Ils ont tiré sur le réservoir de la moto qui a pris feu, avant de le tuer ». Quand on lit ça on retient ceux-ci :

    - soupçon égal inculpation ;
    - la prison n’est pas interdit aux djihadiste ;
    - quelqu’un qui est couché sur natte sans arme c’est quoi qui peut justifier sa mort
    - Dans ce cas ceux qui ont tué et qui ceux sont réfugiés dans un commissariat devrait mis à mort aussi.
    Moi je comprends pas trop les questions de droit de l’homme, mais le gouvernement actuel joue à un jeu dangereux qui va nous couter tous chère dans l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 17:49, par Sidnooma En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Moi j’ai beaucoup de respect pour ce papa mais là je suis pas avec vous.jai jamais vu le mbdhp condamner les actes des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 18:06, par l’oeil de l’aigle En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    A tous ceux qui demandent les sources du MBDHP j’aimerais leur poser une question ? Dans quel état a-ton le droit de réveiller une personne et de l’exécuter ? Vous êtes devenus si cruelles au point d’oublier les règles réglementaires du droit sacré d’un être humain ? celui de vivre Vous penser qu’être témoin de la mort de son papa ou de son mari ou de son cousin ou frère peut être une solution au terrorisme ? Le rapport du MBDHP est à prendre au sérieux. Si on a des prisonniers malgré l’assurance qu’ils sont des terroristes pourquoi alors réveiller des gens et les tuer ??? Revenons sur terre et évitons la panique car la panique c’est perdre d’avance une lutte. SOYONS TOUS HUMAINS. C’est le moment ou tous les BURKINABÉS doivent se souder et regarder une seule direction.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 19:21, par Rougbenga En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Ces gars du MBDHP sont des antipatriotes. Comment peut-on défendre des gens qui ont tué tes parents gratuitement ? Le faire parce qu’on a besoin de remplir son ventre ! C’est vraiment manquer de dignité. Nous sommes en guerre. Il n’y a pas de guerre propre. Dans toutes les guerres, la plupart des victimes sont des civils innocents. Il va falloir intégrer cela. Pendant la 2ème guerre mondiale il y a eu 50 millions de victimes civiles contre 25 millions de victimes militaires.
    Si vous ne voulez pas de victimes civiles dites à vos amis terroristes de déposer les armes. 90% des gens qu’ils ont tués sont des civils innocents. Les Droits de l’Homme sont un des outils utilisés par les Occidentaux pour déstabiliser nos pays afin d’empêcher leur développement. Et il y a des Africains qui sont prêts à aider à la destruction de leur pays moyennant quelques subsides.
    Qu’a fait la France, qui se dit championne des Droits de l’Homme ? Elle a commis des massacres à grande échelle quand ses intérêts étaient en jeu :
    - le massacre de Sétif (1945), en Algérie : 100.000 morts
    - le massacre à Madagascar (1947) : 90.000 morts.
    - le massacre des tirailleurs Sénégalais (camp Thiaroye en 1944)
    - le massacre au Cameroun (1960) : 8.000 morts.
    - etc...

    J’appelle au boycott du MBDHP et de ses représentants :
    - les journalistes ne doivent plus aller à leur conférence,
    - on doit refuser de les servir dans les maquis et les bars,
    - les commerçants doivent refuser de leur vendre quoi que ce soit,
    - il faut refuser de les saluer

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 19:58, par molotov En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    ROUGBENGA,

    Je ne sais comment repondre à un commentaire aussi inculte !! Pendant qu’on y est monsieur Rougbenga le très super-patriote, comme le MBDHP est un ramassis d’anti-patriotes , prend une kalash et zigouille les tous pour les empêcher de parler de voix discordantes .
    C’est pathétique et écœurant ce genre de réactions digne d’un charretier de Karpala. Que l’histoire avance, tous ceux qui insultent le MBDHP et participent à cette propagande néfaste anti-droit de l’hommiste n’auront que leurs yeux pour pleurer quand ces bavures des FDS vont toucher leurs propres parents villageois un jour dans leurs misérables cases.
    Tout est possible dans la lutte contre le terrorisme mais tout n’est pas utile.
    A bon entendeur.

    #MOLOTOV

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 20:01, par Baldé Oumarou En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Mr Zougmoré, je suis Baldé Oumarou. Félicitations pour votre engagement et votre courage. Merci pour votre soutien. Que Dieu vous garde et vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 07:44, par kiemad En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Je nesuis pas totalement d’accord avec le MBDHP. Quand les terroristes assassinent les soldats, la population ou les koglweogo le MBDHP ne dit rien. Mais quand les soldats réussissent avec Brio à neutraliser les terroristres, quand les koglweogo réussissent à neutraliser des terroristes le MBDHP fait des enquêtes pour voir s’il n y a pas d’exactions. Si ce n’était pas des terroristes alors cher MBDHP, expliquez moi cette acalmie dans la zone. Ne decouragez pas nos vaillants soldats qui mettent leur vie en péril.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 15:29, par par zst En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    MBDHP, c’est vrai que vous faites souvent du bon boulot, mais ici vos méthodes d’enquête comportent des insuffisances en effet. je ne saurai me contenter de simples déclarations ou témoignages des proches pour donner un jugement ; Soutien aux FDS

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 12:19, par Ouango Blaise En réponse à : Droits humains et lutte antiterroriste : Le MBDHP révèle des exécutions sommaires

    Il y a des gens qui dans leur commentaire raisonnent comme s’ils ont été un jour des terroristes. Comme la cellule anti-terroriste existe, je pense qu’elle doit pendre attache avec ces prétendus connaisseurs car dans cette affaire chacun doit savoir où il met ses pieds. Mais pour ceux qui ont la mémoire courte , juste un rappel historique : Quand le MBDHP a participé à la commission d’enquête indépendante sur l’affaire du crime de Sapouy et ces apports au collège des sages : Où étiez-vous en ce moment ? Qu’avez-vous dit sur le Rapport du MBDHP ? Quand le MBDHP a fait son rapport sur l’affaire Justin Zongo, où étiez vous ? Qu’avez fait ? Quand le MBDHP a fait son rapport sur l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014 et sur le putsch de septembre, qu’avez-vous dit des rapports ? Rien, absolument rien, vous aviez sûrement tiré profit ! Juste une précision depuis, c’est rapports c’est la même méthode d’enquête que le MBDHP utilise. Je pense que ce sont pas des piêtres scientifiques, je ne sais de quelle époque peuvent par de simples allégations, ou de fanatisme ou d’une imagination de son esprit remettre ce rapport en cause. Nous discutons de science et de démarche scientifique, si vous n’êtes pas encore initié, quand vous aurez l’âge, vous aurez droit de cité. Le MBDHP n’est pas un béni oui oui, le MBDHP travaille avec objectivité. Quand c’est bon, il apprécie et félicite. Rappellez vous la déclaration du MBDHP sur l’attaque du CAPPUCINO, de Dagnongo, le MBDHP a félicité les FDS pour le travail abattu, il a été aussi des premier a dénoncé le sous-équiment de nos forces de l’ordre et à demander leur équipement et leur adaptation à la situation présente. Mais jamais, au grand jamais le MBDHP ne va cautionner une atteinte aux droits, des éxecutions sommaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le MBDHP appelle les populations à s’organiser contre l’hydre terroriste
Attaques contre les lieux de culte : Yacouba Zida appelle à l’union pour constituer un bouclier contre les forces du mal
Sahel : Un gendarme trouve la mort dans une embuscade
Attaque terroriste à Dablo : « Le Saint Père m’a appelé pour m’encourager », Mgr Théophile Naré
Opération « Doofu » : Le gouverneur du Centre- Nord invite les populations à une « parfaite » collaboration avec les FDS
Lutte contre le terrorisme : Le député tchadien Théophile Yombombé loue la résilience du peuple burkinabè
Dablo : « Il faut prier pour ceux qui nous tuent », recommande Mgr Théophile Naré, évêque de Kaya
« L’opération Doofu sera un succès », rassure le Chef d’Etat-major général des armées
Sanmatenga : Des enseignants finissent par fermer des salles de classe
Bam : Deux personnes enlevées à Nasséré
Burkina : « La fin du terrorisme est proche », déclare François Tambi Kaboré du PPR
Assemblée nationale : La loi sur l’Etat de siège et d’urgence adoptée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés