Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Société Générale Burkina Faso : le pont entre la Chine et le Burkina Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 9 avril 2019 à 15h00min
Société Générale Burkina Faso : le pont entre la Chine et le Burkina Faso

Société Générale Burkina Faso (SGBF) et l’Ambassade de la République Populaire de Chine, ont réuni des chefs d’entreprises burkinabè et chinoises autour d’une table ronde, le mardi 2 avril 2019. L’objectif étant de dévoiler les avantages d’une synergie d’action des entreprises chinoises et de la SGBF pour le développement économique au Burkina Faso.

« Les entreprises chinoises et Société Générale Burkina Faso (SGBF) au service du développement économique et social ». Tel a été le thème de la table ronde organisée conjointement par l’Ambassade de la République Populaire de Chine et la SGBF, le mardi 2 avril 2019 et qui a réuni des chefs d’entreprises chinoises et burkinabè.

Pour les organisateurs, cette table ronde vise à présenter les opportunités de travail en synergie entre entrepreneurs burkinabè et chinois à travers un organisme financier crédible qu’est Société Générale Burkina Faso. Pour eux, c’est un nouveau souffle dans le domaine de la coopération économique et commerciale entre la République Populaire de Chine et le Burkina Faso.

L’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Burkina Faso, Li JIAN a déclaré : « Ce business forum est une occasion parfaite pour tous les acteurs de travailler en synergie ; chacun joue son rôle, chacun prend sa responsabilité et chacun donne sa contribution qui converge vers une perspective fructueuse pour tous ». Il a ajouté que les entreprises chinoises présentes à la table ronde ont la ferme volonté de travailler avec le Gouvernement burkinabé et Société Générale Burkina Faso afin de créer un nombre important d’emplois et de déclencher l’industrialisation qui est la base pour la modernisation d’un pays agricole.

Tout en soulignant que la présente initiative est un cadre d’expression de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route », il l’a aussi considéré comme un point de départ pour d’autres actions qui se poursuivront dans le même sens à moyen et long terme.

Pour le Directeur Général de Société Générale Burkina Faso, Harold COFFI, le Burkina Faso a tant à construire et représente une terre d’opportunités. La relance des relations avec la République Populaire de Chine, devrait permettre d’accélérer le développement dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, de la santé, de l’éducation et bien d’autres encore et Société Générale Burkina Faso se réjouit d’accompagner la réalisation de ces projets.

En effet, Société Générale, fort d’une expérience d’environ 150 ans et présente en Afrique il y a plus de 100 ans, ambitionne devenir le partenaire idéal pour les liens économiques et commerciaux entre la Chine et le Burkina Faso, mieux, elle veut être le pont entre les deux nations.

La Ministre déléguée auprès du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), en charge de l’Aménagement du Territoire, Pauline Zouré, a tenu à rappeler l’histoire des relations diplomatiques entre les 2 pays avant 1994 qui furent saines mais modestes en termes de projets et financements. Elle déclare que durant 21 ans, la coopération sino-burkinabé a permis l’investissement d’environ quatre cent quatre-vingt-quatre millions de dollars US (484 000 000 $) dans 36 projets encadrés par trois accords 1973, 1984 et 1989.

La reprise des relations avec la République Populaire de Chine en 2018, a permis la signature de six accords de coopération et l’ouverture des deux ambassades au cours de la visite du Président du Faso en Chine du 28 août au 5 septembre 2018. Elle a clos son propos en réitérant toute la gratitude du gouvernement burkinabé à l’endroit des initiateurs de la table ronde et souhaité des conclusions enrichissantes pour le lien tripartite.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
États africains : Le président du Faso exhorte au respect des droits de l’homme et à la lutte contre la corruption
Journée de l’Afrique : Une exposition pour bâtir des ponts entre les peuples
Traité d’amitié et de coopération : La Côte d’Ivoire et le Burkina préparent la 8e conférence au sommet des chefs d’État
Parcs W-Arly-Pendjari : Le Burkina Faso et le Niger signent un accord de cogestion
Bruxelles : Réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’UE et du G5 Sahel
Parcs W-Arly-Pendjari : Le Burkina Faso et le Niger signent un accord de cogestion
Air France : « Je pars triste mais confiant », Philippe Maciocia, ex-représentant au Burkina
Organisation ouest-africaine de la santé : Vers la mise en place d’un observatoire régional sur la résistance antimicrobienne
Rétablissement des relations sino-burkinabè : Un séminaire pour dresser le bilan du premier anniversaire
CIP-G5 Sahel : Alassane Bala Sakandé tient le bâton de commandement
Coopération : Roch Kaboré reçoit des messagers du président béninois
Lutte antiterroriste : Le Qatar offre des blindés à l’armée burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés