Entrepreneuriat au Burkina : Le PNUD soutient des projets innovants de jeunes et femmes

LEFASO.NET | Par LEFASO.NET

Publié le mardi 16 avril 2019

Entrepreneuriat au Burkina : Le PNUD soutient des projets innovants de jeunes et femmes

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a procédé ce mardi 16 avril 2019 au lancement officiel des appels à projets et de présentation des structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat innovant, en partenariat avec l’ambassade du Luxembourg au Burkina Faso. La cérémonie de lancement a été présidée par le représentant du ministre de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat, Salam Ouédraogo.

Quatre mois après le lancement du Projet femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté (ProFeJeC) avec l’appui de l’ambassade du Luxembourg au Burkina, le PNUD dévoile les structures d’accompagnements, appelées incubateurs, qui ont été retenues pour accompagner les projets innovants des jeunes et femmes qui seront retenus dans le cadre du ProFeJeC.

La cérémonie de lancement officiel des appels à projets et de présentation de ces incubateurs partenaires, est intervenue le mardi 16 avril 2019. Les incubateurs sont des structures choisies pour encadrer les projets innovants de jeunes et femmes des villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, explique Max Lamesch, le chargé d’affaires à l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso.

Sur 36 structures d’incubateurs au départ, dix ont été retenues sur la liste officielle et cinq sur la liste de réserve pour accompagner le ProFeJeC. A l’instar d’un incubateur dans l’élevage, elles auront en charge, l’éclosion des projets innovants des jeunes et femmes, qui seront retenus. Ce sont des projets qui seront jugés innovants pour le pays, prenant en compte les volets de citoyenneté, de civisme et de paix qui pourront être retenus dans le cadre du ProFeJeC.

Selon le directeur pays du PNUD, Dr Corneille Agossou, la finalité du ProFeJeC est d’optimiser la contribution des jeunes et des femmes au développement économique et social durable du Burkina Faso à travers le renforcement de leur autonomisation économique et leur contribution accrue à la résolution de problèmes sociétaux qui se posent au pays.

L’objectif général du ProFeJeC est d’améliorer la viabilité des entreprises créées par les jeunes et les femmes à travers l’appui des incubateurs et de faire de ces jeunes et femmes des entrepreneurs ayant une fibre civique et citoyenne. « Plus spécifiquement, il va s’agir de transformer les initiatives de 100 jeunes et femmes utilisateurs des incubateurs des villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso en entreprises opérationnelles et viables et promouvoir auprès de ces 100 jeunes et femmes nouveaux entrepreneurs les valeurs de citoyenneté, de civisme et de paix », souligne le directeur pays du PNUD. Il ajoute que l’ambassade du Luxembourg y a contribué à hauteur de 1,6 millions d’euros et le PNUD à hauteur de 500 000 dollars US.

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso, le Burkina est plein de potentialités, de jeunes leaders en matière de projets innovants, comme la plupart des pays au Sud du Sahara. D’où l’appui du Luxembourg, qui est un exemple en matière d’incubateurs d’entreprises, pour rehausser le niveau de création de richesse à l’intérieur du pays.

Salam Ouédraogo, conseiller technique du ministère de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat, a traduit toute la reconnaissance du gouvernement aux deux structures qui font de la prospérité économique du pays leur cheval de bataille et a témoigné la disponibilité du gouvernement à accompagner le projet à son terme.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.