Mouvement d’humeur au MINEFID : Le SYNAMEF appelle les agents à faire preuve de « patriotisme »

Publié le mercredi 17 avril 2019

Mouvement d’humeur au MINEFID : Le SYNAMEF appelle les agents à faire preuve de « patriotisme »

Ceci est une déclaration du Syndicat national des agents du ministère en charge de l’Economie et des finances (SYNAMEF) sur la situation en cours au MINEFID.

Depuis le vote de la loi de finances initiale exercice 2019 consacrant la réduction du Fonds commun (FC) à 25% de la masse salariale des bénéficiaires, des agents du ministère de l’Economie, des finances et du développement (MINEFID) multiplient des actions de boycott des activités des différentes structures du MINEFID. Le SYNAMEF par principe est pour la défense des intérêts moraux et matériels des agents, mais rejette certaines méthodes de luttes aux effets pervers qui saccagent les bases de développement socio-économique de notre pays.

L’année 2018 a été caractérisée par de multiples mouvements d’humeur et qui se poursuivent en 2019. Il est vrai que la grève est un droit, mais la préservation de l’intérêt général est primordiale. C’est pourquoi, nous devons travailler à minimiser et réduire les velléités systématiques des mouvements d’humeur aux conséquences incalculables pour les acteurs du secteur privé (opérateurs économiques, PME/PMI, …) et du secteur public.

Aussi, nous rappelons que dans le cadre du Fonds commun (FC), certains agents ont été injustement exclus alors qu’ils avaient contracté des prêts adossés audit FC. Ces agents ont vu leurs salaires saisis par les banques et sont à la limite devenus des cas sociaux. La plupart de ces agents du fait de la perte de leurs FC sont débiteurs des banques depuis mars 2017. Ces injustices, malheureusement prônées par certains acteurs du MINEFID, contribuent à détruire les carrières de certains agents.

De ce fait, conformément à la note 0470 du 12 mars 2019 du MINEFID portant projet de saisie de salaires d’agents du MINEFID par quelques banques, nous invitons lesdites banques à reconsidérer leur position et à sursoir aux différents prélèvements actuels sur les comptes des agents dont les salaires sont saisis en attendant les propositions du gouvernement.

Au regard des conséquences des mouvements d’humeurs sur les activités économiques et tenant compte du contexte économique et sécuritaire déjà difficile, il est nécessaire de rappeler à l’ensemble des travailleurs du MINEFID que notre aspiration au bien-être et notre désir à la prospérité ne peut se faire que par notre travail et notre engagement à permettre aux autres de satisfaire les leurs.

C’est pourquoi, tout en appelant le gouvernement à trouver rapidement la meilleure formule, sans discrimination ni exclusion aucune pour relancer les activités au sein du département, nous invitons l’ensemble des agents à faire preuve de patriotisme et de vigilance. Aux autres syndicats nous les exhortons à cesser toute forme d’intimidation envers les agents qui ne voudraient pas suivre le mouvement.

TOUS UNIS, NOUS SOMMES FORTS !

Messages

  • Nous allons nettoyer tous les fantoches et syndicats crées par le gouvernement. Un syndicat composé de 4 membres ni adhérents. Appels tes militants à travailler on verra votre force.

  • Vous au moins vous êtes courageux. Ce n’est pas facile de vivre une nouvelle situation surtout si elle semble amère. Chers financiers sachez qu’on finit par s’habituer à tous disait Albert CAMUS dans l’Etranger. Quant aux banques qu’elles soient humanistes envers ces agents. Au gouvernement, il faut qu’il applique le monopole de la violence légitime envers les banques car un ministre du gouvernement avait qu’aucune banque n’allait bloquer le salaire de quelqu’un. Le problème de ce pouvoir c’est qu’il ne respecte généralement pas sa parôle

  • C’est décider, on ne négocie plus avec vous.
    Vous travaillez ou vous vous cassez ou on vous casse.

  • Vous faites bien.Merci au gouvernent pour l’idée géniale qui a consisté à brandir le spectre de la vérification des diplômes,

  • Soyons simplement réaliste. Ce problème d’exclusion est un fait de vous-mêmes, c’est à dire les plus gourmands du MINIFED voulant gagner beaucoup en privant leurs camarades. C’est d’ailleurs cette guéguerre interne qui a finit par ouvrir les yeux du dernier citoyen lamda sur cette injustice. Aussi, le fond commun n’est pas un droit inaliénable, ni insaisissable. Continuez à être moins réalistes en refusant le travail tout en continuant de toucher le salaire. Soyez intelligents par exemple en donnant davantage de résultats tout en luttant et là, l’opinion publique peut vous soutenir. Si vous continuez à narguer tout le monde (gouvernement, commerçants, autres fonctionnaires ect..), même DIEU vous lâchera et vous allez périr.

  • allez y travailler sinon vous perdre même les 25% la.ça veut dire quoi ça, nous somme tous des fonctionnaires mais on se contente de notre salaire

  • Vous faites bien.Merci au gouvernent pour l’idée géniale qui a consisté à brandir le spectre de la vérification des diplômes,

  • Enfin une bonne action pour limiter les dégâts.
    Il était temps que le syndicat prenne ses responsabilités pour rappeler aux uns et aux autres le sens du patriotisme. Le plus important dans la vie ce n’est pas ce que l’on fait pour soi-même mais pour les autres.

  • Lettre non signee. Ce syndicat cree par le MPP vit ces derniers jours. En 2017-2018 vous avez tente en vain de casser le vrai syndicat des finances. Les Judas se devoilent quand paques arrive

  • La question des prets adosses au FC revient a tout moment dans chaque article sur cette crise du MINEFID. Il y a seulement une solution raisonnable et acceptable pour resoudre ce probleme. S’il est vrai que l’Etat a donne le feu vert aux banques pour ces genres de prets lies au FC, alors l’Etat doit aider a trouver une solution acceptable par toutes les parties (les agents et les banquiers). Cette solution est simple :
    1. L’Etat fait la situation de tous les prets en cours pour tous les agents concernes. Il pourra ainsi determiner le montant mensuel du aux banques.
    2. L’Etat paye les traites mensuelles dues a chaque banque pour chacun de ses agents qu’il a autorise de prendre le credit adosse au FC.Cela continue jusqu’au paiement de la derniere mensualite due a la banque.
    3. L’Etat se retourne contre ses agents pour recuperer l’argent paye aux banquiers pour eponger les credits. Le payment a l’Etat se fera sur une plus longue periode et ce re-echellonnement de la dette doit se faire avec les agents/syndicats. Mais le fonctionnaire remboursera entierement l’Etat par des retenues automatiques a la source et sans interet jusqu’a ce que la totalite du montant du a l’Etat soit rembourse.

    Il n’est pas question que l’Etat rembourse tout ou partie de prets que lui Etat n’a pas contracte ! Un fonctionnaire qui a contracte un pret de 10 millions a effectivement encaisse 10 millions. S’il a bien investi, il est en train de recolter ou va recolter les fruits de l’investissement. Il ne partagera ces fruits avec personne. l’Etat ne peut donc pas payer gratuitement ces 10 millions a la place du fonctionnaire !!! Ce serait comme une distribution gratuite d’argent public et ce serait injuste vis a vis des autres fonctionnaires qui n’ont pas ce genre de prets. On ne peut pas avoir le beure et l’argent du beure. Cette solution est la plus simple et raisonnable. Elle evite aux fonctionnaire de payer aux banquiers de tres fortes sommes que le salaire ne peut pas supporter car superieur a la quotite cessible ; Elle permet aux banques de recuperer leur argent et les interets a la date convenue. Elle permet a l’Etat de corriger une erreur commise en autorisant des prets adosses au FC qui n’est pas un revenu fixe mais un avantage aleatoire.

    • Bonjour Mr MONOPINION. Je pense qu’au jour d’aujourd’hui, c’est la meilleure solution . Je suis de même avis que toi. sinon ça sera des luttes à ne pas finir. Je pense que le gouvernement lira ce que tu as écrit. Bon vent à notre nation.

  • Cette "crise larvée" au MINEFID aurait pu être évité si les agents de ce ministère convenaient d’une répartition équitable de ce fonds commun entre tous les agents et par solidarité. Malheureusement, ce n’est pa ce qui a été fait. La lutte interne a permis de creuser des fossés, si bien que une partie du FC n’a plus été adossée sur les pénalités sur les taxes et les saisies de fraudes. Si vous vous êtiez bien arrangés entre vous aujourd’hui vous buviez votre petit lait sans dérangement. C’est vouloir tout prendre et laisser l’autre agent du ministère qui nous a conduit dans ce cul de sac. Pour en sortir beaucoup des "plumes" seront laissées par plus d’agents.
    Espérons qu’une solution sera trouvée.

  • Au fait le peuple Burkinabè doit savoir que le combat contre le terrorisme est sur plusieurs fronts.Et les agents récalcitrants du MINEFID en font partie.Donc ,après le recule bienôt amorcé à travers le patriotisme de nos FDS,le combat sera contre ces agents apatrides dans n’importe quel secteur.Vraiment nous saluons déjà à sa juste valeur l’opération de vérification de l’authenticité des diplômes des agents de la fonction publique.

  • JE DEMANDE A TOUS DE METTRE L’EAU DANS SON VIN.
    CHERS JEUNES, L’EXPÉRIENCE A MONTRE QUE CEUX QUI COURENT DERRIÈRE L’ARGENT NE SONT JAMAIS HEUREUX.
    CHERS FINANCIERS, LE GOUVERNEMENT VA VOUS AVOIR SURTOUT AVEC L’OPÉRATION DES FAUX DIPLÔMES ; IL Y A DES BREBIS GALEUSES DANS VOS RANG.

  • le gouvernement ne brandi rien. la vérification inquiet que les faussaires. Si on va réellement vérifier les diplômes certains agents du MINEFID en plus d’avoir achat le concours ce verront sans diplômes parce que nous savons tous que ceux qui paient les diplômes paient aussi concours si non zéro a la base et on se dit financier.

  • Le syndicat fantoche. les gens sont conscients que vous êtes manipulés.C’est pourquoi votre trésorier a démissionné le 12. Du reste , le vrai syndicat SYNAFI est serein et travaille pour la cause commune. En avant pour la lutte et le respect de nos différents protocoles.La patrie ou la mort nous vaincrons.

  • Un appel à la responsabilité et à la préservation de l’intérêt commun. cela est une bonne chose et L’État devrait saisir l’opportunité pour enclencher sinon renouer avec le dialogue afin de dénouer la situation.
    les Syndicats doivent surmonter leur ego et voir l’intérêt général et surtout l’avenir de la génération future.
    Pour ce qui est de la vérification des diplômes de l’ensemble des fonctionnaires et du para publique, c’est une initiative salutaire qui vient tard certes mais à point nommé car c’est un gage pour le début de" plus rien ne sera comme avant".
    Du reste, un pays comme le Tchad l’a expérimenté très positivement il y’a si peu de temps.

  • C’est beaucoup réfléchi et je les encourage pour leur lucidité !Ce n’est pas une faiblesse,loin de là.
    Bloquer les bulletins des agents qu’est-ce que ça donne aux agents saboteurs du MINEFID ? Si ce n’est que se discréditer aux yeux des autres agents ?Saboter l’économie nationale alors que vous avez toujours vos salaires, qu’est-ce que ça peut bien faire aux mêmes agents si ce n’est que dresser le peuple contre eux-mêmes ! En repartant à la négociation, le gouvernement , tout en appliquant les 25% du salaire ferait en sorte avec les banques que vous puissiez non seulement vivre ,mais surtout que vous régliez vos crédits sans compromettre le vivre ensemble .Que le gouvernement ne fléchisse pas !Qu’il ne fasse pas déborder le vase des ressentiments dus à ses maladresses .Les 25% appliqués ,ni plus ou moins !autrement -dit , tout recul serait à mes yeux fatal pour le régime de Rock.

  • C’est une bonne idée de contrôler les diplômes des agents. Mais de toi à moi skiter, tu penses que quelqu’un peut entrer dans la fonction publique avec un faux diplôme ? Si oui, je paris que ceux sont peut être ceux qui ont les bras longs du côté même de ceux qui veulent faire le contrôle. Et cela accouchera d’une souris je te le dis en vérité. Les enfants de pauvres n’ont rien à craindre. Les margouillats veulent contrôler leurs petits ha ! ha ! ha ! ha ! Cela me fait rire. Attendons de voir la suite.

  • Trop tard le vert est dans le fruit le Gouvernement ne doit pas reculer des sanctions à la hauteur du crime doivent être prises.

  • " Nous allons nettoyer tous les fantoches et syndicats crées par le gouvernement". Mr Ouédraogo, si vous êtes un de ces rapaces, voraces qui cherchent à mettre notre économie en péril, sachez que nous, les autres travailleurs de la fonction publique, les opérateurs économiques et autres usagers des services du MINEFID, on vous attend au tournant et ce ne sera pas gai. vous avez suffisamment pillé le peuple qu’il s’est réveillé et vous voulez insister dans vos errements et personne ne veux vous suivre. c’est la fin des fins.

    Soit vous travaillez ou le peuple de qui vous avez un salaire prendra ses responsabilités, ses responsabilités et les pots cassés, ça sera pour vous.


    insistez et vous verrez. Bande de terroristes sans base/

  • Donc maintenant c’est syndicat contre syndicat et non syndicat contre gouvernement ! les moutons se promènent ensemble mais....

  • Mais pourquoi la déclaration n’est pas signée ? Il faut qu’à même qu’on sache quels sont les responsables de ce syndicat.

  • moi je pense que la seule solution qui poura apaiser les choses c’est de negocier avec les banques pour un echelonnement des prets sinon si des accords secrets se signent encore ca sera la fin du petit ordre qu’on a toubours

  • Trop de passion au tour de l’histoire du FC des financiers. Dame Rosine a dit en son temps qu’il y avait en tout 21 FC. Pourquoi s’acharner sur celui des financiers ??? Dites-moi chers internautes passionnés, pensez-vous qu’en ne donnant plus le FC aux financiers, cet argent va vous revenir ?? Ne soyons pas jaloux de nos collègues financiers car avant d’être des financiers ce sont nos frères et soeurs amis, cousins, époux et épouses. aujourd’hui ce sont les financiers demain ça sera peut être vous ou moi. Que Dieu veille sur notre chère patrie .AMEN

  • chers amis du MINEFID en luttant pensez à votre progéniture. defendez les interêts de tous. aujourdhui tu es financiers mais tu ne sais pa ce que ton enfant, frère, petits fils occupera comme poste demain. force reste à la loi

  • Hahahahah ! je ris, je rigole et je ricane. Voyez- vous comment vous êtes tous médiocres méchants et mesquins, tous ceux qui sont contre le FC ? Tous les autres fonctionnaires qui sont jaloux des financiers, qu’ils se repentent car vous êtes entrain de vous faire du tord sans le savoir. Le financier présentement gagne doublement sinon triplement sur l’Etat. Il fait semblant de travailler en profitant de la climatisation de son bureau et à la fin du mois il a son salaire. En plus de cela son fc va tomber d’ici là. quel gachi ! pendant ce temps l’état perd triplement aussi et les jaloux maigrissent. ho que c’est bon d’être financier mais seulement ne devient financier qui veut mais qui peut.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.