Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Communiqué • mardi 23 avril 2019 à 21h30min
Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

(Ouagadougou, 23 avril 2019). La Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou.

Dès son arrivée le 1er mai, elle aura une rencontre bilatérale avec le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, avant de participer à un sommet extraordinaire du G5 Sahel. Le 2 mai dans la matinée, Angela Merkel aura des échanges directs avec les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou.

Il s’agit de la toute première visite d’un chancelier allemand au Burkina Faso. La coopération entre Ouagadougou et Berlin date du début des indépendances (1961) et se concentre aujourd’hui sur l’agriculture et la gestion des ressources naturelles, l’hydraulique urbaine et rurale, la décentralisation et le développement local, et enfin le genre comme domaines d’interventions prioritaires.

Au cours du sommet extraordinaire du G5 Sahel, qui regroupera les cinq chefs d’Etat de l’organisation, il sera question de la lutte contre le terrorisme, et de l’opérationnalisation de la force conjointe. Les échanges vont également porter sur la problématique du développement dans les pays du G5, qui affichent l’ambition de faire du Sahel un espace intégré de développement et de sécurité.

Mme Merkel partagera le 2 mai sur le campus de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, avec la jeunesse étudiante, sa vision sur l’avenir du continent.
Roch Marc Christian Kaboré assure depuis le 5 février 2019, la présidence en exercice du G5 Sahel. Il a déjà été reçu à Berlin à deux reprises par la chancelière allemande, respectivement en mars 2017 et en février 2019.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Contact presse : (+226) 70 38 01 60

dircom@ présidence.bf

Vos commentaires

  • Le 23 avril à 18:51, par Alexio En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Otez l histoire Noire du passe desd allemands concernant le nazisme, voila un pays qui offert des occasions aux Voltaiques apres l independance.

    Le Voltaique connu par son travail et son intregrite humaine avait echo dans ce pays.

    D ou on avait pas besoin de visas pour visiter ce pays juqu aux annees 90. Apres l adhesion des pays de l Est a l Union Europeene. Le feulleton de limiter l immigration africaine avait commnecer par organisation.

    Bref ! Si on avait recontrer l Allemagne avant la colonisation francaise, le Burkina Faso allait etre un pays emmergent aujourdhui parce que les allemands aiment les bosseurs.

    Tous les metiers allaient etre integres al ecole pour l epanoi\uissement scientifique de notre pays.

    Par rapport ala France, Ou notre pays n a eu qu un seul Lycee tehnique a Ouagadougou. Et un vecteur essentiell du developpement de tous les regions allait etre instaurer par les specificitees des regions. La dencentralisation politique pour debloquer les goulots d etranglements en matire des flux immigratoires sur les deux capitales. Ouaga-Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 19:10, par Houston En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Pour la premiere fois RMCK n’a pas poter Faso Dafani.I like that.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 19:11, par Houston 2 En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Manequin Choco de Faso Dafani d’apres Aicha Yan, ou sont tes habits de Faso Dafanis ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 19:33, par IG En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Alexio,

    Tu ne connais pas ton histoire et tu reconnais l’histoire des Allemands. C’est précisément chez les Allemand que l’Afrique a été partage entre les Européens. Qui était l’initiateur va savoir. Tes affirmations n’ont aucune base scientifique.

    Répondre à ce message

    • Le 23 avril à 21:20, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

      IG, comprenez l’esprit de Alexio. Il veut dire que si nous avions eu la chance d’être colonisé par les Allemands nous serions mieux aujourd’hui car culturellement nous avons des similarités tels que l’ardeur au travail et l’intégrité. De toute façon à la réunion que vous faites allusion les français et tous les autres y étaient.

      Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 19:56, par caca En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Je pense qu’elle vient dans son avion avec les sans papiers burkinabé en Allemagne ? Une visite de plus pour rien, et j’espère que cette fois ci, ils ont bien choisis les étudiants et les préparés à des questions universitaires digne de nom.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:35, par l’Homme En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Honneur aux femmes cette fois-ci. Prenez le leadership. Parlez avec le coeur, des vrais enjeux et défis du Burkina. Les jeunes ont failli devant Macron. Préparez vous dès à présent. J’ai confiance en vous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 10:31, par Nongma En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Chers amis, sachez que le partenaire naturel du burkinabe c´est ´allemand. Ce sont deux âmes qui se ressemblent tellement.
    Aussi il est plus facile pour un burkinabe d´apprendre l´allemand que le français. Je parle en connaissance de cause.
    Tous les deux (le burkinabe et l´allemand) aiment le travail et la justice.
    La compassion est notre atout commun, c´est pour cette raison qu´ils ont un système social unique au monde que beaucoup ont copié et même perfectionné...Tourne les yeux vers la Suede et le Danemark.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:34, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    S’il y avait à choisir entre une recolonisation du Burkina, alors RMCK ! illico presto EXIT la France. Voir du coté Allemagne, Japon, Vietnam. Car ce peuple très travailleur mérite mieux que la culture du verbe, de la paresse, du cunnilingusme etc. Osons-nous nous engager sur la voie du développement !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 14:55, par Le réaliste En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Malheureusement, soyons "REALISTES" en reconnaissant que de nos jours, avec les graves dérives de nos politiciens délinquants, beaucoup de Burkinabè aujourd’hui n’aiment plus le travail car devenus partisans du moindre effort, paresseux, menteurs, arrogants, impitoyable à l’encontre de son prochain, etc..... C’est ce qui différencie le Burkinabè d’aujourd’hui à l’Allemand. Espérons que les générations futures relèveront le défis.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 14:57, par Bigbalè En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    On espère que l’Allemagne sera bien différente de la France à tous points de vue ! Nous attendons Mme MERKEL sur les questions de sécurité surtout. Qu’elle nous donne les moyens de renseignement et de surveillance et on verra ce que nos FDS savent faire sur le terrain ! Demain n’est pas si loin !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 18:52, par Le Nationaliste En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    On dit souvent que même si tu n’aimes pas le lièvre, il faut admettre sa vitesse.
    En l’espace de 17 mois, le Président KABORE parvient à obtenir deux visites historiques dont celles de Macron et de Merkel. C’est un signal fort que la route de la démocratie véritable est tracée. Bon vent RMCK !
    Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 09:06, par leforozat En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    j’espère que cette fois ci nos étudiants n’iront pas verser la figure du Burkina par ricochet de l’Afrique par terre. De grâce, je demande au président de s’impliquer personnellement afin qu’on ne rencontre pas la honte. aux organisateurs, je demande de laisser les étudiants sérieux et conséquents de poser des bonnes questions, des questions utiles pour l’avenir de l’Afrique . a bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 15:35, par Africa En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

      Mr leforozat, je vous ai lu après mon post (No 14). Je partage vos inquiétudes ; toutefois, je pense qu’il revient au Président de l’Université d’établir des normes à ce genre d’évènements sur son campus. Pas question de laisser faire n’importe quoi. L’université est un haut lieu de production des idées nouvelles. Ce genre de rencontres complète quelque part la formation académique dispensée aux étudiants quelque soit la filière d’études, parce que tout cela participe à la prise de conscience politique et à une meilleure compréhension des enjeux du monde d’aujourd’hui et de demain.

      Quand j’étais élève-ingénieur à l’Ecole Polytechnique de Montréal dans les années 1970, nous (Association des Etudiants de Polytechnique) invitions régulièrememt lors des conférences-midi du mercredi, d’éminentes personnalités dans différents domaines (politique, scientifique, économiques, etc..) pour débattre de la marche du monde et des enjeux du futur. Ce n’était rien d autre que des compléments de formation et de culture générale de la future élite.

      Durant mon séjour à Poly, seule une fois, nous avons reçu le premier ministre Robert Bourassa à l’occasion du centenaire de l’Ecole ! C’est pour souligner le grand privilège qu’ont les étudiants de luiesté Joseph Ki-Zerbo de recevoir en moins de trois ans deux dirigeants de dimension mondiale (Mr Macon et Mme Merkel) pour échanger de la marche du monde. Il ne faut pas gâcher ce genre d’occasion en prenant à la légère l’évènement et en se comportant comme la dernière fois.

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 09:15, par Le Nationaliste En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    Un burkinabé, il faut étre réaliste et quand ça s’impose surtout. Ces deux visites sont historiques car pour la France, il y a eu deux présidents après Chirac ( Sarkozy et Hollande) qui ont fini leur mandat sans passer au pays des hommes intègres. En ce qui concerne l’Allemagne c’est une première de l’histoire.
    N’est-ce pas historique, un Burkinabé ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 11:21, par Africa En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    C’est une marque de distinction lorsqu’une université ou une grande école reçoit une personnalité d’envergure mondiale comme la chanchelière Allemande Angela Merkel, universitaire de haut vol ( mathématicienne, Docteur en physique et femme politique !).
    Cette fois-ci, les étudiants de l’université Joseph Ki-Zerbo, Ouaga1, doivent se montrer à la hauteur de l’honneur qui est fait à la communauté universitaire et surtout à eux-mêmes. Ils doivent poser leurs questions avec courtoisie et serieux sans agressivité inutile en soulignant leur vision du monde et surtout de l’Afrique.
    Au lieu de préparer à l’avance des questions, il serait préférable d’écouter d’abord l’exposé liminaire et de rebondir par des questions liées au propos. La récitation des questions a été desastreuse lors de la rencontre avec le Président français. Trop de balbutiements, de hors sujets et hors cadre. Une selection des étudiants maîtrisant le sujet et ayant une aptitude à la communication orale devrait être envisagée par les étudiants eux-mêmes. Nous ne voulons plus revivre la honte au yeux du monde grâce à la grande couverture médiatique attendue.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 19:53, par warzat En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

    L’Allemagne, c’est du lourd. C’est vraiment sans politique politicienne un succès pour notre diplomatie. Le peuple allemand est travailleur et c’est le mérite et la compétence qui prime. Il ne faut surtout pas que nos étudiants nous fassent honte encore.
    Ce pays a montré son efficacité dans la coopération militaire avec le génie militaire.
    Ce pays a besoin de main d’œuvre qualifiée pour ses P.M.E et propose des séjours linguistiques et ensuite vous faites prévaloir vos qualités dans les industries. Si vous revenez, il faut trouver une formule pour contourner les blocages locaux de l’administration corrompue, de personnes qui ne méritent pas leur salaire, construisez ce pays sans eux, trouvez une formule pour travailler pour le bien de ce pays. C’est des gars sans attache familiale locale, sans morale...suivez mon regard.
    Pour nos jeunes, trahis par les politiques actuelles, c’est une occasion de vous informer, de partir légalement, de se faire des sous et de revenir avec des partenaires pour créer des P.M.E au Faso.
    Le peuple Allemand sur certains aspects, nous ressemble beaucoup, c’est des gens honnêtes qui croient en l’esprit d’entreprise, ils ne croient pas en l’argent facile, en l’état vache à lait. Si fait qu’ils s’en sortent à tous les coups. C’est un peuple très prudent sur son argent qu’il gagne difficilement à la sueur de son front. Ils bossent, créent, inventent les weekends dans leur garage.
    Aujourd’hui, 80% des Allemands préfèrent toujours palper leurs euros pour les paiements plutôt que d’utiliser sa carte de crédit. En cas de piratage et de vol, c’est les autres qui auront des problèmes.

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 07:35, par Nongma En réponse à : Burkina Faso : Angela Merkel en visite à Ouagadougou les 1er et 2 mai 2019

      Warzat, suis en phase avec vous ici ! Quand j´étais au CE1 notre Einseignant, Mr. Bayala avait écrit grand sur le tableau : "Le travail ne tue pas, mais c´est la paresse qui tue". Je n´oublierai jamaiscette phrase.
      Je la répète même jusqu´aujourd´hui à mes enfants. Merci à Mr. Bayala qui est en retraite, mais qui travaille toujours !

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Parcs W-Arly-Pendjari : Le Burkina Faso et le Niger signent un accord de cogestion
Air France : « Je pars triste mais confiant », Philippe Maciocia, ex-représentant au Burkina
Organisation ouest-africaine de la santé : Vers la mise en place d’un observatoire régional sur la résistance antimicrobienne
Rétablissement des relations sino-burkinabè : Un séminaire pour dresser le bilan du premier anniversaire
CIP-G5 Sahel : Alassane Bala Sakandé tient le bâton de commandement
Coopération : Roch Kaboré reçoit des messagers du président béninois
Lutte antiterroriste : Le Qatar offre des blindés à l’armée burkinabè
Coopération parlementaire : Le Burkina Faso et l’Arabie Saoudite s’y emploient
Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »
Lutte anti-terroriste : L’Allemagne annonce une aide de 46 millions d’euros
Luc Hallade, futur ambassadeur de France au Burkina Faso : Un diplomate qui conseille aux politiques de « savoir quitter le pouvoir »
Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés