Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 12 mai 2019 à 23h15min
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

La direction politique nationale de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) poursuit sa tournée nationale à travers les provinces du pays. Ce dimanche, 12 mai 2019, l’équipe était dans la province du Kourwéogo, dans la région du Plateau central, après avoir visité, la veille, l’Oubritenga dans la même région.

C’est le président de l’UPC, Zéphirin Diabré, lui-même, qui a conduit la forte délégation en cette journée dominicale à Boussé, chef-lieu de la province du Kourwéogo, point de ralliement des responsables locaux du parti. Cette rencontre entre dans le cadre de la tournée générale entamée en février 2019 et qui doit conduire l’UPC dans les 45 provinces du pays, situent les responsables du parti.

« Ce ne sont pas des meetings que nous organisons à ce stade ; ce sont des rencontres avec les structures du parti, lesquelles vont des villages à la province en passant par la commune, en termes de comités de base, de sous-sections et sections. Ici, il s’agit essentiellement des responsables des sous-sections et de la section. C’est d’abord l’occasion pour nous de faire connaissance, parce que beaucoup d’entre eux ont été élus ou désignés à la faveur du congrès que nous avons tenu l’an passé et qui avait commandé le renouvellement des structures, et l’occasion pour eux aussi de faire connaissance de la direction du parti qui est une nouvelle direction issue du même congrès », détaille Zéphirin Diabré. Moment propice donc pour échanger sur la vie du parti dans la province, les enjeux, les difficultés ainsi que les voies et moyens de préparer les échéances de 2020. « C’est une revue des troupes », résume le président du parti, Zéphirin Diabré.

À en croire le premier responsable de l’UPC, les localités déjà parcourues ont permis de s’assurer de l’existence et de la vitalité du parti. « En matière de combat politique, disposer d’une infrastructure est la première des conditions pour pouvoir avoir une action sur le terrain », estime M. Diabré, pour qui ces échanges devront permettre d’apporter également des solutions aux défis qui se posent au parti dans ces localités.

En outre, confie la délégation, la tournée donne aussi l’occasion d’échanger sur la vie du pays. « Et là, je dois dire qu’on enregistre un grand découragement de la part de tous ceux que nous rencontrons (qu’ils soient militants ou pas), au regard de la manière dont notre pays est en train d’être dirigé », rapporte Zéphirin Diabré, rappelant qu’en 2015, il y avait un fort espoir que le MPP, collaborateur de Blaise Compaoré pendant plus de deux décennies, serait, avec ses alliés, à la hauteur des attentes des Burkinabè.

« Comme en plus, ils avaient été avec nous (même si c’est tardivement) à la Place de la nation comme insurgés, beaucoup de gens pensaient que les valeurs que nous avons défendues seraient mieux défendues. Malheureusement, sur tous les fronts, c’est la déception, à commencer par celui de la sécurité. (…). Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges, ils ne savaient pas que le pouvoir, c’est une responsabilité, du travail », regrette-t-il.

Pour M. Diabré, cette situation « implique une grande responsabilité pour l’UPC, seul grand parti qui n’a pas encore gouverné ».
C’est aussi ce regard mitigé qu’ont exprimé les responsables locaux du parti qui affirment que le pouvoir actuel a échoué en matière de gestion du pays. Pour eux, l’espoir placé en 2015 aux dirigeants actuels a été déçu.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 mai à 00:04, par Traore En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Svp le Burkina Faso se soucis de sa situation actuelle, avec ces pertes en vie humaine chaque, il faut que nous unissons nos prières et nos efforts que d’indexer quiconque.
    Je ne suis d’aucun parti politique mais vous demande de bien vouloir proposer aux dirigeants vos solutions de super Man.
    Bande de jaloux, que Dieu protège le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 04:02, par Vérité En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Leur solution tant chanté n’a pas fait d’effets. Ce pouvoir doit tout simplement démissionner le constat est amère. Les gens du mpp défilaient toutes les critiques pourtant utiles. Le peuple n’a que ses yeux pour pleurer

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 04:34, par AMADOU En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Unissons nous pour bouter les terroristes hors du Burkina pour qu’il y ait des élections en 2020. Que l’UDC arrête de prendre Rock pour un programme politique au risque de revoir le MPP réélu .

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 06:15, par Yamasoaba En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Ce n’est pas en cultivant l’aigreur que tu montreras aux burkinnabè que tu es uh homme d’Etat, Mr sous traitant du CDP...

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 06:51, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Mesdames messieurs de l’UPC, l’heure des querelles politico-politicienne pour le pouvoir n’intéresse aucun Burkinabé en ce moment avec nos frères croyants de tout bord qui se font massacrer comme des mouches. Ayez la compassion, et oubliez votre égoïsme pour arriver au pouvoir. Qu’il soit Diabré, Eddy ou Ablassé Ouédraogo qui arrive au pouvoir de nos jours au Burkina, vous ferez la même chose. Le profit est le gène des dirigeants Burkinabé depuis la nuit des temps. Même si c’était Diabré au pouvoir de nos jours, Blaise Compaoré ne lui laissera pas tranquille. Alors oublions le fauteuil présidentiel pour le profil familiale et amis, mais sauvons ensembles notre pays aux mains des punaises.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 11:38, par Sapience En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Monsieur Ka que dites-vous des sorties du MPP soyez juste et impartial dans vos critiques. L’opposition est bien dans son rôle et son bon droit. Visiblement les dirigeants du MPP sont en panne d’inspiration et n’ont aucune stratégie pertinente de gestion du pouvoir que Soumane Touré qualifie d’usurpé.

      Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 11:49, par Tchin Tchin Moussa En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Internaute @Ka alias le militant-cagoulé du MPP.
      Sachez que ce REGIME a incapacité notoire à terroriser les terroristes
      Depuis l’avènement du nouveau pouvoir, le peuple burkinabè ne dort plus que d’un œil. Le pays est sous menace terroriste et d’autres formes d’insécurité : incendies, incivisme à tous les niveaux. Les autorités n’ont pas de réponses appropriées à ses problèmes cruciaux. L’inconséquence, l’inexpérience et le tâtonnement sont les marques visibles des institutions et des gestionnaires de la sécurité des Burkinabè. En trois ans de pouvoir, le régime actuel, fait historique, compte 280 attaques qui ont causé de nombreuses pertes en vies humaines et des milliers de déplacés. Causant une situation économique délétère.

      La dernière en date du 13 mai 2019, révèle l’incapacité du MPP à assurer de manière satisfaisante notre sécurité. Elle montre en particulier un plan de sape de notre armée dont le pouvoir participe peu ou prou à ridiculiser et à saborder le moral. Le « carnage » de nos vaillants fils sur la route de Djibo ce 13 mai montre toute la légèreté du pouvoir Kaboré dans la lutte contre le terrorisme. Tous les moyens ne sont pas mis en œuvre pour répondre correctement à ce fléau. Il y a trop de failles et de lacunes sur nos forces déployées sur le terrain.

      Les faits laissent entrevoir que notre armée couve apparemment une crise pour laquelle le pouvoir ne prend pas ses responsabilités. Nos soldats ont toujours été valeureux, admirés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et il est très affligeant de les voir massacrés de façon aussi odieuse que dramatique. Et dire que le Ministre de la Défense qui ne connaît rien en matière de stratégies ! Soyons objectifs un temps soit peu et laissons de côtés nos sentiments de militants ! Ce régime est un échec !

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai à 08:34, par Le Vigilent En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

        Mon cher ami Tchin Tchin Moussa,
        je me réfère àux deux dernières phrases de votre commentaire pour vous demander si vous êtes sincères avec vous-même. En effet, en même temps que vous appelez les autres intervenant à être objectifs et à laisser de côté leur sentiments de partisans, vous tirez à boulets rouges sur ceux qui ne sont pas de votre camp. D’ailleurs, votre façon d’interpeler l’internaute « ka » et de qualifier le régime actuel en dit long sur le caractère plus que partisan de vos propres sentiments.

        Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 14:27, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      - Mon cher ami KA, tu vois pourquoi moi je me méfie parfois de te contredire au risque de recevoir des décharges de foudre ? Tu vois bien qu’ici l’internaute Tchin Tchin Moussa t’a traité de ’’Militant cagoulé du MPP’’ ? Mon cher ami KA, a-t-il raison oui ou non ? Ou bien a-t-il un peu raison et un peu tort ? Merci mon ami.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 13 mai à 18:00, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

        Mon ami Kôrô Yamyélé, si depuis tant d’années que nous sommes sur les forums tu ne connais pas mon idéal, tu ne me connaîtras Jamais. Soutenir un régime ce n’est pas soutenir un parti politique ni un individu qu’il soit Blaise Compaoré du CDP ou Roch Kaboré du MPP. Pour moi soutenir un régime c’est soutenir ses bonnes actions qui vont pour le peuple et l’émergence du pays. Et j’ai toujours découlé en tant que cadre Burkinabé toutes les bonnes actions de tous les régimes que j’ai connus. C’est pourquoi ma vérité rougit les yeux des égoïstes mais ne les crèvent pas. J’ai toujours été pour les opprimés qui sont presque 90% de notre de peuple : Et si aujourd’hui ces opprimés qui ont voté a plus de 50% pour le programme présidentiel de Roc Kaboré décident de se soulever contre le régime MPP, je serai de leur côté comme toi et moi l’ont fait en 2014 avec nos critiques fondées. Mais pour l’instant le peuple guète, attende, juge le pour et le contre comme je fais. Car la patience est un chemin d’or. 2020 les urnes jugeront Roch Kaboré, car le pouvoir de nos jours s’arrache dans les urnes.

        Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 17:57, par nekrenoma En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Internaute Ka, je ne partage pas le même sentiment que si quelqu’un d’autre prenait le pouvoir, la vision du terrorisme n’allait pas changer. D’après vous, qu’avons-nous fait pour qu’on nous attaque ? Tout effet a une cause ! Qu’a fait le Burkina pour être ainsi attaqué ? Toutes les analyses sont unanimes : au delà des principes réligieux qui sont avancés où qui paraissent être la cause de ces attentas , le consensus semble être là que c’est Roch le problème : il est visé par son meilleur ennemi Blaise, qui n’accepte pas qu’il soit le président du Burkina. Ses amis terroristes l’aident à rendre l’impossible à Roch, afin qu’il échoue. Blaise le disait : de mon vivant, Roch ne sera pas le président de ce pays. Salif, le plus grand prédateur de tous les temps du Burkina, l’a si bien compris. Voilà pourquoi, il a pris la décision d e partir, non sans avoir détourné deux budgets de l’AN. Tanpis pour Roch ! Mais c’est surtout tanpis pour le Burkina. Si seulement, les partis alliés (UNIR, PAREN etc.) pouvaient retirer leur soutien, il perdrait la majorité et on pouvait penser à une recomposition du paysage politique, voire une chute de Roch et "Blaise" sera enfin calmé et arrêtera les djihadistes. Sans quoi, on en a jusqu’en 2020. Faut-il encore tué combien de burkinabés pour que Roch ait pitié de nous ? Je dis et redis, quand deux éléphants se battent, ce sont les herbes qui trinquent. Roch, que tu le veuilles ou pas, Blaise t’a eu. Tu pensais être la solution, tu es maintenant notre problème. Et nous ne savons pas quoi faire ! Te soutenir et être la cible sans pitié de Blaise, ou te renié, avec déjà tant de pertes en vies humaines. pitié pour nous

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 08:07, par Lemessager En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Monsieur Zepherin, au lieu de vous soucier de 2020, penser plutôt à nos frères et soeurs qui tombent tous les jours.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 08:11, par tcherien En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Monsieur zéphirin vous gagnerez en cherchant a convaincre vos électeurs par vos idées de développement et d émergence du pays qu a chaque fois vous lancer dans des critiques inutiles car vous n apprenez rien a personne. vous ne faites que répéter ce que tout le monde sait .Nous avons besoin d être séduit par vos idées pas vos critiques si réellement vous voulez ce pouvoir et si vous n êtes pas en train de faire semblant sachant que vous ne l aurez jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 09:20, par El Pistolero En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Je ne comprends pas pourquoi des internautes ne veulent pas qu’on critique le MPP ? Toutes ces critiques c’est pour le bien de notre cher pays. Il n’y a pas de Burkina B, Quand cà ne va pas il faut avoir le courage de leur dire. Rien ne se construit dans le mensonge.
    C’est scientifiquement prouvé. C’est le cas actuellement des boeing 737 Max fabriqués avec des erreurs de conception. Le résultat est là : net.
    Le MPP a échoué à sa mission ; c’est clair et net. N’en déplaise à ceux qui soupent avec eux. Nous voulons le développement Burkina pour profiter à tous les burkinabé . Soyez cohérents mes frères, personne n’est contre personne. nous voulons avancer.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 11:30, par Camarade Fousseni En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Il y’a des gens, même si DIABRE dit bonjour, ils vont trouver un moyen pour l’nisulter, tout simplement parce qu’ils ont leurs intérêts immédiats avec le MPP. Q’ils sachent que Diabré n’a aucune rancune contre le MPP, mais il se préoccupe de l’avenir du Burkina qui est entrain de sombrer. Dans le fort intérieur de ces personnes qui déversent leur bile sur Diabré, ils savent pertinemment que Roch Kaboré n’est pas la solution pour endiguer le phénomène terroriste, puisqu’il nous a montré toutes ses limites en la matière.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 09:24, par Maman En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    A vous entendre tout laisse penser que vous êtes au courant de ce qui arrive à notre pays. Au lieu de faire des propositions concrètes pour que le pays s’en sorte vous êtes là à fustiger Rock et le MPP. Sachez que si le Burkina brule, nous serons tous victimes. Êtes-vous sûr que parmi les suppliciés il n’y a que des militants du MPP ? Bien vouloir reconsidérer votre position. Vous êtes de l’opposition et après ? Donc vous avez une baguette magique pour faire cesser ces tueries ou vous connaissez ou en êtes les commanditaires ? Les privilèges d’un pouvoir c’est quoi ?! Même au CFOP vous avez des privilèges.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 09:35, par Sidwaya Sorgho Gomis En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    "Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges". Oui et c’est la même logique qui prévaut à tous les échelons de l’Administration de ce pays : du ministre au chef de cellule.

    Personne ne se pose la question de savoir s’il a quelque chose à apporter en accédant à un poste nominatif. Pourvu qu’il soit nommé afin de pouvoir jouir des privilèges dus et indus auxquels le poste lui permet d’accéder. Une fois au poste, il jouit abusivement des maigres privilèges liés au poste et fuit de façon éhonté les difficultés.

    Ainsi les exemples de services administratifs dirigés par des agents qui n’ont aucun mérite sont légion avec pour conséquence un effondrement de l’administration et de ses démembrements (EPE, EPA, SE, armée etc.) parce que personne ne se donnera plus que le chef surtout quand tout le monde sait que ce chef, non seulement il n’a aucun mérite mais il ne peut faire mieux que personne.

    Même logique chez le secteur privé qui vit directement des marchés de l’Etat : on ne cherche pas à savoir si on est capable d’exécuter tel marché ou pas le plus important est d’obtenir le marché : ici aussi les conséquences sont palpables.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 10:54, par Soromadi En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    En fait, c’est parce que notre peuple n’a pas encore une bonne culture de la démocratie. Ils n’ont pas totalement conscience de l’utilité de l’alternance et du vrai changement. Sinon le MPP ne pouvait pas prendre le Pouvoir alors que c’est grâce au Travail inédit de Zeph qu’ils compris qu’on peut "lorgner Kosyam sans être fou (Simon)". comment des gens qu’on avait mis au garage puisqu’ils n’étaient plus productifs (en idées novatrices) peuvent venir faire bouger les choses ?
    En principe, Seul Zeph était capable de révolutionner les choses comme, il a su le faire au niveau de l’opposition quand, il est devenu CFOP en 2012.
    Hélas, comme les gens ont mercantilisé la politique, assumons alors !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 11:01, par YAAM SOBA En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Pourquoi certains internautes sont de mauvaise foi ? Qu’est-ce ZEPHIRIN a dit qui est faux ? L’insécurité est devenue une garantie au Burkina Faso à cause du laxisme du régime Kaboré ! Chaque jour que Dieu fait, il y’a des attaques terroristes et rien n’est fait pour anticiper !
    Zephirin Diabré a proposé mille et une solutions ; certaines ont été appliquées, notamment le limogeage de Simon Compaoré, Clément Sawadogo à la sécurité, et de jean Claude Bouda à la défense.
    Le parti UPC a fait plusieurs propositions : renforcement de l’équipement militaire, achat d’engins aériens et primes de motivations des soldats. Donc arrêtez d’insulter Zéphirin pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 11:05, par kap En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    A tous les leaders politique de tout bords ; la lutte contre le terrorisme figurait dans votre programme lors des élections précédente de 2015 ? Si non , unissons nous comme un seul homme et bouter les forces du mal hors notre chère PATRIE qui est le BURINA FASO ;

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 11:24, par TRAORE En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Monsieur Zéphirin, vous faites de la politique à la "va t’asseoir", et cela est normal aussi puisque vous voulez le pouvoir. Mais dites-moi, excepté notre HEROS THOMAS SANKARA, quel est ce Président qui a refusé les privilèges et autres ? Même vous Zéphirin, si par la grâce de DIEU vous accéder au pouvoir demain ou après demain, vous n’allez jamais refuser les privilèges, peut-être même vous serez pire. Détrompez-vous. Nous sommes tous au Burkina Faso et on se connait. Parmi tous ceux qui ont travaillé avec Blaise Compaoré, je ne vois pas celui qui va prendre le pouvoir et rejeter les privilèges. Peut-être la génération à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 11:44, par syias En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    M. Diabre, de grâce, vous êtes un homme d’état. Le parti peut disparaitre mais pas le pays reste. De grâce la gestion du pays n’a rien a voir avec le terrorisme.
    Stop SVP

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 12:34, par Volta Noire En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Même la communauté la communauté internationale pointe du doigt la responsabilité des autorités face à l’insécurité au Burkina.

    « Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial du secrétaire général et chef du bureau des Nations-Unis pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) a, dans un communiqué daté du 12 mai 2019, condamné l’attaque perpétrée ce jour même contre une église à Dablo au Burkina, au cours de laquelle six personnes ont été tuées dont un prêtre de l’église.

    Il invite les autorités à « identifier et rapidement » traduire en justice les auteurs de ce forfait, tout en les encourageant à prendre les mesures indispensables pour éradiquer « cette violence qui meurtri le pays ».

    Mohamed Ibn Chambas, présente par ailleurs ses « condoléances et sa solidarité aux familles des victimes, au peuple » et réaffirme la détermination du système des Nations Unis et de la communauté internationale à continuer d’aider le Burkina Faso. »

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 14:10, par LE ROI DE LA NUIT En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    AU TEMPS DE BLAISE COMPAORE ON VOLAIT ET IL Y AVAIT LA SÉCURITÉ

    AU TEMPS DE ROCH ON VOLE ET ON VOLE

    ON SE DEMANDE EST CE QU IL Y A UN PRÉSIDENT MÊME ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 16:27, par Mea Culpa En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Partout où Roch est passé, c’est la catastrophe !
      BIB, ministère de l’économie, premier ministère... Roch est comme un enfant gâté qui partage son goûter à ses copains dans la Cour de récréation.
      Avec la bénédiction de Roch, on pille les ressources publiques à ciel ouvert. Des marchés de gré à gré, des ministres qui ouvrent des comptes bancaires parallèles, des audiences à Kossyam qui sont monnayés, des surfacturations dans les missions ou voyage d’État.
      La corruption est devenu un sport national.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 14:47, par Mkouka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Par moments, on a l’impression que le ’malheur des uns fait le bonheur des autres’ quand on ecoute certaines declarations cote opposition, cette impression qu’a chaque fois qu’il y a des greves, des sit-in, des morts, certaines personnes sourient derriere les rideaux en se disant ’ils n’ont pas dit qu’ils peuvent, ils n’ont qu’a peut on va voir’. Si cela est vrai, c’est tres triste pour notre pays... Puis, s’en suivent les discours genre politiquement correct pour montrer sa compensation. Et meme ca, ces discours ne manquent pas de fustigier les autorites en place. Ca ete ainsi depuis les premieres heures du MPP aux commandes. Apres le politiquement correct qui a suggere a Zeph de feliciter Roch pour sa victoire petit-a-petit une coalition de partis anti-MPP s’est mise en place avec pour objectif de critiquer sinon detruire systematiquement toute action du gouvernement. Quelque soit les efforts faits, ca ne compte pas pour eux. Oubliant meme que cette crise qui se manifeste depuis 3 ans et ete construite des annees durant et surtout consolider par le regime CDP qui a pour lui seul occupe au moins 50% de notre vie politique depuis les independances en 1960. Mais, peu importe le MPP portera tout le fardeau et doit en 3 ans construire ce qui a ete detruit pendant des dizaines d’annees. Objectif : les empecher coute-que coute de gouverner. Affaiblissant du coup l’autorite de l’Etat, son pouvoir et pire, montrant ainsi un pays divise, au yeux de l’ennemi et par consequent vulnerable, proie facile pour les crimes et la terreur. Creant ainsi une crise de confiance avec le MPP qui a fini par se replier sur lui-meme et ne compter que sur lui-meme. N’ayant pas pu mettre a genou leur ennemi commun, la coalition opposition va alors s’en prendre au MPP pour manque dialogue et de concertation qu’elle a elle-meme oeuvre a instaure. La question qui demeure est celle du patriotisme, de l’union sacree pour vaincre le mal dans lequel personne n’a interet. Malheureusement, l’occupation du fauteuil presidentiel a a tout prix demeure l’essentiel pour certains. Quant a moi, je ne suis membre d’aucun parti politique, ca me degoute.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mai à 15:51, par Tchin Tchin Moussa En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Internaute @Mkouka le militant farouche du MPP. Vous pouvez défendre votre parti politique comme vous voudrez, mais de grâce ne croyez pas que tous les burkinabé sont nés en 2014. Vous parlez des décennies du règne du CDP, mais vous nous dites pas que c’était Roch, Salif, Simon & compagnie qui étaient les pilliers de ce parti.
      Roch était le numéro 2 du régime Compaoré, il était président du CDP, il faisait les éloges de Blaise, il a permis à ce dernier de faire 2 mandats de 5 ans en 2005 lorsqu’il était président de l’assemblée nationale. Roch a instigué et soutenu l’article 37 jusqu’à ce qu’on l’écarte de la direction du parti CDP.
      Tous les hauts cadres du MPP ex CDP sont comptables du lourd passif du régime Compaoré. Ils étaient ministres, députés, DU ou maires du CDP. Pendant les campagnes ils ont dit qu’ils avaient
      Donc cessez de nous prendre pour des nez percés en racontant qu’en 3 ans on ne peut pas arranger ce qui est détruit.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 15:22, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    ‘’’’Aux internautes Sapience etTchin Tchin Moussa :’’’ Voilà un raccourci de tous les maux de nos faux intellectuels au Burkina. Ka a toujours tiré à bout portant sa vérité sur le régime du MPP, comme sur l’opposition. Quoi que nous faisons pour déstabiliser ce régime, il a été élu démocratiquement par le peuple à plus de 50% : Et si ce même peuple ne peut pas attendre en 2020 pour le juger, la seule solution est un soulèvement populaire comme le pays en a l’habitude.

    Je ne suis d’aucun parti politique, mais le problème dans ce pays, c’est lorsque tu dénonces les choses qui ne vont pas, que ça soit chez les opposants ou ceux qui sont au pouvoir, il se trouve des idiots pour dire que c’est parce que tu n’aimes pas cette opposition ou ce régime.

    C’est pourquoi je dis toujours dans mes critiques fondées depuis plus de dix ans sur les forums de nos sites des réseaux sociaux, que quoiqu’un président fasse pour le Burkina, aucune de ses bonnes actions ne trouvera grâce aux yeux de ses détracteurs comme c’est le cas de Sapience et consorts de nos jours. Pour moi, dans ces moments douloureux pour le peuple Burkinabé, la sortie de l’UPC avec des critiques sévères est simplement de faire du bruit pour exister.

    Quand a vous deux qui me dénigrent gratuitement croyant que je suis du MPP, votre haine est gratuite, car j’ai toujours servis toutes les actions de tous les régimes qui vont au peuple et le pays en tant que conseiller jusqu’à une retraite mérité. Pour vous deux, c’est trop facile de dire cela, ou d’accuser le régime une fois que l’événement s’est produit à l’exemple de ces terroristes déguisés qui vivent dans nos foyers et nous tuent comme des lapins. Ce que vous deviez savoir, c’est que ce régime, ni un autre, ne pourra jamais jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.
    Pour vous qui n’êtes pas à la place des décideurs du moment qui essayent d’avoir la solution finale de ce problème, tous les prétextes de votre côté sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes extérieures à tous les malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons pour mieux accuser et dénigrer gratuitement. Pourtant au fond de vous-même, vous saviez que la violence cyclique aveugle à laquelle l’on a assiste depuis 2016 à nos jours est faite par individus sans foi ni loi, qui se prennent pour l’alpha et l’oméga ici-bas, et qu’une certaine opinion appelle abusivement des djihadistes. Non, ce ne sont pas des djihadistes, mais des terroristes. Alors c’est vous qui se cachez derrière des masques pour enflammer les choses et non Ka qui se cache derrière un parti politique que je ne soutiens pas.

    Quand a l’opposition avec son chef qui est de l’UPC, je dis à cette opposition que pour plus de démocratie au Burkina, pour des représentants politiques plus responsables et soucieux de la cause publique, bref pour une politique plus noble et plus saine, nos opposants politiques doivent prendre conscience de leur mission. Il ne s’agit pas de tenir un éternel et redondant discours démagogique. Il ne s’agit pas non plus d’avoir à l’esprit une éternelle critique stérile encore moins une velléité de seulement détruire sans être une force de propositions. Il s’agit de contribuer à l’évolution des idées et des pratiques politiques. Il s’agit de prendre part à un projet collectif noble et humaniste dans un vrai processus démocratique. Une démocratie de façade fera long feu pour notre pays en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 16:21, par Tchin Tchin Moussa En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    @Internaute Ka, il n’y a rien de plus honteux pour un intellectuel de vouloir justifier la gabegie, la corruption et la mal gouvernance de ce régime.
    Lorsque l’opposition dénonçait les conséquences des lois PPP, vous avez défendu. Résultat, des surfacturations, des endettements sauvages, aucune création de richesses internes.
    Lorsqu’il y’a des détournements de fonds, on paye des ministres et des DG en violations des textes ,vous défendez.
    Lorsqu’on a augmenté les budgets des comptes spéciaux appelées "caisses noires" jusqu’à 205 milliards en 2019, pendant que les FDS manquent de tout. Vous défendez.
    L’économie du pays est à plat et le malaise social se lit sur les visages des burkinabé. Les commerçants se plaignent, les fonctionnaires se plaignent, les agriculteurs se plaignent. Avec ça vous dites que le pays est bien gouverné par Roch Kaboré.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 16:58, par Amadou En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    C’est au MPP et au gouvernement de faire des propositions aux problèmes des burkinabè. Pas à l’opposition

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 18:18, par Le démocrate En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Laissez tomber la jalousie. Le peuple a confié le pouvoir au MPP ; il n’a pas prit le pouvoir. En 2020 il reviendra encore au peuple de désigner ses gouvernants./

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 21:15, par Aemed En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    C’est vraiment lamentable les propos de notre cher Désiré, qu’il se dise que la prise de pouvoir est vraiment terminer depuis 87, la dernière prise est celle de la transition. Le pouvoir c’est le peuple qui décide qui doit le Gouverner et vous le savez très bien. Vous depuis combien de temps courrez vous derrière ce pouvoir mais qui ne vous a jamais souri ?. La seule volonté qui vous a toujours animé est de faire sortir dans la rue le Brave peuple pour manifester et faire des revendications que vous même si vous étiez Président n’aurait pas pu satisfaire. On dirait que certains sont très contents quand règne le KO dans nos institutions cela a été avec Blaise, maintenant Roch ensuite celui qui viendra en 2020 à moins que se ne soit vous même mais je.m’en doute à moins que vous ne preniez un virage radical de votre progamme politique faire des propositions au lieu de toujours Camper vos actions destabilisatrices en ne mentionant seulement ceux qu’on fait mal les différents Gouvernements. Nous me pouvions et ne devions pas nous réjouir du malheur de notre pays. Il est temps qu’on se donne la main pour relever le défit que nous avions devant tel le Devellopement de notre pays et notre lutte conjointe contre le Terrorisme. Vive le Burkina Faso, Vive ses fils et filles. Tous unis nous vaicrons.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 10:33, par BURKINABE En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    pourquoi Mr Zeph continu de ce fatigué comme ça... des gens ont dit publiquement qu’il ne sera jamais president du Burkina car son unique probleme est d’etre neé Bissa.
    Que Dieu sauve mon cher Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 10:54, par Yamsoba En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Paroles de politicien. Tu veux quoi en cherchant le pouvoir aussi ? Si c’est pour le bien du Burkina vide tes comptes et construit des routes avant d’être élu nous allons voir. arrêtez de vouloir tromper le peuple. Un nouveau et un second HERMANN est né au Faso. Hééééééééééééééééé, respect mr ZEPH

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 11:18, par Mme Yaméogo En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Zéph est trop rempli de lui-même. Si jamais il est élu en 2020 comme président, il ne pourra rien apporter de bon. Ses propres paroles vont le rattraper. Quand on prétend diriger un pays, on doit peser ses mots avant de les cracher. Roch a dit que * plus rien ne sera comme avant*. Ou est ce qu"il en est ? Il est préférable d"adopter le comportement de Kadré Désiré. Il est très sage et très humble. Dieu déteste l’orgueilleux mais Il élève l’homme humble. Que Dieu prenne en pitié le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 10:37, par Aemed En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      Zéphirin, Président, il faudra voir pour croire, le pire chef de l’opposition que connait ce pays. Quelqu’un voit en lui une ossature de Président du Burkina Faso ? La seule qu’on connait de lui c’est ce qu’on voit depuis la création de l’UPC, pousser les gens à sortir dans les rues pour tout casser. Depuis le temps de Blaise en passant par la transition jusqu’à Roch, ce Monsieur n’a jamais oeuvré comme responsable d’une opposition constructive, mais plutôt comme pyromane et qui se présente ensuite comme POMPIER. Les terroristes en savent beaucoup surtout de la désunion même su sein de notre Société.
      Tout ce qu’il dit du Gouvernement actuel, Il y a une chose qui montre qu’il n’est pas du tout objectif, le fait d’accepter que l’assemblée finance la construction du siège de son Parti. Celle là est notre intégrité, quand il y a à bouffer on est tout d’accord. Que Dieu Tout Puissant sauve le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 16:39, par Aboudra En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Bsr. Arrêtons tous ces verbiages. A chacun de faire sa proposition de lutte contre cette insécurité galopante et dévastatrice que nous vivons. Loin d’être du MPP, convenez avec moi que les membres du gouvernement, avec à sa tête le président Roch, ne sont pas des supers hommes. Ils n’ont pas passer de concours pour être là ou ils sont. Ce sont des simples humains comme vous et moi qui ont des limites, des tares. Laissons le terrain politique et aidons les à trouver des solutions aux difficultés d’ordre nationales. Pour ma part, je propose la création dans les secteurs, quartiers,villages, hameaux, etc...,des comités de sécurité et de renseignement qui seront en rapport et en connexion avec des FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 18:32, par Damis En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Mon cher KA, c’est toujours avec un plaisir que je lis vos postes. Si 60% des internautes avaient votre sens d’analyse, le Burkina vaincra le terrorisme en l’espace d’un mois ; le Burkina attendrait l’autosuffisance alimentaire en 5 ans seulement.
    En fait, les internautes comme Koro Yamyellé, sont pleins de haine, de jalousie, d’égoïsme. Ils n’ont plus aucune capacité d’analyse juste. Pour eux, tant que c’est Rock qui est au pouvoir, il faut tout faire pour qu’il rende le tablier. En réalité, ZEPH l’a empoisonné . C’est là qui est bien dommage. On a l’impression que ce "Koro Yamyellé" n’est qu’un enfant.
    Sinon, à moins d’être un "myope", comment peut-on penser à l’incapacité du Président actuel ? Toute personne honnête sait actuellement que c’est le plan C des forces du mal qui est en exécution, les plans A et B étant respectivement le boycott de la transition et le putsch manqué.
    Ce qui arrive au Burkina actuellement arriverait avec quiconque qui refuserait de collaborer avec les alliés des forces du mal. Le président actuel ne fait suivre ce que tout insurgé a souhaité pendant l’insurrection.
    Il a refusé de vendre notre dignité, notre pays à vil prix et nous (les vrais burkinabé) devrions même le féliciter, le soutenir dans cet engagement. Mais hélas !

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai à 08:56, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

      - Bonjour Damis, vraiment tu te découvres avec ton écrit pitoyable. Tu penses qu’en m’insulant et en jettant des fleurs sur mon ami KA celà va lui plaire et flatter son egot au moint de le dresser contre moi ? On voit que tu ne connait pas KA. Pour ta gouverne, sache que mon ami KA et moi on a depuis longtemps arpenté ensemble le Vercorin dans les Alpes suisses, on a tourné nos bosses à Lausanne, à la vieille ville à Genève, et on a déambulé au marché à puces à Plein-Palais à Genève, autour du Lac Leman dans les environs de la rue ROTSCHILD à Genève. On a mangé et bu le vain rouge, blanc et rosé dans les bons restaurants d’Annemasse en France, etc. Tient-toi bien je le connais mieux que toi et ce ne sont pas des médiocrités et des inepties telles que tu racontes qui vont lui plaire. Ceci étant si toi tu meurts de l’amour du MPP ce n’est pas mon cas et je ne suis pas seul ! On voit tous que RMCK a lamentablement échoué dans sa mission et c’est trop tard pour lui de redresser la barre. Tant pis pour lui, il aurait dû commencer plus tôt que de jouer à l’équilibrisme !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 15 mai à 11:38, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

        Mon ami Kôrô yamyélé, nos différences font la richesse du forum : Ici je ne peux te soutenir, car, à plusieurs reprises je t’ai averti de faire attention dans tes critiques fondées depuis 2015 qui ne ressemblent plus à ton idéal de 2014 qui était ta farouche lutte contre le tripatouillage de l’article 37 ainsi que l’impunité et l’injustice. Tu ne le remarques pas, mais tes lecteurs de 2012 à 2014 voient que ta veste est en l’envers avec ce que tu apportes comme critique fondées depuis 2015. Et Damis qui te lit certainement comme d’autres personnes, ne peuvent pas te suivre.

        C’est pourquoi je dis à toutes et tous les internautes de bonne foi qui veulent se faire respecter, de faire attention au poids des mots, surtout écrits pour des lecteurs qui prennent à la lettre et au sens propre ce qu’ils lisent. Oui mon ami Kôrô Yamyélé, depuis l’insurrection et le coup d’état à la maternelle manqué, tes critiques ne sont plus fondées comme tu disais de pendre Gilbert Diendéré haut et fort. Une critique que des lecteurs comme Damis ou madame M.Guirma qui avait découvert que tu étais le gueulard, peuvent retrouver dans les historiques de nos réseaux sociaux. Ici ce n’est pas pour remercier Damis de me donner des fleurs, mais il dit la vérité, car de fois tes critiques rentrent dans les critiques de ceux qui défendent leurs amis, au lieu de la neutralité pour faire avancer le pays.

        Pour retrouver ton titre du Kôrô Yamyélé nationale, il est temps de reprendre tes critiques neutres comme tu l’as toujours fait au début des créations des sites des réseaux sociaux de notre pays ou de la C.I. Surtout mon ami Kôrô Yamyélé, ‘’soit tu veux venir sur le forum avec des sentiments de soutenir ton ami Paul Kéré dont tes critiques ressemblent de fois aux siennes, ou tu sois un internaute neutre et tirer sur tout ce qui bouge avec ta vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas. Ce ne sont que des conseils d’un ami.

        Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 19:52, par Nana En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Zephirin a ete battu a l’election presidentielle. Personne ne peut dire que roch a volé la victoire. Je demande a zephyrin d’attendre 2020 pr se representer. Roch fait des erreurs en dirigeant tout le pays. On a vu ce que zephyrin a fait en dirigeant le CFOP. Suivez mon regard.....

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 05:12, par Wattimbo le burkindi En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Vous savez ce qui me dérangé dans cet désordre la,je me dis si c’est rock le problème vous sauver la ou il est ,mais tuer des innocents pour faire partir un régime la y a problème ,que le tout puissant protégé ma chère patrie contre tout ces predators ,et je suis certains que la vengeance du tout puissant sera sans pitié ,que ça soit l’opposition ou ou le pouvoir . amen

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 08:06, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    Internaute ‘’’Damis’’’ merci de me lire : Comme je ne cesse de l’écrire sur ce forum, ’’exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal, c’est ce que nous apprennent la vie et la mort :’’ Et mon idéal est de servir sans tabou mon pays à travers les objectifs concrets qui sont proposer par n’importe quelle équipe d’un régime qui vont à l’émergence du pays que nous aimons tous.

    J’ai rarement partagé les analyses stériles des internautes caméléons qui retournent leurs vestes à moindre erreurs des décideurs de notre pays. Ayant un idéal de servir les objectifs concrets de n’importe quel régime qui vont à l’émergence du pays et au peuple, je m’abstiens de lire souvent les critiques non fondées des internautes qui profitent des situations difficiles pour dénigrer un individu dit président qu’ils n’aiment pas, pourtant cet individu et son équipe essaye de faire ce qu’ils peuvent comme tous les êtres humains. Pour moi, tout intellectuel ou cadre de notre pays qui a pu bénéficier d’une formation pour faire avancer le pays, devraient intervenir avec franchise dans l’intérêt de tout le monde au lieu de verser dans les polémiques stériles.

    Je suis totalement d’accords avec toi pour les critiques de certains internautes qui n’imaginent pas de ce qu’ils racontent sur un régime afin de le déstabiliser. Ce que ces internautes a la cervelle de poulet oublient, c’est que dans notre marigot politique, tous nos politiques qui prétendent conquérir le fauteuil présidentiel a la place de Roch Kaboré ont déjà montré au peuple Burkinabé leur incapacité de gouverner le pays, seulement que d’user d’intrigues et de coups-bas de nos jours pour écarter par jalousie une personne qu’ils n’aiment pas.

    Damis, je vais conclure en te confirmant quelque chose en tant qu’un Burkinabé plus de 70 piges qui a vu tous nos présidents après notre indépendance : Je te confirme que je ne jamais vu un président de notre pays qui a accepter et écouter toutes les critiques stériles, les insultes, comme subit Roch Kaboré avec des internautes comme mon ami Kôrô Yamyélé, Yako, caca, et aussi de ses opposants excet… Je considère que cet homme a un courage dont je n’aurais jamais été capable. Quelqu’un en trois ans de pouvoir, ne peut pas avoir pris tant de coups, avoir subi tant de haine, avoir été harcelé de cette façon, avoir été humilié de la sorte a cause de nos propres fréres déguisés en terroristes, et tenir encore debout, dressé face aux adversaires et aux ennemis ! Il faut reconnaître aux gens ce qu’ils sont. Ce président mouta mouta, pour moi, est un ’’fer.’’ Et un homme qui a une force tranquille à sa façon et de telles performances, pour moi, sans parti pris, s’il monte avec courage la montagne dangereuse des terroristes déguisés qui veulent diviser le peuple et le déstabiliser, et arrive au sommet avant 2020, il a forcément les moyens de tenir un pays. Parce que tenir un pays, c’est aussi être capable de rester debout face aux tempêtes : Surtout rester debout devant les internautes a la cervelle de poulet, devant les magouilles des revanchards, les pressions extérieures et crises qui éclatent à l’intérieur, devant les opposants qui ne savent pas opposé. Car, s’il baisse les bras, le pays se plie. Encore une fois, merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 08:12, par Ka En réponse à : Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »

    LPT merci de me lire : Pour une jeunesse affamée du passé pour construire un avenir plus meilleur, Ka vivant, ne laissera pas les internautes manipulateurs qui se croient bien étiquetés par leur parcours, pourtant ne sont pas des modèles contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, en se prénommant caca, Yako, Lagui, Paul Kéré, Maria de Ziniaré, et tant d’autres berner cette jeunesse pour la continuité d’un régime sanguinaire. Car, un dictateur comme Blaise Compaoré demeure pour toujours un dictateur.

    Ici quelques idiots trouvent le culot de dire que je suis du MPP. Ils se trompent. Car soutenir un régime ce n’est pas soutenir un parti ou un individu, mais ses actions concrètes. Et je trouve que ce régime malgré les terroristes déguisés qui lui mettent les bâtons dans les roues pour le déstabiliser, ce régimes reste sur ses promesses d’implanter l’alternance politique sans crimes, sans ruses, ni de tripatouiller des articles de loi pour s’éterniser au pouvoir.

    Depuis l’arrivée de ce pouvoir, nous n’avions jamais appris qu’un journaliste a été calciné dans sa voiture, ou un juge a été tuer, ou un étudiant réactionnaire a été torturé et tuer. Et pour moi, je dis Sincèrement que la démocratie et la liberté d’expression sont une réelle réalité au Faso. La preuve est seulement comment le pouvoir accepte de faire face aux contradictions, critiques, débats, parfois même des injures de tout genre ainsi que les mécanismes de fonctionnement des institutions publiques avec des grèves sans sanctions que des dialogues, les radios, télés, presses écrites et en ligne dont des lecteurs et internautes se permettent de tous les dénigrements. Une seule question que je voudrai posé à des internautes comme Yako, caca, Paul Kéré, Marie de Ziniaré, Lagui, ainsi qu’a tous les partisans de l’ancien régime ‘’’et si nous étions en 2019 avec Blaise Compaoré et ses fillettes gâtées du RSP qui tuent qui elles veulent, là où elles veulent a moindre critique envers la famille Compaoré, surtout à François et sa belle-mère ?’’’

    Aujourd’hui je regrette de dire à Zépherin Diabré et toute l’opposition, que leur position d’accusatrice sans des propositions de solutions est simplement leur fonds de commerce. Je trouve que leur stratégie consiste seulement à rejeter la faute sur tous les autres afin de s’exonérer, et c’est encore mieux quand ils peuvent le faire sur le dos d’un régime confronter à un terrorisme déguisé pour le déstabiliser. Eux, ils sont des anges, blancs comme neige et vierges comme je ne sais pas quoi, et capables de faire mieux...

    Ayant vécu le noir et le blanc de tous les régimes de notre pays après notre indépendance, je dis à notre jeunesse et aussi à Mr. Diabré et son opposition qu’avec tous ces actes obscurantistes, nous avions intérêt à être soudés et abandonnés tous comportement non rassembleur. Si j’avance ce que je dis, c’est qu’en écoutant le discours de mon camarade premier ministre Dabiré a l’Assemblée nationale, j’ai trouvé que le régime Kaboré a une volonté ancestrale pour apaiser la tension et souder le peuple pour mieux avancer contre tout.

    LPT : la jeunesse Burkinabé de 2019 est très intelligente et savent que le malheur qui frappe notre beau pays vient de ce que nos intellectuels caméléons et alimentaires, à défaut d’être dépositaires de la vérité, n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent. Et j’en suis certain que cette jeunesse qui a dit que ‘’Rien Ne sera Plus comme Avant,’’ saura consolider l’alternance politique voulu par le peuple dans les dix ans a venir. Surtout Zépherin Diabré et son opposition doit cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de leur propres insuffisances et manquements : Ce que je sais, Dieu tout puissant capable de tout n’a jamais laissé le pays des hommes intègres a son sort.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie politique : L’UNIR/PS installe son nouveau coordonnateur national de la jeunesse
Elections de 2020 : La CENI et ses partenaires se concertent
Présidence du Faso : L’ambassadeur d’Autriche fait ses adieux au Burkina
COMPAORE - KABORE : De l’humilité en politique
Nouveau code électoral : La Codel renforce les capacités de ses membres
Opposition politique : « La situation de crise sécuritaire appelle au renforcement de la tolérance et du vivre-ensemble »
Zéphirin Diabré sur la gouvernance : « Ils ont pris le pouvoir, ils ne pensaient qu’aux privilèges »
Burkina Faso : Grabuge de « co-épouses » autour de Yacouba Isaac Zida !
Burkina : 2020, c’est parti !
Situation nationale : Le CISAG constate que le président Roch Kaboré n’est pas aidé par ses proches
Vie politique : Le RPR vient en aide à des personnes vulnérables de l’arrondissement 7 de Ouagadougou
Présidentielle de 2020 : Un « taureau » nommé Abdoulaye Soma dans l’arène !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés